10 astuces pour profiter d'un vol long-courrier

  • decollage d'un avion
    Shutterstock.com
Article
Publié le 2018-08-24 10:00

Avec le développement de l'aviation commerciale, les vols long-courriers sont devenus beaucoup plus nombreux et fréquents que l'on aurait pu imaginer. Qui aurait cru que le Royaume-Uni serait un jour relié à l'Australie par un vol direct de 17 heures au lieu de faire 9 escales ? En tant qu'expatrié, que vous soyez homme d'affaires ou nomade digital, vous voyagez sans doute plus que n'importe qui. Puisque votre bien-être physique et mental est crucial, voici quelques astuces pour vous aider à profiter pleinement d'un vol long-courrier, quel que soit votre pays de destination.

Réservez votre siège selon vos besoins

sieges d'avion
Shutterstock.com

Ce qui vous a l'air d’être le siège parfait ne l'est pas forcément pour votre voisin de vol. Si vous êtes du genre à vous endormir avant le décollage et à vous réveiller juste avant l’atterrissage, il vaut mieux réserver un siège côté fenêtre. Ainsi, le passage du personnel d’équipage et des autres passagers ne vous dérangera pas. Qui plus est, vos voisins de vol n'auront pas l'embarras de vous réveiller à chaque fois qu'ils doivent aller aux toilettes. Les sièges de sortie offrent plus d'espace mais sont recommandés à ceux qui ont toujours la forme et qui n’hésiteront pas un seul instant à se magner le train en cas d'urgence. Ils sont déconseillés à ceux qui sont accompagnés d'enfants ayant moins de 15 ans.

Portez des vêtements confortables

habits confortables
Shutterstock.com

Porter des jeans moulants ou des vêtements conçus à partir de tissus synthétiques ne feront que rendre votre vol long-courrier encore plus épuisant. Vous risquez de vous sentir mal à l'aise puisque cela ne fera aucun bien à votre peau. Pensez à porter des vêtements légers et confortables, comme un pantalon élastique, un T-shirt et une veste pour vous tenir au chaud en cas de changement de température. Portez également des chaussures confortables, en gardant en tête que l'enflure des pieds est un risque récurrent durant les vols long-courriers en raison de l’inactivité du corps.

Voyagez léger

bagage a main
Shutterstock.com

Sauf si vous voyager en première classe ou en classe affaires, l'espace autour de votre siège en classe économique sera plutôt limité. Il est donc important d’être en mesure d'utiliser l'espace qui se trouve en dessous du siège de devant pour vous étirer les jambes. Évitez d'y ranger votre sac à main ! Il est plus pratique de limiter le nombre de bagages à main avec lequel vous voyagez et de ranger l'essentiel dans le coffre au dessus. Utilisez la poche d'en face pour ranger votre bouquin, vos écouteurs, un oreiller, ainsi qu'une trousse de toilette. Pour le reste, comme votre ordinateur portable, votre écharpe ou votre cahier, vous pourrez les sortir lorsque vous en aurez besoin. Ce sera également l'occasion pour vous de vous étirer les muscles.

Restez hydraté

boire de l'eau
Shutterstock.com

A l’intérieur de la cabine, l'air est généralement frais et sec avec des taux d’humidité allant de 10% à 20%, ce qui est inférieur à ceux du Sahara ! Le corps humain est, quant à lui, accoutumé à des taux d’humidité plus élevés, soit de 30% à 60%. Afin de réduire les symptômes de déshydratation et de décalage horaire (la fatigue, les maux de tête, la nausée), et de récupérer l'eau que perd votre corps durant le vol, il est recommandé de consommer un peu d'eau à des intervalles d'une heure. Si vous êtes tenté par les boissons alcoolisées servies durant le vol, gardez en tête qu'elles ne contribuent pas à réduire la déshydratation. Bien au contraire !

Faites preuve de courtoisie

personnel d'equipage
Dmitry Birin / Shutterstock.com

Il est vrai que la courtoisie est un principe de base, mais lorsque l'on se retrouve avec des inconnus à 30 000 pieds d'altitude, il vaut mieux faire preuve de la plus grande gentillesse possible. Plus vous êtes gentil vers les membres de l'équipage, plus ils feront attention à vous durant le vol et vous offriront un service irréprochable. Vous aurez bien mérité cette couverture et les amuse-bouches que l'on sert au bout de 7 heures de vol ! Débarrassez-vous donc de votre angoisse et souriez. Vous êtes entre de bonnes mains.

Essayez de dormir

dormir a bord du vol
Shutterstock.com

Dormir est sans doute le meilleur moyen de survivre à un vol long-courrier. En revanche, cela peut s’avérer compliqué en raison du stress, du bruit, ainsi que du manque d'espace. Pour profiter pleinement de l'espace disponible, inclinez votre siège avec l'approbation du passager assis derrière. Il ne vous reste plus qu'à enlever vos chaussures et de vous enrouler dans votre couverture. Pour un maximum de confort, n'hésitez pas à utiliser vos accessoires de voyageur tels que les bouchons d'oreilles ou les écouteurs, le masque de nuit, ainsi que votre oreiller.

Dégourdissez-vous les jambes

passagers du vol
Phuong D. Nguyen / Shutterstock.com

Faire des mouvements réguliers durant le vol est fortement recommandé pour la circulation sanguine et la prévention de symptômes désagréables tels que la thrombose veineuse profonde, à savoir, des caillots de sang dans les jambes. Les pauses-toilette sont une excellente occasion pour se dégourdir les jambes, à condition d'utiliser les toilettes les plus éloignées, ce qui nécessite une petite marche. En outre, il existe différents types d'exercices d’étirement pour les voyageurs, comme se pointer les orteils, s’étirer les mollets, ou encore, faire des mouvements circulaires avec ses chevilles.

Développez votre réseau

echanges avec un passager
Shutterstock.com

Bien souvent, durant un vol long-courrier, l'on se retrouve à côté d'un inconnu qui, comme nous, fait face à une situation inconfortable. Pourquoi ne pas essayer de faire connaissance ? Essayer d'entamer la conversation avec votre voisin de siège peut vous aider à en savoir davantage sur votre pays de destination, qui sait ? Ce dernier pourrait également vous aider à trouver un logement si ce n'est pas encore fait, ou encore, vous donner de précieux conseil grâce à ses années d’expérience. En tant qu'expatrié, gardez en tête que développer votre cercle social vous aidera à vous intégrer plus facilement, où que vous ayez choisi de vous installer.

Complétez vos taches

travailler a bord du vol
Shutterstock.com

S'il vous reste des taches à compléter, pourquoi ne pas profiter de votre vol long-courrier pour le faire. C'est d'ailleurs ce que font de nombreux nomades digitaux ayant des dates limites à respecter. Assurez-vous toutefois que votre ordinateur portable ait suffisamment de batterie et que vous pouvez accéder à vos fichiers hors connexion puisqu'il faudra avancer des frais additionnels pour utiliser le wi-fi à bord du vol.

Profitez du divertissement à bord

divertissements
Shutterstock.com

Pour survivre à votre vol long-courrier, il n'y a rien de mieux que profiter des divertissements disponibles à bord. Pourquoi ne pas regarder un film, écouter un peu de musique ou jouer à vos jeux préférés ? Il y en a pour tous les âges et tous les goûts. Évitez toutefois de vous concentrer sur la carte interactive indiquant les détails de votre vol (l'altitude, la température à l’extérieur et le temps de trajet restant). Plutôt que vous détendre, cela vous rappellera à quel point le vol est lent et épuisant.