investissement immobilier

Bonjour a tous sur ce forum,je voudrais faire un ou plusieurs investissement dans l'immobilier sur Montréal,merci de vos conseils pour ceux qui ont déjà fais cette démarche .
Bonne journée a tous .
PASMO

Eh bien, déjà, pour faire un investissement immobilier ici, il faudrait au moins que vous soyez résident permanent. Cela vous faciliterait grandement les choses. Sinon, prendre contact avec un gestionnaire sur place qui pourrait faire les achats en votre nom. Mais vous vous doutez bien que c'est extrêmement risqué.
Et puis, quel intérêt d'investir dans un pays où l'on habite pas... Vous trouverez ici le lien pour le programme d'investisseur : http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … index.html

pasmo :

Bonjour a tous sur ce forum,je voudrais faire un ou plusieurs investissement dans l'immobilier sur Montréal,merci de vos conseils pour ceux qui ont déjà fais cette démarche .
Bonne journée a tous .
PASMO

Contrairement à ce qui a été dit, pas besoin d'un visa pour investir au Québec, encore moins un visa d'investisseur. Vous pouvez acheter et louer par exemple. Mais cela nécessite de bien connaître le marché, de pouvoir facilement se déplacer pour tout ce qui est entretien, et de connaître la fiscalité. On pourrait mieux te renseigner si tu nous disais quel genre d'investissement immobilier tu souhaites faire.

Bonjour, je cherche a acheter sur Montréal ,parce que le cycle de l'immobilier en France est dans une courbe descendante .
Effectivement la gestion a distance est plus compliquer,merci cherrybee pour ses sages conseils.
Pour répondre a franco canadien,je suis au début de ma recherche ,j'ai plein de questions,les quartiers les plus recherché,je cherche des petites surfaces mais est ce bien cela que les gens demande ,la fiscalité c'est sure je me renseigne également.
Je regarde des condos a vendre dans le quartier Lachine,cela a l'aire bien sur papier ......
Donc si vous avez des tuyaux ,je suis preneur.
Bonne soirée a tous
pasmo

Regarde les documents de la SCHL sur le marché locatif.

Rapports sur le marché locatif : Faits saillants – Canada et les provinces.
https://www03.cmhc-schl.gc.ca/catalog/p … 2962193087

Statistiques sur le marché locatif : Tableaux de données sur les taux d'inoccupation, les taux de disponibilité et les loyers des logements d'initiative privée.
https://www03.cmhc-schl.gc.ca/catalog/p … 2962464640

Rapports sur le marché locatif – Grands centres urbains : Résultats de l'Enquête sur les logements locatifs effectuée à l'automne. Statistiques détaillées, analyses approfondies et prévisions.
https://www03.cmhc-schl.gc.ca/catalog/p … 2962348214

A Montréal, les petites surfaces sont très demandées (étudiants, célibataires, etc). Elles offrent une bonne rentabilité. Mais inversement, les logements de 3 chambres et plus sont plus rares donc plus recherchés. Il n'y a pas de mauvais choix mais il faut bien calculer le loyer en fonction de la clientéle ciblée. Et comme toujours la localisation est primordiale.

Franco-canadien :
pasmo :

Bonjour a tous sur ce forum,je voudrais faire un ou plusieurs investissement dans l'immobilier sur Montréal,merci de vos conseils pour ceux qui ont déjà fais cette démarche .
Bonne journée a tous .
PASMO

Contrairement à ce qui a été dit, pas besoin d'un visa pour investir au Québec, encore moins un visa d'investisseur. Vous pouvez acheter et louer par exemple. Mais cela nécessite de bien connaître le marché, de pouvoir facilement se déplacer pour tout ce qui est entretien, et de connaître la fiscalité. On pourrait mieux te renseigner si tu nous disais quel genre d'investissement immobilier tu souhaites faire.

Exact.  On peut acheter des biens immobilier en tant que touriste.
Le plus compliqué est de gérer ces biens à distance.

Franco-canadien :
pasmo :

Bonjour a tous sur ce forum,je voudrais faire un ou plusieurs investissement dans l'immobilier sur Montréal,merci de vos conseils pour ceux qui ont déjà fais cette démarche .
Bonne journée a tous .
PASMO

Contrairement à ce qui a été dit, pas besoin d'un visa pour investir au Québec, encore moins un visa d'investisseur. Vous pouvez acheter et louer par exemple. Mais cela nécessite de bien connaître le marché, de pouvoir facilement se déplacer pour tout ce qui est entretien, et de connaître la fiscalité. On pourrait mieux te renseigner si tu nous disais quel genre d'investissement immobilier tu souhaites faire.

Pfiouuuuuu!!! C'est fatigant d'être obligée d'expliquer en long, en large et en travers! Heureusement que mes correspondants percutent vite! Je n'ai jamais dit qu'il fallait absolument un visa ou un visa d'investisseur pour faire un investissement.
J'ai dit texto :  "il faudrait AU MOINS que vous soyez résident permanent. Cela VOUS FACILITERAIT GRANDEMENT les choses. Sinon, prendre contact avec un gestionnaire sur place qui pourrait faire les achats en votre nom. Mais vous vous doutez bien que c'est extrêmement risqué.
Et puis,QUEL INTÉRÊT D'INVESTIR DANS UN PAYS OÙ ON N'HABITE PAS"

C'est vrai que faire un investissement à 7000 km de là où on vit et surtout le gérer à 7000 km de distance sans connaître à fond les lois sur la régie du logement, c'est d'une simplicité et d'une pertinence déconcertante. Et surtout, se déplacer souvent à 1000 ou 1200 $ le voyage, quelle rentabilité! :rolleyes:
Ce qui serait certainement plus pertinent, ce serait d'arrêter de rebondir systématiquement sur tous mes messages et de répondre plutôt directement à ceux qui posent des questions. Je suis certaine qu'ils apprécieraient grandement.
Merci

Heureusement que tous ceux qui investissent ici ne resident pas ici, sinon il n'y aurait pas grand investissement...

perso j'ai déjà connu des proprios (en construisant des immeubles ou maisons pour eux...) qui habitent vancouver, le Liban, la France etcela ne gêne en rien la gestion du parc immobilier... Soit ils ont un ou des concierges, soit ils traitent avec une société de gestion du immobilière...

L'intérêt d'investir dans un pays où on habite pas est le même que de prendre de actions de sociétés qu'on ne connaît pas, c'est bénéficier d'une opportunité économique qui n'existe peut être plus dans son propre pays, bref faire de l'argent... Heureusement encore qu'il est permis d'investir ou on veut... Tuserais sans doute étonnée de la proportion d'investissements étranger au Québec notamment les compagnies minières chinoises qui opèrent dans le grand nord

Pour revenir au sujet principal...

En matière de revenu locatif, en ce moment les 3 1/2 sont assez rentables... Mais pas en l'achetant neuf et en voulant le louer... Il faut t'acheter un multilogements pour cela, l'idéal pour cet taille est un 6 à 8 logements... Sinon se sont les très gros logements qui sont aussi recherchés, mais aussi très rare à trouver comme des 6 1/2 ou 7 1/2

Une des règles pour que cela soit rentable, est que ton /!\ I AM A STUPID SPAMMER /!\immobilier ne dépasse pas 10 ou 15 fois le montant des loyers... Ce qui est de plus en plus dur à faire mais encore realisable
Au niveau imposition je ne sais pas si tu peux choisir de te faire imposer ici, car cela sera sans doute plus rentable, tu peux déjà déduire les intérêts de ton prêt de tes revenus... Ensuite la part des revenus qui remboursent le prêt n'est pas imposable...

Bref à toi de chercher et de te renseigner

Cherrybee :

Pfiouuuuuu!!! C'est fatigant d'être obligée d'expliquer en long, en large et en travers! Heureusement que mes correspondants percutent vite! Je n'ai jamais dit qu'il fallait absolument un visa ou un visa d'investisseur pour faire un investissement.
J'ai dit texto :  "il faudrait AU MOINS que vous soyez résident permanent. Cela VOUS FACILITERAIT GRANDEMENT les choses. Sinon, prendre contact avec un gestionnaire sur place qui pourrait faire les achats en votre nom. Mais vous vous doutez bien que c'est extrêmement risqué.
Et puis,QUEL INTÉRÊT D'INVESTIR DANS UN PAYS OÙ ON N'HABITE PAS"

C'est vrai que faire un investissement à 7000 km de là où on vit et surtout le gérer à 7000 km de distance sans connaître à fond les lois sur la régie du logement, c'est d'une simplicité et d'une pertinence déconcertante. Et surtout, se déplacer souvent à 1000 ou 1200 $ le voyage, quelle rentabilité! :rolleyes:
Ce qui serait certainement plus pertinent, ce serait d'arrêter de rebondir systématiquement sur tous mes messages et de répondre plutôt directement à ceux qui posent des questions. Je suis certaine qu'ils apprécieraient grandement.
Merci

Si tu ne vois pas l'intérêt et que tu ne connais pas bien le sujet, ce n'est pas une raison pour dissuader l'auteur de son projet ;) C'est quelque chose qui se fait souvent, et ceux qui le font y voit l'intérêt.


En matiére de revenu locatif, la convention fiscale France-Québec/Canada indique que les revenus sont imposables dans le pays où se trouve le logement. Tu seras imposé au Canada.

Franco-canadien :
Cherrybee :

Pfiouuuuuu!!! C'est fatigant d'être obligée d'expliquer en long, en large et en travers! Heureusement que mes correspondants percutent vite! Je n'ai jamais dit qu'il fallait absolument un visa ou un visa d'investisseur pour faire un investissement.
J'ai dit texto :  "il faudrait AU MOINS que vous soyez résident permanent. Cela VOUS FACILITERAIT GRANDEMENT les choses. Sinon, prendre contact avec un gestionnaire sur place qui pourrait faire les achats en votre nom. Mais vous vous doutez bien que c'est extrêmement risqué.
Et puis,QUEL INTÉRÊT D'INVESTIR DANS UN PAYS OÙ ON N'HABITE PAS"

C'est vrai que faire un investissement à 7000 km de là où on vit et surtout le gérer à 7000 km de distance sans connaître à fond les lois sur la régie du logement, c'est d'une simplicité et d'une pertinence déconcertante. Et surtout, se déplacer souvent à 1000 ou 1200 $ le voyage, quelle rentabilité! :rolleyes:
Ce qui serait certainement plus pertinent, ce serait d'arrêter de rebondir systématiquement sur tous mes messages et de répondre plutôt directement à ceux qui posent des questions. Je suis certaine qu'ils apprécieraient grandement.
Merci

Si tu ne vois pas l'intérêt et que tu ne connais pas bien le sujet, ce n'est pas une raison pour dissuader l'auteur de son projet ;) C'est quelque chose qui se fait souvent, et ceux qui le font y voit l'intérêt.

Quand je réponds à un sujet, c'est que j'ai quelque chose à en dire par expérience. Peux-tu me dire de quel montant à investir ou même d'actifs on dispose pour pouvoir à la fois:
1) Acheter un parc de logements pour investir
2) Faire gérer tout ça par une agence avec tous les frais que cela entraine
3) Avoir des concierges en place (salaires, charges sociales etc.)
4) Faire effectuer les réparations qui s'imposent à distance
5) Se payer 1000 ou 1200 $ de frais de voyage à chaque fois que nécessaire ?

Et si réponses à toutes ces questions, t'imagines-tu qu'un gros investisseur privé (nécessaire pour subvenir à toutes les dépenses ci-dessus) viendrait se renseigner sur un aussi petit forum (avec tout le respect que je dois à Expat.com) et qu'il n'aurait pas ses propres conseillers financiers sur place directement?

Merci.

pigkiller :

Heureusement que tous ceux qui investissent ici ne resident pas ici, sinon il n'y aurait pas grand investissement...

perso j'ai déjà connu des proprios (en construisant des immeubles ou maisons pour eux...) qui habitent vancouver, le Liban, la France etcela ne gêne en rien la gestion du parc immobilier... Soit ils ont un ou des concierges, soit ils traitent avec une société de gestion du immobilière...

L'intérêt d'investir dans un pays où on habite pas est le même que de prendre de actions de sociétés qu'on ne connaît pas, c'est bénéficier d'une opportunité économique qui n'existe peut être plus dans son propre pays, bref faire de l'argent... Heureusement encore qu'il est permis d'investir ou on veut... Tuserais sans doute étonnée de la proportion d'investissements étranger au Québec notamment les compagnies minières chinoises qui opèrent dans le grand nord

je comprends tout à fait ton intervention, Pigkiller.

Les Libanais, Vancouver, les Chinois ... On parle bien de très gros investisseurs, là, n'est-ce pas?
Et je crois dans ce cas qu'on ne joue plus dans la même cour.
En tout cas, j'aimerais bien en croiser ici sur ce forum ;) .
Plus sérieusement, les seuls petits investisseurs que je connais l'ont fait de différentes façons, mais tous en étant ici, sur place.

Gros investisseurs... Non absolument pas je connais des libanais qui ont uniquement un plex et ne vivent pas ici... Idem pour des personnes de vancouver qui ont un oudeux plex ou une ou deux maisons ici et ne vivent pas ici...

Mon ancien proprio un français vivait à mt laurier... Et allait à Montréal... Une fois par an!

Souvent les concierges ne sont pas payés car ce n'est pas un travail à temps plein... Ils ont le logement de fourni point barre...

Bah oui, on ne parle pas de gros investisseurs. Ça se fait et j'ai des cas autour de moi.

C'est sûr que c'est crédible tout ça ... Bref, Pasmo, foncez, puisqu'on vous le conseille chaudement ...
Et ... Bonne chance ... :/

Cherrybee :

C'est sûr que c'est crédible tout ça ... Bref, Pasmo, foncez, puisqu'on vous le conseille chaudement ...
Et ... Bonne chance ... :/

Pourquoi ta connaissance de l'immobilier et du marché est elle si supérieure à celle des autres? Je ne vois pas en quoi posséder un ou deux plex est si exceptionnel... J'avais un collègue de travail, qui a 30 ans possédait 2 Triplex... Il a juste fait des choix, et les bons...

Je côtoie tous les jours des proprios plus ou moins gros, et parler de personnes de vancouver ou du Liban ne sous entend pas gros investisseurs qui possèdent la moitié de la ville, d'ailleurs je ne vois pas en quoi habiter ailleurs et investir ici fait de toi un cador de l'investissement...

pigkiller :
Cherrybee :

C'est sûr que c'est crédible tout ça ... Bref, Pasmo, foncez, puisqu'on vous le conseille chaudement ...
Et ... Bonne chance ... :/

Pourquoi ta connaissance de l'immobilier et du marché est elle si supérieure à celle des autres? Je ne vois pas en quoi posséder un ou deux plex est si exceptionnel... J'avais un collègue de travail, qui a 30 ans possédait 2 Triplex... Il a juste fait des choix, et les bons...

Je côtoie tous les jours des proprios plus ou moins gros, et parler de personnes de vancouver ou du Liban ne sous entend pas gros investisseurs qui possèdent la moitié de la ville, d'ailleurs je ne vois pas en quoi habiter ailleurs et investir ici fait de toi un cador de l'investissement...

Je n'ai jamais dit que ma connaissance du marché de l'immobilier est supérieure à celle des autres. J'ai donné mes raisons plus haut. Bien sûr que nous aussi, nous allons acheter des condos. C'est un bon plan. Mais nous habitons ici. Il ne me viendrait pas à l'idée d'acheter en France ou en Espagne!

Au passage le condo en locatif c'est nul... Il faut soit le bloc au complet ou des maisons...

En ce moment je suis en france, de passage dans le Doubs pour rendre visite à la marraine de ma fille, nous sommes allés manger dans un resto où le propriétaire possède... 2 petits chalets au nord de tremblant, rien de luxueux, mais il les louent depuis la France 400 euros la semaine, ilssont loués pratiquement toute l'année... Et lui peut se permettre un voyage tous les 3 mois, tout en faisant encore de l'argent...

Alors mauvais choix?

cette discussion prend on dirait plus du reglement de compte, revenons en au sujet principal ;)

Moi aussi j'aimerais investir dans l'immobilier depuis la belgique et je pense comme dit pigkiller que nous ne sommes pas obligés d'être sur place pour faire du business mais d'avoir des gens de confiance sur qui s'appuyer...

Pensez vous qu'entre 100 000 et 150 000 $ il est possible d'acheter un bien locatif rentable et dans quel région faut il acheter, et aussi vaut il mieux viser une clientèle touristique ou une clientèle locale pour une longue durée?

mikaetmela :

Pensez vous qu'entre 100 000 et 150 000 $ il est possible d'acheter un bien locatif rentable et dans quel région faut il acheter, et aussi vaut il mieux viser une clientèle touristique ou une clientèle locale pour une longue durée?

Un bien entre 100 et 150 000 c'est un peu juste pour espérer faire quelque chose avec... Ou bien se sera en région assez loin d'un centre urbain et les loyers demandés devront être assez faible...

Par contre si tu es prêt à mettre 150 000 en investissement une solution peut être l'achat d'un terrain dans un développement immobilier en banlieue proche de Montréal ou Québec... en entretien cela ne coûte rien ( à part faire couper l'herbe si la ville le demande) et tu as juste les taxes à payer sur le terrain... Si tu trouves un développement qui est en début de projet les terrains sont moins chers, et la possibilité de plus value très forte... C'est quasiment impossible de perdre de l'argent...

La réponse sera simple. Pour que ce soit rentable, il faut, bien évidemment se tourner vers les grandes villes. Montréal, Québec, Gatineau ou à la limite, Sherbrooke. Clientèle touristique? Tu loueras au mieux 4 à 5 mois par an, et encore, en faisant une publicité d'enfer. Entre 100 000 $ et 150 000 $? Ne te fais pas d'illusion, tu n'auras rien qui puisse intéresser un locataire à ce tarif-là. Il te faudrait faire un prêt. Peux-tu faire un prêt en étant touriste? Moi, qui ai la tête sur les épaules, je dirais non, mais bien sûr mon fan club va te dire que c'est possible par je ne sais quel stratagème. Et ensuite? Vas-tu rembourser ton prêt plus les charges, plus les frais d'entretien par tes 4-5 mois de location?
Dommage que l'on ne soit que dans le domaine du virtuel. Ça permet de dire tout et n'importe quoi au niveau des témoignages, sans que ce soit vérifiable. Mais ce n'est pas plus mal. Quelle que soit le mode d'action, cela est toujours bénéfique au Québec, et, pour notre économie, c'est ça qui est le plus important.
NB: Je précise, à tout hasard, que le fait d'acheter un bien ici sans passer par le programme investisseur n'a jamais et ne pourra jamais apporter la résidence permanente à son propriétaire.
Bonne journée

Oups, Pigkiller, je ne voulais pas te manger la politesse, le temps d'écrire mon message, je n'avais pas vu que tu avais posté le tien. :)

lol alors quel montant investir entre 200 et 250 000 $? et pigkiller as tu des liens pour voir des terrains en projet immobiler??

Maintenant vaut il mieux compter sur les locaux pour une location long terme? et est il mieux de prendre un immeuble à appartement ou autre dans les grandes villes??

Faites pêter les liens mdr

Juste une précision. Entre 200 000 et 250 000, ce ne sera pas un immeuble à appartements que tu pourras toucher, mais juste un petit appartement près ou dans une grande ville.

avec ce prix là alors qu'as tu?

pigkiller :

Au passage le condo en locatif c'est nul... Il faut soit le bloc au complet ou des maisons...

C'est clair. Cependant ... Une maison... En tout cas, ce ne sera pas notre choix.

quel serait ton choix?

mikaetmela :

avec ce prix là alors qu'as tu?

C'est vrai qu'on aurait dû commencer par le commencement. Voici un lien essentiel pour avoir une idée. Je t'ai ciblé le centre ville de Montréal car si j'élargis trop, il ne peut plus afficher les offres. Mais tu peux te promener partout au Québec. :
http://www.realtor.ca/map.aspx?&vs=VERe … kAll:false

mikaetmela :

quel serait ton choix?

Comme dit Pigkiller, un bloc d'appartements. Mais c'est beaucoup plus que 200 ou 250 000 $.

mikaetmela :

lol alors quel montant investir entre 200 et 250 000 $? et pigkiller as tu des liens pour voir des terrains en projet immobiler??

Maintenant vaut il mieux compter sur les locaux pour une location long terme? et est il mieux de prendre un immeuble à appartement ou autre dans les grandes villes??

Faites pêter les liens mdr

Contrairement à ce qui a été dit, pour 200-250.000$, tu as déjà un bel appartement dans les quartiers centraux de Montréal. Avec une petite surface, tu auras une meilleure rentabilité et les quartiers centraux sont toujours convoités.

Franco-canadien :
mikaetmela :

lol alors quel montant investir entre 200 et 250 000 $? et pigkiller as tu des liens pour voir des terrains en projet immobiler??

Maintenant vaut il mieux compter sur les locaux pour une location long terme? et est il mieux de prendre un immeuble à appartement ou autre dans les grandes villes??

Faites pêter les liens mdr

Contrairement à ce qui a été dit, pour 200-250.000$, tu as déjà un bel appartement dans les quartiers centraux de Montréal. Avec une petite surface, tu auras une meilleure rentabilité et les quartiers centraux sont toujours convoités.

Tu as beau avoir un bel appartement à 200 000 même avec une petite surface soit disant rentable, un seul appartement à ce prix n'est pas rentable pour du locatif!!

Même si tu comptes un 1500 de loyer donc en gros 18000 de revenus par an cela équivaut à un ratio de plus de 11 uniquement en remboursement de capital... A cela un 3000 de taxes par an, 500 d'assurance, frais entretien du condo (bris divers...) pour un petit 1000 cela revient à un revenu d'environ 13000... Donc uniquement pour rembourser le capital un ratio de plus de 15... Et cela avec un loyer très élevé pour une petite surface...

En résumé pas rentable du tout... On en revient au même principe, un seul condo n'est pas rentable à court terme...

Sincèrement aujourd'hui l'investissement le plus rentable si on a du capital ce sont les terrains si on cible les villes et très proche banlieue.... Ou alors des immeubles pourris, qui seront destinés à la démolition (subventionnée à Montréal!) pour ensuite la revente du terrain nu sans bâtisse dessus.

Je suppose que la personne qui a 200.000$ à investir posséde bien ces 200.000$. Investir l'argent de la banque, c'est de plus en plus difficile à rentabiliser. Et avec la hausse des prix, les blocs sont aussi de moins en moins rentable. Les terrains peuvent être un bon placement, je ne connais pas. Dans tous les cas, la rentabilité est du cas par cas.

Franco-canadien :
mikaetmela :

lol alors quel montant investir entre 200 et 250 000 $? et pigkiller as tu des liens pour voir des terrains en projet immobiler??

Maintenant vaut il mieux compter sur les locaux pour une location long terme? et est il mieux de prendre un immeuble à appartement ou autre dans les grandes villes??

Faites pêter les liens mdr

Contrairement à ce qui a été dit, pour 200-250.000$, tu as déjà un bel appartement dans les quartiers centraux de Montréal. Avec une petite surface, tu auras une meilleure rentabilité et les quartiers centraux sont toujours convoités.

S'il te plait, peux-tu m'envoyer les liens que tu as trouvés? Comme je disais plus haut, nous sommes en recherche actuellement mais nous n'avons rien trouvé de ce genre. Et les vieux blocs d'appartements nous font un peu peur, par rapport aux travaux de rénos. Merci

Cherrybee :

S'il te plait, peux-tu m'envoyer les liens que tu as trouvés? Comme je disais plus haut, nous sommes en recherche actuellement mais nous n'avons rien trouvé de ce genre. Et les vieux blocs d'appartements nous font un peu peur, par rapport aux travaux de rénos. Merci

http://www.sia.ca

Franco-canadien :
Cherrybee :

S'il te plait, peux-tu m'envoyer les liens que tu as trouvés? Comme je disais plus haut, nous sommes en recherche actuellement mais nous n'avons rien trouvé de ce genre. Et les vieux blocs d'appartements nous font un peu peur, par rapport aux travaux de rénos. Merci

http://www.sia.ca

Pas sympa. sia, c'est le vieux nom de Réaltor. J'ai déjà donné le lien plus haut. Je croyais juste que tu t'y connaissais et que tu aurais accepté de partager tes bons plans. Tant pis, j'irai chercher ailleurs...

Cherrybee :

Pas sympa. sia, c'est le vieux nom de Réaltor. J'ai déjà donné le lien plus haut. Je croyais juste que tu t'y connaissais et que tu aurais accepté de partager tes bons plans. Tant pis, j'irai chercher ailleurs...

Les logements en vente change tout le temps. Il faut être attentif, patient, et aller voir quand une occasion se présente. Ça fonctionne comme ça l'immobilier. Je n'ai pas de bon plan là sous la main à te proposer mais j'en vois réguliérement passer.

A Québec, la tendance est entre 80 et 100.000 $ le logement.
Pour un 10 logements, faites le compte.

tarbais :

A Québec, la tendance est entre 80 et 100.000 $ le logement.
Pour un 10 logements, faites le comptes.

A ce prix c'est sûrement des 1 1/2 pas forcément bien situés... Le nombre de logements en dessous de 100 000 sur quebec ne doit pas être très élevés!

Je réveille le post bien tard, mais merci de ces infos ! Certaines ne sont peut-être plus à jour mais j'ai des base pour travailler et réfléchir.

Les réactions de Cherrybee me "choquent".
Il est possible d'être rentable dans l'immobilier, même à des milliers de kilomètres de chez soi... Pas besoin de faire un A/R à chaque soucis.. Si tu payes des gestionnaires sur place, pourquoi te déplacer en plus ?
Tous les frais sont pris ne compte dès le départ, dans le projet. Il faut acheter en faisant ses calculs... Si tout frai compris, tu es gagnant alors bingo, sinon c'est même pas la peine de penser à investir, sauf dans une optique patrimoniale.

J'ai des personnes dans mes contacts, qui possèdent des appartements ou maison aux USA et pourtant n'y vivent pas : les biens y sont moins chers qu'en France, les loyers plus haut, et le régime fiscal est alléchant par rapport au système français, par exemple.

Un amis a investi dans un SPA avec un de ses amis dans un DOM-TOM français. Il s'est associé avec un autre ami parti vivre en Pologne, et ont monté un business là-bas aussi. Il a investi dans une boulangerie en France avec d'autres personnes dont un boulanger meilleur ouvrier de France.
Actuellement, il négocie un immeuble au Brésil...
Il a juste 30 ans, n'a hérité d'aucune fortune, et travaille tous les jours avec des horaires pas possibles pour se faire un patrimoine.
Il est auditeur conseiller en gestion patrimoniale auprès de grand groupes français. Il a environ 4500€ de salaire.
C'est un salaire conséquent pour beaucoup de français, mais c'est un revenu qui est loiiiiiiiiin de le qualifier en gros investisseur ayant un "max de pognon à balancer partout".

Honnêtement, dans l'immobilier et le business, c'est le réseau qui compte.
De plus, les meilleures affaires ne sont pas dans les petites annonces parce qu'elles n'ont pas le temps d'être publiées qu'elles sont déjà achetées par des investisseurs dans le réseau..
Concrètement, l'agent immobilier propose le bien à son carnet d'adresse avant de le mettre sur le marché. Si le bien n'est pas intéressant (au sens de la rentabilité, gagner plus d'argent qu'il n'en coûte), il n'est pas sélectionné par ces investisseurs et se retrouve donc sur le marché en petites annonces.
Il peut y avoir des exceptions bien sûr : un potentiel mal évalué, un risque trop mesuré, une impossibilité d’investir sur le moment car déjà engagé sur un projet, et un bien intéressant pourrait se retrouver dans les petites annonces. Mais il partira très vite !


Personnellement, j'ai acheté mon premier studio il y a 6 mois (française vivant en France), après m'être renseignée et formée pendant 1 an. J'étais à 450km de ce dernier et je me trouve maintenant à 1100km de celui-ci. Je n'ai aucun soucis pour la gestion, ne serait-ce qu'un peu de stress parfois de ne pas être là. Mais on finit par s'y faire.

J'ai eu ce bien 20 000€ sous le marché, parce que la vendeuse était trop endettée et devait vendre rapidement pour rétablir sa situation.
J'y ai mis 6000€ de travaux, meubles, déco, et environ 12000€ de frais (notaire, agence) Et voilà qu'il vaut maintenant 30 à 40 000€ plus cher qu'à l'achat...

Je peux aussi le garder, le louer à l'année et gagner 50€ par mois net d'impôts (ce qui est une somme ridicule par rapport à ce qu'on peut faire mais il y a un commencement à tout... Je suis actuellement sur une une négociation d'un appartement, avec 200/300€ de cashflow net à la clef avec une gestion en agence, pour un investissement de 20 000 de plus que mon studio.. à 1h ou 2 de chez moi seulement).

Mais aussi attendre au moins 5 ans avant revente pour bénéficier de 15% d'abattement fiscal sur le prix de vente pour diminuer la plus-value et donc payer moins d'impôts dessus..
Je peux le garder 30 ans aussi pour être exonéré d'impôt sur la plus-value, etc..
Tout cela, sont des décisions à prendre en considération de ma situation et surtout de mes objectifs et plan d'investissement pour atteindre ces objectifs. Il y a beaucoup de choses à faire, en immobilier et autre.On peut faire pareil à l'étranger, en rapport avec la fiscalité locale. Chacun a son profil, ses envies, ses objectifs.

Si je le vends, j'amasser un capital (10 à 20k€ de plus-value nette d'impôt "in da pocket") à réinjecter dans un placement.
Je peux l'injecter sur un apport pour un achat aux USA (non-résidents ne peuvent être financés à 100% par les banques américaines), en bourse, dans un business,  par exemple.
Je peux aussi ne pas le vendre et m'en servir comme caution auprès d'une banque française pour emprunter 100/110% du montant, pour un futur investissement aux USA aussi...

Pourquoi investir aux USA alors que je n'y suis pas ? Un simple chiffre : 31.2%.
C'est le montant de mon imposition sur les loyers perçus de mon studio s'ils sont bénéficiaires. 14% en ce qui concerne la tranche d'imposition de mes revenus (dit IR, qui est la première tranche d'impôts en France) + 17,2% de prélèvements sociaux en sus.
Pour mon prochain investissement, je passerais le seuil maximum de revenus annuels de ma tranche qui est de 27 086€, et me trouverais donc dans la tranche d'imposition des revenus supérieure, soit 30%. Je passerais donc à 47.2% d'impôt sur mes revenus locatifs....
Je donne presque la moitié de mes revenus locatifs à l'État, à la sueur de mon front et de mon temps libre en dehors de mon activité salariée.

Pour un loyer perçu identique et même pour l'investissement suivant, je ne serais imposée qu'à 15% aux USA, en investissant sous forme d'une LLC option impôt sur les sociétés (IS).
En France :
- soit je fais une SCI à l'option IR, et je paie ma quote-part des revenus locatifs de celle-ci sur mon impôt sur le revenus (donc on repart sur mes chiffres de 31.2, voire 47.2 pour le suivant si le montant de ma quote-part me fais changer de tranche)
- soit je fais une SCI à l'IS et là cette société est imposée à 15% jusqu'à 38 120€ de recettes puis 25% au-delà.

Une LLC américaine permet de monter jusqu'à $50 000 avant de changer de tranche à 25%, soit environ 44 000 € à l'heure actuelle contre 38 120€ en France.
De plus, le bénéfice de la LLC peut être distribué sans taxe aux associés
En France, si je me verse un dividende par ma SCI IS, je suis imposée à 30% sur ces dividendes, qui ont pourtant déjà été imposés à l'IS auparavant lorsque cet argent était encore dans la société...
Si je décide plutôt de me verser un salaire pour éviter l'impôt sur les dividendes, ma SCI IS devrait alors supporter 45% de cotisation sociales sur le montant du salaire qu'elle me verse. De mon coté, ce salaire sera imposé en tant que revenu sur ma tranche à 14% (ou 30% si cela me fait changer de tranche). Bref, je donne donc beaucoup d'argent à l'état.. Et même trop, en fait.

Alors pourquoi investir en France ?  :/


SI ce Monsieur veut investir au Canada, que ce soit pour gagner de l'argent ou non, et bien soit.
Vous n'avez pas à juger et à l'en dissuader avec des arguments vieux comme le monde ou que l'on entend des personnes ne connaissant pas bien les rouages des investissements ou de entrepreneuriat (avec tout le respect que je vous dois, ceci n'et pas un reproche. Je n'en connais moi-même pas tous les rouages, et on apprend à tout âge).

Mes parents avaient le même discours que vous. Et il se sont plantés sur toute la ligne pendant toute leur vie. Je dirais même que les 25 dernières années ont été le spires : 2 maisons construites, vendues à chaque fois plut^t que d'en faire un viager ou une location même patrimoniale (avec effort d'épargne donc, fortement limité par le loyer perçu).
Conclusion, la première maison qu'ils ont vendue, a pris 50% de valeur en 15 ans et vat à l'heure actuelle au moins un demi-million d'euros.. Vendue 230 000€ il y a 15 ans... parce qu'ils étaient sûrs que ce n'était pas possible de gagner de l'argent avec l'immobilier et qu'ils ne voulaient pas payer de taxe sur plus-value à l'état..

Il est difficile de faire comprendre à quelqu'un qui ne veut absolument pas payer, qu'il est préférable d'amasser 50 000 € de plus taxé à 36.2% (montant taxe plus-value, sur TOUTE la plus-value et non seulement 50% comme au Canada) et q'il lui reste environ 30 000, plut^t que de ne pas faire du tout de plus-value et qu'il lui reste 0€ tout ça pour ne rien payer...

J'ai vécu des "railleries" de mes parents, concernant mon studio. Un peu le même discours que vous, empreint de leurs expériences personnelles, et ponctué de "tu vas te casser la gueule" ou encore "ça y est, tu gagnes plus que moi, tu ne te sens plus !" (je ne gagne que 1800€ d'ailleurs, ce qui n'est pas Las Végas, soyons clairs...).

Résultat ? Deux parents bluffés. Une sœur ne admiration devant mon appartement qu'elle trouve sublime. L'agent qui me l'a vendue me fait la cour pour que je le revende et qu'il soit mandaté, et les locataires font "Woaw" lors de la visite.. Et j'ai tout à y gagner : en location à l'année, en location courte durée, à la vente ou en caution pour investir à l'étranger...


J'espère, Cherrybee, que votre point de vue a changé depuis 2012 et que vous avez pu vous ouvrir au monde de l'investissement  _/|\_ :top:

Nouvelle discussion