Conduire en Espagne

Conduire en Espagne
Shutterstock.com
Actualisé 2021-12-13 12:27

L'Espagne est un grand pays doté d'un réseau routier étendu et moderne, facile à utiliser. Toutefois, les expatriés non hispanophones peuvent avoir besoin d'un peu de temps pour s'habituer aux panneaux de signalisation écrits en espagnol, en basque ou en catalan, selon la région. De plus, les voitures roulent à droite de la route, ce qui peut être différent de votre pays d'origine.

Avant de prendre le volant d'une voiture en Espagne, lisez ce guide court mais essentiel sur la conduite dans votre nouveau pays. Si vous êtes titulaire d'un permis de conduire étranger, vous pouvez conduire sur les routes espagnoles, mais vous devrez l'échanger contre un permis de conduire espagnol. Le moment où vous devez le faire dépend de votre pays d'origine.

Si vous venez d'un pays hors de l'Union européenne, vous pouvez utiliser votre permis et conduire librement pendant les six premiers mois de votre séjour dans le pays ou jusqu'à deux ans si vous venez de l'UE ou de l'EEE. Une fois ces périodes écoulées, vous devez obtenir un permis de conduire espagnol.

Comment convertir votre permis de conduire en Espagne ?

En tant que résident espagnol d'un pays de l'UE-EEE, vous pouvez échanger votre permis de conduire national contre un permis espagnol. C'est également possible si votre pays a signé des accords avec l'Espagne, comme la Corée du Sud, le Japon, l'Argentine, la Colombie, l'Équateur, le Pérou, l'Uruguay, le Maroc et le Chili.

Il vous suffit de fournir les éléments suivants à votre bureau local de la circulation :

  • Des documents d'identité valides, tels que votre passeport
  • Preuve de résidence en Espagne, c'est-à-dire votre carte/certificat de résidence
  • NIE
  • l'original de votre permis de conduire
  • Deux photos récentes au format passeport
  • une déclaration certifiant que vous n'avez pas été privé de votre droit de conduire dans votre pays d'origine.

Il peut également vous être demandé de:

  • fournir un certificat attestant que vous n'êtes pas titulaire d'un autre permis de conduire délivré dans un autre pays
  • Fournir une déclaration officielle du consulat ou de l'ambassade de votre pays prouvant que votre permis de conduire national est authentique et valide.
  • Passer un examen médical.

Vous recevrez ensuite par courrier votre permis espagnol, renouvelable tous les dix ans jusqu'à l'âge de 65 ans et cinq ans après 65 ans.

Important :

Si vous n'obtenez pas un permis de conduire espagnol après six mois ou deux ans de résidence en Espagne et que vous vous faites prendre, vous risquez une amende.

Demander un permis de conduire espagnol

Si vous êtes un citoyen d'un pays hors de l'UE-EEE et que vous ne pouvez pas échanger votre permis, vous devrez passer l'examen de conduite espagnol. Celui-ci comprend une épreuve théorique écrite et une épreuve pratique. Avant de les passer, vous devez prendre des leçons auprès d'une auto-école reconnue.

Pour l'examen écrit, vous devrez répondre à 30 questions en anglais en 30 minutes. Ces questions porteront sur des sujets tels que les panneaux de signalisation et le code de la route. Pour réussir, vous ne devez pas avoir plus de trois questions fausses.

Pour plus d'informations sur la conduite en Espagne et l'obtention d'un permis de conduire espagnol, contactez l'ambassade ou le consulat de votre pays d'origine.

Code de la route et sécurité routière en Espagne

Si vous avez l'intention de conduire sur les routes espagnoles, il est bon de vous familiariser avec le code de la route du pays. Voici quelques règles et règlements pour vous aider à démarrer.

Pour conduire en Espagne, vous devez avoir 18 ans ou plus.

Pour louer une voiture, vous devez avoir 21 ans ou plus.

La vitesse maximale sur les autoroutes espagnoles (autopistas) est de 120 km/h.

La vitesse maximale autorisée dans la majorité des rues espagnoles est de 30 km/h.

La vitesse maximale sur les routes à deux voies ou plus dans chaque sens est de 50 km/h.

Vous devez avoir dans votre voiture deux triangles de signalisation à utiliser en cas de panne de votre véhicule.

Vous devez avoir au moins deux vestes à haute visibilité dans votre voiture. Si vous vous arrêtez, tombez en panne et sortez sur la route, vous devez en porter une.

La loi interdit l'utilisation des téléphones portables au volant, même si vous êtes à l'arrêt aux feux de signalisation. Vous pouvez utiliser des dispositifs mains libres, mais ceux-ci doivent être entièrement mains libres, donc pas d'écouteurs ou d'oreillettes.

Une trousse de premiers secours n'est pas légalement obligatoire dans une voiture, mais elle est recommandée.

Pour la plupart des conducteurs, la limite légale d'alcoolémie est de 0,5 milligramme d'alcool par millilitre de sang. Il n'est pas facile de calculer ce que cela représente, mais deux bouteilles de bière vous feront presque certainement dépasser la limite, tout comme plus d'un verre et demi de vin. La limite pour les conducteurs titulaires d'un permis depuis moins de deux ans est de 0,3 milligramme d'alcool par millilitre de sang.

Triangles de signalisation

Actuellement, si votre voiture tombe en panne, vous êtes censé placer deux triangles de signalisation rouges derrière le véhicule en panne pour avertir les autres automobilistes qu'il y a un problème. L'abandon de votre véhicule met votre sécurité en péril, en particulier sur une autoroute très fréquentée, c'est pourquoi les triangles sont progressivement supprimés. D'ici au 1er janvier 2026, chaque voiture devra être équipée d'une balise de détresse V16.

La balise de détresse est un feu clignotant jaune/orange à 60 degrés avec une base magnétique qui est placée sur le toit de la voiture en cas de panne/urgence. Cela signifie que le conducteur n'a pas besoin de sortir du véhicule. Une fois activée, la balise envoie votre position à la DGT (Dirección General de Tráfico) toutes les 100 secondes. L'information peut ensuite être envoyée de manière anonyme au panneau électronique de signalisation routière le plus proche de votre position pour avertir les autres conducteurs d'un incident.

Les balises V16 sont dotées de la technologie Bluetooth et peuvent donc être connectées à un téléphone portable, ce qui permet aux utilisateurs de demander une assistance routière. Bien que les conducteurs puissent utiliser les triangles pendant quelques années encore, les balises sont en service depuis le 1er juillet 2021.

Bon à savoir :

Si vous apportez votre propre véhicule en Espagne, vous devrez l'immatriculer auprès des autorités après six mois et faire changer les plaques d'immatriculation pour des plaques espagnoles. Vous devrez également l'assurer, ce qui peut impliquer que la compagnie d'assurance exige que votre voiture passe un contrôle technique (ITV).

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.