s'abitué au climat du cambodge??? votre expériance svp.

Salut a tous. je suis pascale et je souhaiterais avec mon mari et mes deux enfants (12 et 4 ans) venir s'installé au Cambodge. nous sommes actuellement gérant d'un hôtel dans le sud de la France que nous sommes entrain de vendre et nous envisageons de partir au Cambodge pourquoi pas reprendre une affaire.
Ma grande question est, es ce qu'il est dur de s'acclimater au 3 saisons??? grande chaleur, sècheresse mes surtout la mousson.
pour les expatriés,es ce qu'il y a du tourisme en hors saisons aussi?
Merci de me raconter un peut vos histoire, expérience....
Pascale.

Bonjour Pascale;

S'habituer au climat est quelque chose d'assez intuitif pour l'humain, mais c'est aussi subjectif selon les personnes. En tout cas souvent j'entend parler problème lié au degré d'humidité de l'air. Ce qui est sûr c'est que je trouve que le Cambodge est moins "moite" que la Thaïlande. Et que la chaleur y est donc plus supportable que nos canicules d'été. Mais ceci dépend aussi de la région où vous voulez vous installer :
* Phnom Penh est assez chaud avec le béton;
* Siem Reap y est plus supportable car il y a plus de végétation.
* Battambang y est assez bien aussi, mais pour le tourisme c'est moins fréquenté.
* Sihanoukville est au bord de la mer; il y fait 3 à 4 degrés de moins que Phnom Penh, c'est assez agréable, mais HYPER ENVAHIE maintenant par les Chinois, et les casinos;
* Kampot et Kep sont 2 petites bourgades assez bien car le climat y est bon ( bord de mer ) et il y a une grande communauté Française. Mais cela commence à être un peu saturé ( c'est mon avis ), car les "blancs" ont été "chassés" par les Chinois de Sihanoukville.
Pour la saison de la grande mousson ( Septembre, Octobre ) c'est la flotte, la flotte, et la flotte... Mais ce qui est bien c'est que la pluie est plutôt chaude. Par contre activité touristique au point mort.
Personnellement j'ai une préférence pour Siem Reap car les Temples d'Angkor c'est une valeur sûr. Mais il y a déjà beaucoup de monde ( quelques centaines d'hotels et guesthouse déjà ). Mais je pense qu'il y a quelques possibilités encore avec de bons concepts.
Voilà, si cela peut vous aider.

grand merci pour votre réponse car oui ça m'aide beaucoup. on envisageait plus du côté de kep car les grands villes, la
surpopulation ...non on veut plus! on cherche plus les plages, les grands espaces. mes votre réponse m'informe quand même beaucoup et me rassures.
mais je pense que le plus judicieux est d'aller voir directement sur place entre deux saisons. merci merci

De rien Pascale;

Un conseil si vous alliez au sud vers la mer : allez faire un tour sur les iles car il y a des possibilités encore car très peu de Chinois. koh Rong, Koh Rong Samloem, Koh Ta Kiev.
Je suis natif cambodgien mais j'ai vécu en France depuis 40 ans, donc je connais parfaitement les 2 cultures. Et après quelques voyages dans ces coins, j'ai trouvé que :
Hotelerie : seul le Gauguin Resort à Koh Rong est à un bon rapport qualité/prix, mais pas de restauration.
Restauration : RIEN de bon, ils trichent TOUS pour proposer une cuisine trop copiée les uns des autres.
Loisirs : tout est à faire...
Bref, si vous avez un bon concept cela pourrait marcher.

vous qui êtes de là-bas pouvez vous me dire s'il faut s'associer avec un cambodgien pour racheter quelques choses ou pas?

La loi Cambodgienne interdit toute personne étrangère de posséder un bien foncier. Et ce même pour tout bien rattaché directement au sol. Exemple, vous pouvez acheter un appartement à partir du 1er étage, mais pas au RDC. Par contre si la personne est naturalisée elle peut.
Pour les business, il est cependant possible d'avoir des bails de location à long durée. Donc il n'est pas nécessaire de s'associer avec natif si vous rachetez un fond de commerce par exemple.

Bonjour KhmerSiemReap,

Auriez-vous un modèle, en khmer traduit et anglais, de contrat/bail emphytéotique, ou un lien web ou on puisse trouver un tel document ?

Cordialement,
Marcelo

nikel merci beaucoup pour vos réponse cella m'aide vraiment. je reviendrai sûrement vers vous pour d'autre question.
pascale

Bonjour Pacale,

Je me permet d'ajouter un point de vue, suivant moi-même l'industrie du tourisme depuis l'extérieur pour mon travail.

Pour répondre à la réflexion de KhmerSiemReap, ("Siem Reap car les Temples d'Angkor c'est une valeur sûr"), j'aurais dis exactement l'inverse. (Cf cet article)

En effet, le fait qu'Angkor soit une valeur sûre porte paradoxalement préjudice à l'industrie du tourisme sur place du à la saturation et à l'uniformité de l'offre. (On parle de 60% de recul pour cette saison même si les facteurs sont multiples)

Siem Reap offre déjà plus de 400 Hotels. Beaucoup de batiments "copiés-collés" abandonnés sont visibles dés l'arrivée dans la ville. Il y a récemment eu un sursaut avec le concept des "boutique hotel" mais le problème de ce type de marché est qu'à chaque nouveauté, une armée de copies, low-cost le plus souvent, fleurissent tout autour (Hotel à SR, Condos ou Malls à PP, etc). Ceci a pour effet de saturer le-dit marché presque instantanément (à l'échelle d'un "petit" investissement).
La politique actuelle favorise bien plus les investissements trés (trés) importants, donc majoritairement Chinois.
Le projet international "One belt, one road" de la Chine (Nouvelle route de la soie) entraine une nécessité de contrôle sur les axes SR-PP et PP-Sihanoukville qui se matérialise sous la forme d'un raz de marée de constructions plus ou moins ordonées profitant de l'hyper libéralisme du gouvernement (trés peu de réglementation à tous les niveaux)

Pour résumer cela me parait un pari trés risqué de s'implanter dans l'hotellerie à SR aujourd'hui, surtout sans avoir un réseau solide.

Kampot à encore des qualités à offrir mais semble se préparer au même destin que Sihanoukville (Marina + Port en eaux profonde)

Bien que l'influence Chinoise touche l'ensemble de la côte (Resort géant + Base militaire sur l'ile de Koh Kong), je fais parti de ceux qui osent espérer que Kep à encore une carte à jouer dans la résistance à ce phénomène à condition que des propositions alternatives émergent. (voir La Plantation à la limite Kep/Kampot ou l'Hotel Knai Bang Chatt qui ont des démarches extrêmement positives)

Quoi qu'il en soit, c'est aussi bien que vous ne cherchiez pas à vous implanter dans une ville, vous aurez certainement un meilleur cadre de vie et une meilleure carte à jouer ailleur.
Mon conseil est de vous tourner vers l'éco-tourisme. L'idée étant de ne pas se limiter à une offre standard bas de gamme comme il en existe déjà des centaines et qui sont trés simple à copier, mais de fournir une vraie plus-value spécifique et spécialisée afin de vous démarquer. L'investissement de base est certainement plus significatif, pas seulement en terme de budget, mais la probabilité de succés est plus importante.

Je pense qu'il y a un marché de niche à développer dans ce tourisme "durable", en offrant une expérience plus complète et qui créé du lien avec les populations locales et l'environnement sur une base d'éducation mutuelle et de business raisonné "gagnant-gagnant" (formation des jeunes, promotion des produits locaux, mise en place d'initiatives locales en tout genre)
Ce type de tourisme est en extension dans le monde entier (Exemple parlant du Costa Rica) et les touristes occidentaux commencent justement à déserter SR notamment pour la perte d'authenticité.

C'est donc un vrai projet de vie à condition de s'y investir complètement dés l'étude du projet et de faire preuve d'une grande résilience mais cela peut également être extrêmement enrichissant et épanouissant.

N'hésitez pas à me contacter si vous voulez plus de détails et/ou quelques contacts dans le domaine.

Bien cordialement
Renan

Je vous remercie pour votre commentaires qui mes très utile aussi. Je reviens vers vous pour plus de renseignements.
Merci Pascale

Bonjour,
Je viens de lire Libération daté du 29 janvier. Il y a 4 pages consacrées aux investissements chinois au Cambodge, notamment des grands hôtels avec casino au rez-de-chaussée.
Le seul conseil que je pourrais donner à un hôtelier est de s afilier avec des sites de réservation, genre Agoda, Booking ou autres....
Cordialement
Bernard

Bonjour Marcelocorner;

Désolé pour les documents traduits. Je n'en ai pas. Tout ce que j'ai exposé ici relève uniquement de mes recherches personnels sur place au cours de mes différents voyages, en contact avec les gens que j'ai rencontré. J'ajoute simplement que en tant que Cambodgien natif, au début les locaux me prennent pour un coréen ou chinois car j'arrive sur place plus blanc que eux, mais dès lors qu'ils apprennent que je suis Khmer ( car je le parle, l'écris et le lis ), ils mentionnent des renseignements qu'ils ne donnent pas forcément à un Baraing.

Mais je vais y retourner fin février, donc je vais essayer de me renseigner et je vous recontacterai si c'est positif.

Bonsoir,

Merci beaucoup pour votre réponse KhmerSiemReap, ainsi que pour votre initiative.

Des textes légaux existent. Certains « baraings » les utilisent déjà pour construire sur des bases solides, dans un intérêt commun.

Bien évidemment que un gros cabinet juridique, khmer/anglo/franco, connaît la réponse. Cette solution, pour l’instant, est loin de mes moyens.

Cordialement,
Marcelo

Nouvelle discussion