Expatriation en Australie en 2022 : quelles perspectives ?

Actualités
  • couple voyageur
    Shutterstock.com
Publié le 2022-01-17 à 10:00 par Mikki Beru
Depuis le 15 décembre 2021, les Pvtistes sont de retour en Australie. Un premier pas, avant la réouverture totale des frontières ? D'aucuns craignaient un nouveau report — la date de réouverture dérogatoire des frontières était fixée au 1er décembre — mais Omicron n'aura pas signé l'arrêt du projet. Ce retour des étrangers marque la fin concrète du « Travel Ban » (fermeture des frontières), et envoie un signal positif aux autres candidats à l'expatriation. 2022 sera-t-elle l'année de la réouverture totale des frontières ?

Réouverture totale en 2022 ?

La nouvelle est tombée le 13 décembre 2021. Mark McGowan, Premier ministre de l'État de Western Australia (Australie-Occidentale) fixe une date de réouverture totale. Le 5 février 2022, plus de barrières ; les touristes seront de nouveau autorisés à venir sur le territoire, à condition d'être pleinement vaccinés et d'observer une quatorzaine. La nouvelle concerne bien l'État d'Australie-Occidentale, et seulement lui. Le reste du pays maintient ses frontières fermées. La réouverture totale des frontières est un sujet sensible, qui divise les États australiens depuis de nombreux mois, sur fond de tensions économiques. En septembre dernier, Alan Joyce, PDG de Qantas, principale compagnie aérienne australienne, mettait déjà un coup de pression sur les États, les mettant en garde contre des politiques individualistes, et les enjoignant à ouvrir leurs frontières avant Noël. Omicron passe par là. Le gouvernement réajuste sa politique et reporte ses plans de réouverture, notamment, concernant les Permis Vacances Travail (PVT), les visas de travail, et les visas étudiants. Prudence aussi pour Mark McGowan. S'il établit une date et un cadre d'une réouverture des frontières, il se garde bien d'entériner son dispositif. Tout reste conditionné par l'actualité sanitaire. C'est, tout de même, un signal positif envoyé aux voyageurs.

Réouverture pour certains visas

Enfin. Depuis le 15 décembre, Pvtistes, étudiants et travailleurs peuvent de nouveau voyager en Australie. D'autres visas sont concernés par la mesure (liste complète disponible sur le site du gouvernement australien). Initialement prévu pour le 1er décembre, l'ouverture est repoussée au 15, variant Omicron oblige. Conditions d'entrée : vaccination complète, test PCR de moins de 72 h. Dernière obligation : l'Australian Travel Destination (ATD). Cette déclaration numérique d'entrée sur le territoire est à compléter au minimum 72 h avant le vol. Objectif : collecter les informations personnelles des arrivants, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Une quarantaine est également envisageable, selon l'État de destination.

Concernant la vaccination : pas de 3e dose exigée, mais une vaccination complète, soit, avoir reçu sa 2e dose au moins 7 jours avant le départ (une seule dose pour le Johnson & Johnson). L'Australie accepte les vaccins Pfizer, Moderna, AstraZeneca, AstraZeneca Covishield, Sinovac, Sinopharm, Covaxin, Johnson & Johnson et Spikevax (autre vaccin de Moderna). Attention pour les personnes ayant déjà contracté la Covid-19. Le gouvernement australien ne reconnaît pas la validité du schéma vaccinal : rétablissement de la Covid-19 + une dose de vaccin.

Expatriation : horizon dégagé en 2022 ?

Avec 76,3 % d'habitants totalement vaccinés, l'Australie se rapproche de ses objectifs. Les autorités entendaient rouvrir les frontières dès les 80 % de taux de vaccination. Tout porte à croire que les prévisions de Mark McGowan seront les bonnes — sauf nouvelle déferlante Covid. Si l'on observe une légère hausse des cas, notamment dans le New South Walles (Nouvelle Galle du Sud), on est loin des chiffres des États-Unis ou du Royaume-Uni.

L'Australie résiste aussi côté économie, avec un PIB de 3,5 % et des secteurs sous tension. Dans son plan immigration 2022, le gouvernement poursuit sa stratégie : booster l'immigration de travailleurs qualifiés. C'est la guerre des talents, et l'Australie recrute. Ingénierie, comptabilité, banque, finance, médecine, informatique, hôtellerie et restauration… 140 366 étrangers ont immigré en Australie en 2019-2020. Ils sont 160 052 en 2020-2021 (chiffres de l'Administration de l'Immigration). Le pays mise avant tout sur les talents internationaux via son « Migration Program Skill » (programme de migration qualifiée). Parmi eux, les investisseurs et créateurs d'entreprises. Ils représentent près de 20 % des visas octroyés en 2020-21 (contre à peine 5 % en 2019-20). Les employés qualifiés sponsorisés par une entreprise restent demeurent majoritaires (25 % en 2020-21), au coude à coude avec les créatifs : « Global Talent » « Distinguished Talent ». Ces deux visas sont destinés aux étrangers dotés de compétences particulières, aux profils reconnus dans leur domaine.

Et pour 2022 ? Le Migration Program Skill prévoit 79 600 places (chiffre octobre 2021). Il vise en priorité le secteur médical — pandémie oblige — et se tourne aussi vers les investisseurs, créateurs d'entreprise, personnels qualifiés dans des secteurs porteurs. De fait, 3 visas sont priorisés : « Business Innovation and Investment Program » ; « Global Talent Program » et « Employer Sponsored Program ». Objectif : redresser l'économie australienne.

L'horizon 2022 se dégagera-t-il pour les expatriés ? Si la pandémie oblige à de constants réajustements, elle n'empêche pas la projection. Le retour des Pvtistes, étudiants et travailleurs internationaux marque un tournant significatif. Après plus d'un an de fermeture des frontières et de politique 0 Covid, l'Australie renoue avec la mobilité internationale. Signal positif envoyé aux grands voyageurs, et appel aux talents internationaux. Une opportunité réelle, pour les candidats à l'expatriation.