Étudier au Vietnam ?

Bonjour,
Je suis actuellement étudiant en Terminale L.
Je souhaiterai passer une grande partie de ma vie au Vietnam. Ma question est : est-ce que avec un simple bac au Vietnam, peut-on bien s'en sortir là bas ? J'entends par là avoir un smic francais.
De plus j'hésite à faire des études supérieur là bas, mais je n'ai aucune idée de projet... De même, j'ai peur de échouer car je suis vraiment  très nul pour les études ( j'ai des difficultés ). Alors certains me diront de finir mes études et de partir au Vietnam ou de m'inscrire dans une école et faire Erasmus etc... Alors je tiens à préciser que je veux à tout prix évitez de rester plus longtemps en France.
J'ai entedu parler d'une université à Saigon qui apprenez le vietnamien mais j'ai peur de gaspiller mon temps, je m'explique : Je suis redoublant donc j'ai déjà perdu une année d'étude, l'année prochaine j'envisage sûrement de partir de 6mois a une année en Angleterre donc une autre année de perdu ! Donc si je dois m'inscrire dans cette université pour améliorer mon vietnamien ça va me faire 3ans d'étude gâché.
Dois-je annulé mon année a l'Angleterre et partir directement au Vietnam ?
Je tiens à préciser que je sais parler un peu vietnamien ( j'ai des origines viet) mais je sais assez bien le comprendre mais je ne sais pas le lire ni l'écrire.
Pour l'argent une fois là bas j'ai de tout ce qu'il faut du moins je pense ( j'ai environs +20.000e dans mon compte que je compte garder jusqu'à mon départ pour le Vietnam )

Donc pour résumer les questions dont je cherche une réponse :
- peut-on bien vivre avec un Bac là bas ?
- peut-on s'inscrire en enseignement supérieur au Vietnam sans partenariat avec des des écoles françaises qui font Erasmus ou autres programmes
- est-il impératif de savoir lire et écrire viet dans les universités ou école sup ?
-dois-je annuler mon séjour en Angleterre pour éviter de perdre encore plus d'année ?
-garder encrions 20.000e pour la bas est-ce suffisant ?

Merci

Ben, il ne faut pas rever. Meme avec un prix nobel vous ne gagnerez que des bricoles au vietnam.  Le smic francais est pour les elites.  Le salaire ici est d’environ 200 euros par mois . Et  les jeunes vietnamiens cherchent par tous les moyens pour etudier a l’etranger (etats unis, canada, anglais, ).

Bonjour Plhg,

Pour reprendre la réponse de Dailoc99 : Faut pas rêver !
En plus en terminale et déjà parler de perdre un an, pour le coup c'est moi que ça laisse rêveur d'autant que tu dis toi même n'avoir aucune idée de projet...
Mes conseils : Va en Angleterre apprends bien l'anglais ça te servira au VN et surtout aussi ailleurs (parce que je suis pas sûr que tu resteras au VN). Et ensuite si possible apprend un métier, mais avant de te lancer dans l'étude d'un métier au hasard, viens faire un tour au Vietnam "mesurer la température" ! Passe 6 mois ici et essaye de comprendre un peu comment ça se passe dans la vie de tous les jours, observe, questionne, apprend et tâche d'en tirer tes conclusions.
Maintenant ton bac, au Vietnam tout le monde s'en fout quand à gagner ta vie ici c'est possible si tu sais faire des saucisses, du fromage, vendre du poivre, des meubles, guider des touristes à travers le pays, donner des cours de langue, faire des préparations culinaires etc etc et pour tout cela développer une clientèle*...
Tu comprends maintenant l'intérêt d'apprendre un métier mais pas un métier au hasard, un métier que tu seras capable de développer ici, parce que tu auras vu qu'il y a des ouvertures.
Et si tu viens 6 mois tu pourras aussi t'inscrire 3 mois à la fac pour apprendre le Vietnamien avec d'autres étrangers, parce que comprendre sans parler ça me paraît un peu surestimé.
Bon courage et réfléchis bien (ça veut dire trouve des idées de projets).
*Toute ressemblance avec des expats vivants au Vietnam n'est pas fortuite !

Paul, tu oublies de préciser que très jeune ET sans diplôme, c'est l'échec assuré. Sauf de dépenser les 20.000€ en disons deux ans. Pour rien.

Voici un plan d'action (garanti) :

- obtenir ton Bac L

- commence une licence d'anglais LLCER ou un LEA Anglais + une autre langue étrangère et termine là (en travaillant dur, c'est-à-dire régulièrement en allant à TOUS les cours et en révisant le soir jusqu'à 22h, sans faire plus d'une sortie le soir par semaine  la première année)

- fait un master M1 dans l'option qui t'ira le mieux, tente dans la foulée le Capès d'Anglais ou trouve une place de vacataire si tu échoues

- fait toi une petite expérience de prof en France (1 ou 2 ans), de quoi étayer ton CV

- si tu as fait un LEA, trouve une expérience commerciale dans un domaine "international" (comme la logistique ou le marketing)

Tu pourras alors venir confiant pour travailler comme prof d'anglais au Viêt-Nam et enfin espérer gagner rapidement plus de 1.000$/mois

Tout çà sans même parler vietnamien !

20.000€ c'est tout juste de quoi te payer de ta poche 3 ans d'études (avec un coup de pouce de tes parents, ne serait ce que l'hébergement) mais si tu trouves un boulot genre Mac Do 2 à 3 heures par jour (plus à plein temps l'été) et que tu travailles tes cours, tu y arriveras. Aucune raison de déprimer ou de perdre courage si tu as une motivation solide (on peut se faire aider par un psychologue). C'est la motivation (avoir un but) et donc la force de travail qui fait la différence dans les résultats aux examens universitaires. Faire une dossier de bourse / Cité U (avant fin avril) pour l'année prochaine.

Partir à l'aventure sans objectif à l'étranger, là où l'herbe semble plus verte, ce ne sera que pour y retrouver tes démons et rentrer fauché. L'Angleterre c'est bien pour apprendre l'anglais mais la vie y est plus chère pour un étudiant (logement et coût des études à l'anglo-saxonne sauf à obtenir une bourse).

VARIANTE

Atterrir directement

- sur dossier (mais surtout une question d'argent) dans un Bachelor au RMIT ou British University Vietnam ou Vietnam German University (que du business hélas)

- dans une licence française au Viêt-Nam : cherche sur Google "Liste des formations françaises délocalisées au Vietnam", que du business hélas, exige une vie bien réglée et de quoi vivre sur place

Viens juste en vacance pour tâter le pays. Et les posts ci dessus sont de très bons conseils. Il ne faut pas croire que la vie est plus facile au Vietnam.
Essaye de finir au moins ton bac en France c'est important

Bonjour,
Alors d'une part je tiens à tous à vous remercier pour vos réponses constructives sans acharnement ou vous ne cherchez pas à me détruire ( je suis encore jeune, sans aucune expérience donc c'est compréhensible que je ne comprenne rien à la vie  et que j'ai des rêves. )

Alors, certains d'entre vous me conseille de partir là bas pour voir comment cela se passe. J'y suis déjà allé trois fois dans ma vie mais révèlent j'y suis allé en vacances de Noël, j'ai pu visiter 4-5 villes du vietnam du sud en passant par les métropoles jusqu'aux petits villages. J'ai également pu vivre chez des habitants (car j'ai de la famille là bas ou mes parents ont leurs famille)
De cela j'ai pu connaitre le niveau de vie d''un habitant riche,modeste et pauvre.

Maintenant pour les études, j'aimerai réellement étudier dans une école au Vietnam ou une université cela peut ressembler à un caprice, mais je ne supporte plus la France et y rester étudier serait limite une torture. Mais question dailoc99 dit que les étudiants ( vietnamien ) cherchent à tout prix à étudier à l'étranger donc ma question est : Selon les universités ou école fréquenté cela joue t'il quand on veut être recruté ? Savoir que j'ai fait ma scolarité ( collège,lycée) en France cela joue t'il aussi ?
Maintenant j'aimerais bien faire mes études au Vietnam et plus précisément à Saïgon ( je suis compliqué ). Quelle établissements puis-je faire là bas ? Sachant que je ne parle pas très bien vietnamien et que je ne sais ne le lire ni l'écrire ?
Dernière question dont je doute que vous avez la réponse : Si jamais je trouve un établissement, comment se passe les admissions et la procédure ? Dois-je mettre des vœux sur Admission Poste Bac ?
Merci

Si tu veux dans une université vietnamienne, il vaut mieux parler vietnamien (ou suivre une formation anglaise dans l'université). Le diplôme sera vietnamien, non reconnu à l'étranger.  Si ta famille veut bien te payer un Bachelor au RMIT par exemple, le diplôme est australien et reconnu en France. Miantenant, RMIT ou British University Vietnam, çà coûte bonbon, autant que des études en France, et les formations sont axés business.  Ton niveau d'anglais devrait être suffisant pour suivre les cours. Ta famille vietnamienne peut  lancer la procédure pour toi.
Regarde çà aussi : https://www.auf.org/wp-content/uploads/ … ap_eng.pdf
Si tu aimes les arts, il y a les beaux-arts... Les écoles d'hôtellerie, etc.
Tu pourras si tu es "suffisamment d'origine vietnamienne " (voir d'autres sujets ici) demander la nationalité vietnamienne.
Déjà, obtient ton Bac !
Tu es d'où en France ?

J'habite en Dordogne, si je demande la nationalité vietnamienne je dois renoncer à ma nationalité française ? Y'a t'il pas un visa étudiant qui permet de séjourner tout le long de mes études ?
Pour ce qui est des origines mes deux parents sont d'oeigines vietnamiennes
Niveau relation familiale là bas j'ai juste des tantes des oncles cousins et cousines...

Bonjour plhg
Non, si papa maman sont encore Vietnamiens, et que tu demandes la nationalité VIETNAMIENNE, on ne t'oblige pas à renoncer à la nationalité française.
Où est tu né ?
Parles tu le vietnamien.
Ce sont des questions importantes.
Quant à ton projet d'étude, Philippe Chalinge
Ci dessus a donné de bons conseils.
En plus avec les débouchés professionnels réalistes.
Ne te précipite pas, comme disent les affricains
Mets un pied devant l'autre pour avancer.

Bonjour,

Si tes deux parents sont nés vietnamiens et possèdent encore des documents le prouvant ou si leur nom ou ton nom est à consonance vietnamienne, tu peux, auprès du consulat du Vietnam à Paris, demander la "reconnaissance" de ta nationalité vietnamienne. Dans ce cas, tu peux conserver ta nationalité française puisque formellement tu n'acquières pas la nationalité. Il est simplement reconnu que tu l'as toujours !

En dehors du développement de ton projet, je te recommanderai d'essayer de préférence avec tes parents.

L'avantage, peut être le seul, est que tu pourras obtenir un passeport vietnamien et que tu pourras ainsi séjourner au Vietnam sans condition de durée.

Bien à toi.

Mes deux parents sont nés là bas, mais ils ont tous les deux la nationalité française.
J'aime bien l'arts mais je dessine vraiment mal et j'ai peur que ça me rapporte pas beaucoup en terme de revenue plus tard de même pour l'hôtellerie.
Que dois-je faire ? M'inscrire dans une école en France ? Je me sentirais vraiment pas à l'aise et pas motivé si je suis dans le système francais

Plhg :

Niveau relation familiale là bas j'ai juste des tantes des oncles cousins et cousines...

pvinxha c'est le spécialiste de la question.

Notre Plhg a "juste", des tantes, des tontons, des cousins, des cousines....

A noter que si tu continues tes études en France (ou dans un autre pays), tu auras un diplôme étranger et donc un bon salaire au Viêt-Nam (1000-1500$ pour un vrai prof d'anglais). En venant de suite au Viêt-Nam, en y  demandant un visa étudiant et en y faisant toutes études, nationalité vietnamienne reconnue ou pas, tu seras techniquement un étudiant vietnamien qui parle très bien français, qui a fait ses études secondaires en France, point. Et tu ne pourras prétendre à un bon salaire (c'est-à-dire 300$ au départ grand maxi).

Tu peux venir ici, y apprendre la langue durant disons deux ans, et faire des études chères (universités étrangères) ou à un prix viet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des … _publiques

De toute façon, tu seras plus mûr dans deux ans pour savoir quelle direction prendre et financièrement deux ans ici (y compris les cours d'anglais et les cours de vietnamiens) ce n'est pas la mer à boire pour ta mère... et ton père. 500$ par mois pour vivre (chez Tata & Tonton), 500$de (bons) cours. Consolider deux langues, c'est déjà pas mal comme programme.

Nés de parents vietnamiens, tu n'es pas eurasien et donc tu te feras plus naturellement des amis (les jeunes vietnamiens sont xénophobes), surtout si bien sûr tu parles vietnamiens. Sans compter les amis français et anglo-saxons de ton âge (pas si nombreux car à cet âge ont fait des études ailleurs...).

Les études d'anglais peuvent se faire ailleurs qu'en France, tout en étant hors du Viêt-Nam, comme en Thaïlande (coût de la vie raisonnable), Singapour, Hong Kong etc. Internet regorge d'informations sur ce type d'école. Je reste persuadé en relisant tes messages que tu devrais commencer par un ou deux ans au Viêt-Nam avec le support des tatas, tontons, cousins, cousines qui t'aiment, les études et le coût de la vie seront nettement moins coûteux que n'importe où ailleurs.

Sache que l'herbe est toujours plus verte ailleurs, lorsqu'on a 18/20 ans.

Pour demander ta nationalité si tu es français comme moi tu dois passer par l'ambassade du Vietnam a Paris. Tu dois écrire une lettre de motivation pourquoi tu veux ta nationalité vietnamienne. J'ai aussi envoyé mon CV et mon diplôme universitaire afin de pouvoir leur expliquer ce que je peux apporter au Vietnam en terme de qualification. Tu dois fournir pleins de papiers administratifs différents (c'est marque sur le site) Ça prend beaucoup de temps et tu devras passer devant une commission a l'ambassade du Vietnam en France. Donc le mieux pour toi, tu as le temps de finir ton Bac et attendant une réponse.
Me concernant si tu veux savoir, je ne suis pas allé a mon rendez vous car je suis en business visa pour mon boulot et ça fait 14 ans que je ne suis expat et je ne suis jamais retourne en France. Aussi je n'aurais pas le temps aujourd’hui d'accomplir mes devoirs de te citoyen vietnamien.

Yan Vietnam :

Aussi je n'aurais pas le temps aujourd’hui d'accomplir mes devoirs de te citoyen vietnamien.

Pas bien çà... 4 ans de bagne heu... d'armée, c'est pourtant rien du tout.

Yan Vietnam :

Pour demander ta nationalité si tu es français comme moi tu dois passer par l'ambassade du Vietnam a Paris. Tu dois écrire une lettre de motivation pourquoi tu veux ta nationalité vietnamienne. J'ai aussi envoyé mon CV et mon diplôme universitaire afin de pouvoir leur expliquer ce que je peux apporter au Vietnam en terme de qualification. Tu dois fournir pleins de papiers administratifs différents (c'est marque sur le site) Ça prend beaucoup de temps et tu devras passer devant une commission a l'ambassade du Vietnam en France. Donc le mieux pour toi, tu as le temps de finir ton Bac et attendant une réponse.
Me concernant si tu veux savoir, je ne suis pas allé a mon rendez vous car je suis en business visa pour mon boulot et ça fait 14 ans que je ne suis expat et je ne suis jamais retourne en France. Aussi je n'aurais pas le temps aujourd’hui d'accomplir mes devoirs de te citoyen vietnamien.

Bonjour Yann,

Tu as effectué une demande de naturalisation ? La procédure que j'ai suivie et que j'évoquais peut s'appliquer aux personnes qui sont nées vietnamiennes, qui n'ont jamais juridiquement perdu ou  renoncé à cette nationalité et qui ont acquis une nouvelle nationalité. Elle s'applique aussi à leur descendance.

Dans ce cas, il est possible en vertu de l'article 13 de la loi sur la nationalité vietnamienne qui date de 2008 (avant tes formalités ?) d'obtenir son enregistrement (ce que j'appelle reconnaissance) et ainsi d'obtenir son passeport vietnamien, sans renoncer à sa ou ses nationalités autre(s) que vietnamienne puisque tu n'acquière pas la nationalité vietnamienne dans la mesure où il est considéré que tu l'as toujours eu.

La procédure constitue à remplir un formulaire et fournir tout document susceptible de justifier de la nationalité vietnamienne. J'ai obtenu cet enregistrement et mon passeport en 1 mois.

Pour ma part, je suis né avant que mon père n'acquière la nationalité française et dispose d'un acte de naissance des autorités vietnamiennes dans la mesure où à l'époque mon père ne savait pas encore qu'il construirait sa vie en Europe. Mon frère est né, 12 ans plus tard, après la naturalisation de mon père et n'a pas été déclaré, à sa naissance, aux autorités vietnamiennes. Avec sa filiation et l'acte de naissance de notre père, il a obtenu l'enregistrement et le passeport.

C'est pourquoi, j'ai recommandé à plhg d'effectuer cette démarche. Cela n'engage à rien et peut lui faciliter son séjour au Vietnam si aujourd'hui ou dans quelques années il décidait d'y passer plus de temps.

Bien à toi.

Revenons à plhg : que doit-il faire pour trouver sa voie et se motiver ? La procédure de naturalisation est tout à fait secondaire pour l'instant.

Je me sens vraiment perdu, pour mon avenir... Tout va trop vite et j'ai une pression inimaginable...
J'aimerais bien faire un Bac+2 ou 3 si je trouve un domaine
Mais dans quel domaine ? Je ne sais pas du tout
Rien ne pourrait me plaire spécialement.
De plus j'ai une nouvelle question et cela concerne les diplômes :
Imaginons que je veuille faire des études d'arts ou dans l'hôtellerie et restauration mon salaire changera t-il au Vietnam en fonction de du pays où j'ai passé mon diplôme ? Par exemple si je passe un bts/dut (ou autre ) en arts ou H.R en France, Angleterre sera t'il différent d'un diplôme Vietnamien ? Et serait-je mieux payé ?
Quel étude puis-je faire pour atteindre le bac+3 en gagnant un smic là bas ?
Merci

Plhg :

Quel étude puis-je faire pour atteindre le bac+3 en gagnant un smic là bas ?

Fais des études utiles qui débouchent sur un métier demandé, l'informatique par exemple.

Il faut que les jeunes français arrêtent de se demander ce qu'ils aimeraient faire, mais ce qui est recherché. Un emploi n'est fait pour s'épanouir, voyager, etc, c'est fait pour gagner de l'argent, point, personne n'aime vraiment son boulot (sauf ceux qui ne bossent pas "réellement").

Bref, en étant viet kieu, tu auras même la priorité d'emploi face aux français, tu deviendras vite manager, pouvant manager des vietnamiens.

Si ta famille est riche, fais des études de business, pour créer une boîte, racheter des boites, ou faire d'import-export.
Sinon : informatique, textile (par exemple Décathlon recrute ici des contrôleurs qualité), et tout ce qui est hautement qualifié.

Il n'y a pas photo, un diplôme vietnamien n'est reconnu nulle part qu'au Viêt-Nam (ou peut-être dans l'Asean) mais la parade est de faire un diplôme étranger au Viêt-Nam (universités partenaires d'une université française ou anglo-saxonne, grandes universités anglo-saxonnes comme le RMIT qui est australienne).

Avant de faire n'importe quoi question orientation, regarde tes bulletins et demande toi dans quelle matière suis je bon ? Car il sera inutile de se lancer dans quelque chose de trop exigeant si le niveau nécessaire initial n'est pas suffisant (par exemple faire de l'anglais avec un niveau de moins de 8/20 en LV1) . iI ne faut pas se leurrer, l'échec en L1 est très important (mauvaise orientation, discipline de travail relâchée, sorties répétées, révisions repoussées aux calendes grecques, etc).

Choix : il y a aussi des questionnaires sur le net ou des livres pour se faire une idée de ses compétences. Il n'y a pas grand risque à commencer en France des études d'anglais ou un LEA  ou un BTS de vente ou de tourisme ou logistique, sachant qu'en plus c'est prendre la direction de ce qui est nécessaire pour le marché de l'emploi au Viêt-Nam.

Une façon de se sentir soutenu (discipline) serait d'aller dans une école privée pour faire une licence ou un BTS. Tes économies peuvent payer 3 ans de scolarité (logement et nourriture non comprises).

Tout cela est à voir avec tes parents et tu devrais imprimer ces échanges pour qu'il puisse te dire ce qu'ils en pensent.

But first : the Bac L !

La Dordogne est l'un des plus beaux départements français, parfait pour le canoé-kayak et  la paléonthologie. Il faut absolument lire "Les enfants de la Terre" de l'écrivain(e) américian(e) Jean Auel, la fin se passe en Dordogne.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Enfants_de_la_Terre_(Auel)

rickvn :
Plhg :

Quel étude puis-je faire pour atteindre le bac+3 en gagnant un smic là bas ?

Fais des études utiles qui débouchent sur un métier demandé, l'informatique par exemple.

Il faut que les jeunes français arrêtent de se demander ce qu'ils aimeraient faire, mais ce qui est recherché. Un emploi n'est fait pour s'épanouir, voyager, etc, c'est fait pour gagner de l'argent, point, personne n'aime vraiment son boulot (sauf ceux qui ne bossent pas "réellement").

Bref, en étant viet kieu, tu auras même la priorité d'emploi face aux français, tu deviendras vite manager, pouvant manager des vietnamiens.

Si ta famille est riche, fais des études de business, pour créer une boîte, racheter des boites, ou faire d'import-export.
Sinon : informatique, textile (par exemple Décathlon recrute ici des contrôleurs qualité), et tout ce qui est hautement qualifié.

Ce qui suppose un profil business / école de commerce à la base ET une motivation de Winner... Pas trop le cas de notre jeune Plhg aujourd'hui. Il sera boulé aux entretiens d'entrée d'autant qu'ils n'aiment pas trop le profil littéraire. Il peut complètement ne pas s'y épanouir s'il n'a pas la "gagne" nécessaire. Le Droit, Sciences Po c'est pareil... Il faut un profil de champion du travail en Formule 1 pour résister. L'informatique ? Là encore il passe un bac littéraire en ce moment. Vaut mieux aller vers le Français Langue Étrangère ou l'anglais !

L'anglais, l'arts, cinéma, audiovisuel( et surement l'informatique ) sont des domaines qui ont des chances de m'intéresser mais mon but principal est de m'enrechir une fois là bas. J'entends par là comme je l'ai dit précédemment gagner le smic francais au minimum.

Et pour la question des diplômes dont j'ai posé,vous avez la réponse  ?

Pour le coût des études mes parents ont largement les moyens de m'aider ( si je trouve un domaine ils seront heureux que j'ai enfin trouvé quelque chose), mais je n'aime pas trop les soutirer beaucoup d'argent cela me fait un peu de la peine.

Phlg,

Que tu te poses des questions, c'est normal. Que, compte-tenu, de tes origines tu sois intéressé par le Vietnam, c'est tout aussi normal.

Par contre, il me semble, ce n'est donc qu'une opinion, que tu devrais poursuivre tes études en France voire en Europe avant d'envisager une installation au Vietnam.

Le Vietnam comme la France, protège son marché du travail. Pour pouvoir y travailler tu devras avoir une formation et une qualification qui ne se trouve pas ou pas facilement.

Les diplômes vietnamiens sont reconnus à l'étranger, à défaut, il n'y aurait pas tant de vietnamiens qui poursuivraient une partie de leur études à l'étranger. J'ose croire que les entreprises sont, comme le monde académique, en capacité de prendre en compte la valeur de la formation vietnamienne.

De même, ta formation pourras être reconnue par des entreprises vietnamiennes.

Si je prends en compte le parcours professionnel d'amis vietnamiens au Vietnam qui ont étudié en France. Il me semble que le multiculturalisme est apprécié. Être français d'origine vietnamienne maitrisant l'anglais (indispensable au Vietnam) est un plus.  Néanmoins tu devras être diplômé, avoir déjà une expérience professionnelle, ... sauf à créer ta propre entreprise donc investir.

Bien à toi.

Philippe

Je rejoins doph sur une chose et moins sur une autre.

OUI
Si notre jeune ami Phlg souhaite pouvoir gagner plus de 1000$ assez rapidement il devra faire ses études en France (ou dans un autre pays européen ou anglo-saxon). Je ne crois pas que les diplômés du RMIT gagnent 1.000$ d'entrée. Même les jeunes diplômés de France sont parfois forcés d'accepter 500$ la première année tellement il y a de candidats. Car sur certains postes, c'est le cas : tout le monde veut venir travailler au Viêt-Nam. Aussi, comme partout et surtout dans les postes de management, les gens avec une expérience sont préférés aux jeunes diplômés.

NON, pas complètement
Les diplômes sont "reconnus" mais hélas les universités et les employeurs potentiels savent depuis très longtemps que le niveau de formation est déplorable. D'où cette forte tendance aux universités étrangères et écoles commerciales / techniques / d'ingénieurs à vouloir former les jeunes étudiants eux-même. Ces diplômes là ont une réelle valeur (même en France de part les conventions internationales) mais hélas le niveau de sélection à l'entrée reste toujours bien plus bas que chez nous (sinon l'université n'aurait pas leur quota d'étudiant, les études coûtant chers, ce qui fait qu'ils ont ajoutés des années préparatoires en langue par exemple au RMIT et en mathématiques/physiques par exemple au VGU). Même les vietnamiens le disent, les meilleurs d'entre eux sont très septiques quant au niveau qui sera atteint par leur enfant, d'où cette tendance à ne considérer comme acceptable que les études aux USA / Canada / Europe / Australie / Singapour / Hong-Kong / Schangai. L'inconvénient c'est que les frais d'études explosent, surtout si l'université est prestigieuse. Même les écoles de commerce française ont la grosse tête.

Je rejoins donc doph pour des études en France, de toute façon cela ne durera que quelques années.

Un élément nouveau : les parents de Phlg ont des bons revenus. On sait déjà que Phlg a une petite réserve financière. On sait aussi qu'il n'est pas fixé sur ses choix d'orientation et connaît même un découragement certain (redoublement) qui se traduit par un manque de motivation pour ses études. Mais au moins il a déjà un but, retrouver ses origines... Tout en souhaitant garder ses prétentions question salaire et sans doute son mode de vie à Saigon. Comme n'importe quel "Viêt-Khieu". Les Viêt-Khieu ont des avantages par rapport aux étrangers : ils logent au départ dans leur famille, ils parlent vietnamiens et leur intégration dans le marché du travail est nettement favorisée par le gouvernement, surtout si leur métier est recherché et leur fortune (investisseur) est intéressante.

Mon conseil : faire une école privé (catholique) l'année prochaine dans le domaine d'études qui aura finalement choisi. Internat, discipline, étudiants de la même catégorie sociale, émulation (comme en prépa) donc motivation, pas de stress (pas de concours sauf à vouloir faire Sciences Po), profs compétents et motivés par la réussite des étudiants (pas comme en fac), etc, tec. Avec l'internat, compter 8.000 à 10.000€ par an mais avec la quasi-certitude de ne pas redoubler sa L1 (motivation) et surtout d'arriver au bout, la licence ou le BTS, DUT etc ainsi que le Master. Sur un CV c'est le top (comparé à une Fac, mis à part les formations ultra-sélectives des universités). Il y a aussi des écoles privées non catholiques comme les Écoles pour devenir traducteur, etc. Elles recrutent sur dossier donc cela implique d'avoir des bonnes notes sur tes bulletins (à bon entendeur) et de réussir ton Bac (en visant la mention AB voire B). En ce moment commencent les journées porte ouvertes. il faut se renseigner justement en ce moment CAR LES INSCRIPTIONS SE FONT AU PLUS TARD DÉBUT DU TROISIÈME TRIMESTRE !

Je te conseille d'acheter les revues de l'Onisep : "Le Parcours , Les métiers des langues et de l'international, "Le Parcours, Les métiers de l'enseignement et de la formation". particulièrement les sections consacrées aux écoles privées.

Merci encore pour vos réponses, j'ai laissé mon topic de côté pour bien y réfléchir.
J'ai donc de nouvelles questions :

En fonction du pays où l'on passe nos études supérieur je prend pour exemple la France.
Notre salaire change t-il par rapport à un vietnamien qui a le même diplôme mais passé au Vietnam ?
Si ce n'est pas le cas, pourquoi me conseillez vous de passez mes études autre part que le Vietnam si le salaire ne change pas ?

De plus comme vous le savez j'aimerais bien gagner un smic francais une fois là bas, est-ce possible avec un Bac+3 au maximum ?
Que faire comme étude qui puissent me permettre d'atteindre ce salaire ?

Merci

Bonsoir !!

Mais il y a peut-être une petite copine Vietnamienne, derrière tout cela ?

Poivre à fou coq

Coïncidence je serai à Phu Quoc pour cogiter à propos de tout çà avec Poivre dans quelques jours...

Pour être honnête, je ne me vois plus rester en France bien que j'aime ce pays ainsi que sa culture gastronomique etc... Mais je commence à me lasser de vivre ici, je ressens un sentiment de tristesse quand je suis dans ce pays. De plus j'apprécie de moins en moins les Français.

J'ai eu la chance de souvent voyagé dans ma vie et le Vietnam et l'un des pays dont j'ai eu le coup de cœur.
J'ai eu le sentiment d'être chez moi là bas, les gens ont été vraiment accueillant avec moi.
J'ai eu le sentiment que les vietnamiens sont vraiment familier entre eux, je pouvais rire avec le vendeur de street-food tout comme les contrôleurs de bus etc... Je pouvais leur parler comme si je m'adressais à un membre de ma famille ou un ami et c'est ce côté là me qui me plait. En France cela serait mal vu de s'adresser à une personne comme les Vietnamiens le font.

Et ce sont ces petites choses ainsi que d'autres qui sont peut-être insignifiantes, qui me donne envie d'y vivre et d'aimer le Vietnam

Bien sûr tout cela doit être fait en accord avec tes parents et ta famille vietnamienne. On croise les doigts pour qu'ils acceptent.

Bonjour, il faut savoir qu'au Việt Nam, pour trouver du travail, par exemple, dans une banque, il vaut mieux être le neveu du directeur, plutôt qu'un excellent étudiant major de sa promotion à l'université, si vous voyez ce que je veux dire.
Ici, les étudiants qui suivent les cours des grandes universités étrangères, ne font pas carrière dans le pays, leur diplôme leur ouvre les portes des USA, du Canada, de l'Angleterre...
Il faut absolument avoir un excellent niveau en anglais, afin d'intégrer ces universités, car la totalité des cours est dispensée en langue anglaise.
Le niveau exigé, par exemple, pour assister aux cours de RMIT, est le niveau B2 ( pouvoir comprendre, parler ou écrire, sur pratiquement tous les sujets ).

Ma fille, qui intégrera RMIT, à la rentrée prochaine, a réussi ce test et malgré son excellent niveau en anglais, elle l'a trouvé très difficile.
Pour compléter ce que disait Philippe Chaligne, à propos du prix des cours dans ces universités étrangères, ils sont effectivement très élevés ( la demande est forte, alors les prix sont en conséquence ), pour une année ( 8 mois ), il faut compter plus de 250 Millions de VND ( 257.337.600, pour être précis ), soit chaque mois plus de 32 Millions de VND ( 32.167.200 ), ce qui fait monter la note du cursus de 3 ans, à 772.012.800 VND.

Ces chiffres sont ceux que l'on nous a communiqués, lors de la visite de présentation de l'université, aux parents de futurs élèves, le 14 Janvier 2018.
La facture est salée, cela correspond à environ 1200 Euros par mois, soit 9500 Euros par an, sans compter le logement et la nourriture, pour celles et ceux qui n'ont pas la chance d'habiter chez leurs parents.

Dans ces universités, beaucoup abandonnent en cours de première année, car ils ont des difficultés à suivre, ou ont mal calculé leur budget...
Seuls les meilleurs peuvent s'en sortir, en étudiant sérieusement, les places sont rares et la demande est importante, les moyens financiers ne sont pas suffisants pour étudier dans ces établissements, la sélection est sévère et seuls les meilleurs étudiants sont conservés.
Le salaire de sortie de ces universités est difficile à connaitre, la majorité des diplômés qui en sont issus partent travailler à l'étranger, ici, les perspectives d'emploi assez bien rémunéré sont rares.

Les cours de vietnamien dispensés à l'université des langues de Hồ Chí Minh Ville, le sont en langue anglaise, également.

Alain

Votre fille Alain, fait-elle partie des enfants ayant fait toute leur scolarité à Colette/Duras ? Si c'est le cas cela me semble bizarre qu'elle est trouvé le test difficile, mon fils lui ayant reçu le commentaire " d'être largement au-dessus du niveau nécessaire" (autre test : IELTS 8,5 listening test).  Maintenant si elle vient de France et n'a fait de quelques années ici, son niveau de base en anglais peut avoir en effet ne pas avoir bénéficié du bain anglo-saxon dans lequel beaucoup des enfants de Colette/Duras ont baigné toute leur scolarité.

J'ai eu le sentiment que l'on pouvait entrer facilement au RMIT (avec niveau d'anglais suffisant) mais que compte tenu justement que tous les cours soient en anglais cela doit en faire ramer plus d'un. J'ai parlé avec une dizaine d'étudiant et j'ai eu un mal de chien à me faire comprendre !

Du coup que dois-je faire ? Certains me disent de bénéficier de ma situation actuelle ou je peux étudier en France et ensuite partir au Vietnam
Et là on vient de me dire que les gens avec des diplômes étrangers ne font pas carrière dans le pays.
Mon esprit est beaucoup plus confus

Bonsoir Philippe, non, ma fille ne fréquente que des écoles vietnamiennes, depuis sa naissance, pas de lycée français, elle est vietnamienne à 100%, elle parle français et anglais.
Elle a suivi les cours de l'IELTS, afin de préparer le concours.

Alors j'ai un peu de mal à comprendre une telle différence de niveau car elle a dû comme tous les enfants suivre les dessins animés comme Cartoon Network sans sous-titres ! Quel niveau à tel atteint au listening test IELTS et à l'overall ?

Pour suivre les cours du RMIT, je pense que le niveau 6 est nécessaire.
Competent user   
The test taker has an effective command of the language despite some inaccuracies, inappropriate usage and misunderstandings. They can use and understand fairly complex language, particularly in familiar situations.

Plhg je ne vais relire tous les messages pour comprendre d'où vient cette confusion que les diplômes étrangers ne permettent pas de travailler au Viêt-Nam. Bien sûr que si. MAIS il y a des métiers où il y a très très peu de chance de trouver un travail ou simplement de pouvoir l'exercer dans une société vietnamienne : par exemple MON métier de base, pharmacien. Quelqu'un a-t-il déjà vu un pharmacien étranger d'une des milliers d'officines vietnamiennes ? Non ! Dans un hôpital franco-vietnamien oui (et encore les philippins raflent les places). Un médecin étranger n'a pas ce problème ! Les études pour enseigner une langue étrangère ou le FLE sont bien acceptées ici. Tout ce qui est business aussi.

Tu disposes de l'arme absolue Plhg, de pouvoir devenir citoyen vietnamien puisque tes parents et tes grands parents sont nés vietnamiens. Rassure toi n'importe quelle formation étrangère te permettra de travailler au Viêt-Nam sans que l'on vienne te dire qu'un autre vietnamien va prendre le poste parce qu'il a un diplôme équivalent (sic) et que lui est vietnamien.

Mais attention, parfois il semble ne pas être possible de pouvoir travailler au-delà de deux ou trois ans dans la même société (c'est juste un truc pour emmerder les étrangers et faciliter l'embauche des vietnamiens).

Avec l'accord de tes parents, tu peux venir ici consolider ton vietnamien et ton anglais (comme la fille de Alain qui a ton âge), commencer une autre langue comme le chinois (canton), le japonais ou le coréen. Voire même suivre un cursus pour devenir professeur de langue. Le RMIT c'est un grand saut financier, il faut bien y réfléchir mais il est possible d'étaler le Bachelor sur 3 ans voire plus (tout concentrer sur deux ans - sans vacances - c'est possible mais çà demande un travail intense).

Bonjour Philippe, les notes de ma fille s'échelonnent de 7 ( en écrit et en compréhension de texte oral ), à 8 ( à la lecture ) et 8,5 à l'expression orale, soit une moyenne de 7,63, sur les quatre disciplines.

L'admission au RMIT ne se fait pas en dessous de 6.5 de moyenne au test IELTS, avec l'obligation de ne pas avoir de note inférieure à 6, dans les 4 disciplines.
Elle a un excellent niveau, en anglais, car elle apprend depuis qu'elle a trois ans, VUS, Việt Úc, Aston... nous avons énormément de famille qui vit aux Etats-unis et en Australie, elle n'a aucun problème, pour communiquer avec eux, lors de leurs visites, mais le tirage au sort d'un sujet, parmi les 6 possibles, ne lui a pas été très favorable, elle est tombée sur ce qu'elle aimait le moins.
Un examen comporte également une très importante part de chance.

Bonne journée.

Alain

bonjour Plhg,
vous etes dans une période tres difficile
une erreur est catastrophique
pour vous répondre des milliers de vniens apres le BAC ne revent que de partir dans une université étrangere :USA Canada ,australie ,france , singapoor , japonaise taipe etc....ce n 'est pas pour rien
je ne connais pas vraiment vos motivations
mais vivre au vN c 'est déja pas facile , il faut bcp d adaptation
à mon avis continuer votre projet d aller dans une université anglophone
plus de sécurité pour votre avenir
mais d autres peuvent vous donner des conseils plus adaptés
TZ

Plhg,

Tu es jeune, une erreur n'est pas catastrophique même s'il est préférable de réfléchir à deux fois et de chercher des conseils.

Bien à toi.

Philippe

Cher Doph
vous avez conseillé de réfléchir par deux fois à notre ami
pour preparer l avenir à mon avis il faut que notre ami réfléchisse bcp et depuis qqs années déjà, car au fond avec la situation actuelle , ce n 'est pas facile comme à mon époque ( debut des années 60)de changer d orientation
etre jeune à l heure actuelle on a certes la jeunesse mais les opportunités sont rares
cordialement
tz

Bonjour,
Les inscriptions commencent et nous devons formuler nos vœux pour l'année prochaine. Et je suis toujours perdu, je compte annuler mon séjour à l'étranger si je ne trouve rien. Mais problème je n'ai toujours rien en tête, j'ai les idées un peu vague. Les DOMAINES dans : le sociale, les enseignements, les arts... Sont des domaines qui sont susceptible de m'intéresser.
Mais je ne sais pas si cela rapporte beaucoup au Vietnam ( pour rappel je souhaite gagner environs un smic français). De plus j'aimerais m'orienter vers un domaine qui propose des stages à l'étranger ou des programmes Erasmus car je souhaite partir dans d'autres pays pour découvrir leurs cultures etc...
Si vous avez d'autre proposition d'étude, je veux bien les savoir !
Merci

Nouvelle discussion