telephone et internet
Shutterstock.com
Actualisé l'année dernière

Au Costa Rica, les technologies de communication fonctionnent très bien. Il est donc facile de rester en contact avec ses proches restés au pays, ainsi qu’avec ses nouveaux amis. Lisez cet article pour en savoir plus sur la façon de communiquer avec les gens par téléphone et sur Internet.

On trouve des téléphones publics, à carte (les cartes Colibrí) ou à pièces, partout dans le pays. Néanmoins, si vous avez l'intention de vous installer au Costa Rica pendant un certain temps, il serait utile d'avoir une carte SIM locale prépayée. Elles sont bon marché et accessibles aux non-résidents. En revanche, sachez que seuls les citoyens et les résidents peuvent prendre un abonnement avec des données.

Pendant longtemps, le gouvernement a eu le monopole de la téléphonie mobile. Aujourd'hui, le marché s'est ouvert et on dénombre quatre principaux opérateurs : Claro, ICE/Kolbi, Movistar et TuYo. Vous pouvez consulter le site Open Signal pour en savoir plus sur la couverture offerte, ou vous renseigner sur les forums communautaires et les réseaux sociaux. Vous devrez prendre en compte votre budget, votre emplacement et de vos besoins en termes de service client.

Néanmoins, sachez que l'opérateur ICE/Kolbi, qui appartient au gouvernement, est un choix sûr, à moins d'avis contraire de la part d'une personne vivant dans la même région que vous. On peut parfois trouver des offres un peu moins chères ou un meilleur service chez les autres opérateurs, mais, comme ICE détenait autrefois le monopole, sa couverture est étendue et fiable. De plus, on trouve des points de vente partout.

Assurez-vous de déverrouiller votre téléphone avant de quitter votre pays d'origine. Vous pourrez ainsi l'utiliser au Costa Rica. Vous devrez payer votre carte SIM en espèces et présenter votre passeport. Vous pouvez aussi acheter un nouveau téléphone sur place. Un téléphone simple ne vous coûtera qu'une trentaine de dollars environ.

Une carte SIM prépayée vous permettra d'appeler et d'envoyer des messages textes. On peut acheter des cartes à des prix différents : de 2 500 à 10 000 colones (environ 5 à 20 $ US). Si vous prévoyez de passer uniquement des appels locaux, 5 $ US peuvent suffirent pour quelques semaines. En revanche, les appels internationaux sont chers. Vous pouvez recharger votre compte dans un magasin ICE, Banco Costa Rica, Banco Nacional et au supermarché Maxibodega. Si vous souhaitez utiliser Internet et avoir des données, veillez à demander une carte SIM qui le permet.

Vous pouvez acheter une carte SIM Kolbi/ICE à l'aéroport international de San Jose ou dans n'importe quel bureau ICE du pays. Il y a aussi un comptoir Kolbi après votre passage à la douane de l'aéroport international de Liberia.

Vous ne pouvez enregistrer un nouveau numéro ou obtenir une nouvelle carte SIM qu'auprès d'un opérateur mobile officiel. Si vous ne voulez pas prendre de carte Kolbi/ICE à l'aéroport, vous trouverez d'autres fournisseurs de services partout dans le pays, même dans les petites villes. Sachez toutefois qu'il peut y avoir de longues files d'attente. La plupart des vendeurs vous aideront à installer la puce, s'assureront que la connexion fonctionne et vous montreront comment recharger votre compte et utiliser votre téléphone.

Vous pouvez recharger votre carte SIM par téléphone ou par Internet avec une carte de crédit. Vous pouvez aussi acheter une recharge dans la plupart des petits magasins de proximité. On vous donnera alors un code à composer sur votre téléphone.

Il n'y a pas d'indicatifs régionaux à l'intérieur du Costa Rica, donc tous les appels à passés à l'intérieur du pays sont considérés comme des appels locaux. L'indicatif du pays est le 506.

Internet au Costa Rica

Pour économiser de l'argent, vous pouvez créer un compte Skype pour passer des appels internationaux. Ce programme est installé sur la plupart des ordinateurs dans les cybercafés. On trouve des cybercafés dans presque toutes les villes du pays, et même à tous les coins de rue dans les grandes villes. Beaucoup vendent également de la nourriture et des boissons. Les prix tournent autour de 1 $US l'heure, mais cela augmente à mesure que l'on s'éloigne de San José.

RACSA (une filiale du groupe public Grupo ICE) offre un accès gratuit au Wi-fi dans les endroits très fréquentés, comme les centres commerciaux et les aéroports internationaux. Ces points d'accès sont généralement signalés par un autocollant « Wi-fi Zone ». On peut se connecter facilement au Wi-fi, en particulier dans la vallée centrale. De plus, la plupart des hôtels et des chaînes de restaurants, tels que MacDonalds, offrent aujourd'hui un accès gratuit à Internet. Vous pourrez surfer sur le net depuis un restaurant ou un café pendant quelques heures, simplement en achetant un repas ou une boisson.

Internet était autrefois contrôlé par l'Instituto Costarricense de Electricidad (ICE), mais grâce à l'Accord de libre-échange d'Amérique centrale, on trouve maintenant plusieurs fournisseurs de services Internet et de téléphonie mobile, tels que Cabletica, RACSA, Tigo, ICE, Claro, et Movistar. Sachez que le Costa Rica a la deuxième plus grande couverture Internet en Amérique latine. Si vous souhaitez avoir Internet à votre domicile ou au bureau, vous pouvez choisir entre l'ADSL, le câble, DialUp ou WiMax.

L'Internet haute vitesse est disponible dans de nombreux endroits, mais la vitesse peut varier selon l'opérateur. Selon les lieux, la connexion peut ne pas être aussi rapide que ce à quoi vous êtes habitué dans votre pays d'origine. Le service n'est pas toujours pas fiable non plus, à moins de payer un prix très élevé. Toutefois, quand il y a des interruptions, elles ne durent pas longtemps, et cela n'arrive pas souvent. Préparez-vous à prendre votre mal en patience si vous contactez votre fournisseur, car le service client laisse parfois à désirer. Enfin sachez que le personnel ne parle pas toujours anglais.

Liens utiles :

Claro
Kolbi
Movistar
TuYo
Cabletica
Racsa
Tigo

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.