S'expatrier un jour, s'expatrier pour toujours.....

Bonjour à toutes et à tous,

S’expatrier un jour s’expatrier pour toujours, quelle réalité nous attend dans la vie quand nous commençons seulement à penser quitter notre pays, notre sol natal, notre famille, nos amis, d’où vient cette incroyable envie de tenter l’aventure…

Certains d’entre nous savent dès le départ que cette expatriation n’est pas le fruit d’un retour vers notre pays d’origine, mais plutôt une destination à long terme, je dis à long terme, pour ne pas dire définitive car la vie nous a appris que chaque jour apporte son lot de surprises et que rien n’est statique dans l’univers, pouvoir dire avec certitude que nous ne reviendrons plus ou nous rentrerons dans quelques années serait ambitieusement courageux.

Comment déterminons nous la destination que nous choisissons au départ, est-ce la publicité que les différents pays pratiquant l’immigration font à travers des reportages, des émissions, des témoignages, est-ce que nous choisissons notre destination en rapport d’une certaine facilité à pouvoir partir car les règles pour s’expatrier sont plus faciles et moins lourdes que certains autres pays, ou bien choisissons nous un pays pour s’expatrier en suivant notre instinct, notre envie, notre ressentit, une formidable attirance pour un lieu que l’on imagine dans notre esprit être fait pour nous ?

Je fais partie de ces personnes qui croient que nous naissons à un endroit bien précis mais qui ne font que passer, traverser, une terre qui ne nous correspond pas, une terre avec qui nous ne sommes pas en osmose, pas en accord, un endroit qui reste inconnu malgré nous, malgré les efforts que l’on peut déployer.

J’imagine la vie comme un grand puzzle, au fur et à mesure que nous grandissons les pièces s’imbriquent les unes aux autres, jusqu’à ce que l’on s’aperçoive que les pièces qui sont devant nous et pour lesquelles nous cherchons désespérément une place ne sont pas faites pour cette œuvre, votre œuvre, celle de votre vie, les pièces se trouvent ailleurs, dans un endroit inconnu, cet endroit je l’imagine être mon pays d’accueil, celui ou je vis actuellement et ou j’ai eu non seulement la chance d’être accepté, mais aussi la chance de l’avoir trouvé du premier coup. 

J’ai mis longtemps à prendre mes repères, à comprendre la société ou je vis, à accepter que ma vie était ici, au Canada, et pour cela il a fallu que je lâche prise, que je ne sois plus entre deux mondes, celui de naissance, et celui de d’adoption, il a fallu que je prenne conscience que les pièces manquantes se trouvaient ici, chez moi au Canada…. 

Et vous que pensez-vous de cette réflexion, vous êtes-vous déjà posé ce genre de questions, vous êtes-vous demandé si vous étiez né à la bonne place…..?
Je suis vraiment curieux de vous lire, faites nous part de vos réflexions….

Bonjour,
et merci beaucoup pour cette oeuvre que je viens de lire; sans compliment , je la trouve comme ça !!!    :top:                      A mon tour, c'est cette notion de puzzle qui vient de compléter mes réflexions , mes inquiétudes, ainsi que ma répartition en ici à là ,
En début de ma vie entre les deux pays de mes parents (j'ai eu la chance de naître dans un mariage mixte) ....
Et maintenant entre mes ambitions, l'avenir de mes enfants, et ma situation plus ou moins stable dans mon pays.
Ton discours m'interprète clairement les points ambigus dans ma situation : cette histoire de pièces manquantes qui me compliquait mon existence: des pièces que j'avais recherchés désespérément pendant longtemps !
Je considérais les obstacles que je rencontrais sur mon chemin comme des besoins de mon pays natal ,j'avais le courage et la patiente de les ignorer fortement mais la situation ne fait que empirer !!
Mes amies me disaient toujours que j'étais faite pour le Canada, je répondais en disant que le Canada est très bien construit sans moi, il ne changera pas si j'y vais pas tout en étant persuadée que je pouvais changer les choses là où je suis ,ne serait que dans mon entourage !!
Mais non, c'est pas le cas, et malheureusement , j'ai mûri , j'ai saisi et enfin j'ai compris   :huh:  ton écrit me fait renoncer à la notion du puzzle,
Moi aussi, y a des pièces qui me manquent profondément; à cette étape là de ma vie, ils deviennent pour moi un besoin primordial ...
Donc, c'est décidé, je dépose mon immigration !!
mais la question qui reste ouverte au bout de cette réflexion : Est ce logique, de compléter un puzzle d'une part en enlevant d'autres pièces qui le constituait auparavant d'une autre part (entre autre : sa famille) ?????? :/

ton fil est très intéressant,quand je l'est lue, j'ai sentis que  tu écris des poèmes,non? bref  moi personnellement je n'ai jamais sentis que mon pays natif c'est vraiment mon pays,je me sens étrangère malgré que je l'ai jamais quitter,d’après  ma mentalité,mes valeurs  je trouve que j'appartiens a la société canadienne,c'est pour cela mon seul souci c'est bien s’expatrier au CANADA.

Bonjour Philou  :)

Quelle belle réflexion de vie.

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que le pays qui nous a vu naitre ne soit pas forcement le pays qui nous verra mourir. Je crois que c'est en nous tout au fond, ce besoin de vivre en apprenant des autres.

Pour la destination, après avoir déménager plusieurs fois en France pour trouver une région qui nous corresponde et qui corresponde à nos valeurs pour y élever nos enfants, on a décidé de quitter la France (partir pour partir) la publicité pour immigrer au Québec a commencé à apparaitre sur les écrans de télé et on a tenté notre chance (sans jamais y être venu, sans connaitre personne là bas), ça a marché et quelques mois plus tard on a tout vendu, on a dit adieu à nos proches, on a prit nos deux enfants sous le bras et 4 valises.
Grâce à la France je sais ce que je ne veux plus vivre, mais aussi ce dont j'ai besoin. Elle m'a permis d'apprécier ce que le Canada m'a offert.
On est plus le même après avoir vécu l'immigration, apprendre à être de l'autre coté du miroir, à être l'étranger, l'immigré...Ça fait grandir, ça fait réfléchir, je suis devenue très tolérante, j'aime rencontrer des gens d'autres cultures et partager avec eux.
Je suis convaincu que pour nous l'aventure n'est pas fini, le Québec à son tour m'a permis de savoir ce que je ne veux pas et ce dont j'ai besoin.
Pour moi le puzzle n'est pas complet il me manque encore quelque chose.
On est tellement riche de toute cette expérience, chaque endroit nous apprend tellement de choses aussi bien culturellement mais aussi personnellement que j'aime espérer en avoir encore d'autres à vivre et d'autres horizons à découvrir.

mimi403 :

Bonjour,
et merci beaucoup pour cette oeuvre que je viens de lire; sans compliment , je la trouve comme ça !!!    :top:                      A mon tour, c'est cette notion de puzzle qui vient de compléter mes réflexions , mes inquiétudes, ainsi que ma répartition en ici à là ,
En début de ma vie entre les deux pays de mes parents (j'ai eu la chance de naître dans un mariage mixte) ....
Et maintenant entre mes ambitions, l'avenir de mes enfants, et ma situation plus ou moins stable dans mon pays.
Ton discours m'interprète clairement les points ambigus dans ma situation : cette histoire de pièces manquantes qui me compliquait mon existence: des pièces que j'avais recherchés désespérément pendant longtemps !
Je considérais les obstacles que je rencontrais sur mon chemin comme des besoins de mon pays natal ,j'avais le courage et la patiente de les ignorer fortement mais la situation ne fait que empirer !!
Mes amies me disaient toujours que j'étais faite pour le Canada, je répondais en disant que le Canada est très bien construit sans moi, il ne changera pas si j'y vais pas tout en étant persuadée que je pouvais changer les choses là où je suis ,ne serait que dans mon entourage !!
Mais non, c'est pas le cas, et malheureusement , j'ai mûri , j'ai saisi et enfin j'ai compris   :huh:  ton écrit me fait renoncer à la notion du puzzle,
Moi aussi, y a des pièces qui me manquent profondément; à cette étape là de ma vie, ils deviennent pour moi un besoin primordial ...
Donc, c'est décidé, je dépose mon immigration !!
mais la question qui reste ouverte au bout de cette réflexion : Est ce logique, de compléter un puzzle d'une part en enlevant d'autres pièces qui le constituait auparavant d'une autre part (entre autre : sa famille) ?????? :/

Bonjour mimi403,

Merci beaucoup pour ta participation au fil que j'ai ouvert, je vois que je ne suis pas le seul a me poser des questions et a me mettre en réflexion profonde pour trouver des réponses, du moins une part de réponse....

Ta réflexion est censée et si tu te poses la question c'est qu'au fond de toi tu détiens sans doute la réponse.
A vrai dire qu'est ce qui est normal et qu'est ce qui ne l'est pas ?

La famille, les amis, les collègues font et ferons toujours partis de ta vie, du moins je te le souhaite sincèrement, mais faut il pour autant s’empêcher de vivre par rapport au groupe, faut il laisser de côté ses rêves, ses envies, ses désirs....

Je ne pense pas, je crois plutôt que nous devons tous écrire notre propre histoire, nous devons aller là où la vie veut nous mener, il faut accéder à ses propres aspirations, même si tu dois pour cela t'éloigner des tiens, du groupe, aussi non à quoi sert de vivre ?

Tu ne peux tout changer, surtout les humains, mais par contre tu peux changer ta vie.....

Félicitations pour le dépôt de ta demande d’immigration, tiens nous au courant de l'avancée, mais soit patiente.....

Philou.

aymenmanou :

ton fil est très intéressant,quand je l'est lue, j'ai sentis que  tu écris des poèmes,non? bref  moi personnellement je n'ai jamais sentis que mon pays natif c'est vraiment mon pays,je me sens étrangère malgré que je l'ai jamais quitter,d’après  ma mentalité,mes valeurs  je trouve que j'appartiens a la société canadienne,c'est pour cela mon seul souci c'est bien s’expatrier au CANADA.

Bonjour aymenmanou,

Tu m'as fait rire en disant que j'écrivais des poèmes, je te remercie mais non, j'exprime juste ce que je ressens avec le plus de clarté possible. :lol:
Je vois que toi aussi tu rejoins cette pensée, mais quelle idée te fais tu du Canada au niveau de ses valeurs, de sa mentalité , de ces similitudes avec ton pays d'origine ? :/

Philou.

leeloo1705 :

Bonjour Philou  :)

Quelle belle réflexion de vie.

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que le pays qui nous a vu naitre ne soit pas forcement le pays qui nous verra mourir. Je crois que c'est en nous tout au fond, ce besoin de vivre en apprenant des autres.

Pour la destination, après avoir déménager plusieurs fois en France pour trouver une région qui nous corresponde et qui corresponde à nos valeurs pour y élever nos enfants, on a décidé de quitter la France (partir pour partir) la publicité pour immigrer au Québec a commencé à apparaitre sur les écrans de télé et on a tenté notre chance (sans jamais y être venu, sans connaitre personne là bas), ça a marché et quelques mois plus tard on a tout vendu, on a dit adieu à nos proches, on a prit nos deux enfants sous le bras et 4 valises.
Grâce à la France je sais ce que je ne veux plus vivre, mais aussi ce dont j'ai besoin. Elle m'a permis d'apprécier ce que le Canada m'a offert.
On est plus le même après avoir vécu l'immigration, apprendre à être de l'autre coté du miroir, à être l'étranger, l'immigré...Ça fait grandir, ça fait réfléchir, je suis devenue très tolérante, j'aime rencontrer des gens d'autres cultures et partager avec eux.
Je suis convaincu que pour nous l'aventure n'est pas fini, le Québec à son tour m'a permis de savoir ce que je ne veux pas et ce dont j'ai besoin.
Pour moi le puzzle n'est pas complet il me manque encore quelque chose.
On est tellement riche de toute cette expérience, chaque endroit nous apprend tellement de choses aussi bien culturellement mais aussi personnellement que j'aime espérer en avoir encore d'autres à vivre et d'autres horizons à découvrir.

Merci beaucoup Leeloo1705 pour te joindre à nous et nous faire part de ton ressenti ......

"Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que le pays qui nous a vu naitre ne soit pas forcement le pays qui nous verra mourir. Je crois que c'est en nous tout au fond, ce besoin de vivre en apprenant des autres."

J'aime bien ta définition, je l'adopte pleinement, la mienne serait "the sky is the limit"....

Je suis curieux sur le fait que toi par contre tu n'as pas encore complété ton puzzle, j'avoue que moi non plus, il me manque un accomplissement professionnel, et une dernière destination, mais j'ai trouvé mon pays, ma terre, dans laquelle je peux voir grandir mes enfants en toute quiétude et en toute paix, bien-sur tout en étant relatif et en ayant comme seul exemple de vie la France..... :unsure

Serais-tu prête a nous en dire un peu plus, quelles sont tes aspirations finales, finales dans le sens ou tu seras en paix avec ce que tu cherches pour toi et ta famille ?

"On est plus le même après avoir vécu l'immigration, apprendre à être de l'autre coté du miroir, à être l'étranger, l'immigré...Ça fait grandir, ça fait réfléchir, je suis devenue très tolérante, j'aime rencontrer des gens d'autres cultures et partager avec eux."

Je pense comme toi la dessus aussi, sortir de chez soit pour comprendre les autres et avoir une vision plus tolérante sur certaines choses.
Ce merveilleux voyage m'aura déjà appris une chose, je me sens vivre et être en plein accord avec ma société d’accueil, ma vie de français ne me manque pas, je suis en accord avec moi même et la société en tant que canadien....

A plus de te lire...

Philou.

philou 13 :
aymenmanou :

ton fil est très intéressant,quand je l'est lue, j'ai sentis que  tu écris des poèmes,non? bref  moi personnellement je n'ai jamais sentis que mon pays natif c'est vraiment mon pays,je me sens étrangère malgré que je l'ai jamais quitter,d’après  ma mentalité,mes valeurs  je trouve que j'appartiens a la société canadienne,c'est pour cela mon seul souci c'est bien s’expatrier au CANADA.

Bonjour aymenmanou,

Tu m'as fait rire en disant que j'écrivais des poèmes, je te remercie mais non, j'exprime juste ce que je ressens avec le plus de clarté possible. :lol:
Je vois que toi aussi tu rejoins cette pensée, mais quelle idée te fais tu du Canada au niveau de ses valeurs, de sa mentalité , de ces similitudes avec ton pays d'origine ? :/


Philou.

malheureusement il n ya pas de similitudes avec mon pays,bref on trouve les droit juste sur les codes et les articles,mais dans le concret je ne pense pas,par contre au Canada un citoyen a tout ces droits;je veux dire tout ce qui est t'écris sur la loi est applicable,voila le puzzle qui manque chez moi :idontagree:
en plus je cherche la quiétude et la paix et tu sais très bien ce qui passe dans les pays sous développer et même en europe

Bonjour Philou,

Voici ce que je peux répondre dans un premier temps :) :

Je suis curieux sur le fait que toi par contre tu n'as pas encore complété ton puzzle, j'avoue que moi non plus, il me manque un accomplissement professionnel, et une dernière destination, mais j'ai trouvé mon pays, ma terre, dans laquelle je peux voir grandir mes enfants en toute quiétude et en toute paix, bien-sur tout en étant relatif et en ayant comme seul exemple de vie la France..... :unsure
Serais-tu prête a nous en dire un peu plus, quelles sont tes aspirations finales, finales dans le sens ou tu seras en paix avec ce que tu cherches pour toi et ta famille ?

Actuellement la mentalité nord Américaine me pèse un peu, ce n'est pas aussi facile qu'on le pense de ce faire de vrais amis Québecois. Des connaissances ça j'en ai plein mon carnet d'adresse, mais des amis sur qui on pourrait compter en cas de problèmes, malheureusement pas un seul. Ça ne veut pas dire que l'on ne fréquente personne au contraire on invite régulièrement collègue de travail ou autre personne avec qui on a des affinités... mais ça ne va pas au delà de se fréquenter pour partager un souper... Le manque de partage, un peu de sentiment de solitude.
J'en ai parlé récemment avec des collègues qui m'ont confirmé que je ne me faisait pas de fausses idées que c'était bien réel. C'est leur façon d'être et je le respect mais ça ne me correspond plus vraiment c'est trop superficiel.

Les enfants maintenant sont grands et vont bientôt avoir leur indépendance, on regarde autour de nous et finalement on se dit qu'on a encore l'âge d'aller découvrir d'autre mentalité de faire de nouvelles rencontres enrichissantes tu sais ces rencontres qui te font grandir et qui t'enrichisses... Peut être pas un départ définitif car les enfants ont leur vie ici c'est sur qu'on va revenir. Mais c'est ce manque qui me fait regarder vers d'autres horizons.

leeloo1705 :

Bonjour Philou,

Voici ce que je peux répondre dans un premier temps :) :

Je suis curieux sur le fait que toi par contre tu n'as pas encore complété ton puzzle, j'avoue que moi non plus, il me manque un accomplissement professionnel, et une dernière destination, mais j'ai trouvé mon pays, ma terre, dans laquelle je peux voir grandir mes enfants en toute quiétude et en toute paix, bien-sur tout en étant relatif et en ayant comme seul exemple de vie la France..... :unsure
Serais-tu prête a nous en dire un peu plus, quelles sont tes aspirations finales, finales dans le sens ou tu seras en paix avec ce que tu cherches pour toi et ta famille ?

Actuellement la mentalité nord Américaine me pèse un peu, ce n'est pas aussi facile qu'on le pense de ce faire de vrais amis Québecois. Des connaissances ça j'en ai plein mon carnet d'adresse, mais des amis sur qui on pourrait compter en cas de problèmes, malheureusement pas un seul. Ça ne veut pas dire que l'on ne fréquente personne au contraire on invite régulièrement collègue de travail ou autre personne avec qui on a des affinités... mais ça ne va pas au delà de se fréquenter pour partager un souper... Le manque de partage, un peu de sentiment de solitude.
J'en ai parlé récemment avec des collègues qui m'ont confirmé que je ne me faisait pas de fausses idées que c'était bien réel. C'est leur façon d'être et je le respect mais ça ne me correspond plus vraiment c'est trop superficiel.

Les enfants maintenant sont grands et vont bientôt avoir leur indépendance, on regarde autour de nous et finalement on se dit qu'on a encore l'âge d'aller découvrir d'autre mentalité de faire de nouvelles rencontres enrichissantes tu sais ces rencontres qui te font grandir et qui t'enrichisses... Peut être pas un départ définitif car les enfants ont leur vie ici c'est sur qu'on va revenir. Mais c'est ce manque qui me fait regarder vers d'autres horizons.

Bonjour Leeloo,

Merci pour ce retour, intéressante de voir que nous autres immigrants nous souffrons souvent du même mal, ce mal culturel qui isole et nous rend avide de rencontres.
Je suis bien d'accord avec toi que la mentalité nord américaine devient pesante avec le temps, surtout le politiquement correct qui nous induit bien souvent en erreur de part son application trop superficielle.
Je constate aussi que même entre eux les québécois se trouve souvent dans cette situation, pour en avoir parlé avec certains, les codes de cette société sont difficiles à vivre pour certains aussi, préférant clairement les relations à la française sans pour autant jamais franchir le pas d'oser.
Les relations entre français comme je les ai connues en France ne sont certes pas dénuées de superficialité quelques fois mais restes toujours plus intenses et vraies malgré tout.
J'ai assisté quelques fois à des échanges d'opinions entre québécois et bien souvent cela ne va pas loin, les personnes préférant bien souvent ne plus rien dire, plutôt que de s'obstiner dans leur idée.....
Nous aussi, ma femme et moi souffrons de cela, et nous savons pertinemment que si nous désirons trouver cela se sera plus facile de créer ce genre de relation avec des immigrants comme nous car nous partageons les mêmes souffrances et le même isolement, je pense que c'est le syndrome de l'expatrié.
La vie est simple, mais se sont les codes qui compliquent la donne, pourtant je suis sur que les attentes que nous avons sont simples, par exemple, nous aimerions jouer à la contrée, au tarot, au 421, partager un bon repas, parler politique, économie, parler d'un tel, ou d'une telle, bref parler de tout et de rien, mais aussi pouvoir compter sur des personnes quand tu déménages, quand tu repeints une pièce de la maison, non pas parce que tu veux profiter mais tout simplement pour partager de bons moments et se rendre service.
Nos enfants sont encore jeunes ma fille a 12 ans et mon fils 6 ans, alors bien sur nos possibilités sont assez réduites questions disponibilités et bien entendu pour créer des liens il faut être disponibles alors pour le moment on prend notre mal en patience...
A plus de te lire ....
Philou.

Bonjour: felecitation pour ce que vous avez dit .on peut pas savoir  ou on peut assembler nous objets d'avenir mais quand les anneés passent et on fait rien il voux mieu aller que rester. je crois que mes enfants ont besoin de ce pays CANADA afin d' assembler leurs pièces d'avenir mais il ya une chose qui ma fait peur au canada la libertie des enfant a bas age et la religient de mes enfants .j'attend une reponse de votre part mohamed habi.

Bonjour à tous !

Je suis une belge qui a vécu en France et qui se prépare à partir vivre au Canada. Pour moi et pour mon mari (qui est, lui, canadien) aussi, la notion d'immigré est concrète : la plupart du temps, on éveille juste la curiosité des autres et on répond aux questions avec plaisir car on aime partager notre expérience. Mais la réalité est souvent plus dure car les lois sont là et nous brisent toute notion de romantisme : votre mariage est-il sincère, vrai ? Pouvez-vous subvenir aux besoins de votre époux ? Celui-ci a le droit de vivre ici avec vous mais sans aucune aide du gouvernement ? Combien gagnez-vous ? Sera-t-il capable de s'intégrer ? Etc. Une véritable mise à nu de notre couple, de notre vie pour avoir seulement le droit de vivre ensemble, comme tout autre couple marié. On l'a vécu ici, en Belgique et on se prépare à le revivre au Canada, parce qu'on est comme vous, on cherche toutes les pièces de notre puzzle. On se sent avant tout des êtres humains, des habitants de la planète Terre, au risque de passer pour des fous illuminés !
Pourtant, je conseille à tout le monde de sortir de ses propres frontières pour partager, découvrir une nouvelle manière de regarder la vie, de voir le monde, de prendre du recul et d'apprécier toutes les petites choses simples qui font de grands bonheur.

Bonjour Philou!
Je suis pafaitement d'accord avec vous. Celà me plonge encore dans ma réflexion sur les frontières nationales. L'homme comme les bêtes doit se mouvoir quand il est nécessaire pour aller où il veut, oui, les animaux et oiseaux sont l'exemple. Mais frontières et identités nationales sont un une barriere et rendent difficile ces mouvements. Ceux qui reussissent normalemenr sont des personnes riches. Mais de nos jours la situation oblige les jeunes africains (surtout) à fuir leurs pays et nous savons combien perissent sur la mer. Parceque n'ayant pas de moyens pour organiser legalement ce voyage, c'est la pauvreté et la dureté de mesures et de papiers. Ce sont les realités de pauvreté, de guerre, d'injustices... qui poussent ces jeunes à partir. Moi qui vous parle ,c'est chaque jour que j'eprouve ce sentiment de partir, partir vivre au Canada si les moyens et conditions de deplacement me le permettent. Oui peu importe là où on est né si on ne peut pas y vivre dignement. Mais il faut aller, c'est aussi pour connaître le monde, connaitre l'autre, apprendre et etudier, decouvrir les nouveaux horizons, de nouveaux paysages...

Florever :

Bonjour à tous !

Je suis une belge qui a vécu en France et qui se prépare à partir vivre au Canada. Pour moi et pour mon mari (qui est, lui, canadien) aussi, la notion d'immigré est concrète : la plupart du temps, on éveille juste la curiosité des autres et on répond aux questions avec plaisir car on aime partager notre expérience. Mais la réalité est souvent plus dure car les lois sont là et nous brisent toute notion de romantisme : votre mariage est-il sincère, vrai ? Pouvez-vous subvenir aux besoins de votre époux ? Celui-ci a le droit de vivre ici avec vous mais sans aucune aide du gouvernement ? Combien gagnez-vous ? Sera-t-il capable de s'intégrer ? Etc. Une véritable mise à nu de notre couple, de notre vie pour avoir seulement le droit de vivre ensemble, comme tout autre couple marié. On l'a vécu ici, en Belgique et on se prépare à le revivre au Canada, parce qu'on est comme vous, on cherche toutes les pièces de notre puzzle. On se sent avant tout des êtres humains, des habitants de la planète Terre, au risque de passer pour des fous illuminés !
Pourtant, je conseille à tout le monde de sortir de ses propres frontières pour partager, découvrir une nouvelle manière de regarder la vie, de voir le monde, de prendre du recul et d'apprécier toutes les petites choses simples qui font de grands bonheur.

Bonjour et bienvenue à toi sur ce forum.....

Ton récit m'a vraiment attristé du moins ce qui m'attriste c`est de voir comment le vieux continent fonctionne avec leur principe de questions à la con....
Certes, il existe des mariages arrangés mais ce n'est pas la majorité des cas bien heureusement.....
Je te souhaite de trouvé toutes les pièces manquante au puzzle de ta vie avec ton mari canadien....
Je te dirais que tu pars avec un atout de taille, le fait que tu es un mari canadien te facilitera grandement le passage de la compréhension des codes de la société nord américaine, qui sont si durs a assimiler pour beaucoup, je suis passé par là aussi mais j'ai eu la chance de trouver le bon décodeur....
Accepter le vivre et le laisser vivre à la nord américaine...
N'hésite pas a communiquer avec nous, ici nous sommes pour la plupart tous des expats alors on se comprend mieux.... ;)  :cheers:

Koutte Moussa :

Bonjour Philou!
Je suis pafaitement d'accord avec vous. Celà me plonge encore dans ma réflexion sur les frontières nationales. L'homme comme les bêtes doit se mouvoir quand il est nécessaire pour aller où il veut, oui, les animaux et oiseaux sont l'exemple. Mais frontières et identités nationales sont un une barriere et rendent difficile ces mouvements. Ceux qui reussissent normalemenr sont des personnes riches. Mais de nos jours la situation oblige les jeunes africains (surtout) à fuir leurs pays et nous savons combien perissent sur la mer. Parceque n'ayant pas de moyens pour organiser legalement ce voyage, c'est la pauvreté et la dureté de mesures et de papiers. Ce sont les realités de pauvreté, de guerre, d'injustices... qui poussent ces jeunes à partir. Moi qui vous parle ,c'est chaque jour que j'eprouve ce sentiment de partir, partir vivre au Canada si les moyens et conditions de deplacement me le permettent. Oui peu importe là où on est né si on ne peut pas y vivre dignement. Mais il faut aller, c'est aussi pour connaître le monde, connaitre l'autre, apprendre et etudier, decouvrir les nouveaux horizons, de nouveaux paysages...

Bonjour koutte moussa,

Bienvenu sur ce forum qui je l'espère vous aidera à monter votre dossier d’expatriation si tel est votre souhait.
Je comprends vos préoccupations et combien il ne doit pas être facile de devoir partir de son pays pour trouver le bonheur ailleurs.
N'hésitez pas à poser des questions ici nous sommes tous des citoyens du monde il n'y a aucune frontières entre nous sauf celle du respect.....
Cordialement
Philou.

HABI MOHAMED :

Bonjour: felecitation pour ce que vous avez dit .on peut pas savoir  ou on peut assembler nous objets d'avenir mais quand les anneés passent et on fait rien il voux mieu aller que rester. je crois que mes enfants ont besoin de ce pays CANADA afin d' assembler leurs pièces d'avenir mais il ya une chose qui ma fait peur au canada la libertie des enfant a bas age et la religient de mes enfants .j'attend une reponse de votre part mohamed habi.

Bonjour HABI MOHAMED,

Bienvenu sur ce forum,

Merci pour votre commentaire, pour ce qui en est de la religion on ne peut pas en parler sur le forum ainsi que la politique car se sont des sujets trop sensibles et cela causerait des conflits.
En revanche, ce que je peux vous dire, c'est que le Canada applique le principe de  libre expression et de libre religion, vous êtes je pense vu votre pays d'origine de confession musulmane et ce que je peux vous dire c'est qu'il y a une grande communauté musulmane au Canada.
Par contre je ne comprend pas vos inquiétudes au niveau de la liberté des enfants en bas âge , pouvez vous clarifier vos pensées afin que l'on puisse en parler avec précisions....?
Cordialement
Philou.

Et bien, malgré le fait que mon mari soit canadien, on a droit à beaucoup de questions "sensibles" pour vivre au Canada (avec visite médicale pour moi entre autre...) :(

Bonjour Mr philou: ce que je veux dire de liberté des enfants bas àge -à l'àge de 14ans l'enfant devient  libre au canada sort et entre à la maison comme il veux .et il fait ce qu'il veux .l'intervention des parent et difficil du cote de la lois.merci.

philou 13 :
Koutte Moussa :

Bonjour Philou!
Je suis pafaitement d'accord avec vous. Celà me plonge encore dans ma réflexion sur les frontières nationales. L'homme comme les bêtes doit se mouvoir quand il est nécessaire pour aller où il veut, oui, les animaux et oiseaux sont l'exemple. Mais frontières et identités nationales sont un une barriere et rendent difficile ces mouvements. Ceux qui reussissent normalemenr sont des personnes riches. Mais de nos jours la situation oblige les jeunes africains (surtout) à fuir leurs pays et nous savons combien perissent sur la mer. Parceque n'ayant pas de moyens pour organiser legalement ce voyage, c'est la pauvreté et la dureté de mesures et de papiers. Ce sont les realités de pauvreté, de guerre, d'injustices... qui poussent ces jeunes à partir. Moi qui vous parle ,c'est chaque jour que j'eprouve ce sentiment de partir, partir vivre au Canada si les moyens et conditions de deplacement me le permettent. Oui peu importe là où on est né si on ne peut pas y vivre dignement. Mais il faut aller, c'est aussi pour connaître le monde, connaitre l'autre, apprendre et etudier, decouvrir les nouveaux horizons, de nouveaux paysages...

Bonjour koutte moussa,

Bienvenu sur ce forum qui je l'espère vous aidera à monter votre dossier d’expatriation si tel est votre souhait.
Je comprends vos préoccupations et combien il ne doit pas être facile de devoir partir de son pays pour trouver le bonheur ailleurs.
N'hésitez pas à poser des questions ici nous sommes tous des citoyens du monde il n'y a aucune frontières entre nous sauf celle du respect.....
Cordialement
Philou.

par cette discussion,je trouve que t'es un homme plein de qualités,je te félicite pour ça :one

HABI MOHAMED :

Bonjour Mr philou: ce que je veux dire de liberté des enfants bas àge -à l'àge de 14ans l'enfant devient  libre au canada sort et entre à la maison comme il veux .et il fait ce qu'il veux .l'intervention des parent et difficil du cote de la lois.merci.

Bonjour HABI MOHAMED,

La société canadienne est basée sur la liberté des individus ainsi que l'égalité homme/femme.
Nous sommes un peuple libre de penser, d'aller de venir en respectant bien sur les lois de notre pays.
Pour ce qui à trait à l'instruction des enfants, le Canada oblige la scolarisation de nos bambins jusqu'à l'âge de 16 ans.
En matière d'éducation, le Canada à des règles bien précises en ce qui concerne le respect des enfants, il est formellement interdit de violenter, soumettre, insulter, frapper, maltraiter j'en oubli mais en gros nous sommes dans une société de respect et de tolérance.
Si l'éducation de vos enfants ne respecte pas les codes que nous avons, des plaintes arriveront à la DPJ, qui est un organisme régulateur en matière de protection de l'enfant.
Je vous met un lien :
http://www.cjmcq.qc.ca/nos-intervention … difficulte
Ceci dit, si vous respectez les lois du Canada, vous pouvez éduquer vos enfants selon vos valeurs, morale, croyances, religion, avec qui vous serez en accord.
Je tiens à apporter un commentaire personnel, à ce sujet:
Au Canada les gens sont libre , et quand nous sommes des expatriés nous avons un cheminement à faire pour nous intégrer et se faire accepter.
Il vous appartient de savoir quel genre d'éducation vous voulez donner à vos enfants pour qu'ils puissent s'intégrer et s'épanouir tout au long de leur vie.

Cordialement .
Philou.

aymenmanou :
philou 13 :
Koutte Moussa :

Bonjour Philou!
Je suis pafaitement d'accord avec vous. Celà me plonge encore dans ma réflexion sur les frontières nationales. L'homme comme les bêtes doit se mouvoir quand il est nécessaire pour aller où il veut, oui, les animaux et oiseaux sont l'exemple. Mais frontières et identités nationales sont un une barriere et rendent difficile ces mouvements. Ceux qui reussissent normalemenr sont des personnes riches. Mais de nos jours la situation oblige les jeunes africains (surtout) à fuir leurs pays et nous savons combien perissent sur la mer. Parceque n'ayant pas de moyens pour organiser legalement ce voyage, c'est la pauvreté et la dureté de mesures et de papiers. Ce sont les realités de pauvreté, de guerre, d'injustices... qui poussent ces jeunes à partir. Moi qui vous parle ,c'est chaque jour que j'eprouve ce sentiment de partir, partir vivre au Canada si les moyens et conditions de deplacement me le permettent. Oui peu importe là où on est né si on ne peut pas y vivre dignement. Mais il faut aller, c'est aussi pour connaître le monde, connaitre l'autre, apprendre et etudier, decouvrir les nouveaux horizons, de nouveaux paysages...

Bonjour koutte moussa,

Bienvenu sur ce forum qui je l'espère vous aidera à monter votre dossier d’expatriation si tel est votre souhait.
Je comprends vos préoccupations et combien il ne doit pas être facile de devoir partir de son pays pour trouver le bonheur ailleurs.
N'hésitez pas à poser des questions ici nous sommes tous des citoyens du monde il n'y a aucune frontières entre nous sauf celle du respect.....
Cordialement
Philou.

par cette discussion,je trouve que t'es un homme plein de qualités,je te félicite pour ça :one

Bonjour aymenmanou,

Je te remercie pour tes gentils écrits, cela me touche énormément.... :cheers:

Florever :

Et bien, malgré le fait que mon mari soit canadien, on a droit à beaucoup de questions "sensibles" pour vivre au Canada (avec visite médicale pour moi entre autre...) :(

Bonjour Florever,

Peux tu nous dire et partager quelles sont tes craintes, à partir du moment ou vous êtes mariés j'ai du mal à comprendre pourquoi les autorités canadiennes vous poserez des problèmes surtout que ton mari est canadien, il est chez lui, il y a de nombreuses personnes qui sont unis en étant d'origine différentes, on le voit souvent ici...
Je pense que la société nord américaine est plus ouverte que le sont pas mal de pays européens, en matière d'union et de mixité.
Je te souhaite vraiment de trouver le bonheur au Canada, je pense que tu trouveras ta place ici....
Philou.

philou 13 :
aymenmanou :
philou 13 :


Bonjour koutte moussa,

Bienvenu sur ce forum qui je l'espère vous aidera à monter votre dossier d’expatriation si tel est votre souhait.
Je comprends vos préoccupations et combien il ne doit pas être facile de devoir partir de son pays pour trouver le bonheur ailleurs.
N'hésitez pas à poser des questions ici nous sommes tous des citoyens du monde il n'y a aucune frontières entre nous sauf celle du respect.....
Cordialement
Philou.

par cette discussion,je trouve que t'es un homme plein de qualités,je te félicite pour ça :one

Bonjour aymenmanou,

Je te remercie pour tes gentils écrits, cela me touche énormément.... :cheers:

écoute philou,parfois on peut analyser les gens d'aprés ce qu'ils disent ou ce q'ils écrivent,on peut pas juger certe,mais on peut avoir une certaine idée de leurs personnalitées,et moi je t'es pas flatter et ce n'es pas des compliments,c'est ce que j'ai constater d'aprés tout tes fil,tu es un homme trés respectueux et tu es un vrai représentant-si on peut dire- de la société canadienne :top:

Bonjour. Merci pour votre reponse. Je suis disposé à suivre vos conseils et orientations pour une eventuelle émigration. Car encore étudiant, les moyens me manquent pour preparer maintenant et immediat un depart. Mais je souhaite partir un jour. Merci.

Je veux bien vous dire que vous méritez le top ten de l'Expat.com parce que tous ce que vous dites et vrais mais je veux m'exprimer comme vous mais j'arrive pas mon niveau est moyen et il y a des tas de choses à se raconter a propos de l'immigration

On l'aime notre philou  :par:  :heart:  :kiss:  :top:

Sinedmtl :

On l'aime notre philou  :par:  :heart:  :kiss:  :top:

Je vous adore tous aussi.....loool :lol:

Florever :

Bonjour à tous !

Je suis une belge qui a vécu en France et qui se prépare à partir vivre au Canada. Pour moi et pour mon mari (qui est, lui, canadien) aussi, la notion d'immigré est concrète : la plupart du temps, on éveille juste la curiosité des autres et on répond aux questions avec plaisir car on aime partager notre expérience. Mais la réalité est souvent plus dure car les lois sont là et nous brisent toute notion de romantisme : votre mariage est-il sincère, vrai ? Pouvez-vous subvenir aux besoins de votre époux ? Celui-ci a le droit de vivre ici avec vous mais sans aucune aide du gouvernement ? Combien gagnez-vous ? Sera-t-il capable de s'intégrer ? Etc. Une véritable mise à nu de notre couple, de notre vie pour avoir seulement le droit de vivre ensemble, comme tout autre couple marié. On l'a vécu ici, en Belgique et on se prépare à le revivre au Canada, parce qu'on est comme vous, on cherche toutes les pièces de notre puzzle. On se sent avant tout des êtres humains, des habitants de la planète Terre, au risque de passer pour des fous illuminés !
Pourtant, je conseille à tout le monde de sortir de ses propres frontières pour partager, découvrir une nouvelle manière de regarder la vie, de voir le monde, de prendre du recul et d'apprécier toutes les petites choses simples qui font de grands bonheur.

C'est le sort de tous les couples bi-nationaux ,moi j'ai connus ça il y a 25ans , mais aprés  ton couple  sort renforcé  car placé entre l'enclume et le marteaux ,plus on tape dessus plus il est fort . Les états ne connaissent pas le romantisme .   jean  luc  ;)
PS: philou attention aux cheville qui gonflent  :lol:

jean luc1 :
Florever :

Bonjour à tous !

Je suis une belge qui a vécu en France et qui se prépare à partir vivre au Canada. Pour moi et pour mon mari (qui est, lui, canadien) aussi, la notion d'immigré est concrète : la plupart du temps, on éveille juste la curiosité des autres et on répond aux questions avec plaisir car on aime partager notre expérience. Mais la réalité est souvent plus dure car les lois sont là et nous brisent toute notion de romantisme : votre mariage est-il sincère, vrai ? Pouvez-vous subvenir aux besoins de votre époux ? Celui-ci a le droit de vivre ici avec vous mais sans aucune aide du gouvernement ? Combien gagnez-vous ? Sera-t-il capable de s'intégrer ? Etc. Une véritable mise à nu de notre couple, de notre vie pour avoir seulement le droit de vivre ensemble, comme tout autre couple marié. On l'a vécu ici, en Belgique et on se prépare à le revivre au Canada, parce qu'on est comme vous, on cherche toutes les pièces de notre puzzle. On se sent avant tout des êtres humains, des habitants de la planète Terre, au risque de passer pour des fous illuminés !
Pourtant, je conseille à tout le monde de sortir de ses propres frontières pour partager, découvrir une nouvelle manière de regarder la vie, de voir le monde, de prendre du recul et d'apprécier toutes les petites choses simples qui font de grands bonheur.

C'est le sort de tous les couples bi-nationaux ,moi j'ai connus ça il y a 25ans , mais aprés  ton couple  sort renforcé  car placé entre l'enclume et le marteaux ,plus on tape dessus plus il est fort . Les états ne connaissent pas le romantisme .   jean  luc  ;)
PS: philou attention aux cheville qui gonflent  :lol:

Moi aussi je t'aime Jean-luc.... :lol:  :lol:  :cheers:

aymenmanou :
philou 13 :
aymenmanou :

par cette discussion,je trouve que t'es un homme plein de qualités,je te félicite pour ça :one

Bonjour aymenmanou,

Je te remercie pour tes gentils écrits, cela me touche énormément.... :cheers:

écoute philou,parfois on peut analyser les gens d'aprés ce qu'ils disent ou ce q'ils écrivent,on peut pas juger certe,mais on peut avoir une certaine idée de leurs personnalitées,et moi je t'es pas flatter et ce n'es pas des compliments,c'est ce que j'ai constater d'aprés tout tes fil,tu es un homme trés respectueux et tu es un vrai représentant-si on peut dire- de la société canadienne :top:

Bonjour aymenmanou,

Merci beaucoup, cela me touche énormément, j'essaye tout simplement d’être moi et j'applique cela tous les jours dans ma vie pour être en accord avec moi-même. ;) , j'ai pas le temps de vivre dans le côté obscur.... :lol:
Mais dit moi es-tu en train d'apprendre le québécois car flatter est bien un mot que l'on dit pour féliciter ou encourager quelqu'un ...tu m'épates tu es sur la bonne voie... ;)  :D

Et si tu nous disais un peu ou tu en es avec ton processus d'expatriation ?
On attends de tes nouvelles...

Philou.

Je n'en finis pas d'être étonnée et on n'est pas prêt d'y être au Canada ! Le nombre de formulaires à remplir ne cesse d'augmenter : plus on avance et plus on recule :/ Et les questions qu'on me pose sont de plus en plus aberrante : connaissiez-vous votre compagnon avant le mariage ? Combien d'invités y avait-il et qui sont-ils ? Avez-vous voyagé avec votre mari ? Où ? Quand ? Avez-vous des photos qui le prouvent ? Vous êtes-vous fait des cadeaux ?
Nous qui sommes du genre discrets, nous qui ne déballons jamais notre vie privée, nous voilà bien embarrassés !! J'aurais encore préféré que quelqu'un débarque chez nous pour rencontrer nos proches, compter le nombre de brosses à dent et sentir les draps de lit... Un contact humain quoi ! :P

Florever :

Je n'en finis pas d'être étonnée et on n'est pas prêt d'y être au Canada ! Le nombre de formulaires à remplir ne cesse d'augmenter : plus on avance et plus on recule :/ Et les questions qu'on me pose sont de plus en plus aberrante : connaissiez-vous votre compagnon avant le mariage ? Combien d'invités y avait-il et qui sont-ils ? Avez-vous voyagé avec votre mari ? Où ? Quand ? Avez-vous des photos qui le prouvent ? Vous êtes-vous fait des cadeaux ?
Nous qui sommes du genre discrets, nous qui ne déballons jamais notre vie privée, nous voilà bien embarrassés !! J'aurais encore préféré que quelqu'un débarque chez nous pour rencontrer nos proches, compter le nombre de brosses à dent et sentir les draps de lit... Un contact humain quoi ! :P

Ça dépasse l'entendement... :(

C'est pour avoir des témoignages d'autres couples ayant vécu les mêmes contraintes que je me suis inscrite ici, parce que parfois, je me demande si on n'a bien compris ou bien encore si c'est une blague : où sont les caméras ?

Florever :

Je n'en finis pas d'être étonnée et on n'est pas prêt d'y être au Canada ! Le nombre de formulaires à remplir ne cesse d'augmenter : plus on avance et plus on recule :/ Et les questions qu'on me pose sont de plus en plus aberrante : connaissiez-vous votre compagnon avant le mariage ? Combien d'invités y avait-il et qui sont-ils ? Avez-vous voyagé avec votre mari ? Où ? Quand ? Avez-vous des photos qui le prouvent ? Vous êtes-vous fait des cadeaux ?
Nous qui sommes du genre discrets, nous qui ne déballons jamais notre vie privée, nous voilà bien embarrassés !! J'aurais encore préféré que quelqu'un débarque chez nous pour rencontrer nos proches, compter le nombre de brosses à dent et sentir les draps de lit... Un contact humain quoi ! :P

Bonjour Florever !  :cheers:

Humain et administration sont deux mots qui ne vont pas toujours ensemble.

Plus prosaïquement, les autorités veulent probablement vérifier que ce n'est pas un mariage blanc.

Si on les prend les unes après les autres, les questions sont effectivement étranges :

Connaissiez-vous votre compagnon avant le mariage ? Personne n'aurait l'idée de dire non.
Combien d'invités... ? S'il n'y en n'avait pas c'est dommage pas de preuve, s'il y en avait 200 au secours pour tous les contacts !
Avez-vous voyagé avec votre mari ? Où ? Quand ?  On peut voyager avec quelqu'un en faisant chambre à part, et donc avoir des photos qui ne veulent rien dire...

C'est un peu comme aller aux États-Unis avec le questionnaire "Avez-vous l'intention d'assassiner le Président des États-Unis ?" On ne va jamais dire oui.

Mais sinon ça s'est réglé tous ces papiers ?  :)

Avec Philou, nous préparons des fils de discussion qui deviennent faute d'autres intervenants un peu trop "franco-français" :( . On attend vos témoignages, questions, réactions !  :par:

À bientôt ?


Louis

Hélas, nous n'avons pas du tout avancé : c'est tellement devenu stressant de s'y mettre un peu tous les jours, on s'est tellement mis la pression que c'est devenu invivable et source de disputes :(  C'est la deuxième fois que l'on se retrouve à devoir prouver que notre mariage est aussi vrai que celui entre 2 Belges ou entre 2 Canadiens et cette fois-ci, notre couple n'en ressort pas renforcé...

Bonjour Florever,

Un conseil qui n'engage que moi, et à voir si vous pouvez le mettre en pratique :

Au lieu de vous y mettre un peu tous les jours, prenez 1 journée entière pour récolter toutes les preuves : attestations d'amis, parents (surtout ceux de votre compagnon...puisqu'ils sont canadiens) si vous pouvez obtenir une lettre de propriétaires et notables, avocat, médecin, c'est encore mieux (l'administration est un peu vieux jeux, les notables ça impressionne).

Mieux vaut trop que pas assez...Factures diverses ET DATÉES avec vos 2 noms, un relevé de compte en banque, surtout si c'est un compte conjoint, donc 1 compte avec vos 2 noms

N'oubliez pas de mettre votre numéro de dossier sur chaque document

... + :

- des photos de vacances, même si au fond ça ne veut pas dire grand chose
- Vous avez organisé une fête pour votre union ? Ok la liste des invités ! Et les photos, surtout si vous êtes ensemble !

Des photos où vous vous embrassez - appelons un chat un chat - sur la bouche de préférence.

- Il vous a offert des bijoux et a encore une facture à son nom ?  Très bien ! Donnez là donc. Je me doute que c'est un peu glauque et amère de révéler combien à couté un cadeau sentimental, mais vous n'êtes plus à l'étape de faire dans le détail.

Il y a une photo de lui à genou pour vous l'offrir ? Mettez la dans le dossier.

Vous avez tout (et même plus) ce qui vous a été demandé : Envoyez le tout en recommandé avec accusé de réception.

N'oubliez pas de mettre votre numéro de dossier sur l'enveloppe

Là vous aurez tous les 2 fait le maximum. Inutile de briser votre couple,
à présent c'est au service d'immigration de décider.

Bon courage !  :)

Louisqc, Forum Canada

Une autre question qui me vient à l'esprit :

Vous êtes-vous mariés en France ou en Belgique ?

Si vous vous êtes mariés là où le maire vous connait, il peut éventuellement confirmer - Acte  de naissance à l'appui - que vous habitez là et que vous vous êtes mariés là, que "toute" (en cas une grosse partie) votre vie s'est passée là et donc que vous avez de bonnes moeurs.

Idem pour votre mari, avec sa municipalité d'origine.

Le maire, le curé/pasteur/ autre (s'il s'agit d'un mariage religieux) tout est bon.

Trop de papiers ? Mais non, ils vont faire le tri, et quand ils en auront assez, alors ils donneront le feu vert.

Courage, il y a une solution !  ;)

Je vous remercie pour tous vos conseils mais on n'avait jamais ressenti le besoin de se prendre en photo à chaque occasion (en fait, c'est souvent moi qui le prend lui en photo, pour cause, la photo c'est mon truc mais certainement pas être prise en photo) : on n'est pas du tout des "selfies" personnes (on est très "old school" pour des jeunes), et non, on n'a pas de compte commun car on gère notre vie sans en avoir besoin et non, on n'a aucune facture nominative de cadeaux (même nos alliances en fait !), etc. On n'a pas grand chose matériellement parlant et la crise que vit notre couple reporte notre projet de plusieurs années sûrement, voire pour toujours.

Désolée, je ne voulais pas plomber l'ambiance à ce point... Mais je suppose que notre expérience peut servir à d'autres en fait...

Florever :

Je vous remercie pour tous vos conseils mais on n'avait jamais ressenti le besoin de se prendre en photo à chaque occasion (en fait, c'est souvent moi qui le prend lui en photo, pour cause, la photo c'est mon truc mais certainement pas être prise en photo) : on n'est pas du tout des "selfies" personnes (on est très "old school" pour des jeunes), et non, on n'a pas de compte commun car on gère notre vie sans en avoir besoin et non, on n'a aucune facture nominative de cadeaux (même nos alliances en fait !), etc. On n'a pas grand chose matériellement parlant et la crise que vit notre couple reporte notre projet de plusieurs années sûrement, voire pour toujours.

Désolée, je ne voulais pas plomber l'ambiance à ce point... Mais je suppose que notre expérience peut servir à d'autres en fait...

Est-ce que des amis vous ont pris en photo ensemble ?

C'est sur que les factures de bijoux, généralement on ne les garde pas, et comme vous le selfie (égo-portrait au Québec) c'est pas trop mon truc non plus (et je ne pense pas être beaucoup plus vieux que vous).

Avez-vous des photos de votre mariage ? Vous en robe de mariée et votre conjoint en smoking ? vous 2 sous une banderole "Vive les mariés ! " ou quelque chose dans ce gout là ? Il y a bien un ami, un membre de la famille qui vous a pris en photo ensemble... Un mariage, c'est pas anodin, ça marque une vie, donc il doit bien y avoir des traces. + des traces de vous 2 avec les 2 familles...Bref une preuve quelconque.

Une attestation du bourgmestre qui vous a marié ? Ou d'un maire albertain ? (Ça ça serait le top : une administration officielle qui parle à une autre administration officielle)

Il faudra fournir des preuves à la douane, n'importe quoi, et là concrètement si vous avez lancé un dossier ensemble alors il faudra recommencer à zéro en cas de changement, ou fournir encore plus de papiers pour justifier le changement de demande. L'option " votre questionnaire désagréable a brisé notre couple." n'existe pas sur un formulaire d'immigration.

Si ça peut vous "rassurer", votre cas n'est pas isolé, tous les couples bi-nationaux sont passés par là et ce à peu près partout dans le monde (au moins un cas en Allemagne et plusieurs au Maroc et un en Tunisie).

Oui, bien sûre, nous avons toutes les preuves possibles et imaginables de notre mariage en Belgique (sans sa famille). Notre mariage qui a été reconnu "vrai" ici : c'est pourquoi, je ne pensais pas être encore obligée de faire nos preuves vis à vis du Canada. Mais je suppose que nous marier en Belgique était trop facile aux yeux d'un gouvernement plus "grand"...

Ce qui m'effraie moi, c'est qu'ils demandent tous les détails sur les membres de ma famille et je ne suis pas en bon terme avec une partie d'entre eux, alors j'ai peur de me faire passer pour une mauvaise personne (je n'ai pas leur adresse et ça me gêne beaucoup d'entreprendre les démarches pour trouver les infos).

En gros, tout ça remue énormément de choses et nous oblige à sortir nos vieux fantômes de leur placard ! :(

Nouvelle discussion