Géraldine en Floride : « Les Américains sont des gens avenants et ouverts d’esprit »

Interview
Publié il y a 2 ans

Originaire de la Côte d'Azur, Géraldine a toujours été attirée par les États-Unis. En 2014, son époux gagne à la loterie américaine et ils décident de s'y installer. Blogueuse et auteure du livre « Notre rêve américain, histoire d’une expatriation de la France aux USA », elle relate son expérience d'expatriée.

gevalstefman

gevalstefman

Mariée et mère de deux enfants, j'habitais sur la Côte d'Azur avant de venir m'installer en Floride, USA.

D'où viens-tu, Géraldine, et que fais-tu actuellement ?

Je suis mariée et mère de 2 enfants. J’habitais sur la Côte d’Azur près de Nice avant de m’expatrier aux USA et je travaillais avec mon mari sur sa société basée sur le web, à la fois sur un secteur commercial et sur la création de sites internet. Aujourd’hui, mon mari a toujours sa société en France et nous continuons ensemble cette activité depuis les États-Unis. Nous cherchons en parallèle à développer un business sur le marché américain.

Pourquoi as-tu choisi de t'expatrier aux États-Unis ?

Cela s’est fait un peu par hasard, si je puis dire, puisque j’ai gagné ma carte verte à la loterie américaine en 2014. C’est mon mari qui avait été sélectionné, et en tant que gagnant, les droits de Green Card se sont étendus à mes enfants et à moi-même. Nous avions joué par attirance pour les USA, sans réellement connaitre les règlements de cette loterie et les enjeux d’une telle expatriation. Après quasiment 2 ans de procédures, nous avons tout validé, et nous avons pu immigrer vers la Floride où nous résidons actuellement. C’est donc le hasard et la chance qui m’ont fait choisir les États-Unis comme pays d’accueil !

Comment s'est passée ton installation ?

Dans l’ensemble, tout s’est bien déroulé. Je suis quelqu’un d’organisé, mon mari également. Cela nous a permis de bien gérer cette expatriation, surtout avec 2 enfants. J’ai également fait de bonnes rencontres par l’intermédiaire de mon blog « Notre Rêve Américain » et aussi de mises en relation avec « des amis d’amis » qui ont eu connaissance de notre souhait de partir nous installer aux USA. Cela nous a permis de recevoir de bons conseils. Je connaissais déjà bien la Floride pour y être allée en vacances et avec mon mari, nous avions fait un road trip l’an dernier pour savoir vers quel endroit de Floride nous allions nous installer. Nous avons également eu la chance de rencontrer une commerciale en immobilier qui nous a très bien conseillé pour notre installation.

Depuis combien de temps t'y es-tu installée ?

Je suis installée en Floride depuis 6 mois seulement , même si j’ai l’impression que cela fait beaucoup plus longtemps.

Géraldine en Floride

Qu'est-ce qui t'as attirée vers la Floride ?

Le climat et la douceur de vivre. Venant de la Côte d’Azur, il était difficile pour moi de me projeter dans une région froide ou pluvieuse. Ce choix de la Floride s’est fait après de grandes discussions avec mon mari car nous avions en tête initialement de nous installer en Californie. Les prix de l’immobilier nous ont un peu refroidi car se loger dans des quartiers sympas en Californie coûtent extrêmement cher. Mon mari avait également des propositions vers Seattle grâce à un ami, mais c’est finalement la Floride qui l’a emportée.

Quelles étaient les procédures à suivre pour qu'une citoyenne française s'expatrie aux États-Unis ?

De notre côté, les choses ont été beaucoup plus simples que pour une personne qui demande, par exemple, un visa E-2 Business. Comme je l’ai dit précédemment, nous avons gagné nos Green Cards à la loterie, il a donc fallu respecter tout le processus de la DV-Lottery. Ce sont toutes ces étapes que je développe dans mon livre « Notre Rêve Américain, histoire d’une expatriation de la France aux USA ». Il n’y a rien de compliqué en soi et tout le monde peut gagner, mais il faut cependant être rigoureux et respecter le processus à la lettre car l’administration américaine ne plaisante pas avec son immigration. Un document mal rempli, un document manquant et votre inscription va directement à la poubelle.

As-tu éprouvé des difficultés à franchir ces étapes ?

Oui bien sûr, et pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que la décision de partir doit être très rapide. On a assez peu de temps pour réfléchir une fois que la Green Card est validée (On a moins d’un an pour s’installer aux USA). Après notre sélection à la Green Card, il nous a fallu un an et demi pour arriver jusqu’à l’acceptation finale devant le conseiller consulaire avec des documents à renvoyer, des confirmations à attendre et des documents à rassembler pour notre dossier et enfin le rendez-vous à l’Ambassade américaine. Il faut donc se montrer aussi patient que persévérant durant cette période. La seconde difficulté était pour moi la famille. Je suis très proche de mes parents car je suis fille unique, et laisser mes parents derrière moi en France n’a pas été une décision facile à prendre. Enfin, il y avait mes enfants. Chambouler leur vie pour partir aux États-Unis est peut-être une formalité pour certains, mais cela m’a demandé un travail à faire sur moi-même pour me convaincre que c’était également pour leur futur bien-être.

As-tu eu des difficultés d'adaptation à ton nouvel environnement ?

Non pas vraiment. Tout simplement parce qu’avec mon mari nous sommes à notre compte et nous n’avons pas changé nos habitudes de travailler à la maison. Pour le quotidien, les Américains sont des gens avenants et ouverts d’esprit (en particulier en termes d’immigration), donc tout est plutôt facile de ce côté-là. J’ai juste besoin de travailler mon anglais !

Qu'en est-il pour tes enfants (scolarité, adaptation sociale, barrière de langue...) ?

Ma fille n’a que 2 ans et n’est donc pas scolarisée pour le moment. Elle reste à la maison avec nous. Mon fils de 4 ans et demi quant à lui est rentré en août en « Preschool » (maternelle). A 1 mois près il aurait pu rentrer en grande section, mais les Américains sont strictes sur les dates. Avec un petit manque de ses copains français, mon fils était très demandeur de rentrer à l’école. Tout s’est donc très bien passé pour son intégration, même s’il ne parle pas anglais. Il apprend des nouveaux mots au quotidien avec l’école, les dessins animés en anglais... En parallèle, nous continuons à lui faire l’école en français à la maison.

Géraldine en Floride

Qu'est-ce qui t'as le plus surpris à ton arrivée aux États-Unis ?

D’un point vue matériel, ils voient tout en grand ! Tout ici est surdimensionné par rapport à mes standards de Française. Les supermarchés sont énormes, les choix des produits sans fins (tout n’est pas toujours bon à prendre, mais c’est un autre sujet !), quand il y a 10 marques de chips en France, il y en a au moins 50 aux USA... D’un point de vue humain, c’est bien entendu la gentillesse des Américains. Ils sont souriants, avenants, courtois. Le service est ici quelque chose qui n’est pas pris à la légère lorsqu’on fait un achat, quel qu'il soit. Les serveurs font leur paie avec les tips (pourboires), ils sont donc sympas naturellement et culturellement. Ce n’est pas le monde des bisounours évidemment, mais c’est très agréable pour la bonne humeur au quotidien.

As-tu eu des difficultés à rechercher un logement ? Quels sont les types de logements qui y sont disponibles ?

Comme évoqué plus haut dans l’interview, j’ai eu la chance de rencontrer un couple de Français installés aux USA depuis 7 ans et travaillant dans l’immobilier en Floride. Nous avions une amie d’enfance en commun. Cela nous a permis de faire rapidement connaissance et surtout d’être en confiance sur les conseils qu’ils nous ont donnés. Nous nous sommes installés dans la même « community » qu’eux, à quelques centaines de mètres de chez eux. Les possibilités de se loger sont aussi nombreuses que variées : appartements (condos), villas, town houses... Tout dépend bien entendu du budget personnel de chacun pour une location ou un achat.

Que penses-tu du mode de vie des Américains ?

Je ne suis pas installée aux USA depuis suffisamment longtemps pour faire une analyse objective du mode de vie des Américains. Je pense également que c’est assez difficile de répondre à cette question selon le cadre de vie dans lequel on vit soi-même et du type de personne que l’on fréquente dans son quotidien. Dans la région où nous sommes, il y a la mer à proximité et les gens semblent profiter à fond de ce mode de vie balnéaire. J’aurais un autre ressenti si je m’étais installée à New York ou à Las Vegas. Je pense que le mode de vie des Américains varie beaucoup en fonction du lieu où l’on se trouve, mais nous avons fréquenté des Américains issus de milieux sociaux très différents depuis que nous sommes ici. Ils ont tous en commun d’être toujours optimistes et à fond dans ce qu’ils font.

Une idée reçue qui s'est avérée fausse ?

En Floride, il y a des crocodiles, des serpents, des ours, des biches, des panthères, des araignées, des tortues qui traversent les jardins des maisons. Et bien, ce n’est pas une idée reçue, c’est tout à fait vrai et c’est tous les jours dans notre jardin ! (En fait, je n’ai pas d’idée reçue sur les USA! )

A quoi ressemble ton quotidien en Floride ?

Pour le moment, je navigue entre deux eaux. Mon mari et moi explorons différentes pistes pour créer un business aux USA. Nous continuons donc à travailler de la maison en semaine et les week-ends sont principalement consacrés aux enfants. On a la chance d’avoir les plus belles plages des États-Unis à côté de chez nous, cela permet d’avoir des activités extérieures à moindre coût et dans un cadre magnifique. On a aussi fait Disney World il n’y a pas longtemps. C’est l’avantage d’être en Floride !

Géraldine en Floride

Que fais-tu pendant ton temps libre ? Quels sont les loisirs accessibles aux expatriés ?

Avec un livre à écrire, un blog, un mari et 2 enfants, je n’ai pas beaucoup de temps libre. Je plaisante ! Les loisirs sont variés aux USA. Dans notre région, c’est principalement les sports nautiques puisque nous sommes à côté de la mer. Disney World est l’attraction numéro 1 en Floride, les visites des parcs naturels ou la wildlife est très importante ici, les plages, les sorties en airboats, les marécages et ses crocodiles...

Qu'est-ce qui te plait le plus aux États-Unis ?

L’état d’esprit sans hésiter. Les Américains sont comme ils sont, et ne sont pas parfaits, mais ils sont toujours très positifs et le communiquent autour d’eux.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à la France, ton pays d'origine ?

Je ne vais pas être très originale si je répond la nourriture française. Il y a effectivement quelques aliments que l’on a du mal à trouver, mais dans l’ensemble on arrive à manger à la française, enfin dans notre cas à la provençale ! Il faut accepter de mettre un peu plus cher pour avoir certains produits, mais on y arrive (j’aurais dû mettre cette réponse sur la question des idées reçues, oui on peut bien manger aux États-Unis !). Le manque principal reste évidemment mes parents.

Quel est ton avis sur le coût de la vie en Floride et aux États-Unis en général ?

Il est disproportionné selon les secteurs ! Par exemple, d’un côté l’essence ne coûte rien, environ $2 le gallon (=3.79 litre d’essence), les restos ne sont pas trop chers pour la plupart, l’entretien de la voiture, les voitures elles-mêmes... Pour l’alimentation, la « mal-bouffe » n’est pas chère, mais la facture monte nettement si on veut commencer à manger bio (un peu comme en France en fait). A côté de tout ça, les assurances sont hors de prix (pour la santé, pour la maison, pour la voiture...) et il faut s’assurer quasiment pour tout au pays ou l’on peut porter plainte contre vous pour tout et n’importe quoi. Le coût de la vie en Floride reste correct à mon avis, en tout cas nettement plus abordable qu’à New York ou San Francisco qui sont pourtant 2 villes que j’adore.

Un évènement particulier que tu as vécu aux États-Unis et que tu voudrais partager ?

En 6 mois seulement ici, nous avons déjà beaucoup de souvenirs dans nos têtes. Des biches qui viennent manger quasiment tous les jours dans notre jardin, l’émerveillement des enfants à Disney World, la rentrée de notre fils dans une école américaine, notre premier 4 juillet aux USA (Independence Day), et ce que je souhaite à tout le monde de voir une fois dans sa vie, un coucher de soleil de Floride sur le Golfe du Mexique qui m’a laissé sans voix.

Géraldine en Floride

Qu'est-ce qui t'as motivée à écrire ton blog « Notre Rêve Américain » ?

C’est principalement le fait d’avoir gagné à la loterie qui m’a poussé à écrire ce blog. Je voulais à la fois dire au gens qu’il est possible de « gagner sa Green Card » et je voulais expliquer comment faire. Ensuite, je me suis également dit que cela permettrait de raconter mon histoire si, avec mon mari et mes enfants, nous allions au bout du processus qui nous conduirait à quitter la France pour les USA. Une sorte de journal de bord.

Qu'est-ce qui t'as inspiré à écrire ton livre « Notre Rêve Américain, histoire d’une expatriation de la France aux USA » et à qui est-il destiné ?

La loterie m’a amené à mon blog et mon blog m’a amené à mon livre, si je puis dire. Comme je l’ai dit précédemment, le processus complet du moment où l’on joue jusqu’au moment où l’on gagne de façon officielle sa Green Card est assez long. Dans la partie Green Card que j’avais créée sur mon blog, je parlais bien entendu des différentes étapes à respecter pour s’inscrire et suivre correctement le processus afin de mettre toutes les chances de son côté. Tous mes articles écrits au cours de ces 2 années passées (autour de la loterie Green Card) regroupaient également des recherches sur le net, des recommandations personnelles, mon ressenti... Sur le conseil de mon mari, j’ai donc décidé de condenser tout cela dans un livre afin de rendre ces conseils accessibles au plus grand nombre, pas seulement à ceux qui connaissaient mon blog. En clair, si j’avais eu un livre comme celui que j’ai écrit avec les informations qu’il rassemble, certaines étapes et interrogations auraient été facilitées. Cela me permet également de conserver un écrit sur ces 2 années passées à préparer notre expatriation familiale aux USA, un livre que j’aurais plaisir à faire lire à mes enfants quand ils seront en âge de le comprendre. Pour répondre entièrement à la question, mon livre se destine donc à ceux qui veulent avoir des informations claires et précises sur le déroulement de la loterie américaine Green Card, mais aussi à celles et ceux qui se posent beaucoup de questions face à une future expatriation (que ce soit aux USA ou non). Nous avons tous sensiblement les mêmes craintes et les mêmes interrogations face à une entreprise de cette ampleur, et tout le monde n’est pas capable de mener à bien un tel projet.

Des conseils aux personnes qui souhaiteraient s'expatrier aux États-Unis ?

Une expatriation est un projet ambitieux et complexe, pas toujours très bien perçu par l’entourage. J’ai consacré une partie de mon livre à ce ressenti que j’ai eu par moment, face à l’incompréhension de certains ou la maladresse pour d’autres. Il y a aussi heureusement ceux qui vous encouragent à le faire, mais sans réellement mesurer les conséquences et la portée d’un tel évènement dans votre vie (éloignement avec les amis, la famille, chambouler la vie des enfants qui ne comprennent pas toujours ce que vous êtes en train de faire, le risque financier, le changement de mode de vie, etc...) . Il faut donc avoir les nerfs solides ! D’un point de vue strictement personnel, cette expatriation a été pour moi très riche d’enseignement jusqu’à maintenant et m’a permis de répondre à des questions sur moi-même et mes capacités à réaliser certaines choses (comme mon livre par exemple auquel je n’aurai jamais pensé il y a encore quelques années). Comme je le dis souvent, que cette expatriation dure 1 an, 5 ans ou 10 ans, elle aura été une aventure humaine extraordinaire pour notre famille. Je ne peux qu’encourager les gens à tenter leur chance.

Tes projets d'avenir ?

Essayer de créer un business ici aux USA. Avec mon mari, nous aimons également faire des road trips, nous prévoyons donc d’en faire un nouveau prochainement. Pourquoi pas rejoindre le Canada depuis la Floride ou visiter un État qui nous passionne, le Texas !