Shutterstock.com
Publié l'année dernière

La capitale de la Russie a toujours été synonyme de fascination pour les étrangers. Malgré une persistance des idées reçues et des préjugés, Moscou est une ville sure où il fait bon vivre.

Au cours des dernières années, la ville a fait peau neuve et s'est modernisée à un rythme incroyable : ses infrastructures, ses rues et zones piétonnes, ses centres commerciaux, ses parcs, et même la mentalité des habitants témoignent de la qualité de vie des Moscovites. Malgré ses carences économiques, la capitale russe reste une destination très attractive aux yeux des ressortissants étrangers. Cœur économique, historique et politique de la Russie, Moscou vacille entre les mœurs anciens et nouveaux. Aujourd'hui, ce mélange hétéroclite connaît une harmonie comme nulle part ailleurs dans le pays. L'ensemble de l'histoire de la Russie se reflète à la fois sur les palais des tsars de Moscou, les sites soviétiques et les gratte-ciels modernes.

En plus de son architecture et de ses jardins secrets atypiques, Moscou présente de nombreux centres d'intérêt pour les jeunes et accueille régulièrement des événements mondiaux importants tels que les sommets économiques, la Coupe du monde de football, les championnats du monde d'athlétisme et d'innombrables débats avec des penseurs, journalistes et politiciens. Le sport est partie intégrante de la vie étudiante. Quel que soit le sport pratiqué, vous aurez le choix entre des clubs d'étudiants (marathons gratuits) et des équipements sportifs dans les parcs de la ville.

Meilleures universités à Moscou

Higher School of Economics

La Higher School of Economics fut fondée par un groupe de professeurs d'économie qui ont relevé le défi d'instaurer un nouveau système d'enseignement pour faire face aux changements auxquels le pays était confronté. HSE devient rapidement l'une des plus jeunes universités de Russie à avoir été créée dans un contexte historique mouvementé : peu après l'effondrement de l'URSS.

Depuis lors, l'université s'est spécialisée en Sciences économiques et sociales. Elle est aujourd'hui classée par QS Top Universities 51e, 155e et 404e respectivement parmi les meilleures universités au niveau mondial. Basée à Moscou, elle s'étend sur Saint-Pétersbourg, Nijni-Novgorod et Perm. En 1997, elle devient l'une des premières universités russes à proposer des doubles diplômes en partenariat avec des universités occidentales. Ces diplômes sont accessibles dans 40 programmes : économie, finance, logistique, administration publique et municipale, informatique commerciale, sociologie, science politique, psychologie, philosophie et droit.

En outre, elle fait partie des meilleures universités russes, ayant remporté plusieurs partenariats avec des universités prestigieuses telles que la London School of Economics et la Sorbonne (Paris I). Même si la réputation de l'université s'est faite sur l'intérêt qu'elle porte aux étudiants internationaux, seulement 7 % de ses 26 408 étudiants sont des ressortissants étrangers. Notez que la maîtrise du russe n'est pas obligatoire puisque des centaines de cours enseignés en anglais. Les étudiants ayant un certificat de niveau B1 en russe, peuvent postuler aux cours enseignés en russe. Des cours de russe, très interactifs, du débutant au plus avancé, sont proposés uniquement aux étudiants qui souhaitent améliorer leur séjour en Russie et leurs compétences linguistiques.

En ce qui concerne les professeurs, Higher School Economics prend du retard et embauche très peu d'enseignants étrangers. Leur recrutement est déterminé par un comité qui favorise toujours les universitaires russes ayant fait une partie de leurs études dans des universités occidentales.

Au quotidien, les étudiants seront amenés à parcourir les deux extrémités de la ville, dépendant des matières étudiées et des horaires de cours. L'endurance sera donc votre meilleur allié puisque le campus de Moscou est réparti sur les différents quartiers de la ville. Soyez prêts à courir entre les classes, les bâtiments et les stations de métro ! Par ailleurs, ne soyez pas surpris par le retard des professeurs : c'est est tout à fait normal ! En effet, la plupart d'entre eux cumulent deux emplois et donc arrivent avec une demi-heure de retard et repartent après avoir enseigné une demie-heure tandis que certains ne prennent même pas part aux cours. Toutefois, certains professeurs exigent l'assiduité des étudiants, ce qui se reflète généralement sur les notes et peut être décisif pour savoir si l'on a réussi ou pas à un examen.

Pour vous inscrire à High School Economics, vous devrez produire les documents suivants : vos diplômes précédents agréés d'un tampon authentifié de la Cour d'Appel de la région où vous les avez obtenus, votre nouveau diplôme et vos relevés de notes certifiés par la Chambre de Commerce de la région où vous les avez obtenus. N'oubliez pas que vous devrez présenter et transmettre les originaux à votre établissement avec plusieurs mois d'avance. Enfin, notez que tous les étudiants internationaux sont éligibles pour une place au sein de la résidence universitaire.

Retrouvez plus d'informations sur la résidence et les tarifs ici.

Moscow State University (MSU)

L'Université d'État de Moscou est le plus grand et le deuxième établissement le plus ancien de Russie. Il s'agit aussi de l'un des sites les plus majestueux de Moscou. Environ 10 % des 38 150 étudiants de MSU sont des ressortissants étrangers. Être la meilleure université de Russie se traduit par la superficie de cet impressionnant campus s'étendant sur 1 000 km² et le fait de disposer de l'une des bibliothèques les plus foisonnantes de toute la Russie, regorgeant de 9 millions de livres accessibles aux étudiants et chercheurs. Dans le palmarès de l'établissement, on compte douze lauréats du prix Nobel diplômés de MSU dont Boris Pasternak (auteur de « Le Docteur Jivago »), Andrei Sakharov (pionnier du nucléaire) et Mikhaïl Gorbatchev (ancien président soviétique). En outre, MSU a plusieurs divisions dans l'ex-URSS : Sébastopol, Crimée, Astana, Kazakhstan, Tachkent, Ouzbékistan, Bakou, Azerbaïdjan, Douchanbé, Tadjikistan et Erevan, Arménie.

Moscow State University est particulièrement bien classée en mathématiques, en langues, en sciences naturelles, en informatique, en physique et en astronomie. La plupart des cours sont enseignés en russe. Seuls quelques cours de biologie, de géologie, de commerce, d'économie et de sciences politiques sont enseignés en anglais. Depuis plusieurs décennies, MSU jouit de son titre d'université la plus prestigieuses du pays. C'est aussi l'une des raisons pour laquelle elle est très sélective. Dans le but de conserver son excellence et son prestige, la sélection des candidats y est plus stricte que dans les autres grandes universités russes. D'emblée, vous devrez passer deux examens d'admission uniquement pour vous inscrire.

Retrouvez plus d'informations sur la procédure d'admission ici.

Les étudiants étrangers bénéficient d'une chambre en résidence universitaire. Certains dortoirs sont situés directement sur le campus principal, tandis que d'autres sont beaucoup plus éloignés. Les prix varient entre 60 et 190 ⬠par mois en fonction du niveau de confort de la chambre et du nombre de colocataires. Lors du choix de votre hébergement, retenez que vous ne trouverez jamais (ou du moins rarement) le même niveau de modernité, de propreté et d'espace par occupant que dans les universités occidentales. Les étudiants en Russie se voient partager leur chambre avec jusqu'à 5 colocataires. Les espaces communs tels que la salle de bain et la cuisine sont généralement en mauvais état avec des vieilles machines partagées par tout un étage.

MGIMO

Moscow State Institute of International Relations (Institut d'État des relations internationales de Moscou) est né de la scission de la faculté des relations internationales et de Moscow State University en 1944. L'institut se considère aujourd'hui comme le leader national de l'éducation et de l'expertise en relations internationales. Depuis sa création, 11 autres facultés ont été ouvertes au MGIMO. L'institut propose divers programmes enseignés en russe et/ou en anglais. L'université compte 170 universités partenaires dans 50 pays et offre sept doubles diplômes avec les meilleures universités mondiales telles que Sciences Po et St Andrews. MGIMO est non seulement réputé pour son enseignement et sa formation de haute qualité, mais il détient également le record du monde du plus grand nombre de langues enseignées dans un établissement universitaire. Les 53 langues qu'elle propose sont enseignées à un niveau avancé. MGIMO a produit de nombreux ministres des Affaires étrangères, des envoyés des Nations Unies, des ambassadeurs, des hauts fonctionnaires de l'UNESCO, de l'OSCE, de l'UE, et même des officiers du KGB. Les étudiants ont la possibilité de mettre en pratique leurs connaissances et d'améliorer leurs compétences en art oratoire et en négociation par le biais de débats avec des invités de marque ou au sein des sociétés estudiantines.

Avec 7 552 étudiants, MGIMO a un effectif beaucoup plus réduit que HSE et MSU. En revanche, il a le plus haut pourcentage d'étudiants internationaux avec plus de 17 % de ses étudiants originaires de 30 pays différents. Pour s'inscrire au MGIMO, les étudiants internationaux doivent passer un entretien et réussir à un test de langue en russe ou fournir un certificat de langue niveau B1. Les documents requis doivent être envoyés au département des étudiants internationaux entre le 20 juin et le 10 juillet. Pensez toutefois à vérifier les dates butoirs, celles-ci pouvant être mises à jour. Le campus universitaire compte 1 800 logements. Des dortoirs peuvent être fournis aux étudiants internationaux à condition d'en avoir fait la demande trois mois avant leur arrivée. Celles-ci sont plus modernes qu'à MSU. Toutes les chambres, coûtant en moyenne 100 ⬠par mois, sont partagées par un maximum de trois étudiants et comprennent des toilettes et des douches. Certaines résidences sont composées de plusieurs appartements individuels avec deux ou trois chambres pouvant accueillir jusqu'à six personnes. Ces appartements disposent de leur propre cuisine et salle de bain, mais sont situés beaucoup plus loin du campus principal.

Retrouvez plus d'informations sur MGIMO ici.

Visa étudiant pour la Russie

Pour pouvoir étudier en Russie, vous aurez besoin d'un visa. Si vous résidez déjà en Russie avec un visa travail lors de votre inscription à l'université, votre visa vous permet de continuer à travailler si vous le souhaitez. Si vous n'avez pas de visa, vous devrez en faire la demande. Une fois votre demande acceptée, l'université vous enverra une lettre de validation qui vous permettra de demander un visa dans votre pays d'origine. Les documents requis pour un visa d'étudiant peuvent varier d'un pays à l'autre. Dans la plupart des cas, vous devrez fournir au consulat ou à l'ambassade russe les documents suivants :

  • Votre passeport
  • Une copie des deux premières pages de votre passeport
  • Une photo d'identité
  • Un formulaire de demande dûment rempli
  • Une attestation d'assurance valable pour les trois premiers mois de votre séjour
  • La lettre de validation de l'université
  • La quittance du paiement des frais de visa

Job étudiant et stage à Moscou

Même si vivre en résidence universitaire s'avère être le moyen d'hébergement le plus économique, certains préfèrent le confort et l'indépendance d'un appartement individuel. Si votre choix se porte sur un logement individuel, vous devrez trouver un emploi pour être en mesure de payer le loyer et les charges. Officiellement, les ressortissants étrangers détenteur d'un visa étudiant ne sont pas autorisés à travailler pendant leur séjour en Russie. Néanmoins, si vous trouvez une entreprise prête à vous parrainer, vous pourrez exercer une profession. Il s'agit du moyen le plus efficace d'allier études et travail. Certains étudiants étrangers n'hésitent pas à enfreindre la règle en donnant des cours particuliers à domicile ou en faisant du télétravail. Ils sont ensuite payés en espèces pour dissimuler toutes activités bancaires et ainsi éviter tous soupçons.

Vous l'aurez donc compris : les stages ne sont pas rémunérés en Russie. Cependant, certaines entreprises, faisant fi aux réglementations, rémunèrent leurs stagiaires en espèces. Sachez que la rémunération d'un stage reste à la discrétion de l'entreprise qui vous accueille. Si vous souhaitez bénéficier d'une compensation financière ou même d'un salaire, il faudra négocier avec votre employeur. Dans certains cas, particulierement au Higher School of Economics, l'université accepte des stages effectués jusqu'à un an avant le début du cours.Les étudiants doivent toutefois produire un rapport de stage agrémenté d'une lettre signée et tamponnée par l'entreprise. Il est préférable de vérifier au préalable auprès du conseiller pédagogique si votre université prend en compte les stages précédents. Pour alternative à ceux qui n'ont pas encore trouvé de stage, votre université en Russie peut vous aider dans vos recherches. Certains établissements russes disposent d'une liste de partenaires susceptibles d'accepter quelques étudiants. Il faudra toutefois passer par le processus de sélection classique : postuler, écrire une lettre de motivation, etc. Votre conseiller pédagogique vous fournira également la convention de stage qui devra être signée par vous et l'entreprise.

Frais scolaires et bourses

Higher School of Economics

Pour une année au HSE, comptez entre 3 000 et 5 400 â¬. Les étudiants en échange universitaire, en visite ou en double diplôme peuvent demander une bourse à leur université d'origine. Une règle s'applique pour chaque individu détenteur d'un diplôme russe : vous pouvez tenter votre chance en demandant la bourse offerte par le gouvernement russe aux étudiants étrangers. Ces bourses couvrent la totalité des frais de scolarité. Qui plus est, les étudiants bénéficient, à travers leur carte d'étudiant, d'une somme additionnelle, à condition qu'ils choisissent de se loger dans un dortoir universitaire.

Moscow State University

Les frais de scolarité varient entre 2 850 et 5 830 ⬠par an. Malheureusement, l'université n'offre pas de bourses aux étudiants internationaux. En revanche, les étudiants en programme d'échange peuvent postuler aux offres de bourses disponibles dans leur pays d'origine tandis que les étudiants russes titulaires d'un diplôme russe peuvent prétendre aux bourses offertes par le gouvernement russe.

MGIMO

La plupart des programmes de premier et de troisième cycle coûtent entre 6 000 et 7 100 ⬠par an. L'institut n'offre pas de bourses aux étudiants étrangers, mais vous pouvez demander la bourse du gouvernement russe. Les différentes étapes de la procédure sont expliquées ici.

Trouver un logement à Moscou

Soif d'indépendance et d'intimité ? Les résidences universitaires ne sont probablement pas le type d'hébergement adapté à vos désirs. Si partager les espaces communs (salle de bain, cuisine, etc.) mais avoir votre propre chambre est votre seule exigence, alors vous pouvez trouver une chambre décente à partir de 365 ⬠par mois. Par ailleurs, comptez à partir de 610 ⬠pour un F2.

Liens utiles:

La vie étudiante à Moscou

S'il y a bien une raison pour laquelle Moscou ne cesse d'attirer les étudiants internationaux, c'est pour son dynamisme, mais aussi pour les nombreux avantages qu'elle offre à ses étudiants. En effet, cette capitale ardente pourrait être l'un des meilleurs endroits pour profiter de votre vie étudiante. Votre statut vous permettra de bénéficier d'importantes réductions, ainsi que des entrées gratuites selon la visite. Entre les activités sportives, les masters classes, les rencontres linguistiques, les festivals folkloriques, les marchés animés, les concerts en plein air et les spectacles, vous n'aurez pas une minute pour vous ennuyer ! Vous pouvez également visiter quelques-uns des 447 musées de la ville, des expositions, 159 théâtres, des cathédrales et églises, et d'autres sites historiques et culturels, ainsi que des centres d'art moderne (Winzavod, Flacon, Artplay). Le théâtre le plus majestueux de Russie, le Bolchoï, propose entre 30 et 84 billets par spectacle aux étudiants à un prix réduit (1,50 â¬).

Liens utiles (en russe):

Sachez que la plupart des universités disposent d'un carnet d'associations d'étudiants qui organisent chaque semaine des événements à Moscou intra-muros, mais aussi en banlieue. Ces associations mettent également en relation les étudiants entre eux. Ainsi, les étudiants locaux peuvent s'associer aux nouveaux arrivants, les aider et les conseiller.

Se déplacer à Moscou

La ville la plus peuplée d'Europe, vous réserve une bonne et mauvaise nouvelle. La mauvaise nouvelle est que vous devrez parfois faire des trajets de plusieurs heures pour arriver à destination. La bonne nouvelle est que son système de transport est très efficace et peu coûteux pour les étudiants. Pour le métro, la carte illimitée coûte 5 ⬠par mois et 5 ⬠également pour un accès à tous les bus, trams et trolleybus. Saviez-vous que le métro de Moscou était l'un des plus profonds au monde ? En réalité, il servait de bunker pendant la Seconde Guerre mondiale. Prenez le temps d'y admirer son magnifique décor intérieur. La ville est également desservie par 905 lignes de bus, trolleybus et tramways. Aujourd'hui, plusieurs stations de bus et métro modernes, possèdent des prises USB et offrent gratuitement le wi-fi.

Coût de la vie à Moscou

Si vous souhaitez vivre hors campus, il est recommandé de prévoir un budget adapté à votre choix de logement. Si les résidences universitaire vous conviennent, seule la nourriture sera votre principale dépense. Attendez-vous à débourser au moins 220 ⬠par mois au supermarché, 2,20 ⬠par jour pour le déjeuner à la cantine du campus et 9 ⬠par jour pour manger dans un restaurant décent. Dans le centre-ville, une course en taxi vous coûtera entre 2,20 et 6,60 ⬠selon le temps et la distance parcourue. La ville compte un grand nombre de compagnies de taxi offrant des prix compétitifs et plusieurs méthodes de paiement.

En septembre 2017, Uber était l'application la plus utilisée offrant ainsi des prix attractifs et un meilleur service client. Méfiez-vous des taxis Yandex qui ne sont pas toujours réactifs face aux plaintes des clients et proposent pas de remboursements ou de remises lorsque leur application ou leur site Web plantent. Vous serez donc contraint de payer pour une course non réalisée. Évitez également les taxis non officiels lorsque vous voyagez seul.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.