Close

investissement en birmanie

Bonjour . je désire investir dans un hotel en birmanie . soit sur la cote ( nagpali) soit dans un autre lieu très touristique .
si vous connaissez des français ayant effectué ce genre de projet , je suis preneur ou si vous avez un projet et que vous avez besoin d'un partenaire pour avancer .
de meme , si vous connaissez des agences immo sérieuses , je suis également preneur

Bonjour nemaa.

Concernant votre recherche de partenaire, je vous suggère de poster une annonce dans la section Avis de recherche (Associés d'affaires) dans les petites annonces en Birmanie. Cela pourrait vous aider. :)

Merci,
Aurélie

Bonjour,
Je suis aussi tenté par une reprise d'affaire en birmanie....
je commence à prendre des renseignements de ci de là, si vous avez des éléments je serai ravi d'avoir des échange avec vous.
je suis cuisinier issu de l'école hotelliere de nice j'ai 48 ans
j'ai aussi déja bossé en australie.voila pour les premiéres presentations :)
mon email:rr[at]cmrggroupe.com
merci et à bientot

Bonjour ,
J'aimerais beaucoup trouver un emploi en Birmanie dans un hôtel ou autre...
Je suis gérant de société immobilière de locations .
Mais suis a l'écoute de tout propositions !
Bien cordialement

Bonjour,

Je suis hotellière en France et souhaite également partir en Birmanie pour un porjet de ce type. J'ai déjà quelques renseignements et j'espère avoir des choses plus concrètes grâce à une personne s'occupant d'aider à installer les expats Français en asie de Sud est.
pour le moment le plus compliqué est de savoir si l'on peut acheter là bas, dans quelle mesures, y a t'il un montant d'investissement minimum de départ, si l'on peut construire, l'indice de construction...nous partirions mon mari et moi même ainsi que notre fille de 5ans. le projet est malgré tout assez compliqué car les infos sont rares et quelques fois contradictoires. Dès que j'ai des infos très concrètes, je partagerai, pas de soucis!

Merci et a bientot

une chose est sure, c est le peuple le plus beau et le plus gentils au monde
c est un émerveillement partout

Bonjour Monsieur,

J'ai lu votre annonce sur le site expatblog sur la Birmanie.

Je souhaiterai reprendre ou créer un hotel-restaurant à Yangon ou Mandalay.

Je suis actuellement à la recherche d'informations, et pourquoi pas rencontrer un éventuel associé.

Si vous avez des informations quant aux possibilités de créer un hotel je suis prenant !

Cordialement

Léo Poulmarc'h

Bonjour,

je vous remercie pour votre email.
J'ai réussi à avoir quelqeus infos de Français vivant là bas et il semble que ce soit très très difficile d'obtenir des réponses concrètes quant à l'insatllation au myanmar, les formes juridiques, les passes droits ou pas, le cadre international, les investisseurs, comment et qui contacter..., bref tout ce qui concerne le business reste très secret. il semblerait que la Birmanie soit un vivier incroyable d'opportunités, où il est temps d'aller s'installer mais que les bons filons sont jalousement gardés, et pour cause...
Je continue mes recherches, je souhaite toujours continuer sur notre projet, mais la chose qui m'a été recommandée de partout c'est aller sur place (ce qui me parait une évidence), rencontrer la population locale qui aurait de l'influence,et tout cas une personne de l'administration, car rien ne sera possible sans son "parrainage". Il faut aussi rester très prudent sur le type de d'investissement. Il fautt visiblement éviter le business bois, voitures, huile palme, gérés par les barons locaux. mais ce qui est positif c'est que l'hôtellerie et la restauration sont vraiment très porteurs et juteux,d'où la difficulté à obtenir des réponses. Pour le moment je ne peux en dire plus car les infos que j'obtiens même si elles sont de sources sérieuses, méritent tout de même de se rendre sur place pour en connaître tous les tenants et aboutissants ..en attendant d'aller sur place et de vraiement voir les choses de manière très concrète.

Bonne journée et pourquoi pas aux futurs associés!

maud

Bonjour,

Bon bah go alors, va falloir aller vérifier tout ça sur place.

Mais c'est quand même surprenant de ne pas du tout avoir de retour à la question toute simple: un étranger peut-il devenir propriétaire d'un terrain en Birmanie? Au contraire de bcp de pays asiatiques aujourd'hui...

salut jeeb, oui un étranger peut devenir propriétaire d'un terrain en Birmanie, d'ailleurs le gouvernement a mis en place une campagne d'affichage dans les grandes villes du pays appelant a l'investissement étranger en Birmanie avec a la clef un titre de propriété, contrairement par exemple au gouvernement Thaï qui crache un peu dans la soupe que les farangs lui apportent, bref, oui tu achètes en Birmanie et tu deviens proprio, en espérant que les occidentaux qui ont l intention de s installer sur place ne flinguent pas le tourisme par des prix trop élevés, comme dans trop d'endroit, jouer le luxe "a la française" on en a rien a foutre, le tourisme et le voyage est l'affaire de tous alors autant garder cette idée pour le "plus grand nombre", le tourisme pour les riches, les massages a je ne sais pas combien (prix exorbitant) on en veut pas, enfin, tout aussi cher qu en france, on en veut pas non plus, a bon entendeur...!

C'est drôle quand vous parlez de tourisme pour les riches, car je viens d'assister à une conversation de retraités français a Mandalay parlant de leur droit du travail, de la CGT et de leur retraite À 57 ans bien méritées ( une vraie caricature )bref les mêmes qui chouinent pour une consultation a 23€ en France mais n'ont pas hésité à prendre un Taxi pour 10000 Kyats dont la destination était a 7 mn Max, et qu'ils avaient l'air content sans doute le sentiment à 2 balles de devoir être généreux ...mais en dehors de la France...c'est plus chic; tant qu'il y aura des gars dans leurs genres et bien la jeune génération comme la mienne ne pourra bientôt plus avoir les moyens de visiter ce pays.
Alors Merci aux coronariens de payer le juste prix et de ne pas se croire À Paris... La ou ils seraient les premiers à pinailler!

salut, si j ai voyagé hors des sentiers battu durant plusieurs années ( a présent marié a une PA-O de Birmanie et papa), c'est surtout pour mon gout de la liberté et de la nature, le voyage c est toute ma vie, le Voyage avec un grand V, bien sur, des mois durant sur les routes les chemins, dormir dehors etc, par tout les temps, aussi ne pas être mélangé a ceux qui s imagine être des Paul-Emile Victor ou des Alexandra David-Neel mais qui ne font que rêver une vie qu ils non pas eu le "courage de vivre" , ils en on eu un autre, celui de rester au même endroit a se morfondre, (peut être), et n échangeront jamais une couche moelleuse pour un sommeil approximatif en pleine foret, ce qui implique aussi de ne pas vouloir ressentir ni la faim, ni la soif, ni le froid, ni trop chaud, ni aucune autre intempérie que ce soit, le luxe commence ainsi, c est pourquoi que je dis que le tourisme de luxe ne doit pas prédominer par rapport a un "tourisme" (cette fois ci avec des guillemets) de "voyage et de découverte et d évasion" (on en a tant besoin, en plus!), ceux qui n ont jamais voyagé ne voyageront jamais, c est plus qu un état d esprit, c est une vie en soit.
voir ce qu est devenue Luang-Prabang au Laos, me révulse, des petites guests sympas la ville est passée au hôtels designs a je ne sais pas combien la nuit, et d ailleurs la moindre piaule bouffe le budget d'au-moins une journée de voyage, il y a déjà ce genre de bungalows pour friqué sur les bords du lac Inlé, c'est a mon sens des plus dommageable pour ce site!

Bonjour,
je suis tres interesse dans ce genre de projet car je recherche assidument des partenaires serieux dans ce domaine.
  cordialement
Didier

Bonjour, Didier,
de quel projet immobilier parlez-vous?
pouvez-vous etre plus explicite?
merci.

Oui, je veux bien des précisions également, je me renseigne fortement sur le sujet en ce moment mais mes investigations me laisse de plus en plus penser qu'un investissement "raisonable" (on va dire de 100 à 200K€) est quasi impossible en Myanmar et que seul les projets d'au moins 3-4 M€ serait véritablement viable...

Au plaisir de vous lire.

salut korn flakes , etes vous didier?
je ne comprends pas quand vous ecrivez -" 100 a 200k"- que represente le "K" ainsi que "3-4M ", pouvez vous m expliquer?
merci.

Pardon Franco-Pao :-/

Non je ne suis pas Didier, pour les abréviations veuillez m'excuser.

100 - 200K€ = 100.000 à 2000.000 mille euros, 2-3M€ = 2 à 3 millions d'euors.

En quelques mots j'ai pu comprenrde qu'à ce jour si on souhaitait investir en Birmanie, il fallait taper tout de suite dans de grosses infrastructure. En somme, le Myanmar a surtout besoin de gros hôtels de luxe, si c'est pour faire quelques chose à taille plus humaine comme une guesthouse de qualité alors ce n'est même pas la peine...

Après je en suis qu'au début de mes recherches mais ces informations viennent d'un cabinet d'investissement assez sérieux spécialisé sur l'Asie...

Bonjour ,

Etant intéressés par la birmanie , nous souhaiterions echanger avec vous .

Pouvez-vous nous contacter sur mon mail : thierrycharlotte[at]hotmail.com

bien cordialement

Thierry CHARLOTTE

Hi,
je suis apriori dans le même cas que vous tous,
j'ai une certaine somme d'argent a investir pour ouvrir une guest et plutôt que de choisir la Thaïlande que je connais déjà très bien je compte bien aller découvrir la Birmanie fin décembre pour 6 mois environ et voir si un projet est viable...

Avis aux intéressés.

Cordialement,
Nico.

Bonjour je  viens découvrir se forum trés interresant

Bonjour shoumibzh,

Bienvenue sur Expat-Blog :)

N’hésitez pas à participer aux discussions et de partager vos informations sur le Forum Birmanie svp :)

Merci bien

Maximilien
Équipe Expat-Blog.

le plus important c est d avoir des relations avec les personnes bien place du régime
sinon on peu rien faire lamas je penses

Bonjour,

Je suis également très intéressé par la birmanie pour des investissements.
Je suis actuellement en Chine et j'ai l'impression que la plupart des opportunités sont loin derrière.
Si vous avez rechercher des associés, des investisseurs ou tout autre forme de collaboration cela peu m'intéresser.

Si vous avez des retour d'expérience cela pourrais aussi m'être très utile.

Merci

Moi je peux vous proposer des investissements immobiliers soit entre nice et menton, soit en allemagne.
le secteur d activités reste encore bon a defaut d etre mirifique.

Bonjour faleb,

Je vous invite aussi à déposer une annonce à la section Recherche de partenaires, d'associés en Birmanie,celà pourrait aussi vous être utile. :)

Merci,

Priscilla

Bonjour à tous, j'ai trouvé cet article dans l'AGEFI, journal Suisse.
A mon sens, il y a quelques infos intéressantes mais cela date déjà de fin 2012...

Personnellement je serais intéressé par un projet dans le tourisme, j'ai 46 ans et je dispose d'un K de 300 K € 



Pourquoi investir au Myanmar vendredi, 30.11.2012 La nouvelle loi sur les investissements étrangers adoptée récemment par le parlement birman offre de nouvelles perspectives et facilités.René-philippe dubout*



La visite historique du président américain Barak Obama en Birmanie ne fait que confirmer que le Myanmar a retrouvé sa place dans le concert des nations et qu’il est temps pour les investisseurs suisses de bénéficier des incroyables opportunités d’affaires que présente ce pays. Pourquoi investir en Birmanie? Considérez d’abord un pays qui a la même taille que la Thaïlande mais un PIB 10 fois inférieure soit un marché de 70.000.000 d’habitants ou tout est à faire et avec une main d’œuvre a très bon marché (à l’heure ou le coût du travail augmente en Thaïlande et en Chine). Ajoutez qu’il s’agit d’un pays riche en matières premières y compris gaz et pétrole, mais aussi d’un pays appelé à devenir une destination touristique majeure (d’où les besoins en investissement dans le secteur hôtelier). Ces atouts sont renforcés par la position centrale de la Birmanie entre la Chine, l’Inde et la Thaïlande et le fait que la Chine qui n’a pas de ports sur l’océan Indien veut créer un immense corridor d’autoroutes et de voie de chemins de fers pour lier la province du Yunnan aux ports du Myanmar et finalement le fait que la Birmanie est aussi membre de l’Asean qui va adopter un marché commun en 2016 (au lieu de 2015).

L’actualité internationale très riche de ce mois de novembre a occulté un autre événement majeur, à savoir l’adoption par le parlement birman et la signature par le Président U. Thein Sein le 2 novembre de la très attendue nouvelle Loi sur les investissements étrangers ce qui m’emmène au cœur du sujet: comment investir au Myanmar?

L’esprit de la loi

Pour comprendre l’esprit de la Loi sur l’investissement étranger de la Birmanie il faut faire un parallèle avec la Thaïlande. En Thaïlande les hommes d’affaires ont le choix entre investir sous la forme d’une entreprise à 100% étrangère dans les secteurs d’activités qui sont ouverts aux étrangers ou investir comme partenaire minoritaire (à 49%) dans les secteurs qui sont réservés au Thaïlandais. Etant précisé que pour faire un investissement étranger minoritaire il n’y a pas de formalités spéciales à accomplir mais qu’il suffit simplement de créer une société Thaï dans laquelle un ou plusieurs actionnaires thaïs vont posséder 51% des actions. Cette absence de formalisme en relation avec les investissements minoritaires étrangers a conduit à des abus sans fin et la plupart des sociétés opérantes avec une structure constituée d’actionnaires Thaï à 51% et d’actionnaires étrangers à 49% utilisent ce que l’on appelle des actionnaires prête-noms (ce qui est bien entendu illégal). Historiquement la Birmanie a voulu éviter de se retrouver dans la même situation que la Thaïlande et pour se faire a développé un système (existant déjà sous l’ancienne loi sur les investissements étrangers) ou tous les investissements avec participation étrangère majoritaire ou minoritaire sont contrôlés. Un citoyen birman qui souhaite constituer une entreprise doit simplement enregistrer cette société en vertu de la loi sur les sociétés du Myanmar. Mais cette société ne peut avoir ni actionnaires ni directeurs étrangers. En d’autres termes un homme d’affaires étranger qui voudrait investir sous une forme «locale» se retrouverait à investir dans une société dans laquelle il n’aurait absolument aucun contrôle et il n’aurait en plus aucune protection légale ce qui ne fait aucun sens.

Investissements à 100%

étrangers

La loi sur l’investissement étranger offre aux Suisses de nombreuses options en termes de structure légale leur offrant le choix d’investir sous la forme (1) d’une entreprise à 100% étrangère ou (2) d’un joint-venture avec des citoyens birmans ou avec le gouvernement étant précisé que les investisseurs étrangers peuvent désormais avoir la majorité du capital et des actions de la joint-venture ainsi créée (ce qui n’était pas possible sous l’ancienne loi). Bien entendu il y a des restrictions et la loi sur l’investissement étranger birmane contient une liste d’activités interdites. Il y a à l’heure actuelle 11 secteurs économiques dont l’accès aux étrangers est interdit ou limité y compris, les activités qui influent négativement (détruise) la culture et les traditions ethniques; les activités nocives à la santé humaine ou nuisibles, ou dangereuse pour l’environnement; l’importation de technologies expérimentales, de produits pharmaceutiques qui n’ont pas encore été approuvés à l’étranger; les activités de fabrication ou de services réservées aux citoyens birmans en vertu de notifications qui seront publiées ultérieurement; les activités agricoles, les activités d’élevage et les activités de la pêche  qui peuvent être effectuées par les citoyens birmans, les activités menées dans une zone de dix mille depuis la frontière du Myanmar à moins qu’elle ne soit exercées dans une zone économique spéciale.

Toutefois, et avec un sens du pragmatisme qui lui fait honneur, le gouvernement Birman n’a fermé aucune porte définitivement tant il est conscient de la nécessité vitale des investissements étrangers pour le pays. A cet effet le gouvernement a inséré dans la loi sur l’investissement étranger plusieurs clauses «échappatoires» qui donnent à la Commission d’investissement du Myanmar le pouvoir discrétionnaire d’approuver des investissements étrangers dans des secteurs qui leurs sont à priori fermés. Par exemple l’article 5 de la loi prévoit que «la Commission peut approuver un investissement dans un secteur interdit ou dont l’accès est restreint en vertu de l’article 4 si cela est bénéficiale pour le pays et spécialement pour ces citoyens». La loi contient deux autres clauses échappatoires, l’une autorisant la Commission à autoriser des investissements étrangers dans le secteur de l’agriculture (normalement réservé aux citoyens) et l’autre autorisant la Commission à étendre la durée du premier terme d’un contrat de location de terrain au-delà de la durée maximum de 50 ans. En raison de ces clauses échappatoires, aucun secteur économique n’est complètement fermé aux investisseurs suisses si ceux-ci sont à même de démontrer à la Commission d’investissement que leur projet servira aussi les intérêts du pays et des citoyens du Myanmar.

Avantages fiscaux et autres

Les bénéfices offerts par la loi sur l’investissement étranger sont nombreux mais ils ne sont pas octroyés d’office et ne peuvent être obtenus que dans le cadre d’une demande de permis d’investissement auprès de la Commission d’investissement du Myanmar qui décidera selon les mérites du dossier du nombre d’avantages qui seront accordés à l’investisseur. Une entreprise au bénéfice d’un permis d’investissement peut bénéficier entre autres des avantages suivants: (1) Une période de congé fiscal de cinq ans prolongeable, (y compris l’année ou l’entreprise commence son exploitation commerciale) et/ou (2) une exemption de l’impôt sur les bénéfices affectés à un compte réserve et réinvestis dans l’année qui suit la constitution de la réserve, et/ou (3) la possibilité d’accélérer l’amortissement des machines, équipements, bâtiments ou d’autres immobilisations à un taux déterminé par la Commission, et/ou (4) pour les entreprises exportatrices la possibilité d’une exonération de l’impôt sur un maximum de 50% des bénéfices accumulés en relation avec l’exportation de marchandises produites au Myanmar, et /ou (5) le droit pour une entreprise employant des experts étrangers de payer l’impôt sur le revenu de ces employés étrangers et de déduire ces paiements du revenu imposable, et /ou (6) le droit pour une entreprise de payer de l’impôt sur le revenu des experts étrangers aux taux applicables aux citoyens résidants, et/ou (7) le droit de déduire de leur revenu imposable, les dépenses engagées au titre de la recherche et du développement au Myanmar, et/ou (8) le droit de reporter et de compenser les pertes survenues jusqu’à trois (3) années consécutives , et /ou (9) le droit d’obtenir une exemption des droits  de douanes sur les importations de machines et de matériaux approuvés au cours de la période initiale, et/ou (9) le droit d’obtenir une exemption des droits de douane sur les importations de matières premières importées au cours des trois premières années de production à compter du démarrage des opérations commerciales et/ou (10) l’exemption de taxes sur les biens et produits exportés (il y a en effet une taxe sur les produits exportés). A n’en pas douter ces exemptions d’impôts, de droits de douanes et autres mesures d’allégement rendent la Birmanie très compétitive ce qui va sur le long terme va affaiblir la position de la Thaïlande comme destination préférée des investissements étrangers dans le Sud Est Asiatique.

* Avocat suisse, spécialiste de l’assistance des investisseurs étrangers en Thaïlande, Chine, Myanmar et Cambodge

Structurer son investissement
Il est en fait assez simple d’investir au Myanmar. La première étape sera de créer une société à responsabilité limitée en vertu de la loi sur les sociétés du Myanmar (1914) ou en vertu de la loi sur les sociétés spéciales si vous investissez dans un secteur spécial ou faites une joint-venture avec le gouvernement. La deuxième étape est de déposer une demande pour un permis de commerce («Permis of Trade»). En effet, toutes les sociétés étrangères (à l’exception des joint-ventures avec une entité gouvernementale)  où toutes les sociétés dans lesquelles investissent des actionnaires étrangers (même s’ils sont minoritaires) doivent obtenir un permis de commerce avant de commencer leur activité. Normalement le permis de commerce est octroyé pour une période de 3 ans et doit être renouvelé, mais si vous demandez le permis de commerce dans le contexte d’une demande de permis d’investissement déposée auprès de la Commission d’Investissement du Myanmar alors le permis de commerce peut-être octroyé pour une durée supérieure et n’a pas besoin d’être renouvelé. Pour obtenir un permis de commerce la société doit avoir un capital minimum de 166,600 USD pour un projet dans le secteur de la manufacture, de 83,333 USD pour un projet dans le secteur du commerce et de l’import-export (aucun permis de commerce n’a été donné dans ce secteur depuis 3 ans) et de 50,000 USD dans le secteur des services étant précisé que 50% du capital minimum doit être déposé sur un compte en banque local avant le dépôt de la demande et que le solde (soit 50%) du capital doit être payé dans l’année qui suit l’obtention du permis de commerce. Le capital minimum peut être déposé sur un compte en dollars américains et être échangé sur le marché local. Le capital minimum doit être déposé auprès de l’une des banques suivantes: Myanmar Foreign Trade Bank, Myanmar Investment and Commercial Bank, Kanbawza Bank, Cooperative Bank, Ayeyarwady Bank or Asia Green Development Bank in Yangon.

La troisième étape est l’obtention d’un permis d’investissement auprès de la Commission d’Investissement du Myanmar. Cette étape n’est pas toujours nécessaire car dans de nombreux secteurs économiques il est possible d’ouvrir une société et de commencer à faire des affaires après avoir obtenu le permis de commerce. Mais l’investisseur suisse qui veut avoir droit aux avantages et privilèges accordés par la loi sur l’investissement étranger ou qui veut investir dans un secteur économique restreint devra faire une demande auprès de la Commission d’Investissement du Myanmar. La loi sur les investissements étrangers ne pose pas de condition de capital ou d’investissement minimum, ce qui démontre encore le pragmatisme du gouvernement, mais laisse le soin à la Commission de vérifier que le montant de l’investissement proposé est en adéquation avec le projet d’investissement. A noter que dans tous les cas l’investissement minimum doit être égal au montant du capital minimum requis pour le permis de commerce (sauf dans le contexte d’un investissement avec le gouvernement ou le permis de commerce n’est pas nécessaire). Alors que le capital minimum  requis pour l’obtention du permis de commerce doit être payé en devises étrangères le montant de l’investissement minimum requis par la Commission d’Investissement du Myanmar peut se composer (1) de devises étrangères et/ou (2) de machines ou équipements ou biens corporels ou incorporels nécessaire pour le développement de la société et qui ne sont pas disponibles au Myanmar et/ou (3) des machines, équipements, composants de machines, pièces de rechange et les instruments, les droits de propriété intellectuelle tels que les brevets, les licences, les dessins industriels, marques de commerce et droits d’auteur; et/ou (4) le savoir-faire technique; et/ou (5) l’engagement de réinvestir les bénéfices réalisés par la société à concurrence d’un certain montant sur une période déterminée.

En conclusion, cela fait 10 ans que j’explique aux investisseurs étrangers que le Myanmar est le pays où investir en Asie du Sud Est mais il est vrai qu’il était à l’époque difficile de les convaincre de s’y installer et j’espère qu’après la visite historique du Président Obama et la mise en place d’un cadre légale très favorable aux investissements étrangers vous n’aurez plus d’hésitation à suivre ce conseil. (R-P.D)

Bonjour Xavier007,

Je suis actuellement en Asie depuis le 12 février 2014 à la recherche d'un petit investissement dans hotel/guesthouse/resort, j'ai commencé par la Thaïlande, le marché étant quasi-saturé et les lois n'étant pas favorables aux investisseurs étrangers, je me suis tourné vers le nouveau marché promotteur du Myanmar.
J'en suis à mon 3ème visa, j'ai rencontré 6 avocats, la FMCCI chambre de commerce franco-myanmar, et je me suis directement adressé au one-stop shop (bâtiment qui regroupe tous les organismes administratif pour les investissements de tout ordre), la réponse est la suivante :
pour les compagnies de service sous le F.I.L. (Nouvelle Foreign Investment Law 2012) avec un M.I.C. permit (permit d'investissement) (hôtel, restaurant...) à partir de 3*** possibilité 100 % foreign-owned, en dessous joint venture obligatoire avec agreement des parts en général 20 % local / 80 % étrangers.
Capital minimum requis : 150 000$, 50 % à apporter dès la délivrance du Trade permit, le reste dans les 3 ans.
1 / Enregistrement de la compagnie, paperasse et depôt du business plan (porposal) avec les justificatifs
2 / Business visa + permis de travail temporaire en attente du MIC permit (2 à 3 mois)
Donc avec le permit de travail vaut mieux ne pas s'engager dans quoi que soit !
3 / Delivrance du MIC permit, demande du trade permit + stay permit
4 / ouverture compte en banque dépôt des 75 000$ et recherche terrain pour construction projet (pas évident du tout)
le terrain sous un MIC permit c'est par un BOT (building transfert agreement) contrat avec le gouvernement (il existe des zones dédié à la construction d'hôtels) pour 50 ans renouvelable 2 x 10ans selon le montant de l'investissement et les prospectives. Sinon possibilité de louer à un particulier mais c'est très récent cette procédure et soumis à l'accord du MIC après vérification du terrain (due diligence, viabilité...)
5 / enfin demande des licences hotel, alcool, food... au M.T.H. ministère tourisme et hôtels.
Selon l'importance du projet d'après le directeur du MIC que j'ai vu personnellement, il faut se rendre à Naw Pyi Taw la nouvelle capitale du pays présenter son projet sur powerpoint, avec business plan à l'appui et les ministres te poseront quelques questions en fin de présentation (je pense perso. que ce sont pour les gros projets)

Voilà ce que je peux apporter de mon expérience, je me suis rendu à Ngapali et Chaung Tha, tout le pays a un potentiel touristique énorme et à ses débuts. Les infrastructures sont lamentables et je pense c'est qui fait ralentir en grosse parti les investissements (Ngapali il n'y a pas d'électricité de 6hrs à 18hrs, les routes sont catastrophiques, Internet pas des plus rapide et le téléphone impossible de réceptionner quoi que ce soit, j'y était mi-juin 2014) mais tout tend à s'améliorer doucement en 3 mois j'ai vu pas mal de changement à Yangon notamment niveau coupures électriques (4/5 par jour début mai, début juillet en 1 semaine aucune !)

pour ma part, oui c'était un projet qui me tenait énormément à coeur, d'autant que j'avais entrepris beaucoup de démarches et j'ai énormément lu au niveau des lois et rencontrer plusieurs avocats locaux et internationaux.

Oui le Myanmar est ouvert aux investissements étrangers mais uniquement les gros investissements car il privilégie les besoins essentiels ou qui rapporte gros (le pétrole, le gaz, les mines...)

Oui il y a un potentiel énorme dans tous les domaines je pense en tout cas touristique c'est sûr.
1 million de touristes en 2012, 2 000 000 en 2013...

Je suis encore au Myanmar pour 1 mois, je recherche un investisseur ou associé dans lhôtellerie, mon capital est de 150 000, j'ai déjà voyagé dans le pays et connais plutôt bien la loi sur l'investissement. J'ai encore 1 rdv avec une avocate française et une compagnie de construction écologique franco-myanmar pour des renseignements supplémentaires.

Si vous avez des questions ou autres n'hésitez pas. Ou directement sur mon adresse perso jpascali[at]hotmail.com.

Bonjour Nemaa,

Bonjour, j'ai la même intention que vous au même endroit Ngapali (je m'y suis rendu mi-juin 2014), le potentiel y est énorme ! Mon capital est trop restreint car c'est une destination plutôt de luxe donc minimum 3***.
Je suis au Myanmar depuis le 7 mai 2014, j'ai déjà rencontré pas mal de personne (avocat, chambre commerce, compagnie de construction...etc)
Si vous êtes intéressé merci de me le faire savoir jpascali[at]hotmail.com en espérant que ma réaction ne soit pas trop tardive...

Bonjour,
Je cherche des renseignements sur la possibilités d'ouvrir une guest house en Birmanie, vers nagpali ou sur la côté en tout cas, petits moyens gros projet de vie ! Merci pour vos infos et de partager vos expériences.

Bonjour Juchampa,

Je suis actuellement au Myanmar et Ngapali est un lieu pour les gros investissements sous la nouvelle loi de 2012.
Le gouvernement semble privilégié les gros investissements dans un premier temps mais qui c'est les élections sont pour 2015...

Bonjour,

Je viens de lire vos messages, avez vous eu votre rdv avec la cie de construction écologique ? Avez vous des idées de prix de terrain ?

Mon conjoint et moi même cherchons a ouvrir une guest house en asie et nous posons la question pour la birmanie qui vient tout juste de s ouvrir au monde.

Nous n'avons pas non plus bcp plus de 150 000 euros a investir dans ce projet.

Merci de vos nouvelles.

Meilleures salutations

Bonjour à tous,
Je désire me rendre en Birmanie avec mon épouse et ma fille de 6 ans d'ici un mois environ.
Avez vous des idées de tarif pour un achat d'appartement 2 ch. sur yangon ou peut être eu l'occasion de rencontrer une agence immobiliere sérieuse et un avocat pour nous guider.
J'espère trouver réponse à mes questions et que ce pays nous séduira comme la thailande d'il y as dix ans. Nous avons tenter de nous établir dans un autre pays qui paraissait prometteur mais malheureusement entre dire et réalité nous devons avouer que c'est une bonne expérience qui doit s'arrêter.
Merci pour vos réponses..

Bonjour steph4901,

Oui j'ai eu mon rdv et j'ai d'ailleurs décroché un job dans cette compagnie, ce qui va m'apporter beaucoup en terme d'idée d'investissement et développement réseau local.

Pour le moment, les gros investissements sont privilégiés c'est à dire 3 étoiles ou supérieur pour un montant très approximatif de 400/500 000$, c'est l'investissement qui est en général validé par le MIC pour la réalisation du projet mais pas toujours.
Les terrains aucune idée, et les agences immobilières sont rares, le pays s'ouvre tout juste donc il y a un gros manque d'organisation, d'information et de communication, les infrastructures hors Yangon et Mandalay sont très rudimentaires (électricité, eau, route, Internet) et les inondations fréquentes en saison des pluies comme maintenant.
Ceci dit, je ne vous décourage pas, il est possible d'opérer une guesthouse en ayant un excellent avocat (voir FMCCI Yangon), des contacts sérieux et de confiance et un minimum de connaissance/expérience du pays.
Le chemin ne sera pas le même, il vous faudra passer sous l'ancienne loi de 1914 qui présente pas mal de risques pour les investissements étrangers, mais les lois évoluent rapidement dans ce pays en pleine évolution...

Meilleures salutations

Bonjour,

L'autre pays , c'était ou ? Christophe.

Bonjour à tous
Je me présente, je m'appelle Hervé , recherche partenaire et infos pour créer une affaire dans le tourisme.
Je m'occupe depuis de longues années d'une agence spécialisée dans le trekking en Chine du Sud et Inde du sud. Mais la Birmanie mystère,  il ne me reste que des brumes aux reflets encore éblouissants de mon dernier passage en 1986...
Merci pour vos remarques , tuyaux,  suggestions  et au plaisirs de vous rencontrer autour d'un verre  , je serai à Yangoon à partir du 14 octobre.
Merci aussi de me confirmer qu'on peut avoir un visa sans problème à l'arrivée à Yangoon en arrivant de Bangkok avec myanmar airways
Mon mail si besoin :orientexplorers[at]hotmail.com
Mingalaba 84 est-ce que tu confirme Ok pour le visa on arrival.
Et RDV à yangoon ,
Merci bien Hervé

bonjour

je suis chef de cuisine en Birmanie je ne sais pas si vous connaissez bien la birmanie ? et de quelle côte vous parlez

mais c'est très saisonnier , un point important qu'il faut prendre en compte les approvisionnements aussi ne sont pas choses faciles, sachez enfin que les loyers en Birmanie sont excessivement chers  même très chers du moins à yangoun je suis en Birmanie encore pour quelques temps si je peux vous aidez dans vos recherche je le ferai avec plaisir

bien qu'il y ai encore beaucoup de business à faire en Birmanie je conseillerais quand même d'être vigilent les lois en Birmanie ne sont les lois en France le climat est lourd à porter j'ai travailler dans quelques pays en Asie la Birmanie reste un pays spécial

bon continuation et bon courage pour vos futurs projets

Bonjour Hervé,

Oui je confirme Visa on Arrival Yangon Airport ok!

Salutations

Bonjour

Merci de très conseils/infos , je pense bien en effet que la Birmanie est un pays à part , et demande une lente gestation pour un projet sérieux.
En fait j'ai différé on arrivée de quelques semaines à cause principalement des difficultés nouvelles liées au visa Thai ou je suis en ce moment.
Je reprendrai contact avec vous lors de mon prochain passage à Yangoon.
A bientôt sans doute

Nouvelle discussion