Développer son réseau professionnel à Cape Town
shutterstock.com
Actualisé il y a 7 mois

Vous venez d'être muté(e) au Cap ? Vous avez fini vos études et tentez votre chance dans ce qui est souvent perçu comme l'un des derniers eldorados du monde ? Vous avez décidé de changer de vie et de vous réinventer en partant vivre à Cape Town ? Voici quelques conseils pour accompagner votre nouvelle vie.

Dans notre article «comment développer son réseau social » (lien), dont nous vous conseillons la lecture, nous vous donnions quelques idées pour vous aider à faire décoller votre vie sociale au Cap et tenter au mieux d'intégrer plusieurs cercles sociaux différents. Naturellement tous ces conseils sont parfaitement valables et applicables dans le domaine professionnel.

Comme pour celui des cercles personnel, le développement d'un réseau professionnel demande du temps, de la patience, de l'implication et un peu de créativité !

Pour vous aider dans votre démarche, voici quelques conseils complémentaires, spécialement adaptés au monde du travail.

Si vous avez été muté(e) au Cap, les choses se feront assez naturellement au travers de votre entreprise : elle est évidemment le terrain idéal pour créer du lien professionnel. Il vous faudra probablement du temps pour vous intégrer, les Capétonniens étant amicaux et agréables de premier abord mais pas toujours faciles à cerner, d'autant qu'il s'avère souvent difficile de s'en rapprocher réellement, tant leurs cercles familiaux, scolaires, amicaux et professionnels sont anciens. Allez-y par petites touches. Proposez au bout d'un moment de déjeuner ensemble voire même un dîner chez vous pour les collègues avec qui vous vous entendez le mieux.

Le sport est parfois un bon moyen de briser la glace avec eux : le golf, le tennis et le surf sont assez souvent pratiqués ici parmi les chefs d'entreprises et les cadres.

Dépendamment de votre domaine et de votre poste, ne négligez pas non plus les événements sociaux du Cap auxquels il peut s'avérer intéressant de participer : Le Jazz Festival en Février, Le Polo Clicquot en mars, le Bubbly Festival de Franschhoek en novembre, et tant d'autres.

Pensez aussi au très sélects clubs privés internationaux type Rotary ou Lions.

N'hésitez pas non plus à prendre contact avec la chambre de commerce du Cap qui organise régulièrement d'instructives conférences et peut vraiment booster votre réseau.

Enfin n'oubliez pas, pour certains cadres dirigeants, la possibilité de vous faire nommer Conseiller du Commerce Extérieur de la France (CCE) : position bénévole chronophage il est vrai, mais assez efficace pour développer votre relationnel.

Si vous êtes venu(e) vous installer au Cap sans avoir encore de poste défini dans une entreprise, et êtes donc à la recherche d'un emploi, ou que vous pensez monter votre propre entreprise, plusieurs éventualités s'offrent à vous.

Contactez rapidement le French Desk de MAZARS , véritable outil d'intégration professionnel pour les francophones du Cap, et qui pourra vous assister en termes légaux et de création d'entreprise, mais aussi vous orienter vers les bons prestataires concernant toutes les questions de visas : en effet, le plus difficile au Cap n'est pas toujours de trouver un emploi ou de créer son entreprise, mais de parvenir à obtenir la précieuse autorisation de travail correspondante, la législation sud africaine en la matière s'étant violemment durcie au cours des derniers mois.

La French Tech et le Cap40 proposent régulièrement des conférences et tables rondes très utiles lorsque vous êtes en phase de création d'entreprise ou à la recherche d'un emploi. Ils pourront également vous assister dans vos recherches.

Si vous êtes en recherche d'emploi « classique », contactez ces deux cabinets de recrutement « French friendly » : Polyglot Group et ADEPT Recruitment

En fin d'études ou recherche VIE, pensez à passer une annonce sur les groupes Facebook « Français du Cap » et « Jeunes Français du Cap » : ils sont réactifs et apportent une belle valeur ajoutée en terme d'informations diverses et de solidarité : un très bon moyen pour faire circuler votre CV.

Vous pouvez aussi contacter également Internafrika, un service de placement de stagiaires : les Français(es) ont plutôt bonne réputation.

Dans tous les cas, selon votre situation personnelle, il peut toujours s'avérer utile d'approcher les réseaux francophones d'expatriation qui, s'ils vont difficilement vous proposer des solutions concrètes, peuvent souvent vous donner des conseils ou vous offrir des mises en relation décisives : Femmexpat , ExpatValue Union des Français à l'Etranger, par exemple.

Pour finir, une option intéressante est celle du co-working ou la location d'un espace de travail au sein d'un plateau commun, parmi d'autres entreprises : mix professionnel, emulation, rencontres, échanges... Ces endroits sont un nid bouillonnant d'informations, idéal pour développer votre réseau. Work&Co, situé sur Bree Street au centre ville et tenu par un Français, est probablement la meilleure proposition actuelle en la matière au Cap.

Bonne chance pour la suite !

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.