Close

Retraite au Brésil

Bonjour à toutes et à tous,

Avez-vous choisi de passer votre retraite au Brésil ? Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à prendre cette décision ?

Quels sont les facteurs que vous avez pris en compte : fiscalité, transfert de votre pension de retraite, qualité des soins médicaux, coût de la vie, climat, etc. ?

Quelles sont les formalités pour pouvoir séjourner en tant que retraité au Brésil ?

Partagez avec les autres expatriés les avantages et les inconvénients de vivre sa retraite au Brésil et vos conseils !

Merci,

Priscilla

Retraite au Brésil?
Le mec a travaillé 40 ans en France et il a envie de changer d'air.

Trois options.

Option 1 à risque :
Brésil. Malgré la vie dure, les gens sont moins pessimistes et on peut vivre plus heureux (à condition d'avoir les moyens). Mais, revers de la médaille, avec une durée de vie plus courte, en cas de problème de santé.

Option 2 plus pépère :
Portugal ou autre du même style. Changement moins radical. Mais peut être une durée de vie un peu plus longue. Quoique la santé au Portugal, c'est pas terrible. Pour ma part, le Portugal, c'est de la m...

Option 3 encore plus pépère :
Continuer en France. Système de santé meilleur, mais moins heureux, car pas de changement dans la routine.

Donc, en schématisant, il faut choisir entre être heureux et vivre moins vieux ou le contraire.

Bonjour,

Non pas du tout. Je ne souhaite pas prendre ma retraite au Bresil. France, Thaillande et Portugal seront mes 3 endroits preferes pour prendre ma retraite.
Merci

Depuis quand vit-on plus vieux en France grâce au système de santé ?

gipet :

Depuis quand vit-on plus vieux en France grâce au système de santé ?

Depuis qu'il est mis en place. Des pathologies qui s'installent avec l'âge, qui sont bien prises en charge, ne tuent plus comme avant.
Pour ma part c'est une hypertension sévère quand pas stabilisée. Il m'a fallu huit consultations hospitalières auprès de (bons) cardiologues pour régler le problème. Et je passe toujours au contrôle technique chaque année.
Au Brésil, vu le prix des consultations de spécialistes, c'est inaccessible pour la majorité de la population. Pour moi, avec la carte vitale, je n'ai rien déboursé.
Exemple parmi d'autres.
Bien cordialement :-)

Bonjour,
Je ne pense pas que l'on vit plus longtemps ou que l'on est plus heureux en Europe (Suisse -France....)  qu'au Brésil, pour moi je trouve les gens plus heureux aux Brésil, malgré la crise !
Après cela dépend de nos objectifs, pour ma par j'ai le projet à ma retraite d'aller au Brésil pour travailler avec les enfants des rues, je pense que pour une (retraite) il faut avoir un but, une activité et coi de plus valorisant que d'aider sont prochain ! Mais sa c'est mon choix personnel,  je pense qu'il ne faut pas voir que se que l'on peut prendre, mais aussi se que l'on peut apporté.

finalement, huit consultations auprès de (bons) cardiologues pour trouver une simple hypertension, cela montre une certaine . . . comment dire ? nullité professionnelle ?

gipet :

finalement, huit consultations auprès de (bons) cardiologues pour trouver une simple hypertension, cela montre une certaine . . . comment dire ? nullité professionnelle ?

Non, cela montre un cas atypique et une adaptation nécessaire à d'autres remèdes, pour une autre pathologie, remèdes dont je ne peux pas me passer. Il y a des hypertensions qui sont tout sauf "simples".

Je veux bien que le chef d'un service cardiologie d'un grand CHU (le huitième et dernier, quand un chef de clinique m'a orienté vers lui) soit professionnellement nul, mais on s'engage sur une pente glissante... qui nous éloigne de la situation brésilienne, en plus.

Au Brésil, via le secteur public (à Belém) ça aurait été des mois de liste d'attente, pour tomber en premier lieu sur un interne.
Quant au secteur privé (que j'ai testé en première intention quand ma situation était encore "simple"), c'était inabordable sur le plan financier, sur la durée.

Cordialement.

Bonjour,
Vou dites que vous n'avez rien déboursé avec la Carte Vitale. Comme c'est curieux de lire cela. Pouvez-Vous être plus précis afin d'éviter de faire des illusions aux candidats à l'ecaptation au Brésil. Habitant depuis 9 ans au Brésil je puis vous confirmer que la couverture santé y est très chère surtout avec l'âge et utiliser une assurance médicale française ou encore la sécurité sociale française spéciale expatriés vous obligera dans les deux cas à faire l'avance des fonds. Sinon il ne vous reste plus qu'à aller rejoindre les fils d'attente des postes de santé et attendre en moyenne 3 mois pour voir un spécialiste. En conclusion quand vous affirmez quelque chose soyez précis pour éviter de faire rêver nos compatriotes car il y a longtemps que le Brésil n'est plus un eldorado pour expatriés jeunes ou retraités. Si vous n'avez pas un bon pour y vivre croyez moi éviter d'y venir. La gentillesse et le sourire des Brésiliensites c'est réconfortant quand ils voient que vous êtes un "gringo" susceptible de pouvoir être "plumé". Que celui qui a des oreilles qu'il entende.

Vous avez mal lu.
Je comparais les deux systèmes de santé (brésilien et français) et je signalais que pour des consultations hospitalières en France, je ne payais rien, avec ma carte vitale à jour, Sécu plus MGEN (je n'ai pas eu à passer par les consultations privées en secteur hospitalier; là j'aurais eu un ticket modérateur à régler si la mise à jour n'avait pas été effective)
Et je signalais nettement le coût prohibitif au Brésil de l'accès aux soins hors secteur public (celui là médiocre, surtout à cause des très longues listes d'attente) .
Il faut remonter plus haut pour piger le contexte. Je détaillais le système de santé français pour répondre à une remarque sur son rôle dans la durée d'allongement moyenne de l'espérance de vie en France.
NB. La carte vitale ne sert absolument à rien au Brésil.
Cordialement

Pascoal BH :

Bonjour,
Je ne pense pas que l'on vit plus longtemps ou que l'on est plus heureux en Europe (Suisse -France....)  qu'au Brésil, pour moi je trouve les gens plus heureux aux Brésil, malgré la crise !
Après cela dépend de nos objectifs, pour ma par j'ai le projet à ma retraite d'aller au Brésil pour travailler avec les enfants des rues, je pense que pour une (retraite) il faut avoir un but, une activité et coi de plus valorisant que d'aider sont prochain ! Mais sa c'est mon choix personnel,  je pense qu'il ne faut pas voir que se que l'on peut prendre, mais aussi se que l'on peut apporté.

Normal que les brésiliens sont plus heureux, quand on laisse les gens sans la faculté de penser.
Ils sont heureux car ils vivent au jour le jour, qu'es que je vais manger, combien je vais gagner aujourd'hui.

Quand on a rien, on se contente de peu, après quand ils sont malades c'est une véritable galère, pas de traitement de pointe dans les hôpitaux publics et j'en passe et des meilleurs.

benj77 :
gipet :

finalement, huit consultations auprès de (bons) cardiologues pour trouver une simple hypertension, cela montre une certaine . . . comment dire ? nullité professionnelle ?

Non, cela montre un cas atypique et une adaptation nécessaire à d'autres remèdes, pour une autre pathologie, remèdes dont je ne peux pas me passer. Il y a des hypertensions qui sont tout sauf "simples".

Je veux bien que le chef d'un service cardiologie d'un grand CHU (le huitième et dernier, quand un chef de clinique m'a orienté vers lui) soit professionnellement nul, mais on s'engage sur une pente glissante... qui nous éloigne de la situation brésilienne, en plus.

Au Brésil, via le secteur public (à Belém) ça aurait été des mois de liste d'attente, pour tomber en premier lieu sur un interne.
Quant au secteur privé (que j'ai testé en première intention quand ma situation était encore "simple"), c'était inabordable sur le plan financier, sur la durée.

Cordialement.

Très bien résumé, système de santé très chère avec un nombre de médecin compétent très rare.

Au Brésil rien de mieux que le bouche à oreille pour trouver un bon médecin mais surtout avoir une bonne couverture santé, pour pouvoir accédé aux meilleurs hôpitaux qui seront égales à nos hôpitaux français mais à des tarifs, très cher.

Ensuite il faut savoir qu'il y a des centres de référence, mais les meilleurs hôpitaux sont dans la zone SUD-EST du Pays.

Jeune en bonne santé    Riche    SUPER
Jeune en bonne santé    Pauvre    MAUVAIS PLAN
Vieux en bonne santé    Riche    SUPER
Vieux en bonne santé    Pauvre    MAUVAIS PLAN
Vieux mauvaise santé    Riche    OUI et NON
Vieux mauvaise santé    Pauvre    TRES TRES MAUVAIS PLAN

Pour vivre sur un lit comme un cobaye pour voir si ca ou ça fonctionne de toute façon , j appel pas ça vivre... Lol

Je ne sais si on n'est plus mal soigné au Brésil qu'en France , mais à ce jour le :
Bresil compte 42000 centenaires pour 22000 en France

Comme on dit en MATH, il faut comparer les Kilos avec les Kilos et les Grammes avec les Grammes.
Pas le temps de vérifier les chiffres exacts des centenaires et de la population, mais en gros :
Bresil : 207 millions d'habitants.
France : 67 millions d'habitants.
Ratio : 207/67 = 3.09
Si on a en France : 22000 centenaires.
En appliquant le ratio, on devrait avoir au Brésil : 22000 * 3.09 = 67980
Donc, avec 42000, dommage pour le Brésil!

Mais bon, ce qui fait un centenaire, ce n'est pas de vivre dans le luxe, c'est de faire des exercices et d'avoir une diète adéquate.
Passer sa journée entière sur son smartphone et bouffer des hambourgers/frites, ça fait pas un centenaire.
D'un autre côté, le mec en bonne santé dans un pays ou la santé est chaotique vivra plus vieux qu'un mec en mauvaise santé dans un pays avec un bon système de santé.

C'est exacte , mais la médecine brésilienne n'est pas si mauvaise que ça , bien des médecins brésiliens sont des pontes aux USA , voir même en Europe ? J'ai ma belle fille qui a quitté le Brésil il y a une dizaine d'années et qui a été embauché en Belgique par un grand laboratoire américain (GSK) avec un salaire de PDG et un tas d'avantages ( voiture , logement , téléphone déménagement fournis ).
Et ici dans l'état de Santa Catarina , on n'abandonne pas les malades comme a l'air de le dire , même sans assurances , c'est peut être au niveau de la prévention que ça pêche le plus pour ceux qui ne sont pas assurés

Ca dépend ce que l'on veut , pour un été permanent il n'y a que dans l'hemisphere sud qu'on le retrouve , si c'est vrai il y a beaucoup plus proche

ca ce degrade le systeme de sante

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Brésil

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Brésil.

Déménagement au Brésil

Conseils pour préparer votre déménagement au Brésil

Assurance voyage Brésil

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Brésil