Les meilleures villes pour prendre sa retraite en Nouvelle Zélande

Bonjour à toutes et à tous,

Selon une récente enquête publiée par Expat.com, la retraite figure parmi les motivations principales d'une expatriation. Nous vous proposons ainsi de partager vos conseils pour passer sa retraite en Nouvelle Zélande.

Quelles sont les villes les plus attrayantes pour les retraités en Nouvelle Zélande ?

Quels sont leurs atouts : qualité de vie, coût de la vie, climat, santé, sécurité, etc. ?

Existe-t-il des programmes spéciaux ou des infrastructures spécifiquement adaptées aux retraités ?

Quelles sont les activités offertes aux retraités dans ces villes ?

Et vous, quelle ville avez-vous choisi pour passer votre retraite en Nouvelle Zélande et pourquoi ?

Merci de partager votre expérience,

Bhavna

Bhavna :

Bonjour à toutes et à tous,

Selon une récente enquête publiée par Expat.com, la retraite figure parmi les motivations principales d'une expatriation. Nous vous proposons ainsi de partager vos conseils pour passer sa retraite en Nouvelle Zélande.

Quelles sont les villes les plus attrayantes pour les retraités en Nouvelle Zélande ?

Quels sont leurs atouts : qualité de vie, coût de la vie, climat, santé, sécurité, etc. ?

Existe-t-il des programmes spéciaux ou des infrastructures spécifiquement adaptées aux retraités ?

Quelles sont les activités offertes aux retraités dans ces villes ?

Et vous, quelle ville avez-vous choisi pour passer votre retraite en Nouvelle Zélande et pourquoi ?

Merci de partager votre expérience,

Bhavna

De par mes recherches, impossible pour 1 retraité être résident en NZ .
Sommes astronomiques demandées en dépôt, pas de maladie genre cardio, cancer,etc....

Copié sur le site: https://domaines.co.nz/les-visas-pour-p … e-zelande/
Il existe différents types de visa pour venir passer sa retraite en Nouvelle-Zélande.

* « Le temporary retirement visitor visa » – Le visa retraité temporaire. Il vous permet de rester jusqu’à deux ans sur le territoire et est renouvelable.
Les critères d’éligibilité du visa retraite sont les suivants :
Avoir au minimum 66 ans
Posséder des fonds propres de 750 000 NZ$ minimum à investir en Nouvelle-Zélande pendant 2 ans SOIT 436.000€

Posséder un capital de 500 000 NZ$ pour vivre et subvenir à ses besoins en Nouvelle-Zélande SOIT 290000€
Percevoir un revenu annuel de 60 000 NZ$ SOIT 35000€
Avoir une assurance de santé
Le coût du visa est de 3354 NZ$
1€ = 1,72$NZ

* Le visa investisseur
Le visa investisseur permet d’obtenir la résidence permanente en Nouvelle-Zélande. Cela signifie que vous bénéficiez d’un droit de séjour sans limite de temps en Nouvelle-Zélande et que vous bénéficiez des mêmes avantages que les néo-zélandais.

Un investisseur peut obtenir un visa de résidence à travers deux catégories :

La catégorie “Investor” nécessite l’obtention d’un nombre de points minimum basé sur un ensemble de critères : un investissement minimum de 3 millions de NZ$ (en actions, obligations ou dans de l’immobilier, l’âge, le niveau d’anglais et l’expérience professionnelle.

La catégorie “Investor Plus” n’est pas basée sur un système de points, elle nécessite cependant un investissement minimum de 10 millions de NZ$.
Bonne retraite de super riche  chez les Kiwis :sosad:

Bhavna :

Bonjour à toutes et à tous,

Selon une récente enquête publiée par Expat.com, la retraite figure parmi les motivations principales d'une expatriation. Nous vous proposons ainsi de partager vos conseils pour passer sa retraite en Nouvelle Zélande.

Quelles sont les villes les plus attrayantes pour les retraités en Nouvelle Zélande ?

Quels sont leurs atouts : qualité de vie, coût de la vie, climat, santé, sécurité, etc. ?

Existe-t-il des programmes spéciaux ou des infrastructures spécifiquement adaptées aux retraités ?

Quelles sont les activités offertes aux retraités dans ces villes ?

Et vous, quelle ville avez-vous choisi pour passer votre retraite en Nouvelle Zélande et pourquoi ?

Merci de partager votre expérience,

Bhavna

Suisses? Bien lire ce récent article
https://www.swissinfo.ch/fre/assurances … e/44903972
A tomber des nues!!!! :o  :o

J’avais étudié ce point il y a qques années et malheureusement pour autant que je sache aucun plan n’est prévu pour les candidats expats à la pension. Il y a des possibilités pour des ressortissants  du Common Wealth ou pour ceux qui ont déjà des enfants sur place mais pour l’européen lambda non. Sauf bien entendu si tout a changé entre temps .... dans ce cas, je suis toute ouïe ;-)

cryology :

J’avais étudié ce point il y a qques années et malheureusement pour autant que je sache aucun plan n’est prévu pour les candidats expats à la pension. Il y a des possibilités pour des ressortissants  du Common Wealth ou pour ceux qui ont déjà des enfants sur place mais pour l’européen lambda non. Sauf bien entendu si tout a changé entre temps .... dans ce cas, je suis toute ouïe ;-)

Hélas non, puisque mon post 2 est toujours valable ......pour je crois encore bien des années :(

rodanat :
Bhavna :

Bonjour à toutes et à tous,

Selon une récente enquête publiée par Expat.com, la retraite figure parmi les motivations principales d'une expatriation. Nous vous proposons ainsi de partager vos conseils pour passer sa retraite en Nouvelle Zélande.

Quelles sont les villes les plus attrayantes pour les retraités en Nouvelle Zélande ?

Quels sont leurs atouts : qualité de vie, coût de la vie, climat, santé, sécurité, etc. ?

Existe-t-il des programmes spéciaux ou des infrastructures spécifiquement adaptées aux retraités ?

Quelles sont les activités offertes aux retraités dans ces villes ?

Et vous, quelle ville avez-vous choisi pour passer votre retraite en Nouvelle Zélande et pourquoi ?

Merci de partager votre expérience,

Bhavna

Suisses? Bien lire ce récent article
https://www.swissinfo.ch/fre/assurances … e/44903972
A tomber des nues!!!! :o  :o

Voici le texte de ce blog , qui a "subi " un 404 bAD ERROR ..et un " I am a stupid spammer."  :lol: et donc effacé. Je l'ai retrouvé
Lisez bien:
Le principe de la «pension unique»
Le système de retraites néo-zélandais accorde une pension, dite Superannuation ou «NZ Super», à qui a vécu légalement dans le pays durant dix ans après l’âge de vingt ans et cinq ans après l’âge de cinquante ans. Il s’agit d’une rente financée par l’impôt, payée à tout habitant de plus de 65 ans, indépendamment de son statut social, des années qu’il a travaillées, de sa nationalité et de son revenu. Qu’il soit millionnaire ou qu’il n’ait jamais travaillé de sa vie, chacun la touche. En revanche, la loi interdit de toucher deux retraites, soit celle de la Nouvelle-Zélande et celle d’un autre pays dans lequel la personne aurait vécu et travaillé auparavant. L’idée est d’éviter une différence de traitement entre ceux qui ont travaillé et payé des impôts toute leur vie au pays et ceux qui viennent de l’étranger.
C’est pourquoi la Nouvelle-Zélande ne verse aux retraités suisses que la différence entre la NZ Super et leur rente AVS. Concrètement, cela signifie que le montant de l’AVS est déduit des 1100 francs mensuels de la rente locale. La rente suisse, elle, peut aller jusqu’à 2370 francs, en fonction des années d’activité, des revenus et des sommes allouées aux dépenses éducatives et d’assistance.
Dans le pire des cas, un retraité suisse, même s’il a travaillé et payé des impôts durant des décennies en Nouvelle-Zélande, peut très bien ne pas toucher un dollar de son pays d’adoption, parce que son AVS dépasse le montant de la NZ Super.
Un système à l’ancienne
«C’est un système désuet et dépassé. Nous vivons dans un monde globalisé, où la mobilité est élevée», estime David Vogelsanger. Le dernier recensement montre que le Pays du Long Nuage Blanc, comme on appelle aussi la Nouvelle-Zélande, continue d’exercer un énorme attrait. Ses résidents nés à l’étranger sont passés de 19,5% de la population totale en 2001 à 25,2% en 2013. Ce qui veut dire qu’un habitant sur quatre est un immigré.
L’interdiction de recevoir deux pensions affecte ainsi un nombre croissant de personnes, que ce soit des Néo-Zélandais qui ont travaillé à l’étranger ou des étrangers établis légalement. En 2016, 84'000 retraités ont vu leur NZ Super réduite, et en 2018, ils et elles étaient déjà 98'000, soit plus d’un retraité sur dix. «Cette évolution nous donne de l’espoir, relève David Vogelsanger. En fait, plus il y aura de Néo-Zélandais touchés par cette mesure, plus la pression exercée sur les politiciens pour modifier la loi sera forte».

Ben voilà ... dommage ...

Nouvelle discussion