Close

Conduire au Sénégal

Recommander

En allant vivre et travailler au Sénégal, sans doute souhaiterez-vous conduire une fois que vous aurez vos repères. Comment ne pas faire fausse route ?

L’état des routes au Sénégal

Le Sénégal fait partie des pays les plus modernes de l’Afrique. Cependant, les routes ne semblent pas bénéficier de l’entretien pourtant vital, afin de permettre aux voyageurs d’arriver confortablement et sans heurt à bon port.

En effet, les témoignages sont nombreux à décrier l’état général des routes, truffées de nid-de-poule, ou dont le goudron plie facilement face aux éléments. Sur ce dernier point, n’oubliez pas qu’en tant que pays tropical, le Sénégal passe par une période annuelle très pluvieuse, plus connue sous le nom d’hivernage (d’avril à octobre). Ces précipitations ont pour conséquence la destruction de certaines routes, parfois partielle, parfois totale.

Le code de la route au Sénégal

S’il y a une information à garder en tête lorsque vous prendrez le volant au Sénégal, c’est la nouveauté que représentent les auto-écoles dans le pays. En effet, ce concept est arrivé sur le sol sénégalais il y a une dizaine d’années à peine. Ceux qui ont commencé à conduire avant cela ont suivi le mouvement, tout simplement…

L’état des véhicules roulant au Sénégal

Au Sénégal, vous avez deux grandes catégories de véhicules : ceux à moteur et ceux tirés par des animaux. Dans les premiers cas, sachez que les Sénégalais ne sont pas aussi pointilleux qu’ils devraient l’être quant à l’état de leur véhicule. Aussi, adaptez votre vitesse pour éviter ce camion surchargé qui roule sans phares, sans rétroviseur, ou avec des pneus usés.

Toujours dans la même veine, le conducteur de charrette est encore moins protégé que ses homologues à moteur. Prudence est mère de sûreté !

Les signalisations sur les routes du Sénégal

Imaginez des routes et rues dans lesquelles vous devez vous diriger, mais sans panneaux de signalisation. En prenant le volant au Sénégal, vous devrez vous y faire, tout comme les conducteurs locaux. Si vous en êtes à vos « premiers pas » en tant que conducteur dans ce pays, prenez garde à votre vitesse, afin d’éviter les nids-de-poule ou encore les dos d’âne à l’entrée et à la sortie des villages.

Dakar, capitale grouillante d’activité

Si vous êtes habitué à conduire dans votre ville occidentale, balisée, où les piétons marchent bien sagement sur les trottoirs et où les commerces se font entre quatre murs, oubliez tous vos standards ! A Dakar, les rues sont très dynamiques, pour ne pas dire un peu chaotiques. Outre les bouchons monstres qui font la réputation de l’agglomération dakaroise, sachez que la conduite s’y pratique une fois que vous aurez cumulé un peu d’expérience et beaucoup de patience.

Le permis de conduire

Si vous êtes en possession d’un permis étranger, vous pouvez conduire au Sénégal pendant un an, avec votre permis original, s’il est écrit en langue française. Au-delà de cette première période, vous aurez l’obligation de faire convertir votre permis de conduire en permis local. D’ailleurs, si vous êtes français, vous pouvez conduire avec ce nouveau permis sénégalais, lors de vos courts séjours en France, en présentant conjointement un relevé d’information restreint.

Si votre permis n’est pas écrit en français, vous avez l’obligation de faire émettre un permis de conduire international, en respectant les formalités de votre pays de provenance.

La conversion de permis se fait à la Direction des Transports Terrestres du Ministère des Transports sénégalaise (Avenue André Peytavin X Corniche — BP 2083 – Dakar/ Téléphone : 33 842 36 43 / Télécopie : 33 821 81 01 / Directeur : El Hadji Seck Ndiaye WADE).

Convertir son permis de conduire

Si vous avez conduit au Sénégal avec votre permis original, la loi stipule que vous devez le convertir. Pour cela, vous devrez vous rendre à la section permis de conduire de la Division de Permis de conduire et des auto-écoles, et fournir :

  • votre permis de conduire original
  • un certificat de résidence
  • 3 photos d'identité
  • le relevé informatique et/ou le certificat d'authenticité établis par le pays émetteur
  • la taxe de délivrance du titre - 10 000 FCFA pour les permis catégorie légère
  • une photocopie légalisée de la carte d'identité
  • un certificat médical délivré par le centre médico-social des fonctionnaires.

Obtenir son permis de conduire au Sénégal

Les autorités indiquent que tout résident majeur sur le territoire sénégalais peut demander un permis de conduire pour véhicule léger, de catégorie B (de 3,5 tonnes et de 8 places maximum).

Le passage par l’auto-école est un exercice qui n’est pas encore rentré dans les mœurs sénégalaises. Néanmoins, il est plus que logique d’apprendre à conduire auprès d’un professionnel, avant de demander officiellement le droit de prendre le volant. En vous adressant à une auto-école, vous bénéficierez d’une dizaine d’heures de conduite, sans oublier les cours théoriques.

Cela fait, vous pouvez vous rendre chez un médecin, apte à faire passer le test médical d’aptitude à la conduite, qui vous délivrera un certificat médical, après quelques tests. La dernière étape consiste à vous rendre au centre d’examen de votre division régionale des Transports terrestres et fournir :

  • 4 photos d'identité
  • un certificat de résidence au Sénégal
  • une pièce d'état civil ou une copie certifiée conforme de la carte nationale d'identité
  • un timbre fiscal de 4 000 FCFA
  • un timbre de délivrance de 10 000 FCFA
  • un certificat médical d'aptitude à la conduite automobile.

 Bon à savoir :

Au Sénégal, la vitesse est limitée à 90 km/h sur les routes, à 50 km/h dans les zones habitées et à 130 km/h sur les autoroutes.

La priorité est à droite dans les ronds-points Les plus gros véhicules sont prioritaires sur les plus petits.

Les voies goudronnées, mais souvent abimées sont longées par des pistes parallèles, en meilleur état.

Piétons (notamment les enfants) et animaux ont tendance à traverser les routes, surprenant les conducteurs, même sur l’autoroute !

Si vous êtes de nationalité française et que vous souhaitez faire convertir votre permis sénégalais en permis français, vous devrez justifier d’un séjour de plus de 6 mois au Sénégal.

À Dakar les dépôts de demande de permis ne sont admis que les lundis et jeudis et la procédure de délivrance prend 24 heures en moyenne.

 Liens utiles :

Expat.com – Forum Sénégal 
Ambassade de France au Sénégal www.ambafrance-sn.org
Service public www.servicepublic.gouv.sn
Direction des Transports terrestres www.servicepublic.gouv.sn/index.php/demarche_administrative/services/1/27
Divisions régionales des transports terrestres www.servicepublic.gouv.sn/index.php/demarche_administrative/services/1/99
Division de Permis de conduire et des auto-écoles www.servicepublic.gouv.sn/index.php/demarche_administrative/services/1/88

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Quand on a terminé de découvrir la ville, que le train train s'installe, que les enfants s'ennuient, il faut encore trouver des idées !
Tout est négociable au sénégal surtout le taxi ! Mais comment savoir quel prix négocier ? Comment éviter les filouteries ?
En arrivant au Sénégal, le temps de vous repérer, il est rassurant d'avoir les contacts utiles à portée de main. Découvrez les numéros utiles du pays.

Assurance santé expatrié Sénégal

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Sénégal.

Déménagement au Sénégal

Conseils pour préparer votre déménagement au Sénégal

Assurance voyage Sénégal

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Sénégal

Billet d'avion Sénégal

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Sénégal