Et l'anglais à Montréal ?

Bonjour à tous,

Je suis actuellement à l'étude d'un projet d'immigration à Montréal et l'une de mes motivations est donner une chance à mes enfants d'apprendre à parler anglais couramment, tout en restant dans l'enseignement public. Or il semblerait que ce n'est pas si évident... qu'en est-il exactement ? Est-ce que quelqu'un pourrait m'éclairer  ?

tous les enfants arrivant à Montréal doivent étudier en français
seule exceptions les enfants ayant des parents qui ont étudié en anglais à Québec, néanmoins les deux langues sont enseignés

Si c'est pour que tes enfants parlent anglais, mon conseil: choisi une autre province :)
Si à Montréal il est possible de communiquer en anglais, ils ne baigneront jamais dedans (car il sera trop facile de parler/vivre français), alors qu'ailleurs ils n'auront pas le choix.

Just my two cents ;)

Le problème dans une autre province, c'est que ça va devenir difficile pour nous, les parents ! Mon mari ne parle pas anglais et professionnellement, ça va commencer à devenir compliqué...
Est-ce qu'il n'y a aucun moyen de les plonger dans un milieu anglophone, ne serait ce que par les loisirs ou activités extra-scolaires ?

oui surement des activités
professionnellement il faut être bilingue aussi

PseudoStef :

Le problème dans une autre province, c'est que ça va devenir difficile pour nous, les parents ! Mon mari ne parle pas anglais et professionnellement, ça va commencer à devenir compliqué...
Est-ce qu'il n'y a aucun moyen de les plonger dans un milieu anglophone, ne serait ce que par les loisirs ou activités extra-scolaires ?

Le meilleur moyen d'apprendre une langue, c'est de plonger dedans.
Au bout de 3 mois, vous serez bilingue.

tarbais :
PseudoStef :

Le problème dans une autre province, c'est que ça va devenir difficile pour nous, les parents ! Mon mari ne parle pas anglais et professionnellement, ça va commencer à devenir compliqué...
Est-ce qu'il n'y a aucun moyen de les plonger dans un milieu anglophone, ne serait ce que par les loisirs ou activités extra-scolaires ?

Le meilleur moyen d'apprendre une langue, c'est de plonger dedans.
Au bout de 3 mois, vous serez bilingue.

Oui, ce n'est pas faux.
Toutefois, nous vivons depuis 13 ans au Portugal et mon mari reste imperméable à la langue ! Alors, est-ce que le blocage vient de la langue portugaise ou bien peut-être n'est-il tout simplement pas doué pour les langues en général! Et je dois dire que nous n'avons pas envie de repasser par toutes les difficultés qu'occasionne ce "handicap". C'est pour cette raison que nous envisageons Montréal.
Tout en espérant que nos enfants, déjà bilingues, puissent s'enrichir d'une nouvelle langue.

Canada/Belgique :

oui surement des activités
professionnellement il faut être bilingue aussi

Est-ce qu'en vivant à Montréal, et exerçant une activité dans le batiment, il faut parler anglais impérativement ?

sans anglais sera difficile

Dans ce cas, si vous souhaitez impérativement vous installer au Quebec pour apprendre l'anglais (ça me parait mal parti mais bon), je vous conseillerai de choisir:
- soit West Island (à l'Ouest de Montréal):
http://www.cbc.ca/gfx/images/news/photos/2010/06/16/mtl-map-west-island-green-space.jpg
- soit la région de l'Outaouais, du côté d'Ottawa près de la "frontière" avec l'Ontario (#7 sur la carte):
http://cegep.net/reg/im/Quebec-Regions.jpg

Merci beaucoup pour ces précisions géographiques ! :)

Mais, est-ce que vous pensez que ne pas parler anglais soit un handicap dans la vie professionnelle (je précise dans le bâtiment) ?

On essaie de vous le faire comprendre, Montréal est une ville bilingue, Demandez à l'ambassade ce qu'ils en pensent

Bon ! Mais finalement tant mieux, ça sera un enrichissement !

vous pourriez regarder les petits annonces dans le Journal de Montréal pour une idée

Nom d’un chien! Vous chercher le trouble ou quoi? Si vous avez un projet d’immigration, et que vous envisager Montréal pour que vos enfants puissent s’exprimer en anglais, ça dénote une méconnaissance coupable du Québec et un certain irrespect pour les Québécois....Des gens ici se battent bec et ongle pour que ça ne puisse pas se faire..

Pour appuyer les propos de Jack et Nath, Tarbais (est-ce bien nécessaire....), je vous direz que si vous voulez "vivre Anglais", ce n'est pas au Québec qu'il faut aller.

Maintenant, il faut comprendre que même l'anglais est "nécessaire" surtout à MTL et ce dans certains domaines au niveau emploi, il n'en reste pas moins une véritable culture de la langue française absolument avérée..
Comment ne pas aimer le timbre de cette magnifique langue québécoise!!!!

Pour exemple, lors de notre voyage à Québec, dans un des nombreux magasins des galeries de la capitale, un groupe de jeunes anglophones s'est exprimé en Anglais, le vendeur a aussitôt réagi en précisant qu'ici on parlait Français!!.

Maintenant pourquoi ne pas explorer le Nouveau Brunswick si tel est votre choix linguistique..
http://etreicionlepeut.ca/Immigrationet … swick.aspx

Il faut tout de même être conscient de la difficulté si vous n'êtes pas bilingues.

Bonne fin de semaine.

Canada/Belgique :

vous pourriez regarder les petits annonces dans le Journal de Montréal pour une idée

Il y en tant de façons de s'en apercevoir, la meilleure étant encore de s'y rendre, un voyage est absolument  nécessaire en bien des points.

jacketnath :

Nom d’un chien! Vous chercher le trouble ou quoi? Si vous avez un projet d’immigration, et que vous envisager Montréal pour que vos enfants puissent s’exprimer en anglais, ça dénote une méconnaissance coupable du Québec et un certain irrespect pour les Québécois....Des gens ici se battent bec et ongle pour que ça ne puisse pas se faire..

Je ne souhaite en aucun cas manquer de respect aux Québecois, au contraire... Je ne fais qu'essayer de comprendre le paradoxe entre le fait d'avoir absolumment besoin de parler anglais dans la vie professionnelle et l'impression en même temps que cette langue n'est pas la bienvenue, voire semble presque être une provocation. Comment est-ce que cela se traduit dans l'éducation ?
Comment les enfants sont-ils préparés à cette situation ?

faut comprendre un peu l'histoire
les francophones se sont battu pour préserver leur langue dans un mer d'anglophones, en conséquence ils sont un peu susceptible à cet égard
pour la plupart nous sommes bilingues que ce soit via l'éducation ou par des efforts personnels
certains quartiers sont plutôt anglophones et d'autres francophones
et on utilise les deux langues de manière interchangeable

Canada/Belgique :

faut comprendre un peu l'histoire
les francophones se sont battu pour préserver leur langue dans un mer d'anglophones, en conséquence ils sont un peu susceptible à cet égard
pour la plupart nous sommes bilingues que ce soit via l'éducation ou par des efforts personnels
certains quartiers sont plutôt anglophones et d'autres francophones
et on utilise les deux langues de manière interchangeable

Oui, je comprends parfaitement ça et je lui donne de la valeur aussi. Je suis tout à fait sensible à cette volonté de préserver la langue française et c'est une des raisons qui font que je me tourne vers le Québec. J'ai fait des études de Lettres donc le sujet m'intéresse !

D'ailleurs, je n'y connais encore rien en littérature québécoise... Est-ce que quelqu'un aurait quelques titres à me conseiller pour commencer ?

clicnet.swarthmore.edu/litterature/litterature.quebecoise/andres.sommaire.html
beq.ebooksgratuits.com/pdf/index.htm

Canada/Belgique :

pour la plupart nous sommes bilingues que ce soit via l'éducation ou par des efforts personnels
certains quartiers sont plutôt anglophones et d'autres francophones
et on utilise les deux langues de manière interchangeable

Ah non alors, je ne suis pas d'accord! Les québécois ne sont pas du tout bilingues! Et rares sont ceux qui peuvent switcher d'une langue à l'autre...

En fait Montréal est divisée en 2: Ouest anglophone et Est francophone... Et autour, plus francophone dans l'est, anglophone dans l'ouest.

Après 14 ans au Québec, non je ne pouvais pas me dire bilingue. Je travaillais en français, faisais toute ma routine en français. Il aura fallu partir du Québec pour être capable d'être "bilingue".

Quant au niveau d'anglais à l'école publique francophone, c'est assez faible. Ne comptez pas dessus pour que vos enfants deviennent bilingues. 2 x 45minutes par semaine, ça ne suffit pas. La solution, c'est l'immersion. Mes filles sont presque bilingues et réussissent mieux que les "native english" dans leur classe. Ma crainte, c'est qu'au retour, elles oublient...

Pour le français, aucun risque d'oublier, on le parle à la maison, les fautes ne sont pas acceptées. Après, c'est chacun qui reste juge dans son foyer.

vous m'étonnez
mais je ne suis que troisième génération Québécoise
Cela dépend du milieu social peut être

Je ne sais pas si ça dépend du niveau social, de l'environnement, du quartier, ou tout ça mis ensemble, mais je maintiens que Montréal n'est pas une ville bilingue. Il n'y a qu'à voir les hommes et femmes politiques de Montréal... loin d'être bilingues!

Vous avez sans doute la chance d'être à proximité de gens qui sont presque tous bilingues, mais je vous assure que si vous vous éloignez peu de l'île, ce n'est pas le cas. Demandez donc votre chemin en anglais sur la rive-sud, et vous verrez...

jamais mis les pieds au rive sud

bonjour
nous sommes a montreal depuis 9ans
notre fille est dans une ecole publique du quebec cours en francais mais en cm2 ou 6 eme les enfants peuvent faire de l anglais intensif.
nous avons prefere habiter dans un quartier un peu plus anglophone pour les memes raisons que vous.
notre fille a 9 ans est parle maintenent l anglais sans probleme.

bonjour ''Paticia'' , ou faudrait-il dire Patricia?.
je lis sous votre profil que vous êtes Canadienne? avec la volonté d’émigrer  à Singapour..

je trouverais intéressant que vous nous parliez de votre parcours?
et ce que vous pensez du combat des Québécois pour préserver le français dans cette partie de l'Amérique du Nord?

Bonjour à vous.

rebonjour
oui patricia.
nous sommes de france normandie et sommes au canada depuis 9 ans.toronto 2 annees puis montreal et sommes sur un depart pour singapour pour 2 ans(travail de mon conjoit)
nous sommes maintenant citoyens canadiens (gardons aussi la nationalite francaise mais nous aimons notre vie au quebec ,nous gardons donc notre maison car c ext maintenant notre pied a terre.
l ecole publique est parfaite pour les annees de primaires.il y des enfants de tous les pays du monde ce que je trouve super pour l epanouissement de notre fille.grande ouverture d esprit et tolerance!
nous vivons a montreal ouest ou il y a pas mal d immigres de tous pays .
notre quartier est notre dame de grace.ecole parcs piscine beaucoups d enfants.
les hivers sont froids oui mais nous skions donc nous faisons partie des gens qui attendent les tempetes de neiges avec impatience!

Bonjour,

je me mèle sans doute de ce qui ne me regarde pas, mais je recherche actuellement un poste à montréal, et je vois qu'il faut être bilingue (Anglais et français) et les personnes parlants uniquement français sont moins rénumérés.... Donc, j'ai l'impression que Montréal est bien une ville française, ou le français est favorisé, ou la population française est en masse, et pourtant l'anglais prédomine quand même beaucoup...

Rectifier moi si je me trompe,

merci pour vos réponses

En fait, le Québec est francophone dès que vous allez en région, mais à Montréal, ça s'anglicise énormément; et pour moi qui vit en banlieue sud de Montréal, je constate que ça s'anglicise également ici ! C'est stupéfiant !

Maintenant, il faut savoir dans quel genre de boulot vous êtes. Pour certaines choses, le besoin de parler anglais ne sera pas nécessaire, mais dans beaucoup de domaines, ce sera un plus et si vous n'êtes pas bilingues, vos chances sont toujours moindres et vous vous retrouvez avez un boulot moins payé.

Je suis secrétaire depuis 37 ans et j'ai toujours dû parler anglais dans mes emplois. Ce n'est que depuis que je suis à la fonction publique québécoise, depuis 6 ans, que je n'ai pas à utiliser l'anglais (en fait, s'il y a des appels en anglais, mes collègues me les passent car elles ne sont pas bilingues :D).  Mais mon salaire est bien moindre que ce que je faisais au privé. J'ai changé tout simplement parce que mon boulot était trop loin (même si j'aimais ce que je faisais) et qu'avec un enfant en bas âge, cela m'épuisait. Je voulais une meilleure qualité de vie et je l'ai eue, c'est indéniable, même si mon salaire est moins élevé qu'au privé. Par contre, je dois dire que de ne plus utiliser l'anglais me manque un peu ...

bonjour à tous,

je ne sais pas si mon sujet colle ou pas avec ce fil de discussion, mais je viens de lire tout ce que vous aviez dit et je continue...
pour ma part, j'arriverai à MTL egalement en avril 2013, choses qui me tracassent vraiment, c'est de choisir la ville, pour coincider à une école publique qui repond meme à peu près à nos attentes...nos enfants agés de 10 et 13ans ont été toujours dans une école française, ils ont donc fait l'anglais comme 2ième langue, le grand espagnol comme 3ième langue....
dans un premier temps, aller dans des ecoles privées sur place nous reviendrait plus cher, donc obliger d'aller dans les ecoles publiques... mais dans quel quartier, quelle ville???
merci pour v/aide precieuse...

Mais avez-vous choisi une ville où vous établir? Avez-vous une idée? Il faut aller là où il y a de l'emploi surtout, dans votre ou vos domaines.

Pour l'espagnol, oubliez cela, car ce n'est pas enseigné partout.

Madame, bonjour!!!!
en fait on a choisi Montreal dans un premier temps... après on verra sur place,
comme on arrive en milieu de l'année sco, il faudrait rapidement mettre les enfants à l'ecole...
merci bien

Nouvelle discussion