Obtention d'un visa de travail

Bonjour :)

Nous sommes un jeune couple très ambitieux et motivé à l'idée de s'installer à Los Angeles d'ici 2 ans. Projet murît depuis quelques années!
Mon compagnon est coiffeur dans le milieu artistique et je termine mes études dans l'immobilier.

Nous commençons doucement les démarches et je souhaiterais avoir l'expérience/informations de certains d'entre vous concernant l'obtention d'un visa de travail?
Nous avons prévu de passer par un avocat d'immigration, mais nous avons aucune idée du temps que cela peut prendre, du coût, ainsi que les formalités à prévoir...

Je vous remercie d'avance pour vos réponses !!

bienvenue sur le forum!

pour un visa de travail : il faut trouver un employeur qui vous sponsorise pour un visa;
c'est ca le plus difficile.
si ton ami est un coiffeur 'reconnu': il peut trouver un salon qui est ok pour l'embaucher et faire un visa O1.
si vous etes maries: tu peux partir/vivre aux USA avec lui sous le visa Spouse O3 mais tu ne pourras pas travailler.
ou alors il te faut trouver ton employeur aussi, mais dans l'immobilier, quasi aucun employeur ne sponsorise pour un visa.

Bonjour, l'avocat c'est apres avoir trouve l'entreprise sponsor. Avant, cela ne servira a rien. Il peut tenter le visa artiste si il a des references importantes. Compter au minimum $10000  de frais d'avocats pour un visa artiste (un ami photographe de mode avait paye ca il y a plus de 10 ans) Si vous n'etes pas marie, il faudra que tu trouves un sponsor, mais agent immobilier en France ne permet pas d'obtenir un visa dans ce domaine ultra concurenciel, car il faudra que l'employeur prouve qu'il n'a pas trouve un americain pour le job. Difficile en sachant que par exemple a NY, il y a environ 50000 personnes possedant leur license d'agent immobilier.

En Californie, Currently, roughly 184,000 active agents and 101,000 active brokers are licensed by the California Bureau of Real Estate (CalBRE).

Merci beaucoup pour vos réponses!
Nous avons tous les deux des opportunités professionnelles la-bas, mais c'est vrai que de mon côté la personne ne peut pas me sponsoriser car ce sont des indépendants dans l'immobilier.

Selon vous, la seule solution serait donc qu'on le mute directement la-bas? Et que je je l'accompagne avec un visa d'accompagnant?

Si tu te maries avant afin de pouvoir l'accompagner, il faudra qu'il trouve un salon de coiffure dont le proprietaire est francais et qui a un visa E2 investisseur afin d'obtenir un visa E2 essential employee, plus facile que le visa artiste.

si vous avez des opportunites : c'est a dire un employeur qui est ok pour vous sponsoriser (donc ton ami a priori): comme le dit Stevenmika: si c'est une boite francaise (ou le owner a la meme nationalite que toi), il peut demander un visa E2 Employe.
et si vous etes maries: tu as aussi un E2 et tu peux demander une autorisation de travail (EAD),
sous visa O1 (artiste, personne avec competences reconnues, qui a gagne des prix par ex): tu auras le O3 mais pas le droit de travailler.

D'accord, merci c'est très clair. Le plus intéressant serait donc ce visa E2.

Merci à tous pour vos réponses :)

Jeanneb12 :

D'accord, merci c'est très clair. Le plus intéressant serait donc ce visa E2.

Merci à tous pour vos réponses :)

oui mais seulement si le owner de la boite a la meme nationalite que la votre.

Ben et Stevenmika ont très bien resumé la difficulté des visas, car quand on sait pas trop comment ça marche, on aurait vite fait d'imaginer que c'est au candidat ou à la personne qui emigre de disposer d'un visa.

En fait non, c'est à un employeur d'actionner la procedure administrative migratoire afin de recevoir un visa qu'il affectera à un candidat qui lui même devra remplir les conditions établies par l'administration US.

Aussi bien savoir que ce visa est toujours temporaire (quelques années max) et reste la propriété de l'employeur (sponsor), ce qui veut dire que l'employé sous visa n'a quasi aucune flexibilité car il ne peut changer d'employeur, à moins de recommencer une nouvelle procedure pour l'obtention d'un nouveau visa.

Nouvelle discussion