Close

Gérer le mal du pays à l'Ile Maurice

Bonjour à toutes et à tous,

Etre expatrié à l'Ile Maurice est une belle aventure… qui peut aussi s’accompagner de moments de nostalgie.

Quels sont vos conseils pour éviter d’avoir le mal du pays ?

Comment gérez-vous ce sentiment ?

Existe-t-il des endroits à l'Ile Maurice où retrouver des produits ou l’ambiance de votre pays d’origine ?

Partagez avec nous votre expérience.

Merci,

Christine

Excellent sujet pour les futurs expats comme nous  :top:
et si on a la nostalgie du métro ?  :D

Bonjour!

Pour ma part, au bout d'un an, je n'ai pas du tout le mal du pays! Je pensais pourtant que ça m'arriverait, mais pour le moment (touchons du bois!), rien ne me manque.

Le seul point négatif c'est d'être loin de sa famille. Mais avec Skype, on a encore plus l'impression d'être ensemble que lorsqu'on se passait un coup de téléphone de France!

J'encourage les personnes qui souhaitent s'expatrier à bien y réfléchir et à poser, si besoin sur du papier, les avantages et les inconvénients inhérents à ce choix. Je pense que l'on évite beaucoup de déceptions si l'on a bien décortiqué la situation honnêtement (il y a des plus et des moins!)

Une fois que cela est fait, ce n'est que du bonheur!
Et si l'on a besoin de parler avec des gens venant du même pays que nous, le forum est là!  :top:

Julie.

Bonjour,
Le mal du pays arrive lorsque nous nous trouvons dans une situation que nous n'avons pas anticipé. Malgré les bons préparatifs et points traités pour une expatriation, nous découvrons des choses que rien nous laissait prévoir.
Il y a tellement de sujets non décrits, non-dits ou tout simplement censurés.
Dans cette situation et suivant l'importance du sujet, il y a perte de repère.
Difficulté voir impossibilité de se référer à une logique connue donc stress pouvant aller vers le mal du pays.
Se repose alors l'intérêt de ce choix du projet avec toujours la possibilité de retour.

Bonjour,
Des années (Plus de ... Houla  :lol: ) que je suis expatrié (Pas que a Maurice) et jamais je n'ai eu aucun mal du pays.
La plupart des gens expatriés que je connais, et pas que des français, et qui sont nostalgiques de leur pays et bien s'est souvent lié (pas que a cela bien entendu) au fait qu'ils habitent a l’étranger plus qu'ils n'y vivent.
Dans chaque pays il y a des avantages et des inconvénients et c'est très personnel. C'est lié selon la vie que l'on a eue dans son propre pays, selon son éducation, ses amis, sa famille etc ...
Une des choses communes a tous les expatriés ( Ceux qui vivent dans le pays d’adoption et qui ne font pas qu'y habiter en voulant que le pays d'adoption devienne en fait une petite France ou autre pays) c'est une ouverture d'esprit beaucoup plus grande.
Quasiment tous les enfants d'expatriés qui vivent a l’étranger et qui ne côtoient pas que des expatriés de leurs pays d'origine, sont tous des enfants plus ouverts et curieux.
Devenir expatrié est un état d'esprit et n'est pas une décision a prendre sans y reflechir en se disant "de toute les façons on y arrivera bien cela doit être comme chez nous a peu prés".
Ce sont les petites choses de la vie que vous aimez qui vont peut être disparaitre.
Peut être que le dimanche matin vous aimez aller a pieds a la boulangerie du coin acheter des croissants, des pains au chocolat et un bon pain bien chaud et croustillant ? Peut être que ce moment est bien plus important pour vous que vous ne l'imaginez car tout simplement vous le vivez en pensant qu'il est évident.
Peut être aimez vous plus que vous ne l'imaginer allez le samedi a la Fnac acheter les derniers DVD Blu-ray 3D du dernier Blockbuster ? Peut être aimez vous les boutiques de votre ville et le choix qu'elles vous donnent dans vos achats ? etc ...
Et bien non ces petits moments anodins ne le sont pas ! Peut être que vous devrez renoncer a ces petites choses et que cela va vous rendre nostalgique et triste alors que vous n'y prêtiez même plus attention en France.
Ce sont les accumulations de ces petits manques et votre capacité a les remplacer par d'autres locaux qui feront de vous un expatrié serein et heureux ou un expatrié râleur et nostalgique comme pas mal.
Ce n'est pas grave d’être nostalgique, il faut juste en être conscient et alors rentrer au pays. Certaines personnes sont faites pour vivre a l’étranger et d'autres non et ce n'est pas grave du tout il faut de tout pour faire un monde.
Continuer d'habiter a l’étranger en râlant et en voulant changer le monde  des autres pour le copier/coller du sien est juste pénible pour tout le monde y compris pour vous-même donc il faut rentrer au pays. Nous ne vous manquerons alors donc pas et rassurez vous, vous ne nous manquerez pas non plus  :cheers: )
La vraie chose que cela vous apportera a coup sur de vous expatrier et rien que pour cela il faut le faire (Si vous réfléchissez et ne rejetez pas la faute sur le pays au lieu de vous même)  : Cela vous permettra de savoir si vous êtes ou non capables de vivre loin de vos racines, de vivre avec les autres, de tolérer que les autres pensent et vivent autrement (Et la pas que dans des bonnes paroles bien pensantes vous devrez le vivre)  etc ... Et donc d'avoir une vie en sachant qui vous êtes vraiment et ce même si vous rentrez plus vite que prévu.
Mais plus que tout, c'est de ne pas avoir a vous dire a la fin de votre vie :
" Merd... (On reste français quand même y compris a la fin de sa vie  :D  , Si j’avais su ... J'aurais du partir car il est trop tard maintenant et donc je ne saurais jamais si .... "
Belle journée a tous et a toutes !

Tout à  fait d'accord,étant moi même un expatrié de longue date, J'ai la chance d'être retraité et maintenant, seul à décider des ma vie. Avant de venir, j'ai hésité entre la Antilles où j'ai déjà vécu et Maurice où je n'avais fait qu'un court séjour. J'ai choisi Maurice que je connaissais peu et qui me semblait conforme aux dépliants touristiques. seulement voilà....je découvre pour la première fois l'hiver austral avec 17/20 ° un temps couvert 2 jours sur trois et un vent  permanent très frais et totalement désagréable (je suis au cap malheureux, une mer très agitée et bien fraîche également et tout cela depuis maintenant 5 mois !
Cette constatation, dont les dépliants touristiques ne parlent jamais, me déçois, mais comme vous le dite très justement, ceux qui regrettent leur choix, peuvent toujours aller voir ailleurs.
Justement la décision que je viens de prendre et l'année prochaine, à l'échéance de mon bail, je vais mettre le cap sur la Corse. cela me conviendra t'il mieux ? je n'en sais strictement rien mais ce nouveau projet me dynamise et c'est bon pour le moral, Maurice restera quand même une belle aventure, et que l'aventure continue !

J'ai des moments de nostalgie, surtout quand je reviens de vacances en France, où forcément tout est super, on voit la famille, les amis, on profite de tout ce qu'on n'a pas au quotidien...
Alors quand ça arrive je fais des listes de ce qui serait mieux et moins bien si on retournait vraiment vivre en France, et ça remet les choses en perspective!
Dans les deux cas, visiter un pays pour les vacances et y vivre est bien différent, et c'est à ça qu'il faut penser quand on fait le choix de s'expatrier ou non.

Personellement , j'ai très souvent le mal du pays. Je suis très citadine alors le shopping  et pouvoir tout faire à pied me manque terriblement.

Des que je commence à vouloir rentrer je vais à Bagatelle me faire une petite journée shopping avec un brunch au Mug and Bean .

Je vais aussi boire des verres au Irish Pub à Trianon.

sinon je profite d'une superbe journée sur l'ile avec planche a voile, massages et déjeuner dans un hotel.

Comme  j'ai fait de belles rencontres je profite d'un dimanche typique avec  les mauriciens sur la plage à chanter et danser sur le son du ravane .

Le tout est de s'occuper l'esprit et surtout d'être positif parce que c'est une expérience qui est formidable .

Je pense que l'expatriation n'est pas faite pour tout le monde et malgré tout il faut avoir un caractère bien special pour pouvoir vivre loin de sa famille et de ses racines. En tous cas, ayant eu des expatriations dans 3 pays différents, je trouve que Maurice reste une destination assez facile dans le sens où la langue française est utilisée, une partie de la culture reste très proche de la notre et quasiment tous les produits français sont disponibles dans les supermarchés / magasins. De plus le décalage horaire de 2 à 3h avec la France reste tout à fait gérable. Donc dans mon cas pas de nostalgie mais pour moi c'est plus important de vivre toute l'année au soleil et près de la mer (avec toutes les activités qui vont avec ) que de faire du shopping et d'être à la dernière mode :) Bon parfois on se sent un peu loin et un peu en retard par rapport à ce que si se passe en Europe mais il y a toujours internet pour rester à la page ! :)

D'origine mauricienne, j'ai grandi en France et j'y ai toute ma famille. Le mal du pays et de la famille me prend tous les ans vers le mois de Mai. Pourquoi Mai, je n'en sais rien. J'y retourne tous les deux ans voire tous les ans et j'y reste 3 mois. Je suis contente de revenir à Maurice et de retrouver le soleil et cette grande luminosité. Les anniversaires, les fêtes de fin d'années c'est parfois dur. Heureusement qu'il y a les nombreux amis français que je rencontre régulièrement pour partager un repas, une sortie, une discussion... Je reçois beaucoup la famille et les amis de France également en attendant le prochain départ !

Jochan

Originaire du Québec, je suis à Maurice depuis 7 ans. Je termine mon mandat ici fin décembre. La famille, l'alimentation pas chère et variée et les activités culturelles me manquent. Mais quand la nostalgie me prend pour ces dernières, je me souviens des durs hivers, des règlements tatillons et des droits et taxes divers dans nos sociétés, et ça passe.
Effectivement, mes amis français sont souvent nostalgiques.( La phrase qui débute par: nous, en France...) Et puis effectivement, si on ne fait qu'habiter plutôt que vivre à Maurice, se faire des amis mauriciens, partager leurs discussions politiques, leurs interrogations planétaires ou locales, partager leur cuisine et leurs produits alimentaires, la nostalgie peut être lourde. 
Quand le mal du pays m'accable, alors je plonge. Rien de mieux que de se mettre la tête au neutre sous trente mètres de flotte...
Maurice n'est pas une colonie où l'étranger amène son pays. Il faut vivre à l'heure et aux coutumes locales...
Paul

Bonjour Christine , je suis preneur de quelques infos sur le fait de trouver à Maurice des produits et des lieux pouvant aider à moins sentir le mal du pays .

Cordialement eb50.

Superbement bien dit!

Surtout, ne pas rester enfermer chez soi !  Trouver une salle de sport où rencontrer de nouvelles personnes. Rechercher sur les groupes Facebook après de nouvelles connaissances et si vous avez des enfants, c'est encore plus simple :  discuter avec les autres mamans. Le tout est de rencontrer des gens...

J'ai bien lu toutes les diverses réponses ou expériences avec intérêt. Personnellement je suis à Maurice depuis 2 ans et je suis heureuse d'y vivre, aucune nostalgie. Quand je retourne en Suisse et en France pour des vacances, il me tarde de rentrer à Maurice, chez moi.
Je me fais gentiment un cercle d'amis et amies mauricien et compte bien l'agrandir au fil du temps. Alors vive le soleil, la mer, la plage et Maurice.

Ben presque pareil...
Je me sens  super bien à Maurice et l'europe ,ne me manque pas....
Photographe99

@Tropicase,

Une envie de Corse mais quelle belle idée .. Je suis très heureuse d'avoir passé un grand nombre de vacances la-bas en famille. Et pour cause avec un oncle Corse qu'à coup sur vous connaissez Mr Daniel Orso peu d'être qu'un petit air de musique vous vient en tête :). Je vous souhaite de découvrir toute la BEAUTÉ de notre chez île de beauté. Cette île si cher à mon coeur et que ma fille découvrira à coup sur lors de nos séjours en France.

Sarah

Bonsoir à tous,

Bon en fille superficielle que je suis la société de consommation me manque MAIS me manque à un point c'est fou! C'est même parfois frustrant ... Et je suis nostalgique tous les jours quand je regarde mon fil d'actualité sur les réseaux sociaux. Cela ne m'empêche pas de profiter de la vie ici et de rencontrer des personnes très sympa et d'avoir de vrai coup de coeur. J'ai pas hâte que mon aventure mauricienne prenne fin mais je sais que la prochaine destination répondra à 100% à mon mode de vie.

Sarah   

Oups fatiguée je suis c'est Michel Orso  :gloria désolé @Tropicase

@ Sarah: promis, je t'appellerai pour aller faire les magasins!
Ca va aller!
Julie.

Se rapprocher de l'ambassade de son pays, pour moi C T la France; continuer de voter, donner des cours de Fr, benevolement, bien sur, apprendre des plats typiquement francais au personnel ; Ecouter aussi la musique Fr;....etc..
S.A

OOh MERCI ma Julie :top: car Laurent à rit en lisant mon commentaire :joking:

Quand j'ai le mal du pays, c'est simple ... un steak saignant, une bouteille de rouge, du bon pain et un bon fromage :)

Ca peut paraitre évident, mais il y a un temps pas si lointain ou m'acheter un steak relevait de la dépense extraordinaire !

Julien, je te suis pour cette idée et c'est tous les week-end pour anticiper  :)
Par contre je regarde quelques reportages télé pour les paysages qui me manquent beaucoup, ayant pratiqué le camping sauvage pendant une trentaine d'années, été comme hiver, dans toutes les régions françaises.

Bonjour,

n'hésitez pas à aller sur  mon blog My moris time. il y a des adresses qui justement m'aident à me sentir bien ici.

Bonjour @somag,
je suis régulièrement votre blog que j'ai découvert d'ailleurs sur le site expat.com :top: !.

Bonne journée à vous,

Sarah

Allez, ne vous laissez pas aller à la nostalgie, on est bien ici!!

Il n'y a ni la saleté du métro, ni l'agressivité des fous des grandes villes françaises, ni le froid de l'hiver qui vous brûle les joues,....
La liste est longue, surtout en ce moment difficile en Europe, dont nous sommes assez bien préservés ici!

Un coup de blues? Allez voir les enfants jouer en bord de mer! Ils sont dehors, libres de courir, jouer, crier, ils sont bien tout simplement!  :top:
Ca vous redonne de l'énergie!

Julie.

@Tropicase : bonjour nous vivons à Maurice depuis 2007, c'est la première fois que l'hiver est aussi pourri... je ne sais pas si cela vous console, mais l'hiver est plus proche généralement des dépliants d'agences de voyage que de ce que l'on vit actuellement....
courage
pat

Bonjour,

Pas de nostalgie pour ma part.
Je suis très occupé tous les jours de 7h a 12h,et après une bonne sieste,c'est farniente.
Les produits de Belgique ne me manquent pas mais je retourne chaque année pour 2 semaines.
Salutations,
Alain

Bravo, voilà une bonne philosophie, moi je fais de même et tout va bien. Au plaisir. Amitié. Maguy

La nostalgie c'est pour les gens fragiles 😊

si on doit avoir la nostalgie du métro,oubliez de vous expatrier.désolé ma réponse est crue mais c'est comme cà.si on part dans un pays c'est qu'on l'aime,qu'on aime ses habitants,leur facon de vivre,les avantages et les inconvénients du pays choisi.l'expatriation  ne doit pas etre une fuite pour mieux réussir,mais le choix d'un style de vie différent.je vis également à l'étranger et je peux vous dire que je ne recherche pas particulièrement le contact avec des FRANCAIS.sinon je serai resté en france!
j'espère que cette réflexion pourra vous aider à faire un choix.bonne soirée.   jean-pierre.

Nostalgie de Maurice des qu' on passe les roues parterre a Roissy ss une pluie battant.
C vrai t a le métro.C bien aussi

Bien répondu Jean-Pierre, je pense exactement la même chose. Si on vient à Maurice pour s'ennuyer de la France, autant y rester. Moi j'adore et j'espère bien y finir mes jours.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Ile Maurice

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à l'Ile Maurice.

Déménagement à l'Ile Maurice

Conseils pour préparer votre déménagement à l'Ile Maurice

Assurance voyage Ile Maurice

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à l'Ile Maurice

Billet d'avion Ile Maurice

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Ile Maurice