demenagement
Shutterstock.com
Actualisé il y a 5 mois

Si vous comptez bientôt déménager au Canada et que vous ne savez pas par où commencer, voici une série de conseils pratiques pour vous aider à mieux vous organiser.

Avant de partir vous installer au Canada, vous devez vous préparer à commencer une nouvelle vie. Après avoir identifié le lieu et le type de logement qui vous conviendront le mieux, vous devrez planifier votre déménagement au Canada. Commencez par évaluer le volume des affaires que vous comptez emporter, pour pouvoir estimer le coût du déménagement. Renseignez-vous également sur ce qui est autorisé ou non sur le territoire canadien, avant d’entreprendre des procédures.

Comment s’y prendre

Vendre vos meubles et en racheter au Canada peut s’avérer plus intéressant d’un point de vue financier. Le Canada dispose d’un grand nombre de magasins : vous y trouverez facilement de quoi vous équiper en meubles, électroménagers, vêtements d’hiver, vaisselle, etc. Certains appartements se louent meublés. Si votre budget est réduit, vous pourrez combler vos besoins dans une des nombreuses boutiques de meubles et de vêtements d’occasion. Avant de partir, vous pouvez vendre vos affaires dans des brocantes, des dépôts-ventes ou en déposant des annonces sur des sites spécialisés.

Si vous tenez absolument à déménager vos affaires, vous devez considérer comment vous allez les transporter jusqu’au Canada : vous pouvez le faire vous-même ou retenir les services d’un déménageur international. La quantité et le poids des bagages que vous pouvez transporter en avion et en bateau sont limités. Les tarifs varient selon les entreprises, et selon plusieurs critères tels que le mode de transport, le volume, le délai, l’assurance, etc.

Si vous déménagez des États-Unis vers le Canada, vous pouvez louer un petit fourgon que vous conduirez vous-même. Mais il faudra vous assurer que celui-ci ne dépasse pas 7,5 t, et qu’il est autorisé dans les pays et territoires que vous traverserez.

Prenez le temps d’emballer soigneusement vos affaires avant de les charger. Il est déconseillé de transporter des objets fragiles. Si vous n’avez pas le choix, renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne pour savoir comment les emmener en cabine avec vous dans l’avion.

Vérifiez vos affaires avant de les charger sur le véhicule, surtout si vous avez engagé un déménageur international. Pour avoir une liste de tout ce que vous pouvez apporter au Canada lors de votre déménagement, et savoir comment le déclarer, veuillez consulter le site internet de l’Agence des services frontaliers du Canada. Vous y trouverez également des formulaires utiles tels que le document de déclaration en détail des effets personnels.

A votre arrivée

Lorsque vous sortirez de l’avion, vous serez dirigé vers le contrôle douanier de l’aéroport. Vous devrez présenter votre passeport à l’agent, ainsi qu’une liste de vos effets personnels. Cette liste sera tamponnée par l’agent et vous sera remise pour le dédouanement de vos bagages. Vous devez aussi lui remettre la fiche de déclaration douanière qu’on vous aura donnée dans l’avion.

Si vous avez utilisé les services d’un transporteur, ce dernier s’occupera des formalités administratives relatives à votre déménagement - opérations de dédouanement, etc. Pour plus de sécurité, optez pour un transporteur affilié à la Fédération internationale des déménageurs internationaux (FIDI).

Si vous n’avez qu’une ou deux valises de vêtements, un appareil photo et un ordinateur portable, et que vous n’avez aucune intention de faire venir d’autres biens, vous n’êtes pas obligé de fournir cette liste. Au total, les procédures devraient vous prendre deux heures et demie au plus, selon le nombre de voyageurs présents au même moment.

La franchise de droits

Notez qu’à votre première arrivée au Canada, vous pouvez importer vos effets personnels et domestiques tels que des meubles, de la vaisselle, de l’argenterie et des appareils ménagers en franchise de droits. Vous vous engagez ainsi à ne pas permettre à un résident du Canada d’utiliser vos effets personnels, à ne pas les vendre, ni d’en disposer, de les ramener avec vous quand vous quitterez le Canada, et de verser un dépôt remboursable à la douane si besoin est. Si vous êtes résident temporaire au Canada, vous pouvez être appelé à verser 5 % de la totalité de la valeur de vos effets personnels.

Importer un véhicule

La plupart des véhicules achetés en dehors du Canada et des États-Unis ne sont pas conformes aux exigences de la Loi sur la sécurité automobile et ne sont donc pas importables au Canada. Des exceptions existent : par exemple, si votre véhicule est âgé de plus de quinze ans. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter directement Transports Canada.

Les touristes, les visiteurs et les résidents temporaires peuvent apporter leur véhicule à titre d’effet personnel, même s’il n’est pas conforme à la Loi sur la sécurité automobile. Cependant, le véhicule ne peut être ni vendu ni donné à une autre personne durant le séjour au Canada. Lorsque le délai du document d’immigration temporaire expire, le véhicule doit être exporté.

Les autorités provinciales peuvent vous demander de présenter un certificat de sécurité pour l’immatriculation du véhicule. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet de Transports Canada.

 Liens utiles :

Agence des services frontaliers du Canada
Transports Canada
Conduire au Canada
FEDEMAC - Federation of European Movers
FIDI - Fédération internationale des déménageurs internationaux
Déménager au Québec

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.