Se loger à Auckland

Actualisé 2009-12-16 11:46

Comment trouver un logement sur Auckland? Le choix est large : il y a la possibilité d’achat, de location ou de colocation. De même, les moyens pour trouver un logement correspondant à ses besoins sont nombreux : il y a, entre autres, les petites annonces, l'Internet et les agences immobilières. L’essentiel est surtout de savoir à quoi s’attendre en termes de coût et de formule proposée.

Pour se loger à Auckland, le plus simple est de s'adresser aux agences immobilières. Ces dernières proposent des prestations adéquates et offrent même leurs services à distance. Elles ont ainsi la possibilité de trouver un logement prêt à l'emploi, avant même votre arrivée à Auckland. Bien sûr, vous pouvez bénéficier de ces services en payant des commissions plus ou moins importantes, qu'il faudra ajouter aux coûts du logement. Les petites annonces constituent aussi une bonne alternative pour trouver un logement à Auckland. Les éditions du mercredi et du samedi de la presse locale en sont riches et contiennent des offres intéressantes. Par ailleurs, il reste la possibilité de consulter les annonces sur Internet ou le renseignement direct auprès des gardiens d'immeubles. Notons qu'en matière de logement, à Auckland, un appartement dans une maison ou une immeuble est appelé apartment, une maison jumelée s'appelle flat, tandis que le terme house indique un pavillon individuel affecté de jardin.

Le marché du logement en location à Auckland

A Auckland, comparé aux demandes de logement, le marché locatif est très réduit, ce qui contribue à la cherté du loyer. En effet, par rapport aux autres villes de la Nouvelle-Zélande, le montant du loyer à Auckland affiche un niveau assez élevé. Celui-ci varie néanmoins selon les quartiers : le mètre carré s'élevant à 4,04 euros la semaine en banlieue, et peut atteindre le double, voire plus, dans les quartiers résidentiels. Notons qu'en Nouvelle-Zélande, le prix du loyer s'affiche par semaine, et le paiement s'effectue de manière hebdomadaire, ou toutes les deux semaines. Par ailleurs, il est à savoir que dans la plupart des cas, les logements à la location ne sont pas meublés. Il existe notamment deux types de location : le fixed term tenancy et le periodic tenancy. Ce dernier n'imposant aucune durée au contrat, le bail continue jusqu'à sa rupture par l'un ou l'autre des parties : le locataire ou le propriétaire. Quant au fixed term tenancy, le contrat de location indique une date précise de fin du bail. Il est à savoir qu'après deux années de résidence, il est possible de bénéficier d'habitation à loyers moderés.

L'achat d'un logement à Auckland

Par rapport au prix de l'immobilier français, acheter une maison ou un appartement à Auckland revient moins cher. Les logements à vendre sont reconnaissables à partir de la mention : open houses. D'ailleurs, pour faciliter les acquisitions, le prêt immobilier reste accessible auprès des banques locales ou auprès de banques étrangères affiliées. Toutefois, avant de fixer son choix, il est conseillé de visiter le plus de maisons possible, et de ne pas se contenter des descriptions sommaires fournies par les agences immobilières. Sur ce point, il est également possible d'effectuer des visites virtuelles, via Internet, avec la carte de la ville en support. Ce lien est accessible sur le site wises.co.nz. Avant d'opter pour une offre, il est important de consulter le Land Information Memorandum ou Lim. Ce document informe sur la situation réelle de la propriété : ses limites, les droits de construction afférentes, etc. Notons qu'en général, à Auckland, à la signature du contrat de vente, la somme à payer immédiatement s'élève à 10 % du prix.

Loger moins cher à Auckland par la colocation

En raison de ses réels avantages, la colocation est très répandue à Auckland. En effet, c'est le mode de logement le moins cher en ville. Elle coûte environ l'équivalent de 70 euros la semaine, la caution et les charges non comprises. Toutefois, les annonces à ce sujet ne se rencontrent pas souvent, elles ne sont accessibles que sur Internet, ou à travers le Bureau des logements de chaque établissement. Notons que pour ce type de logement, le plus difficile est de trouver un colocataire ayant le même profil que soi. En effet, comme il faudra vivre sous le même toit, durant une longue période, il est conseillé de bien choisir ses colocataires pour éviter les ennuis.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.