passeport norvegien
Shutterstock.com
Actualisé le mois dernier

La Norvège fait actuellement partie des destinations les plus prisées parmi les expatriés. Cela explique peut-être le durcissement des conditions requises pour les séjours de plus de 90 jours si vous n'êtes pas citoyen nordique ou de l'UE-EEE. Dans le même esprit, les frais de permis de séjour ont augmenté au début de 2018. Le bon côté, c’est la simplicité des procédures, comme l’explique le site web du département d’immigration de Norvège.

Pour les citoyens nordiques

C'est le scénario le plus simple : si vous êtes citoyen d'un pays nordique, vous n'avez pas besoin de permis pour séjourner en Norvège. Les citoyens suédois, danois, islandais ou finlandais peuvent séjourner jusqu’à 6 mois en Norvège sans devoir demander un quelconque permis. Au-delà de 6 mois, cependant, ils doivent d’enregistrer auprès du Registre national dans les huit jours qui suivent leur arrivée en Norvège. La Norwegian Tax Administration fournit toutes les informations nécessaires sur la documentation requise ici.

Pour les citoyens de l'UE-EEE

Si vous êtes ressortissant de l'UE-EEE, vous pouvez séjourner en Norvège et commencer à travailler (ou à chercher du travail) immédiatement. Gardez toutefois à l’esprit que trois mois au plus tard après votre arrivée dans le pays, vous devez vous inscrire auprès de la police. L'inscription est gratuite et se fait une seule fois.

Si vous vous inscrivez en tant que demandeur d'emploi, vous avez six mois pour trouver du travail. En cas de recherche infructueuse pendant cette période, vous devez quitter le pays pour avoir le droit de revenir.

Si vous obtenez un emploi en Norvège avant de vous inscrire, vous devez fournir à la police un certificat de travail, qui vous sera remis par votre employeur. Vous trouverez plus d'informations et de détails pertinents sur la documentation requise ici.

 Bon à savoir :

Une fois inscrit, vous pouvez obtenir une immatriculation norvégienne et une carte de déduction fiscale dont vous aurez besoin pour ouvrir un compte bancaire et bénéficier de prestations de soins de santé entre autres. L’immatriculation norvégienne facilitera également la location d'un logement et la recherche d'un emploi.

Pour les citoyens hors UE-EEE

Si vous êtes citoyen d'un pays hors UE / EEE, vous aurez besoin d'un visa de visiteur pour entrer en Norvège. La taxe pour le visa de visiteur est de 60 euros, plus les frais de service du centre de demande de visa.

Si vous souhaitez travailler en Norvège et/ou rester après l'expiration de votre visa, vous aurez besoin d'un permis de séjour (qui coûte à ce jour 540 euros). Il existe différents types de permis de séjour selon que vous vous identifiiez en tant que :

  • Travailleur qualifié (vous avez une formation supérieure et avez reçu une offre d'emploi ou une entreprise),
  • Travailleur saisonnier,
  • Demandeur d'emploi
  • Marin

Les frais de permis sont plus ou moins les mêmes dans tous les cas.

 Bon à savoir :

Si vous êtes chercheur / conférencier, employé d’une entreprise internationale, expert technique, médecin, athlète, prédicateur religieux, journaliste / photographe ou membre de l’équipage de conduite / transport international, vous pouvez travailler en Norvège durant trois mois sans permis de séjour. Vous pouvez trouver plus de détails sur les cas d'exception ici.

 Lien utile :

Certificat d’emploi en Norvège

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.