De plus en plus de français vont faire leur apprentissage en Allemagne

http://www.lesechos.fr/medias/2015/05/15/1119743_de-plus-en-plus-de-francais-vont-faire-leur-apprentissage-en-allemagne-web-tete-02170241940_660x440p.jpg
Une bonne connaissance de la langue de Goethe est indispensable pour les apprentis alsaciens qui se forment dans des entreprises allemandes

L’apprentissage transfrontalier séduit de plus en plus de jeunes Alsaciens. Au total, ils et elles sont aujourd’hui 205 à traverser quotidiennement le Rhin pour apprendre leur métier dans des entreprises du Bade-Wurtemberg, voire de Rhénanie-Palatinat. Parmi eux, 75 font la totalité du cursus en Allemagne et 130 sont inscrits dans des centres de formation des apprentis, en vertu d’une convention signée à l’automne 2013 et qui associe 28 institutions des deux pays. Ces jeunes peuvent à la fois obtenir le diplôme français et le diplôme allemand. Et le système fonctionne dans les deux sens, avec notamment des apprentis allemands chez PSA Mulhouse qui suivent la formation théorique dans leur Berufsschule.Le succès est tel que la région Lorraine s’est inspirée du dispositif alsacien pour offrir la possibilité à des apprentis lorrains d’effectuer leurs stages pratiques dans des entreprises sarroises. De même, les apprentis sarrois peuvent être accueillis dans les firmes lorraines. Ils sont actuellement une douzaine, au total, à bénéficier de cette mesure et devraient être une vingtaine à la prochaine rentrée. Outre-Rhin, la filière de l’apprentissage jouit d’une réputation d’excellence, ce qui fait que beaucoup de ces jeunes restent au final chez leur maître formateur, sont embauchés et rejoignent le flot des quelque 32.000 frontaliers qui travaillent chez Mercedes, Gaggenau et consorts.
lire le reste de l'article  jean  luc  ;)

C'est vrai que l'Allemagne vieilli et a besoin de sang neuf , ce qui n'est point une critique , mais la réalité .
Tout les pays Européens ont besoin d'éléments divers le mélange des nationalité est d'actualité , car tous et toutes ont besoin de trouver "chaussure a son pied".

A l'heure ou la France viens de comprendre qu'elle a détruit une valeur sûr qui est l'apprentissage , au bénéfice des diplômés futurs chômeurs aux rêves de carrière rutilante  ....

C'est avec plaisir que je découvre que rien n'est vraiment cuit , et qu'avec un peu de bonne volonté , c'est des petits Français qui sont accueilli en Allemagne , avec un dynamisme qui redonne espoir a ces générations dites "manuelles " hautement qualifiée , vu les possibilité d’alterner apprentissage et études poussées .

Nombreux sont les métiers rares et artisanaux qui disparaissent en France , parce que les Artisans sont méprisés hyper taxes , avec des règles telles que pour grimper sur un simple escabot doit faire l'étude d'une autorisation , se servir d'une meuleuse , ou d'une scie , engage des démarches administrative , hé oui , pour planter un clou en France un jeune doit posséder l’autorisation ..........Le sésame.

Excellente disposition , toutefois , c'est bon signe de voir partir une jeunesse qui va se donner les moyens pour une vie positive , avec a la clé des salaires encourageant et des plans de carrière , Mercedez et autres édifiés par de petits Français ambitieux je partage leur joie .

La langue reviens sur le devant de la scène .....
Ce sera quant que nous comprendrons l'avantage d'instruire au plus tôt nos chers bambins aux langues dites "étrangère" ??

A l'heur ou les efforts sont remarqués du coté Allemand , nous devrions comprendre l’intérêt et les bénéfices qu'ont les pays a s'ouvrir avec pour objectif de croître en intelligence et en compétences .

En fait nos jeunesses possède cette engouement de se propulser en avant l'Allemagne entre autre la compris , d'autres pays ont ce dynamisme .

C'est presque touchant de ressentir cette jeunesse qui sans trop se faire entendre , dans le calme , et avec brio montrer aux politiques coincés de la langue de Molière LES VOIX A SUIVRE .

Ces jeunes qui en veulent vraiment ...........

Vive l'apprentissage .

ma 1 eme  fille    va passer sa licence  avec le dual systéme  ,la deuxieme  veut faire pareille , en France on a voullus  priviligier la filiére bac  avec 80% d'une classe d'âge  ,en Allemagne  c'est seulement 38%,alors cocorico ,mais e n Allemagne tu as pas bessoin d'avoir le  bac pour faire des études ,beaucoup d'ingénieur ont fait le collége et non le lycée,puis l'apprentissage ,nombreux sont les jeunes qui font la hauptschule ,puis la berufschule ,le  dual systéme e st sorte comme mécanos ,boulanger,etc,etc, dans les métier dit manelle  il y a beaucoup de débouché ,on manque de bras aussi ici ,les bon ouvriers peuvent trés bien gagnés leur vie ,et monter leur propre entreprise ,un pays pour bien fonctionner doit avoir des gens qualifier á tous les niveaux . 
  ma deuxieme fille avait au collége la note de 2,7 ,note normal  ,si  elle avait été  au lycée  elle aurais eu 4 voir plus  car  pas assez forte pour suivre l e lycée ,maintenant  elle  prépare un bac pro (equivalent) il y a moins de matiére gé néral seulement ,Match.anglais,deutch,religion  ,le reste des matiére sont des matiére professionnelle pour devenire secrétaire niveau des note 2 ,car elle  fait ce  qui lui plaît .   En France elle aurais dû suivre la voie royal qui est pour beaucoup le terminus .    En France l'apprentissage a etais considérer comme un echect ,aussi tout le monde voulais être docteur , ou les beaux art  , resultat un beau diplôme ,et une belle voie de  garage avec une gare terminus appellais pôle emplois .   jean  luc  ;)

Nouvelle discussion