enfants en 6ème (11ans) et en 3ème (14ans)

J'ai besoin d'informations concernant mes 2 enfants de 11 ans et 14 ans scolarisés en France. Ils sont de niveau correct. On va s'installer en fin d'année pour le début d'année scolaire prochain en Suisse romande dans le canton de Vaud. Je ne sais pas si le système suisse pourra convenir à  mes enfants. Pourront-ils s'adapter?  Est ce que le système suisse sera bienveillant avec eux? Mes enfants en France  ont étudié  l'anglais et l'espagnol. Ils ne connaissent pas l'allemand. Ils seront  en très grande difficulté en allemand. Comment les enseignants suisse vont faire pour les mettre à niveau? Vont-ils être mis à l'écart, suivre des cours de rattrapage????
    Pourriez-vous m'apporter vos réponses ? Je vous ravie de vous lire et vous  remercie par avance infiniment car je suis une maman très inquiète ...

Aussi, j'ai une amie dont la fille agée de 15ans (en seconde en France)  a été scolarisée en Suisse alémanique Zurich chez son père installée là-bas. Le directeur de l'établissement a fait une inscritption provisoire de cette élève durant le premier trimestre afin de voir son niveau. En fin de trimestre, l'inscription définitive ne s'est pas faite car l'élève n'était pas au niveau. Elle a été radiée par le chef d'établissement.
J'ai été grandement surprise par ce fait.  Est ce exact que des élèves peuvent être radié ainsi??? Et en Suisse romande???

L'école publique obligatoire ne peut refuser des personnes. Peu importe de la région linguinstique du pays.

Je pense que la personne dont tu fais référence est dans une école privée. On peut effectivement refuser qqun dans le privé. Cela se justifie par le fait que l'élève peut abaisser le niveau de la classe. Ce qui n'est pas le but, surtout quand les parents paient une fortune pour la scolarité de leur enfant.

Pour le reste, je laisse à d'autres personnes qui ont connu ce genre de choses de répondre à tes questions.

Bonjour,

Le sytème scolaire suisse est en fait assez différent du système scolaire français. Vos enfants seront pour le plus petit en 7 p ou 8 p ( primaire) et le grand en 10 p où 11 p ce qui équivaut à la secondaire. En Suisse à partir du cycle 3 ( 9 - 11) l’organisation des classes se fait en fonctions des branches à niveaux. Français et maths pour la 9 eme et anglais, allemand et sciences pour les deux autres années. Pour être au niveau supérieur il faut que votre enfant ait obtenu une moyenne de 4.75 minimum pour cette branche et pour s’y maintenir, une moyenne de minimum 3.75. Du coup votre grand ira sûrement pas dans le niveau supérieur en allemand, mais vous pourrez toute fois lui prendre des cours privés d’allemand avant de déménager, sachant que les élèves en Suisse romande font de l’allemand depuis la 5 eme p CE 2. Le cadet aura sûrement moins de peine à rattraper l’allemand, mais le niveau est de A2 pour le grand.

Pour allez au lycée il faut avoir la moyenne dans trois branches à niveaux,  sinon c’est apprentissage ou CFC en Ecole de commerce par exemple.

En Suisse on ne laisse pas les élèves qui ont difficultés dans la même classe avec les plus travailleurs et le système veut qu’on sélectionne leur voie professionnelle beaucoup plus tôt qu’en France. On sait déjà en 10 eme quels élèves pourront aller au lycée et éventuellement faire l’université.

Après, pour avoir eu mes enfants à l’ecole Et en France et en Suisse, je préfère le système Suisse basé plus sur la logique et la perspicacité. Vous pourrez peut être vous procurer les livres de la série Je progresse maths, français et allemand pour les différentes années d’ecole Primaire pour les familiariser avec le modèle suisse d’apprentissage. Les dénominations diffèrent un peu, en Suisse c’est un complément de verbe directe, ou indirecte, ou un complément de phrase, etc.

Il faut aussi savoir que en 11 eme  - 15 ans l’eleve Est obligé de choisir une branche à options, sciences humaines et sociale, sciences expérimentales, langues vivantes ou langues mortes.

Je crois que c’est un peu près tout. N’ayez pas crainte, les enfants qui ont un bon niveau en France s’ensortent très bien dans le système scolaire suisse. Ils pourront très facilement changer de paradigme.

je vous remercie chaleureusement pour ces informations rapides....

Attention quand même car le système scolaire peut un peu varier suivant les cantons, même si ces dernières années il s’est un peu harmonisé.

Je ne peux que renforcer ce que dit Victorinox. L'instruction publique est du ressort des cantons en Suisse et les programmes peuvent être assez différents. En particulier les notes et barèmes cités par Adajones sont valables uniquement dans son canton de résidence.

Adajones nous dit :
"...Pour allez au lycée il faut avoir la moyenne dans trois branches à niveaux,  sinon c’est apprentissage ou CFC en Ecole de commerce par exemple...."
Ne vous effrayez pas, l'apprentissage est loin, très loin, d'être une voie de garage en Suisse, au contraire, c'est souvent le point de départ d'une grande carrière, par exemple l'actuel président de la Confédération a fait un apprentissage d'employé de commerce, et c'est loin d'être le seul.
Prenons, par exemple, le cas, plus modeste, de votre serviteur, apprentissage de laborantin, puis école d'ingénieur, licence d'économie (maintenant on dit bachelor), diplôme d'économètre (maintenant on dit master) et doctorat en économétrie. Et, par glissements successifs, passé des maths à l'informatique, puis retraité. Le tout sans avoir de maturité (bac).
Comme quoi, vous voyez, en Suisse, l'apprentissage ouvre bien des portes. C'est sans doute la qualité de la formation des travailleurs, couplée à la stabilité politique, qui explique en grande partie la réussite économique de la Suisse.

Pour vos enfants, je pense que le seul vrai problème, c'est l'allemand. À Genève, il y a des cours spéciaux organisés dans ces cas là. j'imagine qu'il en va de même dans d'autre cantons.
Au surplus, l'avantage d'apprendre l'allemand en sachant le français, c'est qu'ensuite l'anglais est pratiquement une langue-cadeau.

Je pense que par rapport à la France (pour autant que j'aie compris le système français) en Suisse on privilégie le "savoir-faire" au "savoir" du système français, on y est moins théorique et plus pragmatique.
Pour caricaturer, en Suisse, on apprend la natation dans une piscine, alors qu'en France on apprend à "se déplacer de façon autonome, plus longtemps et plus vite, dans un milieu aquatique profond standardisé." (sic).
Bon, j'admets qu'il m'arrive parfois de dire des trivialités.

Bonjour,
Nous sommes une famille française installée en suisse romande (Vaud) depuis un peu plus de 3 ans. Nos 3 enfants  (7, 9 et 10,5 ans à l’époque) sont passés du système scolaire français au système Suisse.  Je serai ravie de partager cette expérience avec vous  (au téléphone, c’est plus simple et interactif). Donnez moi votre adresse e-mail et nous passerons en conversation privée pour échanger nos numéros de téléphone, si vous le souhaitez.
Bonne journée.

Bonjour Clemisan,

Je n’ai bien évidemment rien contre le fait que vous préfériez discuter en privée des détails de cette problématique, surtout quand ça concerne des enfants.

Néanmoins, si vous avez le temps, ce serait super de nous faire partager votre expérience du passage du système français au système suisse (notamment sur l’adaptation au programme scolaire suisse et sur le volet administratif).

C’est une question qui revient souvent et avoir un retour de quelqu’un qui y a été confronté aidera beaucoup de monde.

Bonjour, pour ce qui concerne l’alle, c’ Sur ils auront de la peine. Cependant vous pouvez les inscrire, selon le moment où vous arrivez en suisse dans une classe de rattrapage. Où il faudra qu’ils prennent des cours de répétition en plus des cours donnés à l’école. Ils peuvent déjà commencer à prendre ces cours en France si votre venue en Suisse est une certitude.                       En ce qui concerne une éventuelle radiation de l’ecole, je ne peux pas trop vous aider car je n’en ai jamais entendu parler. En même temps je ne connais pas trop le système alémanique. Bcp de courage et de volonté surtout pour vos enfants. Et bienvenue d’aavance en Suisse.

Bonjour à tous,
Vivement merci pour toutes ces diverses informations. Je suis très intéressée par la proposition de Clémisan. Je laisse mon mail sur le site:        ****
Ainsi, je pourrai te laisser mon numéro par ailleurs.
Je reviendrai sur le site pour renseigner les autres expat de l'avancée de ma démarche.

Modéré par Christine la semaine dernière
Raison : pour votre sécurité, veuillez échanger vos coordonnées personelles en privé s'il vous plait. Merci

j'apporte une petite rectification à mon mail  :   ***

Modéré par Christine la semaine dernière
Raison : pour votre sécurité, veuillez échanger vos coordonnées personelles en privé s'il vous plait. Merci
Je vous invite à lire la charte du forum

Désolé, je n'arrive à faire apparaître correctement  le signe de l'arobas   dans mon adresse mail.

C'est très bien que vous n'arriviez pas à mettre l'arobas (en Suisse on utilise, malheureusement, le terme anglais at) dans votre message.
Il ne faut jamais donner son adresse courriel en clair dans un site, quelque qu'il soit, si vous le faite, des systèmes automatiques le scan et ensuite vous êtes inondé de pourriels.

Je suppose que le système utilisé par expat.com supprime automatiquement l'arobase et le remplace par [at], c'est une chose excellente.

OUPS!!!!!! MERCI

Nouvelle discussion