Développement d'une SARL française au Vietnam

Bonjour,
Je représente une PME dans le conseil et la formation dont les activités sont dématérialisables et peuvent être gérer à distance. Les marchés sont Français et Européens. 
Le Gérant, de la maison mère (SARL) viendrait en expatriation, sur 24 -36 mois, pour développer la structure « France » en étant basé au Vietnam et potentiellement lancer un établissement secondaire ou une entité juridique en local. (Statut à définir).
La mission de cette structure serait le développement commercial et les activités liées au recrutement de la maison mère.
Pouvez me guider sur la réalisation de ce projet sur les aspects comptabilités, fiscalité et juridique ?
1/ Les marchés et la structure resterait en France donc imposition société en France ?
Le gérant, lui serait en expatriation au Vietnam, Ou serait l'imposition de son mandat de gérance (FRA ou Vietnam) quel serait alors son taux d'imposition ?
2/ même interrogation pour les charges sociales patronale et salariale
3/ Devons-nous créer un établissement 2ndaire
4/ quelles sont les accords ou convention existante entre VN et FRA sur ces sujets, comment fonctionne les TVA…
5/ quels sont les visas, permis de travail et autorisation possible, pour une expatriation de 12 mois renouvelable, sachant qu'il s'agira d'une expatriation d'une famille avec femme et enfants
6/ question logistique
Ou vivent les internationaux et expatriation, sachant que les enfants iraient en école française.
Quel est le prix d'un logement, location de voiture etc.
En somme pour une famille de 4, quel budget (hors école et assurance) faut-il consacrer dans le cadre de cette expatriation ?
En vous remerciant de votre aide et de vos contacts,
Tania, Chargé d'études développement international.

BONJOUR

POUVONS-NOUS NOUS APPELER ? MERCI.

JACQUELINE

Bonjour,
Je représente une PME dans le conseil et la formation dont les activités sont dématérialisables et peuvent être gérer à distance. Les marchés sont Français et Européens. 
Le Gérant, de la maison mère (SARL) viendrait en expatriation, sur 24 -36 mois, pour développer la structure « France » en étant basé au Vietnam et potentiellement lancer un établissement secondaire ou une entité juridique en local. (Statut à définir).
La mission de cette structure serait le développement commercial et les activités liées au recrutement de la maison mère.
Pouvez me guider sur la réalisation de ce projet sur les aspects comptabilités, fiscalité et juridique ?
1/ Les marchés et la structure resterait en France donc imposition société en France ?
Le gérant, lui serait en expatriation au Vietnam, Ou serait l'imposition de son mandat de gérance (FRA ou Vietnam) quel serait alors son taux d'imposition ?
2/ même interrogation pour les charges sociales patronale et salariale
3/ Devons-nous créer un établissement 2ndaire
4/ quelles sont les accords ou convention existante entre VN et FRA sur ces sujets, comment fonctionne les TVA…
5/ quels sont les visas, permis de travail et autorisation possible, pour une expatriation de 12 mois renouvelable, sachant qu'il s'agira d'une expatriation d'une famille avec femme et enfants
6/ question logistique
Ou vivent les internationaux et expatriation, sachant que les enfants iraient en école française.
Quel est le prix d'un logement, location de voiture etc.
En somme pour une famille de 4, quel budget (hors école et assurance) faut-il consacrer dans le cadre de cette expatriation ?
En vous remerciant de votre aide et de vos contacts,
Tania, Chargé d'études développement international.

- @TaniaExpat
Bonjour Tania,

Avez-vous eu les réponses à vos questions ? 

bon jour,
scolarité  école française 1200€ par enfant, + cantine comme partout + bus scolaire.
location maison standard européen 3000€ + électricité pour la climatisation 24/24, avec le changement climatique le vietnam devient très chaud et humide, c'est un bon budget. 
Assurance santé + mutuelle pour personnes en activité 6000€/an.
A part la campagne,  vivre dans un grande ville reste très cher,  le VN devient cher,  surtout terrain et logement. 
Quant aux implication françaises ici,  beaucoup ont quitté le pays. 
Car il existe surtout des échanges commerciaux avec la Corée, le Japon, le géant chinois. 
Aussi entre Asiatique,  même mentalités,  même codes commerciaux, même fonctionnement intérieur. 
voilà vous savez tout et vous avez toutes vos chances. 
@pvinhxa 

Patrick je pense que tu as pas bien lu pour le prix de l'école Française 😉.
En 2022 cest beaucoup plus ! C'est en fonction de la classe :
maternelle, primaire …….
Pour le Lycée c'est 3fois ton prix 🤣 il y a tout d'expliqué sur le site de l'école .
Après en fonction des personnes il y a possibilité d'obtenir des bourses et c'est sur dossier .
Bien à toi
Éric 
Merci  Éric,  j en suis resté à ma première consultation il y a des années....
C'est tout de même affolant....
Pour le lycée Français International Marguerite Duras à HCMC c'est 700€ de frais de 1ère inscription,  puis 5350 € pour l'année en lycée pour un élève français (6950€ pour un vietnamien). Toutes les infos sur leur site dans le règlement financier.
Les conditions d'obtention de bourses sont très strictes, les documents à fournir sont incroyablement nombreux et particulièrement intrusifs, de plus le montant des bourses octroyées est relativement faible. Toutes les infos sur le site du Consulat de France à HCMC.

Pour l'assurance santé, si la durée de séjour prévisionnelle au Vietnam est inférieure à 3 ans (renouvelable 1 fois), on peut obtenir le statut de travailleur détaché au sens de l'URSSAF et continuer à bénéficier de la Sécurité Sociale et de sa mutuelle en France. Les remboursements se feront, par contre, sur la base du prix de la SS française et non sur la base du prix réel payé au Vietnam.
Au delà de 6 ans donc, il faudra souscrire une assurance santé spécifique (cela laisse le temps de voir venir).

Pour le logement, je vois des annonces de maison au standard européen à 1500 USD à Thao Dien - HCMC (Quartier des expats). Il faut ajouter les frais d'électricité bien-sur.

Le plus gros problème, dans mon cas, c'est le visa et TRC. Compte tenu des nouvelles réglementations, cela semble moins souple qu'avant. Pour ma part j'ai créé une société à HCMC pour faciliter l'obtention du TRC (j'attends la licence pour lancer la procédure du TRC ou visa investisseur).
@pvinhxa et @bervav 

Merci pour vos réponses, c'est super clair. Il n'y a plus qu'à sauter dans le grand bain maintenant ! 
A très bientôt 
Nouvelle discussion