Activités professionnelles à envisager au Cambodge

Je lance ce petit sujet dans l'espoir que certains voudront bien partager leur expérience et leurs idées, alors qu'il parait évident que certains projets sont d'avantage le fruit d'idées préconçues voir de rêves; même s'il faut conserver quand même une part de rêve, après tout on ne s'expatrie pas sans illusions quitte à en laisser quelques unes au bord du chemin...
Partout dans le monde où certaines minorités ont réussi, il y a eu une certaine volonté de partage et d'entraide, aussi j'espère que nous serons capables de fonder pareille communauté en oubliant les travers égoïstes si malheureusement typiques dans notre pays.
Alors pour montrer l'exemple, je vais partager avec vous mes propres réflexions sur ce sujet, en vous disant comment j'envisage ma propre installation qui se décompose en trois étapes.
1. acheter de la terre agricole et installer dessus une famille afin d'obtenir deux résultats: assurer la vie de la famille exploitante et assurer l'indépendance alimentaire de ma propre famille, un problème de base résolu et un budget en moins mis à part l'investissement de départ.
2. monter un commerce de proximité en alliance de façon à assurer le quotidien et les dépenses de base.
3. monter une affaire (qui reste à déterminer mais pas la restauration ni l'hôtellerie à moins que ce ne soit en partenariat) pour cette fois assurer un standing de vie qui permette un retour annuel de ma famille en France trois mois par an et le budget (important) qu'il convient.

Une sorte de gateau à trois étages, où la base sert de socle solide de façon à éviter au maximum les aléas.
Bien sur, ma propre situation et ma situation familiale me permet d'envisager ce genre de "montage" que je qualifierais pour l'instant d'exploratoire, car j'ai de la belle-famille au Cambodge depuis plus de 20 ans.
Aussi je ne prétends pas que ce soit une piste pour d'autres, mais j'avais parlé de partage d'expérience et d'entraide, donc je montre l'exemple en dévoilant mes propres idées même si elles sont susceptibles de larges aménagements: avant tout il faut savoir s'adapter!

A vos claviers: que peut-on espérer recevoir si on n'est pas capable de donner?

Bonjour Phil93 et bienvenue sur le site Expat.com!

Je vous remercie pour ce partage:) .

Cordialement,
Harmonie.

Merci pour cette jolie démarche.
Et quid de l'éco tourisme ?

Cordialement

Eric

Pas de retour pour l'instant de l'éco tourisme, un peu artisanal il me semble pour espérer en vivre de façon décente, mais je peux me tromper...

Une expérience symptomatique de ce qu'il ne faut pas faire: une de mes relations a voulu monter un business de kits solaires (panneaux, installations individuelles); au bout de deux ans il a plié les gaulles et depuis est rentré en France.
Les cause? Absence d'étude préalable viable (mais c'est un nouveau marché avec peu de visibilité), budget prévisionnel beaucoup trop juste (on ne monte pas une affaire au Cambodge avec comme seul capital l'équivalent de son livret caisse d'épargne), personnel pléthorique sans formation (c'est pas parce que les salaires sont bas qu'on peut tout se permettre), associé bancal (le mec avait "que la gueule", il y en a beaucoup là-bas), et matériel artisanal sujet à de nombreux défauts, ce qui est carrément rhédibitoire!
D'où une perte totale de confiance des clients au point que chez certains il ne pouvait même pas repasser de peur de finir dans la rizière comme engrais...

Un voyage d'étude mené de façon sérieuse est INDISPENSABLE, les seules infos que nous pouvons récolter ici ou par le poste d'expansion économiques ne sont pas suffisantes.
Et il faut avoir un capital suffisant pour pouvoir résister aux impondérables, sinon c'est c'est la cata!

Donc, les précautions à prendre sont identiques à peu de choses près à ce que nous devrions entreprendre en France, formalités khmères en sus.

ECh74 a écrit:

Merci pour cette jolie démarche.
Et quid de l'éco tourisme ?

Cordialement

Eric

Eric: j'ai fait une erreur dans ma jeunesse (et oui!) qui a constitué en une base de loisirs plus bungalows sur une île de mer de Chine du sud.
Certes, tu peux en vivre et espérer autre chose qu'une clientèle de "back-packers", mais espérer en retirer un gain suffisant pour vivre selon nos standards et avoir les moyens de rentrer en france de temps à autre est selon moi illusoire.

Par contre, ton idée de restau si elle est tournée de façon originale me semble être une piste plus sérieuse, mais il faut "tirer vers le haut"; de toute façon tu ne feras pas d'affaires avec des gens qui n'ont pas de moyens...ou seulement de petites affaires dont la viabilité risque d'être remise en cause au moindre pépin (le pépin c'est un fruit très répandu au Cambodge!:lol:).

Doux euphemisme et chastes pensées,il faut effectivement voir les Cambodgiens depuis la terre lointaine qu'est la France pour avoir des reves ausi beaux, cela ressemble un peu a une histoire vraie que j'ai vecue,
J'avais un grand oncle tres agé (89ans),qui revait de voir un homme sur la lune ,c'etait en 1969, il ne voulait pas mourir avant cet exploi nous lui avions achete une télévision expres pour cela ,il a vu amstrong sur la lune et il est décédé deux mois apres,
je pense que tres idées et tes reves sont de la meme valeur,le Cambodge est le pays au monde ou il y a le plus d'ONG,et pourquoi ces ONG n'ont elles pas eu les memes reves que toi???
Si tu veuts continuer,[email protected]
tres cordialement
Ludo

Voilà où je voulais en venir: pour partir il y a la part de rêve, pour rester il faut la part de réalisme; comme j'ai pris la précaution de l'écrire ce n'est qu'un canevas, un brouillon si tu préfères.
Quoi que certaines de mes idées soient réalisables, mais elles tiennent plus au fait de ce que j'ai déjà certains avantages liés à ma propre histoire sur laquelle je ne veux pas m'étendre, parce que ça ne présente pas le moindre intérêt pour la collectivité.
Le but de mon post n'est pas tant de prétendre indiquer un chemin que de susciter les réactions et surtout l'exploration de nouvelles pistes.
En effet, à quoi bon parler de ce qui a déjà été fait il y a dix ans ou plus alors que le modèle ne correspond peut-être plus à la demande actuelle?
Oui, j'ai un rêve qui date de plus de vingt ans (1988 exactement) et qui est de vivre au Cambodge; je l'avais en partie réalisé avant de me retrouver dans l'obligation de revenir en France, mais il n'est pas mort.
Je te contacterais avec plaisir pour en discuter, mon rêve m'a déjà quand même permis il y a longtemps d'apporter ma pierre à l'édifice coté humanitaire, maintenant je veux me tourner vers la réalisation de mes propres envies.
C'est dans le débat et la contradiction qu'on avance, aussi je ne cherche absolument à avoir raison, avoir tort de temps à autre permet de conserver l'esprit critique et s'adapter ce qui est à mon sens essentiel pour avancer.
Très cordialement aussi et à bientôt!;)

Bonjour Phil93,

voici l'exemple du fil que je désirais trouver. Je te remercie d'avoir ainsi prit l'initiative.
Alors que l'on me considère réaliste et même parfois pessimiste, je suis actuellement emprisonné dans le même rêve.
Une carrière bien remplie suivie d'une mise à disposition (doux euphémisme)m'ont procuré du temps disponible. Quelques voyages aventureux plus tard, je me retrouve à la maison avec une obsession... passer un maximum de temps au Cambodge.
Je sais que les esprits chagrins me diront que je ne dois pas idéaliser le pays et que j'y serai simplement un "barang". Et ils ont raison...
Seulement, j'ai eu le privilège de partager la vie d'une famille et le "malheur" de m'y sentir extrêmement bien, je constate que mon cœur est resté sur place et que je me morfonds dans mon propre pays.
J'ai donc décidé de continuer la phase exploratoire et de commencer par apprendre la langue Khmère. Je me rendrai à PP pour 3 mois en septembre dans ce but. Sans doute est-il illusoire de penser que cela suffira, mais je serai moins ignorant et peut-être ramené à la raison.
Dans le cas contraire, il me restera à envisager de m'installer dans ce bout(assisté)du monde et il me faudra trouver une activité lucrative qui me permettra pour le moins de payer certains voyages retour pour garder le contact avec ma famille.
Avec cet objectif en tête, je développe actuellement une activité sur le net que je pourrais, le cas échéant, piloter du Cambodge. Cela me rendrait autonome et peu dépendant des aléas si souvent décriés dans les forums des expats.
Voilà pour mes rêves actuels. Il y a pire pire que de ne pas réussir....
Au plaisir de lire vos réactions.

Une activité sur le net est un bon moyen de pouvoir être libre géographiquement parlant, c'est sur!
Je suis en train de faire aussi des recherches en ce sens...si tu veux qu'on en discute!;)

On en discute quand tu veux. Je sais que mon idée est bonne et certains amis français sont prêts à investir.
Seulement, il faudra que j'organise une présence commerciale en Europe pour alimenter le projet.
Mon adresse email est [email protected]
Je préfère discuter de ce projet off-line car l'idée est originale et me semble-t-il porteuse.
@+
Thierry

Bonjour,
Expérience récente dans le projet d'une expatriation début 2012
1. J'ai rencontré en France des ONG pour me familiariser avec leurs actions, les relations sur place et les besoins. Extrèmement riche, je continue de postuler en me disant qu'une mission de volontariat international serait une bonne base de départ pour expérimenter la vie là bas. Pour l'instant, c'est choux blanc, mais je persévère et apprend à chaque fois un peu.
2. J'ai trois projets : créer un centre de formation professionnelle, créer un réceptif voyage et créer hôtel eco-responsable. Je travaille simultanément de France ces trois projets, rencontre le maximum de gens ici dans le but de valider ces projets sur place à partir de 2012.
3. Je compte partir avec ma compagne début 2012 pour un minimum de 6 mois (mais un cycle annuel complet sera sans doute préférable), pour valider la faisabilité sur place de ces projets. Ensuite, je verrai s'il faut rentrer en France pour finaliser ou rester au Cambodge pour en mettre un en oeuvre

Voilà pour le moment, conseils bienvenus et pour le détail de ces projets, je pense qu'un contact direct sera préférable pour le moment. Je suis bein entendu prêt à) partager les contacts et expériences au fur et à mesure !

Les ONG,je crois que le Cambodge est le pays au monde ou il y a le plus d'ONG,pour certaines OK pour d'autres.... a Revoir;
Creer un centre professionnel; tres bien,es tu Khmer,parle tu la langue,ne te base pas sur l'anglais,c'est une cata,et les jeunes qui auraient effectivement besoin d'education professionnelle ne parlent QUE le Khmer
Un receptif voiage,pourquoi pas,mais avec un solide encrage au Cambodge,Phnom Penh,Siem reap,Kep,Battabang,Ratanakiri
Un hotel eco_-responsable,qu'est ce exactement,tu veuts dire mettre des Khmers totalement responsables de la gestion,OK,avant tu viendras me voir,je te donnerai des noms de personnes qui te diront beaucoup de choses sur ce sujet,
demande a Phil 93,il connait aussi tres bien le Cambodge,et surtout les Cambodgiens.
De toute façon je ne suis pas certain que depuis l'Europe tu puisses faire ou avoir des idées,sur ce que tu souhaites faire Tres bien,c'est meme tres louable,mais bien reflechir,pour le reste bien entendu suivant tes apports et tes besoins;
Dit toi aussi que certains (en minoritée) europeens cherchent le nouvel arrivant,il est pret a saisir.
Si tu es Europeen,pense bien que tu ne pense pas comme un asiatique ,cela est primordial.ecrit moi hors forum si tu veuts
Je te souhaites un tres bon courage,et beaucoup de Chances et surtout aussi beaucoup de connaissances de personnes locales.
Ludo
[email protected]

Bonjour Snau,

On est presque voisin, partageons les mêmes objectifs et visiblement avons en commun une approche méthodique.
Pour t'apporter quelques encouragements, j'ai effectué des démarches identiques aux tiennes et je peux t'annoncer qu'une ONG locale a accepté mon désir de volontariat et que je partirai le mois prochain à PP.
Il s'agira (aussi) d'une démarche exploratoire de 3 mois que je compte mettre à profit pour apprendre les rudiments de Khmer.
J'ai pris le parti de ne pas faire la fine bouche car je ne sais quasi rien de cette ONG et elle possède peu de références, mais advienne que pourra.

Les ONG européennes me trouvent soit trop vieux, soit un bagage professionnel trop lourd ou simplement me reprochent de ne pas avoir d'expérience de terrain ou de ne pas être tombé dans la soupe quand j'étais petit. Enfin tout et son contraire, qu'il est ingrat d'être volontaire.:) :)

Voilà le bateau est mis à l'eau et je sais que des tas de gens bien intentionnés (ou aigris)tenteront de me décourager.
Seulement, ma décision est prise(et le billet d'avion aussi).
Merci d'avance à ceux qui auraient des commentaires ou des conseils constructifs.

Bonne chance

Thierry
[email protected]

Bonjour Snau; j'ai relevé une chose qui m'a beaucoup intéressé dans ton texte, "extrêmement riche"!:lol::lol::lol:

Rien qu'avec ça tu vas avoir plein de copains, surtout au Cambodge!!!;)

Bon: si vous avez envie de faire une bonne action, pourquoi ne pas aider un projet existant plutôt que de refaire encore quelque chose?
Pour ceux qui seraient intéressés, il y a l'école que j'ai co-créé en 1989, et il y a toujours besoin de repeindre un mur, refaire une classe, ou ce genre de choses.

Il me semble en effet, qu'il faut avoir une activité qui ne soit pas trop ordinaire, un restau me parait hors de propos , les candidats doivent se bousculer pour faire ca chacun étant sur d'avoir une originalité qui lui permettra de tirer son épingle du jeu.
Bonne chance a eux.
Pour ma part mon métier m'oblige a penser progiciel utile a de nombreuses societés ou gestion de site internet.
en kmer il ne doit pas forcement y en avoir beaucoup et le niveau requis, en capital intellectuel et financier pour ce genre de projet doit limiter le nombre de candidat potentiel
enfin , il faut voir si la demande est reelle

@bientot
Bonne chance à tous

Bonjour à tous,

Merci Fansy/Thierry de tes remarques et encouragements. Exact sur l'appréciation du candidat par les ONG : elles recherchent des moutons à 5 pattes, avec des compétences tellement spécifiques que je ne sais pas comment ils dénichent des candidats !
Je suis trop vieux (47 ans), trop expérimenté (25 ans dont une vie de dirigeant), trop je sais pas quoi, je ne parle pas le khmer et je ne suis jamais allé au Cambodge.

Donc je travaille en prenant des contacts ici, spécifiques à chaque projet. cela me permet de faire l'entonnoir et de pré-qualifier et préciser chaque thème.

Le plus vite je pars le mieux c'est. Mon truc pour une mission ONG est l'éducation, le monde scolaire et universitaire et le mécénat pour ce genre de sujet. Je suis sûr que cela peut fonctionner, mais je crois franchement que c'est un peu au feeling que la décision se prend.

L'ONG est une étape intermédiaire pour ne pas arriver sans rien là-bas. Au moins, tu as une activité, tu apprends, tu prends des contacts et tu sers aussi à quelque chose. Tout cela facilite je pense l'intégration et donc l'expatriation.

Je pars deux semaines, je serai heureux d'échanger avec toi à mon retour sur ton projet, et si on peut s'aider...

Phil93 : je ne suis pas extrêmement riche, malheureusement ;-)
Pour ton école, quels sont les besoins plus précisément ?

Ludo855 : j'ai le sentiment que le plus difficile est de trouver un soutien local pour mettre en oeuvre quelque chose. Un partenaire, un associé, un "ouvreur de portes". Je me trompe ?

Pensez-vous que des voyageurs européens et aisés fréquentent le Cambodge ? Il n'y a aucune stat la dessus.

Merci, on avance !

Bonne journée,

Snau,bonjour,
tu comprend bien que tout ce qui vient de l'exterieur pour Les ONG doit etre tres utile, si tu ne rentre pas dans le moule tu ne sert a rien et surtout si tu es un empecheur de par ta mentalite,ton education,tes origines de tourner en rond,
La plpart de ces organismes vivent tres bien,quoi qu'on en dise,j'ai connu en Angola les gens du HCR,crois moi que de l'expatriation comme celle la ,beaucoup en voudrais.
Ici n'en parlons pas,tu verra par toi meme ,je te repetes ce que j'ai deja dit.;<< en Asie tout se vend tout s'achete,et ce qu'ils peuvent avoir sans bourse déliée est encore meilleur>>.
Neanmoins je suis avec toi pour t"encourager au maxi,surtout si tu pars sans support,il faut en vouloir,mais je vais etre tres negatif,beaucoup d'Expatriés "libres" Dans des pays comme le Cambodge  ont soit une retraite,soit un pecule,je vais te repéter ce que m"avait dit un jour un Canadien tenancier de Bar  de sihanoukville a qui j"avais posé la question de savoir s"il faisait des affaires,:<< je ne suis pas la pour faire des affaires,mais pour continuer a vivre>>,
Donc pense bien ton voyage,avant de prendre la decision finale,
Je suis beaucoup moins confiant que toi lorsque tu dit ;<< integration et expatriation>> plus exactement Expatriation et cohabitation,car lorsque je voit les << integres >> europeens a travers le monde, il est dur de se dire << europeen>>,si tu viens en asie,tu fera rapîdement la difference entre les cohabitants et les intrégrés. je ne suis pas certain qu'avec notre differnce d'education,l'ntégration peut etre totale ,d'ailleurs les asiatiques nés en Europe ou arrivés en europe tres jeunes,ne souhaitent pas revenir au pays,certains ne souhaitent meme pas apprendre la langue maternelle,et c'est la meme chose chez nous,avant la communautarisation des populations,les jeunes d'origine etrangere s'integraient tres bien,mais aujourdhui cela semble impossible,et beaucoup de pays prennent des mesures de protectionnisme a ce sujet.
Ici par exemple tu ne peuts ouvrir un cabinet de profession liberale,ou une entreprise en tant qu'europeen,tu doits etre "chapeauté" par un autochtone cela aussi donne l'excuse des mariages mixtes,
Mais la aussi le gouvernement a mis un <>,en effet tu ne peuts te marier avec une Khmere que si tu as moins de 55 ans et un revenu superieur a 2500 U$ /mois
Tu ne peuts acheter que les etages d'un batiment,car les RDC sont consevés pour etre eventuellement un commerce pour les locaux,
La constitution dit qu'un europeen marié depuis plus de 5 ans avec un(ou une)Khmer(e) peut demander la nationalité Cambodgienne,oui mais en echange d'une somme d'argent importante,avec moi la discution avait commencée a 300 000 U$ pour finalement etre de 4500 U$,alors que je suis marié depuis 44 ans,je n'ai pas donné suite
Vivre en expatrié ne s'improvise pas,cela se murit,les semi_expats des ONG ou entreprises europeennes  (comme je l'ai été pendant 35 ans) apprennent cela et beaucoup abandonnent des qu'ils le peuvent,ce n'est pas a dire:<< je suis amoureux du Cambodge>> qui va te faire vivre en expat,mais ta volonté et ton accomodation a vivre en expat.
A biento de te voir a PP.
Ludo

Teckif,je crois que tu te fait des idées sur le niveau intellectuel informatique des Khmers.
En effet beaucoup de jeunes Khmers sont nés en Europe ou aus USA leurs parents ayant emigrés en 1975/1985,donc ils ont put aller aux ecoles et universitées occidentales,et certains ont decrochés des diplomes en informatique ,mais les technologies modernes ne sont pas encore developpées au Cambodge,et je crois que vous serez etonnés,sauf que leur assiduitée au travail n'est pas a la hauteur de leurs competences;
ATTENTION je ne dit pas que se sont TOUS des intellos,loin de la ,mais je crois que l'informatique devrait parfaitement leur convenir;
Il y a 4 ou 5 ans je discutait avec un docteur venu en vacances de France,il reconnaissait que le gouvernement avait donné aux praticiens en medecine beaucoup de materiel, mais que les personnels ne savaient pas s'en servir,et bien maintenant je peuts te dire que tout le materiel "tourne" ils ont appris,quand ils le veulent pour faire du fric,ils sont capables de beaucoup de chose,le seul probleme est qu'ils ont besoin de la carotte.
Et des moyens (' le plus difficile a controler car ils sont tres forts )

je ne me fais pas d'idee, je travaille en entreprise en France et ai enseigné au CNAM et dans quelques universités.je dis que la concurrence est moins severe que pour monter un resto, mais il faut verfier d'abord que la demande existe, et que le prix leur correspond pour valider ce genre de projet.
quand a la monetisation de leurs savoirs, a different degres elle est presente partout (je sais pas pourquoi on la ressent plus en asie)
Mais ta reponse est interressante

Salut à tous,
ici je remarque que l'informatique reste une valeur très généralisée et par conséquent très floue.
S'il y a des cambodgiens capables en Business Intelligence (BI), ils sont vraiment les bienvenus dans le monde entier et ils auront un pont d'or où qu'ils aillent. Les formations en informatique sont trop compartimentées pour répondre aux besoins des entreprises. Même les écoles européennes n'ont pas encore mis de formation en place, il faut donc être informaticien et économiste pour répondre à la demande.
Ceci dit juste en passant car je trouve ce forum bien sympathique.

c'est tout a fait vrai , et le niveau general en France a beaucoup baissé.
L'hyperspecialisation , meme en BI ou autre n'est meme plus suffisante
BI oui mais ... business object ? SQLServeur SSIS ? talend ?
dans le bancaire ? , l"assurance ? , la logistique ?
Bref meme avec des specialisation on ne s'en sort plus
Sans compter le prix croissant des certifications qu'il faut refaire a chaque nouvelle version

Bonjour à vous,

Expat moi-même depuis 2002 au Cambodge et membre d'un Cabinet d'Avocats local, je puis essayer de vous apporter quelques éléments de ma propre expérience et de celle acquise au contact de quelques "investisseurs" qui ont tout perdu ou presque.

Tout d'abord, vous parlez d'acheter un terrain ce qui n'est autorisé que pour les nationaux : cela induit - si vous êtes français - que vous devrez faire porter en nom la propriété d'un bien que vous aurez pourtant payé. Vous dites que vous avez de la famille au Cambodge : sans doute que vous êtes marié à une Cambodgienne ou que vous disposez de la double nationalité.

Si vous ne pouvez acquérir à votre nom, la première des choses à faire est d'anticiper le risque : des solutions existent.

Avoir de la famille au Cambodge n'est pas un critère de réussite : les "locaux" ne voient souvent dans le membre de la famille vivant à l'étranger que le bénéfice pécuniaire qu'ils pourraient en tirer. en clair, seul ce que contient votre portefeuille les intéresse.

Vous envisagez de faire travailler une famille pour l'exploi-tation dudit, leur travail permettant d'assurer leur quotidien et le votre : sur ce point vous avez tout faux.

Je suis actuellement en France et si vous souhaitez parler plus avant de votre projet, nous pourrons le faire pas skype ou par la même solution qu'aujourd'hui. Faites-le moi savoir. Cordialement.

Bonjour à tous,

J'ai lu avec attention votre conversation car si tout se passe bien en septembre 2012, mon ami et moi partons 10 mois au Cambodge, à PP.

De son côté, tout est réglé, puisqu'il fera à PP sa dernière année d'étude. Son école s'occupe donc du logement, du visa, de son assurance…
De mon côté, ce n'est pas le visa ou l'assurance qui me font peur, mais plutôt mes occupations! 10 mois, sans rien faire, c'est trop long, et je refuse cette idée. Mais je suis aussi consciente qu'un emploi rémunérateur dans mon domaine (Je suis chargée de communication évènementielle) sera très difficile, voir impossible à trouver.

Dans la mesure où nous ne partiront que si nous réussissons à rassembler avant notre départ, l'argent nécessaire pour vivre 10 mois à PP, je n'ai pas "besoin" de travailler sur place. Mais je voudrais tout de même mettre à profit ces 10 mois. L'idée de faire du bénévolat me plait assez et j'ai donc naturellement pensé aux ONG.

Ludo : Vous dites que le Cambodge est probablement le pays où il y a le plus d'ONG, pour certaines OK, pour d'autres… a revoir. Est il possible d'en savoir un peu plus? Quelles sont les ONG a éviter et pour quelles raisons? Quelles sont celles auxquelles je peux m'adresser? Est ce que le fait de ne pas parler Khmer sera un gros handicap?

A qui s'adresser, autre que les ONG, pour pouvoir aider sur un projet existant ou sur le point de voir le jour?

Et enfin, une dernière précision, je souhaite aider, mais en restant dans mon domaine, qui est la communication évènementielle. Non pas que je sois contre le fait de repeindre des murs. Simplement, je pense à mon retour en France. Je vais quitter mon poste de chargée de communication pour aller a PP et il sera plus simple pour moi de retrouver un emploi de chargée de communication à mon retour si je peux justifier d'une expérience similaire sur les derniers mois passés…

En attendant vos réactions, bonne journée à tous!

bonjour,j'ai bien lu ton message,je crois que effectivement pour vous deux le probleme est relativement plus simple que pour des gens qui veulent ou croivent vouloir vivre au Cambodge,vous venez pour un temps bien prevu et ensuite retour;
Pourquoi ne pas voir des compagnies Francaises Telle qu Vinci,ou TSO,ou peut etre Degremont ( Lyonnaise des eaux),car ils ont des occupations ici et puis se sont des compagnies etant connues sur le domaine Professionnel,Vinci s'occupe des aeroports,Tso des lignes de chemins de fer ,quand a Degremont ou Lyonnaise des eaux ils onrt deja fait une station d'eau pour Phnom Penh,une seconde est en prevision,( les travaux sont commencés),mais je ne sait pas qui a le marché.
je vais essayé de trouver une liste des ONG en place ,il y en a tellement,je pense que sur le Net tu peuts avoir les ONG au CAMBODGE,Francises ou de langue Francaise et etrangeres,
la non connaissance de la langue khmere est bien sure un petit handicap,mais comme ils voudraient tous parler l'Anglais (quel desastre) la langue des cousins suffira.
voir aussi la chambre de commerce Franco Cambodgienne,qui de temps a autre se montre,ainsi que le ministere des affaires etrangeres,
si tu veuts donne moi en externe ton adresse mail,et je te donnerais une adresse d'un delegué de l'agence Francaise ,ainsi que celle d'un senateur socialiste (nul n'est parfait),qui connait bien la region;
pour moi ; [email protected]
cordialement
Ludo

Salut,

Bon je vis a PP moi aussi!

Concernant les emplois :

Etre salarié : Si on prend l'exemple des postes a responsabilité, la quote des expat a severement baissée depuis 4 ans. Pourquoi? Parce qu'il ya enormement de guignolos! Je connais un grand nombre de confreres qui se sont clairement inventé un CV. Il ya entre 4 et 6 ans pas tous ces reseaux sociaux et google pour verifier un CV. Donc beacoup sont passés entre les mailles et c'est pas brillant. Donc un jeune (ou moins) expat reellement qualifié est vu d'un oeil en coin. Je peux le dire car je suis qualifie, employé et remunéré en consequence dans ce beau pays. Mais j'ai extremement mal pour les vrais qui viendraient ici!  Sachez que les CV sont verifies dans les meilleurs boites ici
Aussi, pour certains postes, ne cherchaient pas : vous avez le CV qui correspond a 100%!? Vous etes fait et né pour ce poste!? et bhe, c'est pas possible.....il y a un local avec un tas de doctoras ( a en faire palire un doctoran), et des parents corrom.... heu heu j'ai pas dis...non des parents gentils.....le poste vous passe sous le nez. On voit des fils de avoir des postes completement innaccessibles dans un pays europeen.
Creer sa societe : je vous y encourage mais, svp, ne vous inventé pas un talent et ayez des sousous. C'est pas parce que vous cuisinez bien a la maison et que vous etes incolable sur les coktails que votre bar va marcher avec l'idee du siecle (en plus). Ne vous inventez pas une capacité a faire, meme si vous avez un stage de 2 semaines.....a 95% c'est l'echec. Si vous ouvrez un biz ici....vous avez de la tresorerie et une vraie competence.
Les ONG : Organisme Naturellement Gluant....puree le nombre est impressionnant. Meme un pays en guerre en a moins. Meme au bord de la famine......le pays peut pas imaginer une telle aide. ET je peux dire que c'est le drme du Cambodge car elles apportent des doses omeopathique qui endorment un reel besoin ici : une prise en compte de besoins du peuple passant par un pseudo revolution....c'est indispensable. Alors les ONG il y en a grosso modo 50% qui font du bon taf mais faudrait arreter un peu. Les 50% autres....c du business : petit fils a papa westerners pas competent pour avoir un gros postes dans son pays que son education amene a se cacher et a creer (sous couvert d'une vraie envie profonde...ah,ah!) une ONG! Bha oui c un hero dans son genre!!

Pour le potager au cambodge : pas de tomates (elles pourrissent) mais pour le reste ca pousse!!lol

Allez, tchai

Les jeunes diplômés khmers sont issus en général de "bonnes familles", ceci expliquant peut-être cela!
j'en connais même qui ont fait leurs études en France et qui ont obtenus leurs doctorats avec mention; faut pas croire que parce que c'est le Cambodge qu'il n'y a que des ignorants qui attendent  après vous comme le messie!
Les ONG c'est une plaie pour pas mal d'entre elles, nombre dont les motivations ne sont pas des plus louables et qui sont venues en même temps que la chtouille et le Sida: avec l'Apronuc....

Il y en a je suis ok...mais trop rares!

Sur les ONG j'adore l'Apronuc!! ha ha!

Gouazek,BOJOUR
Tu habites le Cambodge,c'est bien moi aussi
tu es specialiste c'est tres bien ,moi aussi,
je suis marié a une Khmere,peut etre toi aussi? depuis 44 ans !!toi aussi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!?
en quoi es tu specialisé ?, moi en electromecanique,comme Field ingenieur et alors?
J"ai travaillé pendant 48 ans dans des travaux publics et dont plus de 30 ans a l'expatriation sur de gros chantiers dont Sihanoukville en 1967 et alors je ne me gause pas pour cela
je crois que tu te prend pour une personne qui se situe au dessus des autres,c'est au moins ce que semble faire comprendre tes propos,tu es a mon sens un peu trop moqueur,et plein de suffisance,
je suis le premier a dire et ecrire (voir mes precedents messages ) que les ONG ici au Cambodge ne sont pas dans la ligne de ce qui devrait etre une ONG,beaucoup trop sont helas pour Faire du Fric plutot que que pour apporter des aides si elles etaient efficaces depuis 30 ans que la calme est revenu ,le pays devrait etre au niveau économique et commercial de la Thailande,
Mais le Francais a ceci de par sa nature de critiquer,se moquer,mais surtout ne rien faire,ou tout au moins laisser faire les autres,
Tu te moques de l'APRONUC,pourquoi ?,explique plutot que de rire innocemment, je n'etait pas au Cambodge durant cette periode
j'attends ta reponse si tu le veuts sur mon adresse directe que j'ai déja indiqué par ailleurs.
Passe une bonne jounée
salutations*Ludo

Ludo,

Il est vrai que je ne fais pas dans le lisse, je te l'accorde! Mais crois moi bien que j'aime enormement ce pays. Tu trouves que je suis pretentieux....non je prends du recul car ce pays est extremeent violant. Violant car un barang qui pense que le soleil et les sourrires sont un terrain propice a une vie merveilleuse....se trompe, mais il y a des cotés splendides que notre vieille Europe ne peut egaler niveau vie.
Enfin, concernant mes propos, il suffit de vivre ici et de partager tes avis et tu verras bien ce que les gens (Westerners, chinois, khmers plus ou moins anciens et plus ou moins victimes des conflits passés)pensentla meme chose.

Tachao

Gouazek,je n'ai pas dit que tu etais pretentieux,mais suffisant ce n'est pas tout a fait la meme chose, c'est vrai que pour beaucoup de choses tu as raison,je n'ai d'ailleurs pas dit le contraire,mais comme tu le dit si bien tu ne fait pas dans la dentelle,
Le Cambodge c'est un peu comme la France,il dépérit il etait dans les années 1960/70 un petit pays merveilleux le pays de l'eternel sourire " il suffit de voir les bustes du Bayon",il est effectivement devenu un pays tres dur ,peut etre a cause ou par les evenements qui ont eu lieu,beaucoup de villageois ont été des "malgré eux"mais si un jour on se rencontre je t'expliquerai comment quelquefois les intermediaires des chefs d'etats peuvent influancer sur la vie d'un état,je ne le raconte pas souvent,mais cela aurait put changer la vie au Cambodge.
Tu dis qu'il est violent,et que pour le barang qui vient ici pour le soleil et les sourires il se trompe,tout depent de ce que tu pensais faire de ta vie,de ce que tu attendais du pays :a part le bruit,je pense que la vie est agreable,si tu "passes" au dessus de tous les petits problemes qu'il peut y avoir,
Pense un peu a la phrase de J.F.Kennedy;<< ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi,mais plutot ce que tu peuts faire pour lui>> Car a priori ton pays est celui que tu as choisi donc le CAMBODGE,meme si tu gardes ton passeport Francais,document que l'on donne a toute personne qui le demande,un peu comme la legion d'honneur.
cordialement
Ludo

Gouazek,comme je pense que l'on est sorti du sujet il vaudrait mieux que tu me reponde si tu le souhaites sur [email protected]
cordialement
Ludo

Un petit hors sujet pour apporter quelques précisions sur le rôle de l'Apronuc: créé pour permettre l'application des accords de Paris, elle a failli de façon retentissante puisque non seulement elle n'a pas permis le respect des élections, mais en plus elle a apporté dans ses bagages toute la chienlit dont le Cambodge n'avait pas besoin; des gendarmes algériens aux troupes de montagne pakis, elle a servie surtout de "pompe à fric" (comme d'habitude oserais-je dire!).
Avant son arrivée, je n'avais jamais autant vu de bordels au sens propre comme au sens figuré: belle avancée!
Avant, les européens et surtout les français étaient très respectés, et malgré que le pays fut très pauvre il existait une certaine morale dans la société khmère; à comparer avec la situation actuelle...
Quand à parler d'organisation...il faut avoir vu les véhicules débarquer à KS avec des gars (très bien payés) qui ne savaient même pas où aller faire le plein des transports de troupes ni même où aller crécher: par contre ils ont tout de suite su où était le plus proche lupanard du coin!!!:lol:

Je vois ! et je vous Lis !

je remarque d’après vos récits que vous n’êtes pas des saignants dans ce pays !

Alors tout simplement vous qui avez la connaissance pouvez vous répondre au post 'quelle ville sympas au bord de la mer'

j’espère vous avoir touché dans votre Amour propre !! hehehe !!   

a bientôt de vous lire !!

jacolivier,excuse moi mais je ne parviens pas a te comprendre,de quel post veuts tu parler,de Kompong som,de Kep,Kampot,kho Kong ,nous n'avons pas comme tu le pense la science infuse,nous essayons de connaitre et de comprendre la vie qui nous entoure,un peu comme toi avec ton environnement sauf que nous avons choisi de venir ici,et que toi tu subits cet environnement,je pense me faire comprendre,a priori il n'est pas encore prevu de mosquees dans PP et cela est essentiel pour vivre nous Francais ,meme si nous ne sommes pas des ""Saignants"" comme tu dits si bien,nous vivons de la maniere que nous avons choisi.
Effectivement il n'y a pas de Rosette,ni de Jesus,ni de bouchons,mais nous faisons avec et sauf dementits d'autre personnes,cela nous va.
je te souhaites de venir au Cambodge,tu seras croit moi tres etonné,il y a moins d'insecurité qu'a Paris ,ou meme Lyon et surtout Marseilles
Recoits Jacolivier un amical bonjour des NON-SAIGNANTS du Cambodge,esperant te lire tres prochainement pour nous donner des nouvelles de l'Imam du coin.

Salut Ludo !!

merci j'ai enfin suciter une reaction sur le forum !

mais je n'en attendais pas autant !

tout le monde subit ! du plus pauvre aux plus riches !

"c'est la vie"

je pensais que l'on pouvais voir les intituler des post !

mais pas grave!
en ce moment je suis loin de mes Jésus , cervelle du canut et    bouchons Lyonnais !

je suis en Ukraine rien a voir avec le Cambodge mais tout aussi intéressant !


ma question dans l'autre post était pas très complique !


ou trouver une ville ,village pas très loin de la mer au Cambodge ? pour que je puisse y m’épanouir,y faire du sky surf et randonnées . 
pour que je puisse en un premier temps y aller et constater !

personnellement j'en ai aucune idée !

Merci de vos conseille ils seront les bienvenus

et vous Même ! sans vouloir vous offenser!

jacolivier :)

le Cambodge ne possedes Hela plus de tres belles plages ainsi que tu pourrais en trouver en Thailande,les villes maritimes sont Kompong som << ex Sihanoukville>> Kep et Kampot,dans tous les cas tu pourra te prelasser soit sur la moqueete soit avec la moquette,malgré les autorités qui sont comme les notres efficaces quelques mois par ans,suivant les fetes ,les besoins,
si tu veuts mon adresse mail ;[email protected],
cr trop de choses sont a dire,mais pas a ecrire dans un forum ou tout le monde peut et s'empresse de lire.
cordialement
Ludo

Merci Ludo855 !

j"apprécie beaucoup tes explications précises !

et je savais précédemment que j'avais toquet a la bonne porte!

je rentre ton adresse qui je suis sur me sera utile et j'aurai également le plaisir de t’écrire

a très bientôt Ludo et encore Merci

Jacques-Olivier

Bonjour,
Je reviens sur ce blog après un long mois d'absence, je vois que la discussion va bon train. Pour les plus observateurs, j'ai changé de pseudo, vous trouverez bien !

Mon projet n'avance pas, sauf que j'ai un contact avancé avec une ONG (Enfants du Mékong), qui serait interessé de m'avoir pour une année en tant que volontaire. J'avais déjà tenté l'expérience avec passerelles Numériques, mais j'ai fait chou blanc.

Je pense qu'une année en O?NG pour connaître le pays, le khmer et les potentialités est une bonne idée. Et vous ?

Je reviens vous voir bientôt, car je vois que certains avancent bien et j'aimerais avoir des échanges privés. Je vous en reparle très vite.

A+

Salut Phil,

ou en es-tu dans ton projet ?

je viens de m'inscrire sur le blog car je suis arrive au cambodge voici 2 jours (c'est peu mais je suis plein de volonte)

j'ai 23 ans, je suis ici tout d'abord pour 4 mois afin de pratiquer la boxe et de finir mes etudes, et apres je voudrais bien reste...

j'ai moi-meme des idees ...

par exemples je me disais qu'on ne trouve d'industrie de fabrication alimentaire, tout vient de thailande...

jái pense a une ecole de formation pour le tourisme (je n'ai moi-meme aucune formation la dedans mais je pense aue cela s'apprend...)

comme toi je debale en faisant confiance...

tiens moi au courant

simon

Nouvelle discussion