5 erreurs à ne pas commettre lorsque l'on s'installe au Canada

Bonjour à tous,

Nous pensions avoir tout préparé, prévu, pensé...mais voilà : s'installer au Canada est un projet tellement complexe que certaines situations n'avaient pas été envisagées...et que l'expatriation a failli tourner court.

Cette introduction éveille en vous des souvenirs ? Partagez-les !

Selon vous, quelles sont les principales erreurs à ne pas commettre lorsque l'on s'installe au Canada ? Aviez-vous aussi commis ces erreurs ? Comment vous en êtes-vous sorti ?

Que recommanderiez-vous aux futurs expats pour éviter qu'ils se retrouvent dans la même situation ?

Si vous aviez la possibilité de revenir dans le passé, comment procéderiez-vous désormais ?

Merci de partager votre expérience.
Séverin

Bonjour,

Erreurs à ne pas faire : Négliger l'administratif du pays de départ. C'est un vrai calvaire que de recevoir des réponses comme "présentez-vous en agence/bureau/etc". Que ce soit l'administration publique (Pôle Emploi, Impôts...) ou bien privée (Banque, Assurance, Mutuelle...), il ne faut pas partir avec cette fausse évidence : tout peut se faire sur internet.

Et bien non ! Certains services web ne sont pas prévus, par exemple, pour saisir un numéro de téléphone Canadien, d'autres n'envisagent même pas cette situation. Idem pour le code postal.

Certains services téléphoniques ne sont pas joignables car sur numéros courts, il faut alors parfois développer des trésors d'ingéniosité pour trouver l'équivalent en numéro long. Et prévoir un budget en conséquence car un appel vers l'Europe peut rapidement grimper ...Ne quittez pas... Un opérateur va vous répondre...

Certains services privés exigent des documents originaux qu'ils ne veulent recevoir par email, la procédure s'allonge alors inexorablement avec des délais de 7 à 10 jours pour un simple envoi et autant pour le retour. Et un risque d'égarement des documents.

Enfin, ne pas oublier de demander à la CPAM le fameux SE-401-Q qui permet de ne pas subir 3 mois de carence avec la Régie de l'Assurance Médicament au Québec (en venant de France). Il faut envoyer une demande et retourner sa Carte Vitale.

Bref, tout planifier, avoir ses documents originaux avec soi lors de l'arrivée (et pas dans le container). Garder une copie numérique sur une clé USB ET sur un serveur type DropBox, iCloud. Ca vous évitera bien des soucis et bien des délais.

Laurent

merci beaucoup pour vos lumières

Je ne sais pas si j'en aurai 5 mais il y a des erreurs basiques à ne pas commettre :
- Croire qu'on débarque dans un pays d'Europe. Ici, c'est l'Amérique du Nord avec beaucoup plus de points communs avec les Etats-Unis qu'avec la France.
- Débarquer avec une bonne maîtrise de l'anglais, même au Québec (on se ferme des portes si on ne maîtrise pas l'anglais).
- Se renseigner sur les conditions d'exercice de sa profession : ordres...
- Ne pas hésiter à reprendre l'université à temps partiel éventuellement d'une durée d'un an par exemple (type DESS), pour une application au marché local par exemple ou faire une spécialisation (les portes s'ouvrent plus facilement).
- Malheureusement, ne pas trop compter sur les "compatriotes" pour s'ouvrir des portes  contrairement à d'autres communautés (surtout à Montréal et surtout si on est plus étudiant). Par contre, les anciens d'une même région ou d'une école ou le réseautage professionnel, ça marchera mieux!
- Se dire que chaque province canadienne est différente. Pour moi, s'installer au Québec est très différent que s'installer au Nouveau-Brunswick ou en Ontario. Le Canada est un Etat fédéral, alors d'une province à l'autre, vous y trouverez des systèmes différents. C'est comme la France et la Suisse ou la Belgique. La seule chose, c'est que c'est probablement plus facile de s'installer dans une autre province que dans un autre pays. Le Canada n'est pas uniforme, loin de là.

Nouvelle discussion