quartier d'affaires de Kuala Lumpur
Shutterstock.com
Actualisé il y a 3 mois

En tant que centre commercial en Asie du Sud-Est, la Malaisie attire les investisseurs étrangers des quatre coins du monde. Grâce à son vaste réseau de transports, le pays est bien desservi et est considéré comme étant une base accessible à partir de laquelle faire des affaires, en particulier dans les domaines industriels, des services ou de l’exportation industrielle.

La Malaisie est la 18ème plus grande économie d’exportation au monde, et a expédié pour 189,6 milliards de dollars de marchandises à l'échelle mondiale en 2016. Ses trois principales exportations sont les équipements électriques, y compris les circuits intégrés, les combustibles minéraux, y compris le pétrole, et les machines, dont les ordinateurs et les téléphones.

Les statistiques de la base de données des Perspectives de l'économie mondiale du Fonds Monétaire International montrent que le produit intérieur brut total de la Malaisie s'élevait à 863,8 milliards de dollars en 2016. Cela signifie que les exportations représentaient environ 21,9% de la production économique totale de la Malaisie.

La plupart des entrepreneurs étrangers choisissent de s’installer à Kuala Lumpur, mais plusieurs campagnes et initiatives de développement à travers le pays ont été conçues pour attirer les investissements étrangers qui prennent de l’ampleur dans des lieux comme Johor Bahru.

Quel genre d’entreprises pouvez-vous créer en tant qu’étranger ?

Vous devez d’abord vérifier que le type d’affaires que vous souhaitez faire est autorisé pour les étrangers en Malaisie. Le gouvernement souhaite s’assurer qu’il y a assez de travail pour les Malais, donc les étrangers ne sont pas encouragés à développer des entreprises ou à postuler à des offres dans certains secteurs gouvernementaux, comme les domaines médicaux, pharmaceutiques, le textile, les minéraux, le bois et l’industrie alimentaire.

En revanche, la Malaisie s’attache à attirer les étrangers sur les secteurs industriels et les services. Le nouveau modèle économique du gouvernement a été conçu pour propulser la Malaisie d'une économie à revenu intermédiaire vers une économie à revenu élevé, et une plus grande importance sera accordée au développement du secteur des services pour soutenir l'économie. Dans le 11ème Plan de la Malaisie 2016-2020, le secteur des services a été cité comme étant le principal moteur de la croissance économique. Les principaux facteurs de croissance devraient être les sous-secteurs du commerce de gros et de détail, des services financiers et des communications, et le secteur des services devrait croître de 6,8% par an et contribuer à hauteur de 56,5% au PIB en 2020, tout en permettant la création de 9,3 millions d'emplois.

En reconnaissance la croissance potentielle dans le secteur des services, le gouvernement malaisien a décidé de libéraliser 27 sous-secteurs des services en 2009 pour attirer davantage d’investissements étrangers et d’amener plus de professionnels. Ces sous-secteurs incluent la santé et les services sociaux, le tourisme, les services de transport, les services aux entreprises et les services informatiques. Le gouvernement a libéralisé sept secteurs supplémentaires en 2012 pour permettre une participation en actions étrangères allant jusqu’à 100% par phases. Ces secteurs incluent les télécommunications, les soins de santé, les services professionnels, environnementaux et d’éducation.

Types d'entités commerciales pour les étrangers

Les trois types d'entités commerciales les plus couramment adoptées par des étrangers en Malaisie sont la société à responsabilité limitée, la société de Labuan et le bureau de représentation.

La société à responsabilité limitée

Les entreprises internationales dans les secteurs industriels ou des services peuvent typiquement avoir des activités en Malaisie sans restriction, car le gouvernement souhaite encourager la croissance de l’exportation, le transfert de connaissances et la création d’emploi dans ce secteur.

Les étrangers sont autorisés à enregistrer un Sendirian Berhan en Malaisie avec 100% de propriété étrangère, en fonction de l'entreprise. C'est l'équivalent local d'une société à responsabilité limitée ou LLC, et c’est le moyen le plus commun pour investir dans le pays. La participation étrangère à 100% est autorisée pour les entreprises dans la plupart des industries, et l’Autorité malaisienne de développement des investissements (MIDA) continue d’alimenter une liste détaillée des entreprises ouvertes à l'investissement étranger en Malaisie.

Deux des gérants de la société doivent être des résidents permanents en Malaisie, et une société à responsabilité limitée doit avoir entre deux et 50 membres. La société doit également avoir un minimum de deux actionnaires.

Vous pouvez vous inscrire en tant que société à responsabilité limitée auprès de la Commission des entreprises de Malaisie (SSM).

Pour enregistrer votre activité en tant que société à responsabilité limitée en Malaisie, vous devrez décider de la catégorie.

Si vous souhaitez que votre entreprise soit 100% étrangère, vous devrez avoir un capital libéré minimum de 500,000 RM pour les sociétés de conseil et cabinets d’expertise, et 1 million RM pour l’import-export, les restaurants et les entreprises commerciales. Pour que votre licence commerciale soit approuvée dans le cadre d’une structure à 100% détenue par des étrangers, vous devrez également prouver que l'entreprise bénéficiera à l'économie malaisienne et créera des emplois.

Alternativement, si vous souhaitez enregistrer votre entreprise en tant que joint-venture avec un partenaire malaisien qui aura un contrôle minimum de 50%, vous devrez disposer d'un capital libéré minimum de 350,000 RM avec un capital autorisé de 500,000 RM.

Il est important de noter que le gouvernement malaisien encourage tous les propriétaires d’entreprise à employer des citoyens malaisiens, à l’exception des actionnaires et du poste de directeur, mais ce n’est pas garanti immédiatement.

La société de Labuan

Labuan est en train de devenir un centre off-shore régional avec une faible juridiction fiscale. Les entreprises de Labuan peuvent louer des propriétés en Malaisie, mais elles ne sont pas autorisées à faire des ventes dans le pays, donc elles ne sont pas adaptées aux entreprises internationales qui espèrent vendre aux clients malaisiens. Cependant, la création d'une société à Labuan est utile pour les entrepreneurs qui établissent une entreprise de services financiers, de distribution ou de commerce international. Une société de Labuan est également utile pour les entreprises de distribution régionale, car les importations et les exportations à destination et en provenance de Labuan sont exonérées de droits.

Les étrangers peuvent être propriétaire à 100% de l’entreprise et la fusion est rapide et abordable. Les expatriés peuvent demander un permis de travail de deux ans à entrées multiples à partir du moment où l’entreprise a été constituée.

Vous pouvez vous inscrire en tant que société de Labuan auprès du Centre International Financier et Commercial (IBFC).

Le bureau de représentation (ou bureau régional)

Le bureau de représentation est le moyen adéquat pour qu’une équipe étudie le marché malaisien. Cette entité commerciale n’est pas soumise à l’impôt sur les sociétés, mais elle ne peut pas non plus générer de revenu ou être impliquée dans aucune forme d’activité commerciale. Elle peut être en revanche utilisée pour représenter le siège social avec des activités de soutien, comme l'étude de marché et le développement de produits, la planification ou la coordination, le renforcement de la marque et le service après-vente.

Elle permet en réalité aux entreprises étrangères d’avoir une présence en Malaisie pendant deux à cinq ans afin d’explorer et d’analyser les opportunités, entreprendre des études de faisabilité et décider si oui ou non la Malaisie est l’endroit idéal pour lancer l’entreprise.

Les expatriés peuvent être employés dans un bureau de représentation ou régional, mais le nombre autorisé dépend des fonctions et des activités du bureau. L’organisation du bureau ne doit pas nécessairement être enregistrée en vertu de la loi sur les entreprises malaisiennes de 1995, mais ses dépenses prévues doivent être d’au moins 300,000 RM par an.

Autres options d’entités commerciales

Entreprise individuelle / Partenariat

C’est le moyen le plus facile et le moins cher d’établir une entreprise en Malaisie, et ce type appartient et est géré par une seule personne, sans distinction légale entre le statut de propriétaire et l’entreprise. Cela signifie que l’entreprise est soumise à l'impôt sur le revenu du propriétaire, et non à l'impôt sur les sociétés. Cependant, il n'y a presque aucune protection pour le propriétaire de l'entreprise, il est donc conseillé d'incorporer une LLC à la place.

Entreprise en zone franche

Ce statut est populaire pour les entreprises étrangères qui sont dans le commerce de l'exportation car elle utilise pleinement les ports et les zones franches en Malaisie. Les entreprises qui souhaitent utiliser la Malaisie comme base de fabrication ou de distribution régionale peuvent bénéficier des zones franches si la plupart de leurs activités sont menées à l'extérieur du pays.

Comment enregistrer une entreprise

La Commission des entreprises de Malaisie (SSM) sert d'agence pour incorporer et enregistrer des entreprises des entreprises en Malaisie. Pour enregistrer votre entreprise, vous devez suivre ces étapes.

Une recherche de nom doit être effectuée pour déterminer si le nom proposé de votre entreprise est disponible pour l'enregistrement. Le nom doit être le même que celui enregistré dans le pays d'origine de votre société. Pour postuler à la recherche de nom, vous devrez soumettre un formulaire 13A de CA (demande de disponibilité de nom) dûment rempli à la SSM, et payer des frais de 30 RM pour chaque nom appliqué.

Après avoir reçu l’autorisation du nom de votre entreprise, vous avez ensuite trois mois pour soumettre les documents suivants pour l’enregistrement :

  • Une copie certifiée conforme du certificat d’incorporation ou d’enregistrement de l’entreprise étrangère
  • Une copie certifiée conforme de la charte, du statut ou du mémorandum de l’entreprise étrangère, ou tout autre document permettant de définir sa création.
  • Formulaire 79 (Déclaration par une société étrangère donnant des détails sur les administrateurs et modifications des détails)
  • Une déclaration de nomination ou une procuration autorisant la(es) personne(s) résidant(es) en Malaisie à accepter, au nom de la société étrangère, les notifications qui doivent être signifiées.
  • Formulaire 80 (Déclaration statutaire par l’agent de la compagnie étrangère)
  • La copie originale du formulaire 13A et une copie de la lettre de la SSM autorisant le nom de la compagnie étrangère

Un certificat d’enregistrement sera ensuite émis par la SSM si vous avez respectez toutes les conditions.

Frais de création

Pour créer une entreprise en Malaisie, vous devrez payer des frais d’admission pour l’entité commerciale qui correspond le mieux à votre situation, en tenant compte que chaque autorité a ses propres exigences et procédures. Vous devez également autoriser suffisamment de licences commerciales multiples, un dépôt pour un espace de bureau ou un magasin, un dépôt de compte bancaire initial, des réglementations fiscales et des procédures de conformité et de maintenance. Une ventilation des coûts pertinents peut être consultée sur le site de l'Autorité Malaisienne d'Investissement.

 Liens utiles :

Malaysian Investment Development Authority (MIDA)
Les secteurs ouverts aux ressortissants étrangers
Companies Commission of Malaysia (SSM)
Incorporation of foreign company
MICCI – Malaysia International Chamber of Commerce and Industry
MACS - Association Malaysian company secretaries
Malaysia Business Registration

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.