5 choses à savoir avant d'acheter une voiture à l'étranger

  • achat d'une voiture
    Shutterstock.com
Article
Publié le 2018-08-06 08:35

Se déplacer peut s’avérer compliqué une fois installé dans votre pays d'accueil, et particulièrement si vous ne disposez pas d'une voiture de fonction. Il faudra alors vous renseigner sur les moyens de transport disponibles localement, sauf si vous préférez acheter une voiture. Bien souvent, l'achat d'une voiture semble l'option la plus adaptée, particulièrement lorsque sa famille fait partie de l'aventure, ou que l'on vit loin du centre-ville. Voici les points essentiels à prendre en compte avant d'acheter une voiture à l’étranger.

Un permis de conduire valide

permis de conduire
Shutterstock.com

Évidemment, pour pouvoir acheter une voiture à l’étranger, vous devez être détenteur d'un permis de conduire valide, reconnu dans votre pays d'accueil. Si dans certains pays il est possible de conduire avec un permis international, pensez toutefois à vérifier la durée autorisée. Au Royaume-Uni, à titre d'exemple, vous pouvez conduire avec votre permis original pendant une année, même si vous provenez d'un pays non européen. Pour pouvoir conduire légalement pendant plus d'une année, il faudra alors passer le permis de conduire britannique par le biais d'examens théoriques et pratiques. A Singapour, en revanche, les ressortissants étrangers sont tenus de convertir leur permis de conduire en un permis singapourien dans les 3 mois suivant l'obtention de leur statut de résident permanent ou de leur citoyenneté.

Se renseigner sur les moyens de transport locaux

reseau de transport
Shutterstock.com

L'achat d'une voiture n'est pas forcément l'option la plus viable, sauf si vous ne connaissez pas encore les moyens de transport disponibles dans votre pays d'accueil, ou encore, dans votre nouvelle ville. Pensez à vous renseigner auprès d'autres expatriés vivant dans la région. A titre d'exemple, si c'est à New York que vous avez choisi de poser vos valises, vous vous rendrez vite compte qu'avoir une voiture coûte bien plus cher qu'utiliser les moyens de transport en commun. En effet, comptez une moyenne de 1 300 $US. Hormis le prix du carburant, l'assurance automobile et les frais d'entretien d'une voiture, il faudra aussi déterminer si la conduite est réellement l'option la plus pratique, compte tenu des frais associés, de la proximité de votre lieu de travail avec votre domicile, ainsi que la disponibilité d'espaces de stationnement. Aussi, êtes-vous prêt à prendre le volant dans un pays qui vous est encore inconnu et dont vous ne maîtrisez pas encore le code de la route ? Dans certains pays, il est préférable de louer une voiture avec chauffeur compte tenu de l'infrastructure et des réglementations en place.

L'importation

importation de voiture
Peteri / Shutterstock.com

Avez-vous pensé à importer votre voiture plutôt qu'en acheter une autre dans votre pays d'accueil ? Il est vrai que l'importation d'une voiture implique pas mal de paperasse, ce qui vous mettra probablement mal à l'aise. Cependant, vous arriverez à faire quelques économies en faisant vos recherches au préalable. Dépendant de votre nouvelle destination, vous aurez peut-être à modifier votre véhicule, notamment la commande manuelle, les phares et l'indicateur de vitesse. Le véhicule sera également soumis à un contrôle de sécurité et d’émissions à vos frais. Si ces procédures vous intimident, sachez que vous pouvez également avoir recours à un spécialiste en importation automobile. Ce dernier se chargera de toutes les formalités relatives à l'importation, y compris la douane, et l'assurance automobile.

Le type de véhicule

siege enfant
Shutterstock.com

Si vous êtes convaincu que l'achat d'une voiture est l'option la plus adaptée à vos besoins, il faudra alors choisir le type de véhicule le plus approprié. Pour cela, il faudra vous poser quelques questions de base. Quel est l’état des routes dans votre pays d’accueil ? Comptez-vous installer un siège auto pour bébé ou un propulseur de voiture ? Comment se présente le climat de votre pays d'accueil ? Une voiture citadine est généralement plus économique, particulièrement si vous comptez circuler essentiellement en ville. Pour se déplacer à l’extérieur de la ville, une voiture SUV peut s’avérer plus avantageuse. Gardez en tête que les réglementations peuvent varier d'un type de véhicule à l'autre dans différents pays. En Allemagne, par exemple, tous les véhicules doivent être équipés de pneus d'hiver ou adaptés à toutes les saisons. Autrement, les conducteurs sont passibles d'une amende.

Le retour d'expatriation

vente de voiture
Shutterstock.com

Que vous ayez choisi d'importer votre voiture ou d'acheter une voiture d'occasion dans votre pays d'accueil, une question importante se pose : qu'en ferez-vous à votre retour ? Il est préférable d'avoir un plan de secours plutôt que se confronter à la question à la dernière minute. La meilleure solution, sans doute, serait de la revendre. En revanche, la valeur de votre véhicule aura chuté au moment de la revente, ce qui ne vous rapportera pas autant que vous avez déboursé à l'achat. Prenez le temps de discuter avec les potentiels acheteurs, non seulement pour les convaincre à acheter votre voiture mais aussi pour compléter toutes les formalités relatives avant votre départ. Si vous préférez exporter votre voiture vers votre pays d'origine, assurez-vous d’évaluer les frais, y compris la taxe et l'assurance, sans oublier la disponibilité de pièces de rechange et de services d'entretien.