Carte de séjour / immatriculation, bail, & comptes bancaires

Bonjour à toutes & à tous,


Un peu de contexte:


  • Nous sommes une famille de nationalité Française.
  • Nous souhaitons partir de France, nous hésitons encore un peu sur la destination, mais nous avons shortlisté le Maroc et n'y sommes donc pas encore arrivés.
  • Nous souhaitons arriver pour une installation que nous espérons définitive en Novembre, dans la région de Rabat.
  • Nous souhaitons nous installer en tant qu'indépendants pour le compte de clients Européens.
  • Dans l'idéal, nous arriverions avant la fin de cette année.


Nous voudrions confirmer certains points encore un peu flou de nos recherches notamment sur les difficultés pour l'obtention d'une carte d'immatriculation. Nous pensions dans un premier temps demander une carte d'immatriculation motif "travail" en tant que Gérants d'entreprise. Nous étions salariés, et nous n'avions pas encore ouvert d'entreprises en France, surtout pour si peu de temps, comme nous souhaitons partir.

Nous n'aurons donc pas d'historique et de bilans à l'appui.


  • Est ce compliqué d'obtenir une carte de séjour dans notre cas ? Nous nous inquiétons un peu comme nous avons pu voire dans certains forums ou autre qu'il faudrait justifier de précédents Bilans ?
  • Comme nous avons vu que la difficulté des procédures dépendent aussi de la localité, à quoi s'attendre dans le pire des cas ?
  • D'un autre coté, est ce qu'on pourrait pas obtenir plus facilement une carte de séjour pour le motif visiteur avec finalement des structures Françaises ?
  • Dans les deux cas, comme nous n'avons plus de revenus réguliers, de combien d'épargne faudra il justifier aux autorités pour l'octroi de ladite carte ? Nous avons lu et entendu de 10€ à 30 000€, et généralement plus autour de 10 000€.
  • Faut il absolument que cet argent soit transféré sur une banque Marocaine ? Et dans ce cas, comme s'assurer que l'argent ne soit pas perdu/transférable si la résidence n'est pas acceptée ?
  • Nous savons qu'à priori il nous faudra preuve d'un bail de location mais est il possible de rompre ce même bail dans le cas où notre résidence n'est pas acceptée ?



Au plaisir de vous lire,

Bonjour,


je ne peux répondre qu'à ces 2 questions :


"Faut il absolument que cet argent soit transféré sur une banque Marocaine ? Et dans ce cas, comme s'assurer que l'argent ne soit pas perdu/transférable si la résidence n'est pas acceptée ?"


Il suffit d'ouvrir un compte en dirhams convertibles, ainsi les euros qui ont alimenté le compte pourront retourner en Europe sans problème.


"Nous savons qu'à priori il nous faudra preuve d'un bail de location mais est il possible de rompre ce même bail dans le cas où notre résidence n'est pas acceptée ?"


Un bail pour un logement est en général pour 1 an reconductible. Mais il y a toujours une clause (enfin il faut que le bail soit correctement rédigé) qui prévoit un arrêt de la location avant le terme de 1 an si préavis de 2 mois (en général, mais ça peut être 1 mois ou 3 mois).

Merci à toi !

Mais du coup, vu que le bail de location est un prérequis à l'obtention de cette carte, nous comprenons encore moins quelle est la logique dans tout ça.

En effet, si nous n'obtenons pas le droit de rester, comment pourrions nous jouir de la location ? Sachant que même un préavis de 2 mois est déjà bien long quand à priori nous devons quitter le territoire dans les 15 jours suivants le refus.


  • Est ce que vous confirmez qu'une location courte durée type airbnb ne fonctionnera pas ? (étant sans bail, ca serait assez logique)
  • Nous espérions nous entendre dire qu'il y avait un moyen légal prévu :-(. En d'autres termes, y'a vraiment rien pour rompre un bail rapidement, bien sur sur justificatif de refus de carte de séjour ?

"y'a vraiment rien pour rompre un bail rapidement, bien sur sur justificatif de refus de carte de séjour ?"


A ma connaissance, non, à moins qu'un propriétaire accepte de mettre cette clause dans le contrat de location, mais ça me semble vraiment peu probable.

C'est assez logique, puisque le fait de pouvoir souscrire un bail locatif n'est pas lié à la possession d'un titre de séjour.

@waheubie


vous pouvez donner congé à tout moment, en cours de bail. Pour cela, vous devez prévenir votre propriétaire par lettre recommandée avec accusé de réception, en respectant le délai du préavis mentionné sur le bail, en principe 3 mois

@Mithié Quel est la logique de prendre un bail d'un bien dont on ne peut jouir faute d'avoir le droit d'y séjourner ?


Y'a soit un truc que nous ne comprenons pas, soit un problème de logique dans l'histoire, voire les deux :D

@b abouvenus


Oui mais que ce passe t'il si le bail avait une durée minimale d'un an ? Les loyers jusqu'à un an sont ils dues ?


Et 3 mois, dans l'hypothese assez improbable ou on arriverait a être assez rapides pour avoir une réponse définitive et négative (donc refus) sur la carte de séjour impliquerait ici bien 2 mois où nous devrions payer des loyers sans techniquement avoir le droit d'y séjourner. Y'a vraiment un truc que je ne comprends pas.

@waheubie


Le bail est établi pour une durée X renouvelable par tacite reconduction, mais vous pouvez le résilier à tout moment.


Quoiqu'il en soit compte tenu de votre situation, plus de revenus réguliers, vous n'avez aucune chance d'avoir une carte de séjour. 


combien d'épargne faudra il justifier aux autorités pour l'octroi de ladite carte ? Nous avons lu et entendu de 10€ à 30 000€, et généralement plus autour de 10 000€.  La loi ne précise que "moyens de subsistance suffisants" bien entendu c'est par personne, pour une première demande de carte d'un an. Pour le renouvellement bien entendu il faudre justifier de revenus réguliers.

Même avec une bonne épargne, il ne faut pas y compter ?


Nous avons lu justement sur beaucoup de témoignages que cela permet de faire passer un dossier pour de l'entrepreunariat quand des revenus fixes ne peuvent être justifiés dans les derniers mois.

@waheubie


'entrepreneuriat : création d'une entreprise ( investissement) au Maroc et obtention de licence par le CRI (Centre Régional Investissement

@Mithié Quel est la logique de prendre un bail d'un bien dont on ne peut jouir faute d'avoir le droit d'y séjourner ?
Y'a soit un truc que nous ne comprenons pas, soit un problème de logique dans l'histoire, voire les deux big_smile.png
-@waheubie


"C'est assez logique, puisque le fait de pouvoir souscrire un bail locatif n'est pas lié à la possession d'un titre de séjour."

Comme je l'ai précisé, c'est ainsi, Vous avez d'un côté la législation sur le séjour des étrangers au Maroc, d'un autre la législation sur les locations immobilières.

Elle sont complètement déconnectées l'une de l'autre.

Alors je vais repartir de mon poste initial, car je crois que nous n'avons pas réussi à transcrire entièrement là où nous étions arrivés dans notre raisonnement car avant même de formellement créer les sociétés, nous voulons être sûrs de la structuration à adopter.


Pour immigrer dans le but d'être gérants, oui, il y a deux voies possibles:


  • Monter des structures locales
  • Monter des structures FR dans notre cas, mais en tout cas non marocaines


Pour les deux, il semble qu'on peut soit choisir :


  • Le motif visiteur, pour les deux cas mais surtout dans le cas de structures non marocaines, et ici argumenter que notre épargne va nous permette de faire la jointure le temps de laisser le business se lancer et que cela sera plus simple commercialement. Si c'est possible, il nous semble que ça nous éviterait pas mal de tracas administratifs à notre arrivée et pour nous serait l'idéal.
  • Le motif travail/business uniquement si nous montons des structures locales, mais on a peur des conséquences (procédures de clôture, re-transfert, perte de fonds) soit en cas de refus de carte de séjour, soit en cas de départ à plus long terme. Idem, il semble que l'épargne soit nécessaire pour argumenter sur les moyens de subsistance, surtout sans rente. Nos lectures tendent à laisser penser que le montant requis serait moindre qu'en "visiteur".
  • Fiscalement, pour nous, et d'après nos projections (pas au doigt mouillé !), cela nous importe peu car ca restera très équivalent dans ces 2 cas et on s'y retrouvera, même si les frais ne seront pas aux mêmes endroits.


Là nous avons nos fixettes et j'essaye donc de reformuler nos questions initiales:


  • Est ce que le motif visiteur est vraiment possible pour les deux cas (soit Gérants entreprise FR, soit Gérants d'entreprise Marocaine) ?
  • Est ce qu'il est demandé des prérequis comme des historiques de structures non marocaines (bilans ou autre) (que nous aurons pas par définition puisque nous commençons juste cette aventure...) ? Sur les CV et qualifications, nous aurons pas de soucis...
  • Comme nous n'avons plus de revenus fixes certes, mais une épargne nous permettant de tenter l'aventure, quels sont donc les montants attendus dans les deux cas, si toutefois cela est possible, pour voire si nous sommes dans les clous ?
  • Pour finir, savoir quelle est la probabilité de refus dans les deux cas pour choisir la meilleure voie à envisager ?

@Mithié

Elle sont complètement déconnectées l'une de l'autre.


Nous voulons bien mais lâcher à minima 3*2000€, ce qui nous semble les loyers moyens pour une maison sur Rabat, si on est virés manu militari dès notre arrivée du pays, nous ne trouvons pas ça très correct/logique, sachant que les règles ne sont inscrites nulpart au départ pour anticiper.

Ce qui aurait été logique est de pouvoir partir et payer au prorata, ou que le mois au pire, dans ce cas.

@waheubie


Puisque vous n'avez rien : (bilans ou autre) (que nous aurons pas par définition puisque nous commençons juste cette aventure...plus de revenus fixes


  • les montants attendus dans les deux cas, comme précisé la loi ne fixe rien c'est le service des étrangers selon la Province qui fixe le montant
  • savoir quelle est la probabilité de refus dans les deux cas pratiquement 100%, l'mmigration au Maroc n'est pas une "aventure" et doit être bien préparée


Il serait préférable que vous vous déplaciez pour interroger les aurorités compétentes compte tenu de la complexité de votre cas

@waheubie


Les loyers ne sont pas de 2000€ .


Les lois n'ont pas à prévoir tel ou tel cas particulier, encore moins pour les étrangers qui veulent venir "les mains dans les poches"


Les contraintes de l'mmigration sont pratiquement identiques à celles de la France

Si les lois étaient claires et écrites, on ne serait pas entrain de poster ici :-).

Chaque pays, chacun ses règles, et c'est très bien comme ça. Cependant un certain nombre de choses, justement sur ces critères d'immigration, y compris des montants qui diffèrent selon les villes gagneraient à pouvoir être connues en amont.


Aussi, nous te permettons pas de dire que nous allons venir les mains dans les poches.

Cela fait des années que nous y réfléchissons, ca y est nous avons passé un cap. Par contre, il nous reste à confirmer un certain nombre de réponses  fragiles trouvées face à nos (trop) nombreuses questions et c'est ce que nous venons chercher ici.

Car clairement, nous avons galérer à les trouver et nous n'avons ni les moyens de multiplier les allers-retours, ni les moyens de payer quelqu'un sur place pour nous le confirmer. Nous préférerions pouvoir nous mettre les mains dans les poches, et faire ça, clairement...

Les voyages de découverte que nous allons faire seront certes pour confirmer que tout ce que nos qui est sur le papier, mais tout doit être plus ou moins au vert auparavant.


Pour le refus à 100%, nous avons du mal à vous croire, la plupart des retours qu'on a sont justement passés avec de l'épargne et un projet de business. Nous ne venons pas là pour nous tourner les pouces. Nous avons tous deux nos business plans où il y a peu de doute sur le ROI et des prospects sûrs qui aimeraient qu'on soient déjà lancés.


Pour les loyers, pour une maison/villa t6+ avec clim, et ce n'est pas pour le luxe mais des raisons de santé, et dans les alentours de Rabat (et oui nous sommes une famille nombreuse), il nous semble bien que c'est à ce qu'il faut nous attendre. Si tu peux nous démontrer que non, nous serions agréablement surpris.


Pour l'immigration, la France est bien plus laxiste, mais c'est un débat dans lequel nous ne voulons surtout pas nous lancer.

@waheubie
Il serait préférable que vous vous déplaciez pour interroger les aurorités compétentes compte tenu de la complexité de votre cas
-@b abouvenus


Il me semble aussi qu'un séjour sur place serait la meilleure façon d'obtenir toutes ces informations auprès des différentes administrations. Payer un aller/retour pour avoir des infos fiables me semble être un bon investissement.

Et même une fois sur place, pensez à recouper les infos, car ici, d'un fonctionnaire à l'autre, dans un même service, on a parfois des affirmations différentes. Alors à distance sur un forum...

@waheubie


Déjà à crtiquer les lois : elles sont claires et écrites! Si un plancher était fixé certains seraient empêchés car en dessous alors qu'ils ont des revenus suffisants et réguliers . Les lois sont faites pour tous les étrangers, les français ne font pas exception


Puisque nos réponses ne sont pas celles que vous attendez suivez les retours que vous avez eus.


Pour info : un couple d'amis (pas une famille nombreuse) a acheté une maison (riad) et n'a pas eu de difficulté pour avoir leur 1ère carte pour un an. Entre temps ils ont créé une societé maison d'hôtes avec beaucoup de difficultés administratives, et ont galéré pour avoir leur 2 renouvellement . Maintenant ils sont tranquilles ils ont leur carte pour dix ans.....

Non mais n'importe quoi !!!


Nous vous mettons au défi


  1. De relire chaque mot de ce que nous avons écrit pour y trouver une critique
  2. De trouver les infos que nous demandons. c'est un fait, pour venir en tant que gérant sur Rabat (la ville nous l'avons dit, c'est pas un inconnu !), l'information officielle sur les critères d'évaluation, et sur la définition stricto sensu de l'épargne suffisante au titre des moyens de subsistance que cela soit par une rente régulière, et/ou une épargne (ce point en particulier), et/ou un revenu. Elle est peut être accessible, mais nous ne l'avons pas (encore) trouvé.
  3. De trouver un endroit ou nous aurions demander un quelconque traitement de faveur.
  4. De laisser sous entendre que nous viendrons en dilettante, espérant qu'on nous accueille les bras ouverts en bons français que nous sommes...


Nous ne comprenons pas plus votre logique de dire qu'un "plancher" pourrait exclure car un tel texte pourrait à ce titre explicitement stipuler que les autres situations ne sont pas forcément refusées par défaut mais juste étudiées plus attentivement, & basta.


Pour bien des pays qu'on ne citera pas car ce n'est pas le débat, pour un tel motif d'immigration, les critères sont définis et clairs (% indexé d'un revenu, montant fixe, investissement immo ou corporate initial, whatever). Et encore une fois, n'y voyez aucune critique sous-jacente, c'est des faits écrits...


Bien contents pour vos amis, mais clairement, nous ne jouons pas dans la même cours, et on s'écarte clairement du sujet.



Pour finir, payer un aller-retour, pour revenir quelques temps plus tard et tomber sur un fonctionnaire différent qui nous donnera un discours encore plus différent, et peut être même bien le contraire du départ alors que nous aurions commencé à vraiment engager des démarches, et des frais sur place, c'est loin d'une toute autre version du bon investissement... Savoir à quoi s'attendre, et limiter un tant soit peu les risques est quand même pas trop demandé...


Bref, nous cherchions à déterminer si OUI ou NON il y avait un cadre légal à ces différences, où trouver ces informations les décrivant, et la meilleure réponse de ce thread semble bien recouper que NON, et que cela restera à la tête du client et selon l'humeur du fonctionnaire en poste, merci @mithié .


Au plaisir de trouver quelqu'un qui pourrait nous montrer le contraire !

Vous n'avez pas l'impression de n'accepter que les réponse qui vous conforteraient dans le sens que vous souhaitez ?

Ce qui ne cadre pas avec vos souhaits devient inaudible pour vous.

Je réitère ce que j'écrivais plus haut : pour un cas complexe comme le votre, venez sur place et confrontez-vous à la réalité.

Pour moi, j'arrête là dans mes échanges.

Bonne soirée...et bonne chance !

@waheubie


Votre condescendance bien française n'est pas bienvenue!


Les choses au Maroc ne sont pas celles que vous souhaitez....,   c'est pas mieux en France pour les immigrès.


Maintenant si les textes ne vous conviennent pas il faut faire avec : comme on dit ici "c'est le Maroc" ! que ça plaise ou non


A bon entendeur, salut!

Il me semble aussi qu'un séjour sur place serait la meilleure façon d'obtenir toutes ces informations auprès des différentes administrations. Payer un aller/retour pour avoir des infos fiables me semble être un bon investissement.
Et même une fois sur place, pensez à recouper les infos, car ici, d'un fonctionnaire à l'autre, dans un même service, on a parfois des affirmations différentes.




Vous n'avez pas l'impression de n'accepter que les réponse qui vous conforteraient dans le sens que vous souhaitez ? Ce qui ne cadre pas avec vos souhaits devient inaudible pour vous. Je réitère ce que j'écrivais plus haut : pour un cas complexe comme le votre, venez sur place et confrontez-vous à la réalité.




Votre condescendance bien française n'est pas bienvenue! Les choses au Maroc ne sont pas celles que vous souhaitez....,  c'est pas mieux en France pour les immigrès. Maintenant si les textes ne vous conviennent pas il faut faire avec : comme on dit ici "c'est le Maroc" ! que ça plaise ou non


Merci les amalgames. On est aux limites de la diffamation là, clairement nous vous retournons votre compliment et nous vous laissons à votre condescendance envers les Français.

Imaginez et sous entendre nous faire dire le contraire de ce que nous pensons ne le rendra pas vrai pour autant.

Vous imaginez des critiques où il n'y en a pas, et n'actez aucun fait alors que vous exprimez vous même que les règles sont changeantes & contradictoire au sein même de la même administration, de la même ville.


Encore une fois, pragmatiquement parlant, venir sur place ne nous donnera pas une information plus fiable que nous avons déjà. Les règles changent avec l'air du temps, la localité, et surtout le Fonctionnaire qui l'applique. De plus, les informations légales permettant d'appréhender restent difficilement accessibles à premier abord. En prenant exemple sur notre cas: il est bien possible d'une manière générale de venir faire un projet entrepreneurial au Maroc en justifiant d'une épargne, même sans revenu fixe et ça c'est sur. Cependant le montant nécessaire pour Rabat: soit nous ne les avons pas trouvé, soit il n'existe pas et c'est à la tête du client. C'était le sujet initial de ce thread que vous vous évertuez à faire diverger.


Et non, notre cas n'est pas complexe. Nous avons un pécule pour voire venir, qu'on ne dilapidera pas sans raison et qui sert à financer et appuyer nos projets d'entreprises distincts, qui sont réfléchis et largement viables. Rien de bien sensationnel.

@waheubie


Nous avons un pécule pour voire venir, qu'on ne dilapidera pas sans raison et qui sert à financer et appuyer nos projets d'entreprises distincts, qui sont réfléchis et largement viables. Rien de bien sensationnel.

C'est vous qui le dites et le pensez.


Bon courage !

-@waheubie

Ce que j'apprécie tout particulièrement, c'est votre discrétion sur la nature de vos projets...

Top secrets...

Personne ici ne vous volera vos idées de projets...

Les autochtones s'en chargeront très bien une fois qu'ils auront vu que vous fonctionnez...

Et si cela ne fonctionne pas, ils se comporteront en vautours...

C'est un peu une spécificité au Maroc... (Surtout lorsqu'un étranger vient avec un projet...)

D'un autre côté, il est maintenant depuis quelques années, suite à un remaniement de la loi, possible de mettre le domicile d'une entreprise là où vous avez loué à titre privé...

Rabat est l'une des villes, si pas la ville la plus ➕ onéreuse du Maroc sur le plan immobilier...

C'est aussi la capitale...

Je dirais que vienne ensuite Casablanca...

Au plaisir de vous lire...

@La rose des vents


Ce que j'apprécie tout particulièrement, c'est votre discrétion sur la nature de vos projets... Nous souhaitons nous installer en tant qu'indépendants pour le compte de clients Européens.


Il n'a que le seul projet de venir au Maroc sans rien de bien défini : Nous étions salariés, et nous n'avions pas encore ouvert d'entreprises en France, surtout pour si peu de temps, comme nous souhaitons partir.


Nous n'aurons donc pas d'historique et de bilans à l'appui. nous n'avons plus de revenus réguliers,

Nous n'aurons donc pas d'historique et de bilans à l'appui.


En plus il s'agit d'une famille nombreuse


Comme d'habutude vous ressortez vos propos négatifs 1f621.svg : Les autochtones s'en chargeront très bien une fois qu'ils auront vu que vous fonctionnez...


Et si cela ne fonctionne pas, ils se comporteront en vautours...

Bonjour, permettez-moi d'ajouter mes commentaires eu égard à mon expérience passée :

  1. vous n'obtiendrez pas de carte de séjour "travail" par le simple fait de créer une société type Sàrl à 100 000 Dhs, encore moins en temps d'indépendant.
  2. Au départ, après un séjour au Maroc vous pourrez demander une carte de séjour "visiteur". Il faudra justifier de vos capacités financières pour vivre au Maroc sur la base de justificatifs dont les trois derniers relevés bancaires de votre compte bancaire ouvert au Maroc.
  3. Comme il a été écrit, vous avez intérêt au départ de dissocier votre vie privée de votre vie professionnelle à moins de réaliser un investissement conséquent comme la construction ou la reprise d'une usine par exemple ou la réalisation d'un complexe hôtelier. Représenter des entreprises françaises n'est pas suffisant pour obtenir une carte de séjour "travail" à moins que ces entreprises créent une succursale au Maroc et que vous soyez leur représentant.
  4. Un séjour de qqs jours au Maroc à Rabat, ne "coûte pas la peau des fesses" comme dit la publicité, il y a des aller-retour pour moins de 200 €uros.

A noter que les intervenants qui vous ont répondus sont compétents, connaissent parfaitement le Maroc et vous pouvez vous fier à eux. Les réalités du pays ne sont peut être pas celles que vous souhaiteriez mais c'est ainsi. Bon courage à vous!

-@b abouvenus

Les côtés négatifs que nous pouvons rencontrer vous choquent toujours autant à en lire ce que vous écrivez...

Ce n'est pas rendre service aux personnes que de faire la belle vitrine de réalités bien présentes dans ce monde de requin 🦈...

J'ai personnellement connu de nombreux expatriés qui ont fini par s'enfuir en ayant perdu la grosse majorité de leur capital de départ...

Parfois même la totalité par manque d'informations vis-à-vis de ce qu'ils devaient s'attendre en venant s'installer dans ce très beau pays, très touristique...

Beaucoup de membres d'expat.com ont quitté l'Afrique (le Maroc...) vers d'autres destinations plus clémentes où la corruption et les fourberies sont moins présentes...

Certains sont partis dans des pays d'Europe comme le Portugal, l'Espagne, la Sicile, Croatie, Albanie, là où ils pouvaient retrouver un climat similaire...

Peu d'entre eux ont fait état de leurs déceptions, mésaventures sur le forum, souvent par pudeur...

Qui aime à se vanter de ses mésaventures... ?

Mon côté négatif ne reflète le plus souvent que la face cachée des tristes réalités que nous pouvons malheureusement trouver...

Si le climat est plaisant, les lieux attractifs, touristiques, les locaux accueillants, le niveau de vie à notre à-propos...

Il faut toujours garder à l'esprit que nous sommes dans un pays toujours en voie de développements, même si la situation s'améliore à petits pas...

Certains s'en accommodent, d'autres, surpris 😮 de cette face trop fréquemment cachée, finissent par s'enfuir...

Pourquoi cacher des choses, des défauts qui pourraient déplaire aux personnes qui sont en quête de renseignements... ?

Généralement, elles ont durement épargné, souvent pendant plusieurs années, voire une vie de labeur, dans l'espoir de trouver un monde plus adapté à leurs désirs...

Passer une retraite dans un pays plus chaud où plus exotique 🌴, réaliser un projet financier, tant de raisons peuvent être évoquées...

Ne nous dites pas que vous n'avez jamais rencontré le moindre problème là où vous vivez depuis que vous avez quitté la France ses dernières années.... !?...

La crédibilité serait mise mal, ne pensez-vous pas... ?... 1f914.svg

Il y a quand même un point positif dans ce pays, les forces de l'ordre sont plus tempérées que dans certains pays dits "civilisés" où des civils meurent parfois sous les balles des autorités publiques... 1f609.svg...

Ils sont loin les épisodes des "Bisounours"...

Cordialement vôtre...

(nous refaisons des messages se sont croisés)

@La rose des vents


****

Je n'ai jamais rencontré de problèmes depuis 12 ans que je vis au Maroc, et aucune de mes connaissances, qu'elles soient proches ou membres des 2 associations dont je fais partie (+/- 340) ne s'est "enfuie"....


Pour info : Le Maroc est parmi les 20 pays émergents les plus attractifs pour les investissements, selon le Foreign Direct Investment Confidence Index 2023 (FDICI) publié par le cabinet de conseil en stratégie américain A.T. Kearney.

Modéré par Bhavna il y a 7 mois
Raison : Chacun a le droit de s'exprimer
Je vous invite à lire la charte du forum

Rebonjour à toutes & tous,


Nous nous permettons de recadrer ce thread qui s'écarte vraiment trop du sujet.




  • Nous ne parlerons pas publiquement de notre vie privée, ça n'a rien à faire ici.
  • Nous avons suffisamment décris notre situation pour permettre de nous y répondre précisément.
  • Nous n'avons rien critiqué. Nous ne relatons des faits que vous évoquez d'ailleurs vous-mêmes.
  • Nous acceptons que les règles soient différentes ailleurs. Penser à notre place ne laisse transpirer que vos sous-entendus mal placés à l'égard des soit-disant éternels "Français critiqueurs" et nous vous retournons donc tous les compliments.
  • Si nous citons Rabat, c'est que nous avons nos raisons pour, et que ce choix est mûrement choisi. Que l'immobilier y soit cher, nous en sommes conscients et l'acceptons.
  • Le Maroc a aussi ses mauvais cotés, nous en sommes conscients. Nous entendre dire qu'il y aurait a aucun problème sur place, et que personne n'a du repartir car leur projet a échoué est un pur argument d'autorité auquel nous ne croyons pas une seconde et merci à ceux qui ne cachent pas tout ça sous le tapis. Relater des faits n'est pas critiquer, bien au contraire. Nous avons bien compris, par exemple, à faire attention au Pigeon présent sur notre front. Et ce n'est pas faire preuve de chauvinisme mais de PRAGMATISME car si nous partons de France, c'est peut être aussi parce que nous ne sommes pas plus satisfait de notre situation ici. Restons en aux faits.


Pour la suite, nous parlons que de notre appréciation personnelle. Nous venions ici soit pour confirmer certaines informations, voire de préciser certaines autres qui n'ont toujours pas eu de réponse sur comment préciser quelles sont les conditions d'octroi de la carte de séjour en tant qu'indépendants venant initialement avec une épargne pour moyens de subsistance, gagnée via notre labeur et qui n'est donc ni une pension, ni une retraite, ni une rente. Notre interrogation porte notamment sur cette dernière notion dont nous n'avons trouvé aucune définition officielle. Et même, si nous allions IRL à la police lors d'une visite exploratoire ne changera rien car il semble que selon sur quel fonctionnaire nous allons tomber. Quand nous reviendrons, nous pourrons tomber sur un autre fonctionnaire avec un discours différent. Si faute d'appui légal, nous ne pouvons arguer, cela pourrait se terminer par un refus. Donc, oui, il est assez naturel de vouloir un minimum avoir à quoi nous attendre avant de partir. D'où nos questions:




  • Quelles sont ces conditions pour obtenir une carte de séjour "indépendants" sur Rabat pour des activités d'export de prestations pour l'Europe ? Tout laisse à penser que la meilleure structuration semble d'avoir des SàRL locales.
  • Question subsidiaire: quelle est la meilleure stratégie entre le motif "visiteur" (avec soit entreprises Françaises, ou soit uniquement des entreprises Marocaines et cette dernière option semble plus appropriée) ou celui "travail/business" (ici avec structures Marocaines) ? L'idée pour nous est surtout de savoir comment justifier de l'épargne comme moyen de subsistance. Et donc ici, quelle est la forme pour leur démontrer ? Il semblerait qu'il faille vraiment ouvrir un compte local pour déposer ces fonds, mais reste à savoir si c'est via des versements réguliers (aucun sens pour une épargne) ou via un versement initial (il semblerait que le montant actuellement en usage est aux alentours des 100 000 Dhs).
  • Si nous engageons des frais, n'y aurait t'il pas un moyen de limiter le casse au motif que nous devons quitter le territoire Marocain, par exemple sur le bail, ou les abonnements, & autres forfaits pris ? Nous acceptons tout à fait qu'une Entrée sur le territoire puisse nous être refusée. Par contre, cela nous semble fort de café de devoir prendre un bail sans pouvoir jouir du-dit logement. Bref, cette incohérence semble sans solution à ce jour. Avis aux idées.
  • Nous savons très bien que des devises envoyées vers un compte convertible peuvent théoriquement ressortir. Cependant, nous avons eu assez vent de mésaventures, surtout dans le transfert initial d'une somme conséquente afin obtenir la carte de séjour, pour que cela nous alerte. Existe-t'il des astuces pour essayer de blinder cette étape (choix de la banque, points d'attentions éventuels & attitude à avoir, ou autre)  ?
  • Nous avons notre idée des prix immobiliers, mais comme il semble que nous soyons "hors sol", est ce que quelqu'un pourrait nous préciser à quoi nous attendre niveau loyer pour une location de logement sur Rabat (>= T6, pas de piscine, mais nous souhaitons la clim (et encore une fois, pas pour le confort !)) ?


Au plaisir de lire des personnes qui pourraient rester sur le sujet et un grand merci d'avance à elles.

@waheubie

Bonjour

Beaucoup de grands discours et on tourne en rond ! Pour faire simple pour une demande de carte de séjour il faut impérativement un bail légalisé , on peut ergoter tant que l'on veut , c'est comme ça .

Concernant les revenus il faut justifier de revenus réguliers depuis au moins 3 mois avant la demande

( retraites , rentes etc.. justifiés par des documents légalisés ) car au Maroc tous documents pour l'administration doivent être certifiés conforme et légalisés !

Ces revenus doivent arrivés sur un compte convertibles car sans carte de séjour on ne peut pas ouvrir un compte  non convertible.

Si vous ne pouvez pas justifier de virements réguliers il faut 10 000 euros par personne sur un compte marocain , obligatoirement convertible et fournir un papier  de la banque certifiant que vous avez cette somme sur votre compte au moment de la demande , cette somme n'est pas bloquée puisqu'elle doit vous permettre de vivre pendant 1 an ,jusqu'au renouvellement de votre carte initiale .

J'ai eu ces explications à Tanger ,au bureau des étrangers il y a 3 mois lorsque nous avons renouvelé notre carte pour 10 ans . Les premières demandes 1 an ,2 ans et 5 ans ayant été faites à Agadir .

Mithié vous a donné un bon conseil en vous disant de passer quelques jours à Rabat , vous pourrez aller à la préfecture de police en expliquant votre situation et éventuellement demandez à parler au responsable ,

de toute façon tous les bureaux vous remettrons un petite liste des documents à fournir.

Bonne continuation

Bonjour,

On est d'accord pour le tournage en rond.

Encore merci pour cette réponse bien plus claire et se rapprochant bien plus de ce qu'on avait déjà comprit !


@jade 195


  • Nous avons bien constaté que les demandes devenaient bien plus strictes au fil des années.
  • Comme nous l'avons déjà expliqué, nous lancerons une visite exploratoire pour tout confirmer qu'après avoir bien tout étudier. Malheureusement, même si nous sommes pas à plaindre, nous ne sommes pas Crésus et tant que nous sommes pas installés, nous allons faire à l'économie.
  • Quand vous étiez à Agadir, est ce que le son de cloche était différent, et dans ce cas quel était il ?
  • Pourriez vous préciser, s'il vous plaît, si c'est "par adulte" ou "par personne" (inclure les enfants), car ce n'est pas le même budget à prévoir pour nous ? Nous sous entendons que c'est par adulte, mais autant être bien sûrs !
  • Est ce que vous auriez par hasard un pointeur vers l'assise légale à ces prérequis ? Car les listes, d'après nos recherches, changent souvent mais elles doivent bien être basées sur la loi.
  • Concernant le bail, oui, nous sommes en phase sur le sujet, mais notre question est d'un autre ordre: est ce qu'il y a un moyen de rompre un bail sur motif de refus d'immigration ? Car là aussi, on parlerait d'une perte sèche de (2 ou 3) * 2000€.
  • Si votre demande était pour motif business, avez vous eu des bilans à fournir ?

Bonjour, par rapport à vos demandes les réponses vous ont été apportées.


"Nous avons bien constaté que les demandes devenaient bien plus strictes au fil des années."


La France a bien limité drastiquement la délivrance des visas pour les Marocain(e)s souhaitant se rendre en France bloquant des familles entières, des étudiant(e)s, des hommes d'affaires, etc.... Le Maroc est un pays souverain.


Administrativement parlant, il peut y avoir qqs différences au niveau de chaque région qui a chacune ses particularités. La loi est la même pour tout le Royaume, mais ces différences sont par exemple si certains documents doivent être légalisés ou pas, parfois une copie suffit, il faut  vous renseigner auprès de l'autorité compétente où vous pensez résider, car cela dépend de la composition de la famille (par exemple recomposée ou pas, bi nationale ou pas, etc).


La carte de séjour est nominative, donc il faudra déposer un dossier par personne (pour chaque parent, pour chaque enfant ). - ce qui peut vous arranger c'est par exemple d'ouvrir un compte joint auprès de la banque marocaine que vous aurez choisie-


Concernant le bail, comme vous êtes salarié(e) actuellement, vous pouvez prendre un bail précaire à usage d'habitation, le temps d'effectuer vos formalités et domicilier votre future entreprise (en cours de création) dans une société de domiciliation. Si votre demande de carte de séjour est refusée, vous devrez prendre vos dispositions pour quitter le territoire ou négocier.


Si vous demandez une carte de séjour pour le business et que vous avez créé une société, il vous faudra fournir les bilans certifiés par un commissaire aux comptes marocains.


Bon courage à vous!

cv, identité et expérience professionnelle


*2 fiches jaunes ,à prendre au service séjour


*8 photos d'identité sur fond gris


*droit de timbre , 100 dhr par année



*PHOTOCOPIES LEGALISEES DE :


Attestation de retraite ou justificatifs de revenus réguliers


*passeport


*casier judiciaire du pays d'origine ou marocain ,en cas de renouvellement


*certificat médical


*attestation bancaire personnelle avec solde et relevé de 3 mois


*contrat de bail ou titre de propriété


Ci-dessus la liste de la préfecture de Tanger , à Agadir c'est la même.

Toutes les réponses que vous avez eu proviennent de personnes fiables qui sont au Maroc depuis de nombreuses années et je pense que nous ne pourrons pas vous donner plus de renseignements .

Mais comme cela vous a été conseillé venez quelques jours à Rabat avant votre installation et allez vous renseigner à la préfecture de police au service des étrangers.

@waheubie

Bonjour.

Excusez moi de venir vous offensez.


Cela fais deux ans que je suis à Marrakech (certes ce n'est pas Rabat). Je veux intervenir car pour ma part, après dix ans a réfléchir si oui, si non je m'installe à Marrakech, je suis venu une dizaine de fois. Mes allez retours m'ont permis de me conforter à mon choix et a fortifier mon projet. Une fois que j'ai franchis le pas avec mes 2 chats et 2 chiens (oui c'est important de le préciser) j'ai pris le temps de me poser pour trouver des repères. En même temps j'ai visiter un cabinet comptable qui à constituer ma société pour 2500dhs. Il s'est occuper de faire la pré ouverture du compte bancaire société.

Ça fait deux ans, que tous les deux mois, je traverse la frontière quelques jours et je reviens. Ça me coute maximum 150€ par vol. Je n'ai aucuns revenu, ma société n'est pas encore bien connu et le C.A que je fais ne permet pas de couvrir mes besoins.

Je suis entrain de faire mon dossier pour la carte d'immatriculation "travail". Si ça prends 2 mois de plus ce n'est pas grave. Je chercherai une solution.

S'installer a l'étranger demande de prendre des risques (maitrisable) et à un moment de devoir se lâcher complètement du coté français.


Pour ma part, je vous conseillerai de venir une semaine, ouvrir le compte bancaire étranger et d'y déposer 50€. Ensuite vous l'approvisionnerez chaque mois. Profitez de ce séjour pour les formalités de création d'entreprise avec un comptable.

Ensuite pour l'aspect financier, prévoyez 1000€ par personnes pour couvrir vos besoins. A Marrakech avec 1200€, je vis un mois a 2 personnes, j'apporte 200€ pour la société, 100€ pour la com, je finance mes animaux, je loue le scooter électrique et je paie l'électricité, l'eau et les charges de syndic. Voilà, ça vous donne un aperçu concret de ce que vous devez prévoir. Chaque mois, vous devez transférer la somme qui est censé vous permettre de tout payer au Maroc, sur votre compte en dhs convertible.

Sachez que pour votre carte de séjour "travail" il faudra que vous soyez affilié à la CNSS et payer les cotisations ( là encore c'est le comptable qui va gerer et vous mettre un salaire à 3000dhs pour payer 900dhs de cotisations)


J'espère avoir répondu a vos interrogations ?


N'hésitez pas.

JEremy