Comment les nouveaux pays à haut risque affectent l'immigration

Actualités
  • des gens marchant dans les rues de New York
    blvdone / Shutterstock.com
Publié le 2021-10-12 à 10:00 par Magdalena Grdanoska
Depuis plus d'une année, la pandémie de Covid-19 a un impact significatif non seulement sur la vie quotidienne dans le monde entier mais aussi sur le voyage. Ces derniers mois, de nombreux pays (à quelques exceptions près) ont rouvert leurs frontières à l'international, et les restrictions de voyage sont amenées à s'adapter aux vagues saisonnières et aux conditions relatives à la vaccination dans les différents pays. Si vous lisez cet article, vous avez sans doute hâte de partir à l'aventure à l'étranger. Mais pour que votre voyage corresponde réellement à vos attentes, il faudra rester informé des réglementations en vigueur autour du globe ainsi que des zones à risques.  

Qu'est-ce qu'un pays à haut risque ?

Un nombre élevé de cas de Covid-19 et des taux de mortalité élevés sont les principaux indicateurs pour considérer un pays comme étant à haut risque. Cependant, cela dépend de la progression saisonnière du virus, du nombre de visiteurs qui prévoient de se rendre dans le pays, sans oublier le taux d'immunisation au niveau national (compte tenu du nombre de vaccins et de tests disponibles).

Aux États-Unis

Alors que la liste des pays à risque évolue constamment, certains pays sont actuellement répertoriés sur la liste à très haut risque des CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies). Ces pays sont donc considérés comme des zones où les voyages sont à éviter pour le moment. Dans certains pays, comme la Chine, l'Iran, la République d'Irlande, le Brésil, l'Afrique du Sud, l'Inde, l'espace Schengen européen et le Royaume-Uni, les voyages sont carrément déconseillés. Ces règles sont toutefois sujettes à des modifications momentanées dans certains endroits, autorisant l'accès aux voyageurs entièrement vaccinés. Les règles actuelles sont les suivantes :

  • Par exemple, si vous avez été immunisé avec un vaccin autorisé par la FDA (Comirnaty et Pfizer-BioNTech, Moderna et Janssen), vous êtes dispensé de l'obligation d'obtenir un test négatif contre la Covid-19 avant de quitter les États-Unis. Il n'empêche que vous devrez vous soumettre au test avant votre retour et dans les 3 à 5 jours suivants).
  • Vous ne serez pas soumis à l'obligation de quarantaine à votre arrivée

Pour les voyageurs non vaccinés, il convient de se plier aux exigences suivantes :

  • Obtenir un test négatif avant le voyage en dehors des États-Unis et un autre avant le retour
  • Auto-isolement pendant dix jours, pouvant être réduit si l'on obtient un résultat négatif au 7ème jour

Quoi qu'il en soit, il existe des règles internationales pour voyager dans une zone à très haut risque ou une zone où des variants sont présents, notamment le port du masque, la distanciation sociale, surtout au sein des foules, ainsi que l'autosurveillance des symptômes.

Dans l'UE

L'Union européenne dispose d'un système de surveillance similaire à celui des États-Unis. En Allemagne, par exemple, l'Institut Robert Koch établit une classification de tous les pays en fonction de leur nombre actuel de cas de Covid-19, de décès et de variants répertoriés. Même s'il existe généralement un consensus sur les zones à risque, il vous est recommandé de vous renseigner sur les particularités sur le site Web de votre pays de destination. Pour plus d'informations sur la classification en Italie, par exemple, consultez le site IMinistero della Salute. Si vous souhaitez vous rendre en Espagne, consultez le site du Ministerio de Sanidad, en Pologne, le site du Service de la République de Pologne et en Grèce, le Protocole d'arrivée en Grèce. Alors que les pays européens ont adopté un cadre similaire, certains d'entre eux ont mis en place des réglementations différentes en ce qui concerne l'acceptation des vaccins et les règles de quarantaine. Il est donc essentiel de suivre l'évolution de la situation de près afin de ne rien laisser au hasard.

Les pays à haut risque aujourd'hui

Les endroits à haut risque sont des régions où l'afflux de personnes est responsable de la hausse du nombre d'infections. Ces endroits peuvent sembler très attrayants pour les voyageurs et les expatriés qui ont déjà obtenu leur visa ou qui ont choisi de se lancer dans une nouvelle aventure à l'étranger en tant que nomade numérique. Mais si vous vous préparez à vivre dans une zone à haut risque, quelle que soit la durée de votre séjour, il est impératif que vous sachiez au préalable tous les risques afin de mieux préparer votre déménagement.

L'Islande est actuellement considérée comme une zone à risque, ce qui signifie que même les voyageurs entièrement vaccinés risquent de contracter et propager de variants de Covid-19. Même si ce beau pays possède l'un des meilleurs systèmes de santé au monde, le taux de contamination au sein de la population locale représente un véritable danger. Avant d'entrer dans le pays, pensez à vérifier les règles d'entrée en vigueur de manière continue. Pour le moment, les personnes qui ont été infectées et qui s'en sont déjà remises, ainsi que les personnes entièrement vaccinées (prenant en compte une durée de deux semaines après la deuxième dose) sont exemptées de tests. Pour les voyageurs non vaccinés, il existe des règles différentes. Premièrement, ils sont tenus de fournir un test PCR négatif effectué 72 heures avant leur visite. Il est possible qu'on leur demande de se soumettre à un nouveau test à l'aéroport à leur arrivée ainsi qu'à une quarantaine de 5 jours en attendant les résultats du 2e test.

Les enfants de 15 ans et moins ne sont exempts de l'obligation du test. S'ils voyagent avec des personnes vaccinées ou des personnes qui ont déjà été infectées et qui ont guéri de la maladie, ou s'ils ont été vaccinés, ils sont également dispensés de l'obligation de quarantaine. Cependant, si ces enfants voyagent en compagnie d'une personne soumise à l'obligation de quarantaine, ils seront également placés en quarantaine. Toutes les informations dont vous aurez besoin sont disponibles sur le site dédié.

Les pays de la péninsule des Balkans, la Serbie, l'Albanie et la Macédoine du Nord, signalent actuellement des nombres élevés de cas de Covid-19 et sont considérés comme des zones à risque. Si vous avez prévu de voyager dans ces pays, vous devrez fournir une preuve de vaccination complète, ou un certificat de rémission de votre infection au cours des 30 derniers jours, ou d'un test PCR réalisé au cours des 72 dernières heures ou d'un test d'antigène réalisé au cours des 24 dernières heures. La Macédoine du Nord exige également la présentation d'un certificat de vaccination pour avoir accès aux bars et restaurants, à l'intérieur comme à l'extérieur. Pour plus d'informations sur les réglementations de voyage en Macédoine du Nord, veuillez consulter le site Web de son ministère des Affaires étrangères. Les informations concernant les voyages en Serbie sont disponibles sur le site Web de leur ministère des Affaires étrangères. Pour plus d'informations sur les voyages en Albanie, vous pouvez consulter le site Web Visit Tirana.

Depuis le 1er octobre 2021, l'île Maurice a levé ses restrictions strictes pour les voyageurs internationaux, ce qui fait d'elle une destination très attrayante pour les expatriés qui recherchent un endroit avec un climat chaud et un paysage naturel hors du commun. Toutefois, en raison du nombre élevé de voyageurs et de cas d'infections au quotidien, il n'est pas recommandé de visiter l'île Maurice pour le moment. Mais si vous avez déjà pris votre décision et réservé votre billet d'avion, pensez à obtenir une assurance maladie offrant une prise en charge de la COVID-19 (sauf si vous y êtes un résident), que vous soyez vacciné ou non. Si vous êtes vacciné, vous devrez présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72 heures avant le départ, suivi d'un autre test réalisé le cinquième jour suivant votre arrivée. Pour ceux qui ne sont pas vaccinés, il faudra réserver un séjour en quarantaine de 14 jours. Le test PCR doit avoir été réalisé avant votre arrivée et deux autres seront réalisés sur place, soit au septième jour au quatorzième jour.

Comme indiqué plus haut, la liste des pays à haut risque est longue et en constante évolution. Par conséquent, accordez une attention particulière à vos choix en matière de voyage et de déménagement. La pandémie nous a appris à tous à quel point il est important d'être plus attentif dans nos actions. Alors vérifiez les exigences pour visiter votre destination afin de déterminer si cela en vaut le coup. De plus, des habitudes alimentaires saines, des suppléments et un bon sommeil amélioreront votre santé globale pendant le voyage. Une bonne planification, en faisant preuve de prudence, vous aidera à atteindre la destination souhaitée en toute sécurité.