Le marché du travail à Séville

Le marché du travail à Séville
shutterstock.com
Actualisé 2021-12-07 10:46

Outre le soleil, le rythme de vie lent et tous les autres avantages de la vie dans une ville méditerranéenne culturellement riche, Séville est également un lieu qui regorge d'opportunités d'emploi. En tant qu'emplacement du seul port intérieur du pays, Séville est un centre commercial important pour le sud de l'Espagne et abrite de prestigieux parcs technologiques.

Le Parque Tecnológico y Aeronáutico Aeropolis est un parc d'affaires dédié à l'industrie aéronautique et aérospatiale, tandis que le Parque Científico y Tecnológico Cartuja (PCT Cartuja) accueille plus de 300 organisations dans de nombreux secteurs. Celles-ci comprennent la biomédecine, la biotechnologie, la gestion des connaissances, l'environnement, les télécommunications et l'informatique, ainsi que la microélectronique.

Des dizaines de centres de recherche, de fondations de gestion de la recherche et de centres d'enseignement sont également présents sur le site. Les autres piliers de l'économie locale sont le tourisme, les services financiers et l'agriculture.

Les perspectives économiques de Séville

L'impact économique du coronavirus a laissé des traces à Séville. La province a clôturé l'année 2020 avec une baisse de son produit intérieur brut annuel de 9,8 %. Cette baisse est inférieure à celle de 10,3 % enregistrée dans le reste de l'Andalousie et à celle de 11 % enregistrée dans l'ensemble du pays. Bien que le PIB ait subi une baisse substantielle, il existe des signes de reprise économique. Le Collège des économistes et l'Université Loyola prévoient que le produit intérieur brut de Séville pourrait croître de 4,9 % par an. Dans ce scénario, la province atteindra les niveaux d'activité économique de 2019 en 2023.

Les mêmes chercheurs s'attendent à ce que le nombre de personnes employées augmente de 0,8 %, pour atteindre une moyenne de 716 000 emplois. Par conséquent, le taux de chômage devrait baisser pour s'établir à 23,6% de la population active.

Le marché du travail local

Séville, comme le reste du pays, a un marché du travail très compétitif. Il était déjà assez difficile de trouver un emploi stable et bien rémunéré avant l'apparition de la pandémie de COVID-19. Vous devez être prêt à affronter la concurrence d'un grand nombre de personnes, en particulier les hispanophones de naissance. Cela dit, il existe en Espagne des secteurs d'emploi spécifiques où des postes sont vacants parce qu'ils sont difficiles à pourvoir, notamment les emplois hautement qualifiés. Cela signifie que vous aurez peut-être peu de concurrence à craindre.

Vous pouvez trouver ces types d'emplois sur la liste des professions en pénurie - búsqueda de ocupaciones de difícil cobertura - dans chaque région d'Espagne. Il suffit de sélectionner Séville dans le menu déroulant du site web pour obtenir la liste des postes vacants. Cette liste comprend aussi parfois des postes moyennement ou hautement qualifiés, tels que des ingénieurs de production, des professeurs de langues et des experts en informatique.

Par ailleurs, vous ne devez pas nécessairement attendre que des postes se libèrent. Vous pouvez toujours envoyer votre CV et une lettre de motivation aux entreprises. En Espagne, c'est parfois un excellent moyen d'accéder à un emploi. Vous devrez vous assurer que vous adressez votre lettre à la bonne personne dans les entreprises que vous ciblez. Vous pouvez consulter la vaste base de données de Kompass Espagne pour trouver les sites web des entreprises et les contacts appropriés.

Pour augmenter vos chances de réussite, vous devez maîtriser l'espagnol. Toutefois, il existe des emplois anglophones, comme le travail saisonnier pour les touristes, les emplois dans la restauration, les agents immobiliers et l'enseignement de l'anglais.

Salaires à Séville

Le salaire moyen d'une personne travaillant à Séville est de 28 121 €, ce qui équivaut à un taux horaire de 14 €.

Selon l'Institut de recherche économique, les salaires annuels typiques de la ville sont les suivants :

  • Pharmacien - 49 964 euros.
  • Infirmier diplômé - 31 732 euros.
  • Plombier - 29 236 euros.
  • Enseignant - 26 965 euros.
  • Entraîneur personnel - 20,328 euros.
  • Barman - 15.506 euros
  • Employé de banque - 15 506 euros
Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.