Close

Idées à succès au Brésil

Bonjour à tous,

Créer une entreprise au Brésil est un défi passionnant pour un entrepreneur étranger. Certaines idées rencontreront du succès. D’autres, prometteuses, pourraient ne pas fonctionner aussi bien qu’attendu…

Selon vous, quelle activité devrait-on lancer au Brésil ? Quel produit ou service répondrait exactement à la demande des Brésiliens ?

A l’inverse, quelles sont les idées les plus populaires parmi les entrepreneurs étrangers qui auraient peu de chance de réussir ?

Merci pour vos éclaircissements.
Christine

Bonsoir
Il ne me viendrait pas à l'idée d'ouvrir une entreprise au Brésil !
Il fait bon y vivre pour des retraités!

Jean Louis

Bonjour Christine,

Pour le moment il est mieux de ne rien prévoir et entreprendre au Brésil, le pays est instable au point ou toute les entreprises étrangères font leurs valises.

Pour ma part, j'ai du reprendre le boulot pour une entreprise Française et je reste en déplacement en Afrique du nord pour deux ou trois mois sans voir mon épouse. Le PT a détruit le pays il va falloir des années pour penser à faire des investissements dans au Brésil, il ne faut pas rêver la vie ici n'est pas facile, tu paies cher pour quelque chose qui ne fonctionne pas.

Je suis actuellement dans le centre de São Paulo, il y a des millions de maisons, appartements et commerces à vendre, c'est triste.

Il reste un peu de profit à faire dans l’horeca et le tourisme mais sur des régions bien définies généralement sollicitées et réservées au natifs.

Beijos.

Yves.

C'est complètement faux mr Arthur, c'est la crise qui fait les opportunités, un groupe français construits même un hotel 6 étoiles pour 2018 a Sao Paulo.

Evidemment, ceux qui ont lu la question et qui sont ceux qui regardent le Brésil
avec leurs porte-monnaie vide, car trop glandeurs, ont envie de fuir et disent n'importe quoi.

C'est justement dans les périodes de crise qu'il faut se lancer!

Lorsque j'étais là-bas (SP), j'ai remarqué qu’énormément de véhicules personnels avaient les pneus complètement usés. Je ne comprends pas que dans un pays où il y a tant d'accidents mortels, le gouvernement ne soit pas plus sévère. Et par ailleurs je n'ai pas connaissance d'une enseigne distribuant des pneus et effectuant le montage, avec un service en ligne pour la réservation et le choix des pneus.

La distribution de pneumatiques est assurée en grande partie par des "borracharias", des garages artisanaux, spécialisés dans le montage de pneus, souvent d'occasion d'ailleurs. En effet, l'achat de pneus est perçu par le brésilien moyen comme une dépense inutile, qui vient grever son budget, déjà bien entamé par ces années de crise... Et c'est typiquement la dépense qu'il (ou elle) aura tendance à reporter.

Pourtant le danger est réel. Un éclatement de pneu sur l'autoroute peut provoquer une sortie de route et vu l'état de certains bas-côtés, c'est l'accident fatal assuré.

C'est donc autant une opportunité économique qu'un service à rendre au peuple brésilien qui doit prendre conscience des dangers de la route. Et cela passe par un bon entretien de son véhicule (on peut aussi rajouter les freins, les amortisseurs...). Mais les pouvoirs publics ne veulent peut-être pas passer pour des rabat-joie en durcissant la législation - ou en la faisant appliquer.

Pourtant de grands constructeurs (Pirelli, Michelin, Bridgestone, Hankook...) devraient mettre les bouchées double pour faire un peu de lobbying et favoriser l'émergence d'enseignes modernes.

En tout cas si quelqu'un se lance aujourd'hui, rendez-vous dans 5 ans pour assister à son triomphe!

bizzboss :

En tout cas si quelqu'un se lance aujourd'hui, rendez-vous dans 5 ans pour assister à son triomphe!

Très bonne idée mr Bizzboss, surtout que les brésiliens sont des passionnés de la voiture, depuis les véhicules de collections, jusqu'aux bolides récents, et dans à peine 2 semaines, le Brésil reçoit le GP de Formule 1 à Interlagos, zona sul.
Le brésil est le pays que beaucoup de gens cherchent au niveau timing ! Dans toutes les catégories.

En parlant des véhicules de collection, il y a aussi des opportunités à mon avis, surtout qu'il n'y a pas de taxe à l'import sur les véhicules de plus de 30 ans je crois (mais dans leur jus!). Et l'offre surplace est tres restreinte: quelques américaines mais peu d'européennes (Porsche, Ferrari, Jaguar...). Reste à voir le problème du transport...

Que je sache, l'importation de véhicules d'occasion est interdite

L'importation de véhicules de collection n'est pas interdite! Mais le principe (dit de "Placa preta") exige que le véhicule soit dans son jus (à 75%) et c'est une association locale de collectionneurs qui donne son homologation.

Je sais que l'importation en général est compliquée au Brésil mais ce n'est pas non plus la Corée du Nord! (Quoique...)

Bizzboss Il faut ouvrir les yeux !!!  il y a des magasins spécialistes en pneus qui vendent des pneus neufs de marques,  de toutes dimensions en Pirelli, Michelin, Good year etc....sans parler des supermarchés comme Carrefour. Ces magasins se rencontrent généralement dans les quartiers occupés par la classe moyenne qui a l'argent pour s'acheter un pneu à 350 R$ , le même en France vaudrait moins de 175 R$ !!

Beaucoup de brésiliens "pauvres" ont des voitures neuves ou récente, en leasing sur 10 ans, qu'ils revendent au bout d'un ou 2 ans d'utilisation, et n'ayant pas d'argent pour les entretenir, ne font aucun entretien car "neuves ou presque" . Leur technique est de revendre dans l'état, leur véhicule en demandant une somme en liquide correspondant généralement à ce qu'ils ont déjà versé + la reprise du crédit en cours et donc celui qui changera les pneus ou fera la vidange pour la première fois sera généralement le 3em voir 4em propriétaire et dépensera au minimum en achetant des pneus d'occasion dont l'usure laissera à désirer ou neuf de marque chinoise inconnu, idem aussi pour les vidanges faite en principe tous les 5000 ou 10000 km, ou là on utilisera de l'huile "recyclée" localement dans certains cas au détriment de mettre de l'huile de qualité...

Ensuite c'est vrai qu'il y a une contradiction dans la gestion de la mortalité routière ou l'on  fait payer très cher une amende pour taux d'alcool élevé de l'ordre de 1900 R$ et + ,  en cas de dépassement de 0.30  et rien pour le fait de rouler avec des pneus usés à la corde mais dont le résultat en cas de pluie sera la sortie de route avec des morts et des blessés....

pour l'importation de voiture de collection, cela me fait rire quand tu parle de Porsche, Ferrari ou autre, car vu leurs valeurs actuelles en collection France et Europe, il sera difficile d'en exporter sauf à sortir son carnet de chèque pour déjà les acquérir et le marché Européen est plus rentable que le marché Brésilien donc !!!!!!

Au Brésil, une activité qui a de l'avenir et qui a ce jour est presque qu'inexistante et celle de la diffusion et l'implantation de panneaux solaires. Le pays est défaillant en production d’électricité, mais ne favorise pas ce mode de fourniture d'énergie alors qu'il bénéficie d'un ensoleillement presque constant..

Comme certain veulent parler de FB qui est une idée de succès planétaire pour celui qui a su développer le concept.
L'utilisation de FB est intéressante pour véhiculer des informations visuelles, pour développer une activité  professionnelle et ainsi toucher un maximum de personne en organisant des "événements" comme le font les grandes marques qui ont compris l'intérêt d'utiliser ce type de support. Au Brésil ce support représente une opportunité à ne pas négliger.

D'un point de vue pratique, FB ,  Wahtsapp, Messenger, Skype etc... permettent  aussi de communiquer  gratuitement à la vitesse de la lumière avec les siens dans le monde entier et aussi de développer du business lucratif (payant), donc pourquoi s'en priver.

il faut apprendre à vivre avec son temps chose que certains n'ont pas encore compris restant dans un passé révolu qui a vécu, mais qui a permis aussi cette évolution. Un des tests de sélection que fait passer la NASA pour ses futurs astronautes et la  communication par l'image ,  une photo  vaut mieux qu'un long discours pour décrire quelque chose, une situation, un endroit ....

AirBnB permet à des milliers de personnes en France et ailleurs,  de louer en total sécurité de paiement,  leurs investissement immobiliers locatifs et à optimiser leur rendement. pour certain cela est devenu un business très rentable,  face à du locatif traditionnel, d'ailleurs  c'est la raison pour que le gouvernement tente de réguler cette nouvelle économie en fixant un plafond de 23 000€ à partir duquel il faudra changer de statut...Mais quand on ne peut pas profiter de cette opportunité, car simple locataire, on fera tout pour critiquer cette activité,

Uber a permis dans le même esprit de donner du travail à des milliers de personne qui pour certains étaient au RSA pour diverses raisons ou en fin de droits Assedic, en leur assurant un revenu confortable de cadre supérieur au début du démarrage de l'activité d'Uber et cela rencontre un succès mondial au cas ou chicocomics l'ignorait...

La société évolue et si les nouveaux modèles de développement économiques ne te conviennent pas chicocomics et bien tant pis pour toi et tant mieux pour ceux qui savent  en retirer un intérêt financier...

Bonjour à tous,

Je vous informe que pas mal de posts ont été mis de côté.
Je vous invite à rester dans le sujet sil vous plaît.

Merci,

Priscilla

Plusieurs idées de développements commerciaux peuvent être "empruntées" aux Brésiliens et transposées en France notamment dans le secteur de la restauration.

dans l'ordre :

- les restaurants au kilo, ou l' on ne facture que le poids de la nourriture dans l'assiette du client.

- les restaurants à prix unique ou le client se sert à volonté (cela commence à se développer en France)

- la promotion commerciale pour remplir les restaurants le soir, en semaine, en offrant une réduction de 50% au conjoint, ou en fonction de l'age de proposer aussi une remise de 30 à 60%

- l'optimisation des surfaces commerciales en développant une double voir triple activité comme cette concession moto de marque qui se transforme après 18h en bar et restaurant  à SJC

- la gestion des flux d'argent dans une majorité de discothèque, bar à thème ou les serveurs ne manipulent aucun argent liquide mais seulement une carte magnétique individuelle remises à chaque client,  sur laquelle sont comptés les boissons prises et que le client présente à une caisse central avant de partir (système répandu déjà dans certains pays comme la Pologne).

dans l'autre sens :

Une idée a développer au Brésil qui existe en France et  qui serait de vendre et d'équiper les chariots de supermarché d'un système de jeton obligeant les clients a ramener leur chariot à un endroit précis..

autres idées intéressantes : le développement de station de lavage de voiture en libre service, mais en local surveillé (pour éviter les dégradations et vol) pratiquement inexistante au Brésil ou très sommaire.

la création de magasins de pièces automobiles au modèle de feu vert, Norauto en France, ils en existent  quelques un à Guarulhos , SJC et SP, mais très peu...

chicobrasil :

Plusieurs idées de développements commerciaux peuvent être "empruntées" aux Brésiliens et transposées en France notamment dans le secteur de la restauration.

dans l'ordre :

- les restaurants au kilo, ou l' on ne facture que le poids de la nourriture dans l'assiette du client.

Diverses expériences ont été tentées en France il-y-a déjà longtemps...et il en reste peu qui ont survécu. Ce style "restaurant universitaire",  ou "resto d´entreprise"...lesquels fonctionnent exclusivement le midi...ne convient pas à l´état d´esprit des français quant ils sortent au restaurant. Même si c´est pour "manger un morceau" entre midi et deux pendant la pause. Ils préfèrent aller dans un snack ou un petit resto classique, ou une cafétéria classique mais pas au kg. C´est la raison essentielle de leur échec.

chicobrasil :

- les restaurants à prix unique ou le client se sert à volonté (cela commence à se développer en France)

Oui...mais ce sont des restos à thème style asiatique... Il faut du « grand » assurant des gros volumes de vente y compris la vente à emporter...ainsi qu´ une cuisine avec personnel répondant à un tel volume. Surface et équipement d´envergure située en zone commerciale ou plein centre urbain. C´est un créneau pour un groupe expérimenté dans un tel type de restauration. Investissement lourd.

-

chicobrasil :

la promotion commerciale pour remplir les restaurants le soir, en semaine, en offrant une réduction de 50% au conjoint, ou en fonction de l'age de proposer aussi une remise de 30 à 60%

Difficilement applicable...hors pour courtes périodes de promotion peut-être. La restauration classique avec service et horaires à la française demande une marge indispensable  par repas. Sans compter l´impression défavorable...dans de nombreux cas...laissée à l´invité par le fait de ne payer pour lui ou elle que demi-tarif . Adaptable en restauration rapide dans des chaînes déjà existantes...ou en resto au kg mais fonctionnant rarement en France comme sus-dit.

-

chicobrasil :

- l'optimisation des surfaces commerciales en développant une double voir triple activité comme cette concession moto de marque qui se transforme après 18h en bar et restaurant  à SJC

Plus que difficile  en fonction des obligations françaises. D´une part ...sauf si on est propriétaire des murs...il est nécessaire d´avoir un bail tous-commerces ce qui n´est pas évident en France. Il en existe mais parmi eux beaucoup sont précisément "tous commerces sauf restauration et nuisances". Ensuite il faut que  la structure du local permette son nettoyage et le changement d´agencement en peu de temps. Enfin...les vocations du personnel ne sont pas les mêmes pour passer de la vente d´un matériel quelconque...au nettoyage respectant les impératif sanitaires...puis à l´activité de bar et de resto. Gestion compliquée et lourde dans un pays comme la France...à ce jour en tout cas. Or le bar et le resto en particulier demandent un retour rapide sur investissement.

-

chicobrasil :

- la gestion des flux d'argent dans une majorité de discothèque, bar à thème ou les serveurs ne manipulent aucun argent liquide mais seulement une carte magnétique individuelle remises à chaque client,  sur laquelle sont comptés les boissons prises et que le client présente à une caisse central avant de partir (système répandu déjà dans certains pays comme la Pologne).

D´une part à ce jour les night-clubs et bars à thème en France n´ont pas de gros soucis de larcins par les serveurs. Mais surtout....parallèlement à la vente au verre...une grande partie de ces établissements fonctionne traditionnellement avec des tables où des clients se font servir des bouteilles. Ceci fait aussi partie de l´état d´esprit français même chez les jeunes qui ont quatre radis. Ceci que ce soit dans les grandes villes ou que ce soit en station de ski ou balnéaires sur les côtes françaises. D´ailleurs en France la présence de serveurs...hommes ou filles...a toujours une grande importance dans l´ambiance de la quasi totalité de ce type d´établissement. Lesquels fonctionnent avec un segment de clientèle constituée par des « habitués ».

...Adaptable sans doute en Espagne par exemple...dans une immense discothèque pour très jeune clientèle.

-

chicobrasil :

dans l'autre sens :

Une idée a développer au Brésil qui existe en France et  qui serait de vendre et d'équiper les chariots de supermarché d'un système de jeton obligeant les clients a ramener leur chariot à un endroit précis..

Ça m´avait interpellé au Brasiou il-y-a plusieurs années. Je m´étais informé notamment chez Carrefour et Pao de Açucar chaîne vendue depuis à Casino. Raison : refus des responsables d´automatiser encore plus au Brasiou le fonctionnement des magasins. N´y-a-t-il pas aussi un frein légal ?

-

chicobrasil :

autres idées intéressantes : le développement de station de lavage de voiture en libre service, mais en local surveillé (pour éviter les dégradations et vol) pratiquement inexistante au Brésil ou très sommaire.

Peut-être y-a-t-il quelque chose à faire. Mais à par d´ouvrir sa propre station de lavage et d´expérimenter …je ne vois pas une chaîne déjà existante investir dans ce domaine au Brasiou. Raisons : investissement/marché. Sécurité du matériel.

-

chicobrasil :

la création de magasins de pièces automobiles au modèle de feu vert, Norauto en France, ils en existent  quelques un à Guarulhos , SJC et SP, mais très peu...

Dans ce type de concept  le risque est beaucoup trop important pour un investissement concentré sur un seul point de vente. Même pour quel qu´un d´expérimenté et ayant l´investissement. C´est une affaire de groupe car  il-y-a  évidemment nécessité de répartir le risque sur plusieurs magasins....et lisser l´exploitation globale. Par ailleurs et entre-autres il est question d´approvisionnements en volume important pour avoir des prix d´achat permettant de faire la marge nécessaire à la vente...notamment concernant les  marchandises importées...

...Or au Brasiou les implantations de magasins sont difficiles à trouver  en raison des  zones de chalandise permettant d´amortir les investissements. D´autant que l´économie intérieure du pays est mauvaise à terme raisonnable.

Et l'Ail dans la feijoada pour donner du gout ? et le piment et la merguez ? les principales idées sont dans la bouffe le reste est bon pour des groupes qui ont a court terme du pognon a perdre déductible en conso...
Mais je pense que la baraque à frites est un concept universel et je défends mon créneau.
Evidemment je défends la frite de qualité.

Pour les jetons sur les chariots de supermarchés, la révolution culturelle a commencé, d'ailleurs Carrefour  SJC a implanté dans son supermarché,  depuis 2 ans des caisses en libres service comme ce qui se fait en France et commence à mettre en place le système de consigne de chariot. Les sacs grands gabarits devriendront la norme au profit des sacs plastiques qui disparaitrons dans le temps.

Pour les fonds de commerces, que ce soit au Brésil ou en France, la législation  étant la même, il est permit d'exercer plusieurs activités lors d'un enregistrement au RC pour cela il est nécessaire de vérifier que ces activités puissent être possible sur le lieu d'implantation définie,  d'ou nécessité de connaitre les règles imposés par les mairies pour les différents types de commerce notamment ceux à proximité école, église etc... et que  les règles d’hygiène et de droit du travail soient respectés, sans parler que si, on est locataire, que le bail proposé par le propriétaire l'autorise ( voir règlement de copropriété sur les nuisances + ville)..si  l'on est propriétaire des murs ont diminue les interdictions potentielles.
Une concession moto est généralement en zone commerciale et pas en centre ville et une activité nocturne de bar/restaurant n'aura aucun impact sur des habitations résidentielles environnantes.

Economicus vivant  encore dans le passé ou n'étant pas à la page, les mentalités changent en France, aujourd'hui il n'est pas rare que l'addition d'un repas de restaurant soit partagée à 2 et  dans le cas ou il n'est pas au courant, les promotions sur les restaurants comme les hôtels  pour augmenter le remplissage en semaine, existent déjà bel et bien en France via le site "groupon", d'ailleurs avec des remises de 30 à 50% sur le prix du repas et pas que dans des bistrots de quartiers ouvriers par contre c'est la  communication visuelle qui est défaillante en terme de visibilité..

Pour les restaurants au forfait ou au kilo cela existe en France, et pas que chez les "Chinois", à Toulouse, au 15 boulevard de Strasbourg, un restaurant propose un plat unique, à un prix unique et tous les jours, et le succès est au RDV,  car il faut attendre en moyenne 30 minutes pour avoir une table !!!! idem ailleurs dans d'autres villes pour des restaurants proposant le même type de concept.

Station de lavage auto, un créneau a ouvrir pour quelqu'un qui veut investir, d'ailleurs cela a fait le beurre d'un cuisinier Français  de Brasilia cité dans les guides gastronomiques brésilien, qui au début de son installation au Brésil dans les années 1985 à ouvert ce type de commerce, avant de le revendre 8 ans plus tard, puis d'investir dans une pousada et  de monter son  propre restaurant qu'il a tenu jusqu'en 2005 dans le centre de Brasilia, puis de quitter le Brésil et de revenir courant 2011 pour investir à Campos de Jordao  l'équivalent de 4 Millions de R$ dans une nouvelle activité

CHICOCOMIX ton créneau de baraque à frites...qui plus est de qualité...a effectivement fait ses preuves sur le plan mondial et n´a plus rien à prouver.  Ça m´aurait intéressé mais je crains que pour moi ce soit un peu trop technologique. Sauf si tu me formes. Est-ce que tu fais des vidéos de formation ?...

Chico Brasiou...oui tu as raison...toi tu vis dans le présent et tu es à la page. "Investit" donc dans ce dont tu parles qui est incontestablement up to date...Je crois que je vais m´orienter moi aussi plutôt vers les frittes...

https://universnature.wordpress.com/201 … -la-frite/

Je te le dis economicus dans la frite d'une manière ou d'une autre tout ce recycle, d'ailleurs elle vient de l'eldorado, et faute d'or....dans les périodes ou on  a  deja mangé vaches et cochons...il y a le  riz et la frite, le reste, le high tech comme FB,c'est un peu le ketchup du pauvre, comme le bolivar.

:heart: CHICOCOMIX ton créneau de baraque à frites...qui plus est de qualité...a effectivement fait ses preuves sur le plan mondial et n´a plus rien à prouver.

Pas très bon pour le cholesterol. Mais on s'en cogne. P....n; (he oui toujours la censure). Des fucking frites avec la variété de "potatoes" qui vont avec. Je plussoie (sans d......er). De bonnes merguez (bien épiçées pas à l'occidentale). Comme quoi la colonisation sous certains aspects peut avoir du bon. Avec un bon pinard de dessous les fagots. Que demande le peuple, sans dec....C'est quand même une sacré alternative à la saucisse riz.

Pour ce qui des lava- jato, (automatique). J'en ai vu pas mal rouillés. Cout de la maintenance. Je pense que c'est pas trop dans la culture. La main d'oeuvre est pas chère. Et puis (je parle de ce que je connais). Dans le nordeste, tout ce qui est manuel a une connotation négative. Ce sont les esclaves qui faisaient les travaux pénibles. Pas pret de changer à mon avis.

Dans la frite tout est bon!!!  :D

Bon, trève de plaisanterie,

Priscilla (#13), c'est curieux, je commence à me fatiguer de ce forum. Non pas tant à cause des contributeurs dont les dérapages, parfois, donne un peu de vie à ce qui pourrait se transformer en laborieuses dissertations de Première/Terminale Générale.

Cette manie de faire le ménage sur un fond de bien-pensance, de politiquement correct, ou d'esprit propret, sincèrement, ça me casse les c......s.

Un forum sur un sujet qui nous passionne, sur un pays dans lequel on vit, avec plus ou moins de bonheur, ça occasionne forcément des frictions... encore faut-il rester dans un certain respect de l'autre... On n'est pas au pays des bisousnours  :)  au Brésil! Donc, la politique, les tensions, la subjectivité sont de mise et ce sont elles qui donnent la pleine mesure de ce qui s'y vit... encore faut-il faire le tri et faire une espèce de moyenne, de côte mal taillée à partir des divers éléments et sensibilités qu'on rencontre sur ce forum.

Sincèrement, je n'ai aucune envie de donner des "trucs" à ceux qui sont en mal d'imagination; je n'ai aucune envie de donner des adresses, des contacts, souvent chèrement acquis (et à nos dépends bien souvent), au premier péquin qui a envie de s'installer au Brésil; je n'ai aucune envie, comme ça, de trouver un stage de formation ou fournir l'adresse d'un atelier de confection pas cher à quelqu'un que je ne connait ni d'Eve ni d'Adam. Je peux faire ça en messagerie privée, avec des personnes dont la démarche m'a touché, séduit un minimum; je n'ai aucune envie de me cantonner au "concret", à "l'objectif" dont certains se font les chantres, car dans nos conditions de contributeurs de forum sur le Brésil, ça n'existe pas, ce n'est tout simplement pas possible, sauf pour des questions extrêmement "spécifiques" (quel visa demander dans telle situation). Mais l'on sait bien, à approfondir un peu les choses, que ces questions, si "concrètes", si "objectives", auquelles les gens de ce forum sont sommés de répondre "objectivement", cachent souvent de la confusion et d'autres demandent.

Donc, voilá, pour le dire en clair comme en court, ces pratiques de petite ménagère du  politiquement admissible m'emmerdent. Et je ne suis pas sûr de les supporter longtemps!

Leon Robinson oui le lava jato dans le nord-este, il y a les très pauvres qui s'en chargent, d'ailleurs j'ai jamais vu un brésilien possédant un véhicule le laver...autant ouvrir une concession Lotus et vendre des Elises et des Exiges...par contre j'ai vu des italiens essayé de vendre de la Ducati dans le nord de la Thaïlande avec exposition dans un centre commercial...ah i y a de la demande dans le luxe comme partout mais ils préfèrent le japonais évidemment...comme quoi on trouve plus farfelu que l 'on peut imaginer.


..

Oui bon...ces « idées » de lava jato ou autres aventures romanesques passées en revue...je tiens à rejoindre Nando Drendo dans ce que j´ai déjà suggéré à Priscilla deux ou trois fois sous d´autres formes..

...Et ce n´est pas le fait que mes post...entre-autres...à base de saucisse et autres ingrédients savoureux...aient été supprimés qui me chiffonne. Je m´en tape de rigolade. Si ce n´est que...censurer des post de certains membres...et pas ceux d´autres membres qui  leur répondent...ça craint un tantinet !

Et ce que je regrette autant que Nando Drendo...c´est qu´apparemment le forum devrait être une sorte de dépôt... où certains membres viennent déposer leur question d´occase...et d´autres donner leur réponse d´occase...Point...

...Ce qui ne m´empêchera pas de relever ce que je pense être des  énormités quand elles apparaîtront encore. Et de continuer à répliquer à certains...amuseurs publics malgré eux...quand ils répondent à mes posts avec ce genre de finesse à la  Chico Brasiou : « Economicus vivant  encore dans le passé ou n'étant pas à la page »

Car s´il arrive que certains...hélas avec le temps...peuvent devenir quelque peu ramollis du bulbe...d´autres en revanche gagnent beaucoup de temps...vu qu´ils arrivent dans le berceau avec ce ramollissement.

Très drôle ce que je viens de lire,  notamment l'étonnement de certains à être "modérer",  et non discutable quand on sort des règles établies...mais eux, les règles ils s'en accommodent à leur sauce..

pour le lava jato,
chicocomix dans le sud du pays, les classes moyennes, possédant une maisons investissent dans des nettoyeurs haute pression pour laver leur voiture et aussi s'en servir pour d'autres tâches.

C'est sur que les pauvres qui ont des voitures de 20 ans d'âges et plus, n'iront jamais laver leur propre voiture, quoique j'en connais certains qui en prennent soin comme une oeuvre d'art.

Des nettoyeurs HP, tu en trouve dans tous les supermarchés comme Carrefour, Wall mark, Leroy Merlin, Tenda atacado etc.... A 30R$ le lavage dans un lava jato contre 450 R$ un nettoyeur HP, le calcul est vite fait...ensuite comme aussi une majorité des Brésiliens vivent dans des appartements, les stations de lavages automatisés en accès libre commencent à se développer notamment en complément d'activité pour ses stations d'essence (vu dans les stations Petrobras à SJC)

ou au travers de ces franchises

http://www.empreendedoresweb.com.br/fra … va-rapido/

Moi non plus, je n'ai pas compris pourquoi tout a été éffacé.

Sinon, pour les idées a succès, il y en a surement beaucoup,
comme je ne connais pas assez bien le pays encore, je ne peux pas en donner, les meilleures idées commencent par le bien vivre, et se faire plaisir ici. Chaleur, soleil, et toutiquanti, ensuite selon sa perspicacité, allez de l'avant ou rester à bronzer.

Aventureiro :

selon sa perspicacité, allez de l'avant ou rester à bronzer.

Oui...la deuxième solution étant la plus prisée...et vu le rapport travail/gain extrêmement rentable.

Bronzer, c'est aussi la vitamine D évidemment.
Voila un article qui tombe à point !
lire la suite
http://www.courrierinternational.com/fiche-pays/bresil

Malgré la crise, le Brésil reste un des pays les plus riches qui soient en opportunités. Conditions à respecter ou pièges à éviter : voici une série de conseils avisés pour y créer son entreprise.
Nos services

Nous l’avons souvent dit et nous le répéterons encore : le Brésil est une terre d’opportunités. Si vous avez du mal à retourner dans le monde de l’entreprise ou à obtenir un visa, peut-être est-il temps de réinventer votre vie et de tout recommencer. Et si vous deveniez entrepreneur ?

Une boulangerie française!

Une boulangerie Française me paraît être une excellente idée

J'ai rencontré au Brésil un boulanger français qui faisait le tour de l’Amérique du Sud à vélo, avec son levain dans ses bagages. Il organisait des démonstrations de rue et c'était toujours un grand succès! J'imagine qu'il doit déjà exister quelques boulangeries françaises mais je me suis toujours dis que c'est un business qui marcherait très bien au Brésil!

Je connais bien Curitiba, São Paulo et Rio

Curitiba me paraît être une ville assez sûr et stable économiquement pour investir

Implémenter un système de velov' me paraît également pas mal, Curitiba est plutôt pas mal en terme de transport public mais c'est vraiment un point à développer où beaucoup de choses sont à faire au Brésil.

j'aime bien

bonjour christine
moi l idée que j ai et de fabriquer des va'a ou pirogue polynésienne
seul soucis ses le demande de dépôt qui et supérieure a 50 000 €
pourtant j ai cherché des investisseurs , pas facile pourtant je sais que sa fonctionnerai bien car j ai passer 15 jours dans la région de rio et trouver des connaissances brésilien qui pourrai m aider a développer le produit ,si vous avez une idées ou des sources ,je suis ouvert a toutes discussion
mes salutation

Bonjour
Si vous venez à Rio, rendez-vous pour manger des crêpes à la plage : Recreio Posto 10.
(Je me situe à droite du poste 10.)

Une boulangerie française...oui dans les quelques endroits exclusif de SP ou RIO. Type shopping.
Endroit ou seulement de grosse sociétés ont les moyens d'investir, de lancer des campagnes publicitaires, et de tenir plusieurs année sans gros revenu.
Sinon, votre  "boulangerie française...va devoir surtout faires des spécialités brésiliennes pour pouvoir trouver des clients. On trouve des croissants dans tous les "paderias" et supermarchés dans toutes les villes de tailles moyennes. Pas souvent de la qualité...mais si vous pensez que "vendre de la qualité" fait venir les clients, c'est une erreur. Il faut surtout être adapter au marché, avoir le reins très solides, la qualité vient après.

le pain cela marche tres bien en asie dans les stations balneaires ou il y du turnover venant d europe et de coree et japon et autres endroits ou les autochtones ayant du flouze voyagent avec salon de the...au bresil vu le peu de clientele internationale mis a part faire du bas de gamme ce que font deja beaucoup de portugais...peu d espoir .

Oui...et si comme dit Bardamu on a les reins solides...et qu´on est un excellent boulanger qui fait de la qualité...c´est inutile d´aller au Brasiou pour monter une belle affaire. Sauf si on a d´autres motivations.

... Il-y-a encore de la place pour acheter une boulangerie à vendre et la monter en gamme...ou en créer une ...même en France...

Economicus, en France, l'âge d'or des boulanger est finie depuis 4 ans et le nombre de boulangeries traditionnelles qui ferment est impressionnant au détriment de point de cuisson qui ne font que cuire des pâtes livrées  et fabriquées dans des unités de production à proximité, sans parler que les Lidl cassent le prix du pain, des croissants et pains aux chocolats en faisant de ces articles des produits d'appel comme d'autre avec leurs stations d'essences, avec des prix inférieurs de 70%....Pour le Brésil, le pouvoir d'achat des Brésiliens limitent fortement leur envie d'acheter des produits coûteux et donc si l' on veut se démarquer et réussir, il faudra impérativement être dans les quartiers aisés..

Chico Brasiou...il est question dans mon post d´un excellent boulanger qui a les "reins très solides" pour reprendre une expression de Bardamu. Donc d´un pro pouvant investir au niveau nécessaire dans un bon quartier où il-y-a  des clients qui ont le pognon...et un palais !...

...D´autant plus s´il offre plusieurs spécialités de pains...et d´autant plus s´il est pâtissier !...Ceci  ronfle à tout va en France !

...Je ne parles pas du tout de ce que tu évoques...mais alors...pas du tout...

economicus :

....................................................pour acheter une boulangerie à vendre et la monter en gamme...ou en créer une ...même en France...

alors il ne faut pas évoquer la France

Oui ! Car pour ce dont je parles il-y-a encore des possibilités "même en en France" !

dans le haut de gamme c'est même de la folie, ils en ont tellement du pognon qu'ils ferment 2,5 jours par semaine,  1.5 le pain au chocolat, chez la boulangerie du pov c'est 1, mais de suite même un palais couillon, goutte la différence.
chicobrasil continue a écrire aux asticots, ils t'aiment.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Brésil

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Brésil.

Déménagement au Brésil

Conseils pour préparer votre déménagement au Brésil

Assurance voyage Brésil

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Brésil

Billet d'avion Brésil

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Brésil