La cuisine locale à Cape Town
shutterstock.com
Actualisé il y a 7 mois

Voici comment profiter au mieux de l'extraordinaire diversité gastronomique proposée par la ville du Cap.

Autant clarifier rapidement les choses : l'Afrique du Sud n'est pas une nation connue pour sa cuisine. On peut même probablement s'aventurer à dire qu'elle est particulièrement faible et limitée en terme de spécialités gastronomiques.

Il y a bien l'institution du Braai ' l'équivalent local ultra ritualisé du barbecue ' célébré toute l'année entre amis et particulièrement le 24 septembre à l'occasion du Heritage Day, journée fériée dans le pays. Les viandes notamment d'agneau et de bœuf sont, il est vrai, assez exceptionnelles. Le Game n'est pas en reste avec l'autruche, les diverses antilopes, le crocodile ou le phacochère par exemple. Les Boerewors, saucisses locales très prisées dans toutes les communautés, sont également incontournables. Enfin le Biltong, viande séchée épicée mise au point par les Afrikaners lors du Grand Trek vers l'intérieur aride des terres au 19ème siècle pour fuir l'invasion anglaise, est proposée à tout apéritif qui se respecte mais aussi aux petits enfants dès leur plus jeune âge afin qu'ils se fassent les dents.

Il existe également la cuisine (improprement) appelée Cap Malaise, ramenée par tous les esclaves ramenés de force entre le 17ème et le 18ème siècle depuis l'Asie du sud-est (Indonésie, Malaisie, Inde, Bangladesh, mais aussi Madagascar) pour participer à la construction du Cap : des currys doux accompagnés de rotis - genre de nan indiens locaux - des ragoûts d'agneau comme le Waterblomtjiebredie, des sortes de hachis de viande épicée comme le fameux Bobotie, ou encore les Samosas, petits beignets souvent végétariens.

Le Pap, bouillie de farine de maïs traditionnelle quasi identique à la polenta, est quant à lui la base culinaire de la communauté Noire, et est cuisinée à toutes les sauces, en accompagnement de tous les plats.

Les desserts les plus connus sont le Malva Pudding, directement inspiré des puddings anglais, ou la Milktaart, la tarte au lait venue de Hollande.

Les distilleries de gin et de bière craft locales sont bien développées au Cap, mais c'est évidemment la viticulture, vieille de plus de 300 ans, qui fait la fierté de la région : en effet, 90% des vins sud africains sont produits dans le Western Cape. Certains obtiennent depuis plusieurs années de nombreuses récompenses oenologiques et bénéficient d'une bonne réputation dans le monde.

Sachez enfin qu'il n'existe pas de « cuisine de rue » en Afrique du Sud, à l'instar de l'Asie par exemple. En dehors des braais des townships et le Shisa Nyama, tout se fait à la maison ou dans les restaurants.

A ce sujet, la grande force du Cap tient justement à la haute qualité, la grande diversité et l'excellent rapport qualité prix des restaurants de la ville. En effet, celle-ci s'est considérablement développée d'un point de vue gastronomique au cours des dix dernières années. Cape Town n'est d'ailleurs pas très représentative du reste du pays où la cuisine reste bien souvent, en dehors de Johannesburg, très limitée. Au mieux roborative, et au pire majoritairement représentée par les chaînes de fastfood historiquement implantées durant l'apartheid comme Spurr, Nando's ou KFC.

Un peu comme Londres, Cape Town propose à défaut d'une cuisine locale étendue, un grand nombre d'autres gastronomies du monde, toutes très bien représentées : française, italienne, thaïe, chinoise, mexicaine, etc. Seule les cuisines japonaise (traditionnelle) et libanaise peinent à se faire une place au cœur de cette proposition culinaire très riche.

A savoir : en saison haute (novembre - février) il est absolument nécessaire de réserver sous peine de vous retrouver le bec dans l'eau. Sachez aussi que, sauf exception ou signalé sur la facture, le service n'est en général pas compris dans les restaurants du Cap. Il convient donc de laisser un pourboire de 15% si le service a été exceptionnel, 10% en moyenne et 5% lorsque vous sortez très insatisfait de l'expérience.

Pour finir, vous proposer une liste exhaustive de lieux à découvrir serait difficile d'autant que la scène culinaire du Cap évolue souvent et rapidement. Mais voici, à date, quelques idées que nous partageons avec vous :

Incontournables de haute gastronomie

Waterkloof, La Colombe, Greenhouse, Fynbos, The Test Kitchen, Terroir, Chef's Warehouse à Beau Constantia, Overture, Chef's Table, Equus, TjingTjing (le gastro)

Valeurs sûres de cuisine française ou européenne

Aubergine, Villa 47, Burrata, Il Leone, True Italic, Café Swann (crêperie)

Des ambiances bistro

Upperbloemen, La Tête, Jansen, Short Market Club, Belly of the Beast, Spek&Bone, Chefs, La Cuccina

Burgers

Dog's Bollocks, Burgers and Lobsters, Chippies Prego, De Vrije

Poissons et crustacés

Pigalle, Willoughby & co, Cod Father, Sea Breeze, Mussel Monger, Panama Jack

Viandes

Carne, Buchers Shop, Nelson's Eye

Cuisine locale

Jonkershuis (Groot Constantia), Lekka Kombuis Chez Gamida (BooKap)

Mexicain

La Taqueria, El Burro

Asiatique et fusion

Haiku, Umi, Cheyne's, Kyoto Garden, South China Dim Sum, Tjing Tjing, The Commissary, Downtown Ramen, Maison

Bars

Orphanage, House of Machines, The Gin Bar, Bascule Bar, Yours Truly, The village idiot

Day clubs / Beach bars

Shimmy, Bungalow, Café Caprice, Grand Africa Café

Night clubs

Coco, Cocoon, Jade Lounge, Chez Ntemba, Cubana Greenpoint

Vignobles

Groot Constantia, Beau Constantia, Delaire Graaf, Tokara, Hamilton Russel, Meerlust, Kanonkop, Springfield, Babylonstoren, Kleine Saltze, Cavalli, Waterkloof, Boschendal, Spier, Vergelegen, Buitenverwachting, Vergenoegd

Bon appétit !

Liens utiles :

Les Jumeaux Cape Town
Zomato
Eat out

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.