Close

Scandinavia Dreaming

  • Scandinavia Dreaming
Blog du mois
Publié il y a 9 mois

Goddag, je m’appelle Julie, j’ai 31 ans et je vis au Danemark depuis un peu plus de 2 ans (déjà !). Je suis originaire de Bretagne, et j’ai pas mal voyagé pendant et après mes études avant de finalement poser mes valises à Copenhague. J’ai une double formation d’historienne et en édition-journalisme, et j’ai la chance de travailler pour un magazine scientifique passionnant.

JulieB29

JulieB29

Bonjour, Je viens de quitter ma Bretagne natale pour m'installer à Copenhague au Danemark. En parallèle, j'ai aussi commencé à tenir un blog : http://scandinaviadreaming.wordpress.com/

Comment t'est venue l'idée de t'installer au Danemark ?

Ça m’est un peu tombé dessus, pendant une semaine de vacances à Copenhague, entre deux contrats. Un charmant Danois rencontré via Couchsurfing était disponible pour me faire découvrir sa jolie ville…et un an et demi après, je l’ai rejoint là-bas.

Est-ce la première fois que tu vis loin de chez toi ?

Ce n’était pas la première fois que je partais m’installer à l’étranger (j’ai vécu en Italie, en Irlande du nord et en Slovaquie) alors je n’étais pas à mon premier coup d’essai. J’ai quasiment tout vendu avant de partir de France pour tout faire tenir dans des valises, clôturé certains de mes contrats, et préparé le terrain en me rendant plusieurs fois à Copenhague avant de faire le grand saut, notamment pour flairer des pistes d’emploi.

Comment s'est passée l'installation ?

L’installation s’est plutôt bien passée malgré la montagne de paperasse en danois, que mon compagnon a géré, vu que je n’y comprenais pas grand-chose.

Scandinavia Dreaming

Les Danois sont-ils accueillants ?

C’est très difficile de s’intégrer au Danemark, surtout quand on ne parle pas danois. Mais, comme dans toute capitale, la communauté des expatriés est très dynamique.

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris au Danemark ?

Les bébés dans les poussettes, « abandonnés » sur le trottoir. Je raconte l’histoire dans un article : « Bébé dehors par tous les temps ».

Quelles sont les différences les plus marquantes avec la France, ton pays d'origine ?

La nourriture et sa culture.

Quel est ton meilleur souvenir ?

Être expatrié, c’est comme être en voyage prolongé. Sortir de chez soi devient une aventure ! Bien sûr, la routine s’installe malgré tout, mais avec une petite note exotique et des petits challenges qui viennent épicer le tout. En bref, je crois que le seul moyen que j’ai trouvé pour soigner mon nomadisme prononcé, c’est de m’installer à l’étranger. Alors, les bons souvenirs, j’en fais tous les jours !

Est-ce qu'il y a des choses qui te manquent depuis que tu t'es installée au Danemark ?

Le saucisson et les yaourts. Le fromage, bien que cher, j’arrive à en trouver relativement facilement. J’ai la chance d’avoir un travail qui me fait voyager, et du coup je recharge la valise dès que je passe en Suisse, Belgique et Hollande… et bien sûr à la maison.

La vie d'expat au Danemark ça ressemble à quoi (une journée typique, quelque chose que les expats aiment bien faire, un trait marquant du pays que tu apprécies particulièrement) ?

La vie d’expat au Danemark n’est pas bien différente d’un Danois lambda... à part les cours de langue deux fois par semaine après le boulot, jusqu’à 22h. C’est extrêmement éreintant, et j’ai vraiment hâte d’en finir après ces deux ans d’efforts !

Les Danois travaillent 37h par semaine, et souvent pas une minute de plus : ils sont très jaloux de leur temps libre et j’aime beaucoup ce parti pris... moi qui ai du mal à m’arrêter de bosser ! Ils me montrent le bon exemple.

Scandinavia Dreaming

Qu'est-ce qui t'a donné envie d'écrire ce blog ?

Durant mon Service Volontaire Européen en Slovaquie, un ami m’avait demandé pourquoi je n’avais pas de blog : je prenais beaucoup de photos et j’écrivais des textes pendant mes long trajets en trains (l’Europe centrale, c’est génial pour le train). La question est restée en suspens pendant plusieurs années. Et avant de m’installer au Danemark, j’y ai repensé et l’idée s’est imposée comme une évidence. J’avais également besoin de garder le contact avec le français : je parle et travaille en anglais toute la journée et j’apprends le danois pendant mon temps libre. Quel expat ne s’est pas retrouvé un jour complètement incapable de retrouver un mot en français, alors qu’il sort tout naturellement dans la langue locale ?

As-tu déjà rencontré du monde grâce à ton blog ?

Oui, c’est génial de rencontrer et de discuter avec des gens qui partagent la même passion pour les pays nordiques ! Je ne m’y attendais pas du tout au début, quand c’était surtout ma famille et mes amis qui lisaient « Scandinavia Dreaming ».

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à celles et ceux qui souhaitent aller vivre au Danemark ?

Bien préparer le terrain en venant plusieurs fois au préalable. Avoir un emploi est évidemment l’idéal, car les économies fondent très vite dans ce pays où la vie est chère... et surtout pour régler les détails administratifs : il faut être étudiant ou avoir un emploi pour pouvoir rester légalement plus de trois mois au Danemark.

Un dernier conseil : s’installer à la fin de l’hiver ou au printemps, histoire de ne pas subir l’hiver danois en guise d’introduction... Et achetez de la vitamine D !

Scandinavia Dreaming

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international