L'enseignement en Algérie

Bonjour à tous,

Je me présente, Intissar étudiante à l'université de Montréal en baccalauréat en histoire. Je suis née à Alger mais j'habite au Canada depuis déjà 15 ans. Je veux revenir en Algérie car je n'arrive pas à supporter de vivre ici. Je veux savoir quel est le niveau demandé pour enseigner à l'université en Algérie? De quoi est composé un programme d'histoire algérien? Et quel est le salaire minimum? Je veux aussi savoir si mon diplôme (niveau baccalauréat ou master) peut me permettre de travailler dans le ministère de la culture et quelles sont les compétences requises pour travailler dans ce ministère? Y a-t-il d'autres possibilités qui s'offrent à moi? Je vous remercie.

Intissar

Bonjour,

D'abord il vous faut une équivalence à votre Diplôme, il faut déposer une demande près du Ministère de l'enseignement supérieur (Alger), pour enseigner à l'université il vous faut un Doctorat, et pour la rémunération je pense que c'est à partir de 120 000 DA/Mois

Bonjour Monsieur,

Je vous remercie de votre réponse. Mais sachant que les diplômes étrangers valent plus (quand un étudiant avec un master algérien vient au Canada, on le redescend jusqu'au niveau du baccalauréat) est-il possible d'enseigner sans doctorat? Je vous remercie encore.

Bonjour Intissar

Ce que vous dites est faux les diplomes étrangers ne valent pas plus en Algérie ils ont simplement une meilleure réputation et une meilleure image. Un master canadien équivaut à un master algérien. En aucun cas un master canadien vous permettra d'obtenir un doctorat en Algérie (qui dit doctorat dit travail de recherche).

Bonjour Monsieur,

Je vous remercie de vos informations. Ce que je dis n'est pas faux. Je me suis très bien informée ici sur les équivalences et je connais le système scolaire dans lequel j'ai passé 15 ans de ma vie. Je me base également sur des connaissances et sur des algériens venus ici et qui, au contraire de ce que vous dites, n'ont pas vu leur niveau considéré identique à celui d'ici; dans la plupart des cas, s'ils viennent avec un master algérien la remise à niveau et les équivalences les replacent au baccalauréat. De plus, ici ce n'est pas un master 1 et 2 c'est une maîtrise qui dure 2 ans. Ce n'est même pas le même système scolaire.


Intissar

Bonjour,

Ce n'est pas parce que les diplômes algériens sont dénigrés au Canada qu'ils sont à dénigrer. En outre, s'il y a demande d'équivalence de diplômes entre l'Algérie et le Canada, c'est la moindre des choses qu'il y ait réciprocité. Enfin, quatre de mes enfants sont à l'Université algérienne et je les encourage vivement à y rester! Certes, les conditions d'études sont difficiles, l'étudiant doit avoir beaucoup de volonté pour décrocher ses diplômes, mais ça ne lui en donne que plus de mérite. Je ne vois pas en quoi l'on pourrait considérer que les diplômes algériens sont plus faibles que les diplômes des autres pays, si riches soient ces derniers. Et je persiste à dire aux Algériens : soyez fiers de votre travail, ne laissez personne le dévaloriser et surtout n'encouragez personne à le faire...
Pardonnez mon enthousiasme, mais j'avoue que c'est un sujet qui me tient particulièrement à cœur.
Bonne journée à vous et bonne continuation dans vos études.

Bonjour,

Je ne dénigre rien du tout, je cite seulement ce que je connais et ce que j'ai vu et entendu. Malheureusement, ce n'est pas moi qui gère la politique à ce niveau là sinon je vous garantie que ça serait différent! Après c'est mon pays j'en suis fière, je veux revenir y vivre et évidemment que quand je vois le niveau de scolarité des enfants du primaire d'ici et celui en Algérie, c'est incomparable; le primaire en Algérie est vraiment plus riche et plus demandant au niveau des efforts à fournir. Je ne vous cache pas que ça me chagrine de voir certains de mes concitoyens venir ici et être rabaissés. Vous savez ici, même s'ils sont en manque de médecins et d'infirmières ils n'acceptent même pas les nôtres,  qui finissent par occuper des emplois médiocres. Alors, dans mon cas, je voulais m'assurer de ce qu'il faut exactement pour une raison de temps; je veux rentrer le plus tôt possible et si je peux le faire avec une maîtrise d'ici pour gagner du temps, je vais le faire. Désolée encore pour le malentendu. Bonne journée à vous!

Vous n'avez pas bien compris mon message. Je parlais de l'équivalence du diplome canadien en Algérie et non pas de l'équivalence du diplome algérien au Canada.
Si pour enseigner dans une université algérienne il faut avoir un doctorat alors vous ne pourrez pas enseigner avec un master.

Janet : je vous partage entièrement votre avis. Je suis étudiant en licence en France et j'ai un cousin d'Algérie qui a fait la meme licence que moi et bien j'ai constaté que nous avions a peu près le meme programme et les mêmes compétences.

Bonjour,

Je vous remercie pour les informations!

@Kays69 : Oui, c'est ce que je peux constater moi aussi, ce qui rend encore plus douloureuse à mes yeux cette "contrainte"que ressentent les jeunes étudiants algériens à finir leurs études en France juste pour avoir une chance de trouver un emploi plus tard (même si c'est en Algérie) grâce à un diplôme dont l'image brillera davantage (même, je le répète, aux yeux d'un employeur algérien). En tout cas, c'est ce que j'entends de part et d'autre et qui ne cesse de m'attrister.
@ Intissar : il m'arrive de rêver qu'un jour tous les diplômés algériens qui ont, par le passé, migré vers d'autres cieux, reviennent au bled pour contribuer au progrès de leur pays plutôt que de continuer de participer à l'insatiable enrichissement  des pays riches en bradant les compétences qu'ils ont acquises à la sueur de leur front et au prix des efforts fournis par l'éducation algérienne. Je vous souhaite un bon retour et un avenir professionnel à la hauteur de vos espérances. Bien cordialement.

J'ai évidemment la même façon de penser et c'est ce que je veux vraiment. Je n'ai que 20 ans et j'espère y revenir, y enseigner et montrer aux jeunes qu'il faut arrêter de voir l'étranger comme un eldorado.

Bonjour,

Ma réponse était objective, et je n'ai nullement cherché à créer un amalgame, c'était juste pour répondre à la question posée par une personne soucieuse de rejoindre l'enseignement supérieur en Algérie, j'ai expliqué le déroulement et les étapes nécessaire pour obtenir une équivalence de son diplôme étranger par ce que moi même j'ai été contraint de suivre ce processus avec tout le poids de la bureaucratie Algérienne, je suis Diplômé d'un Master II (Université de Strasbourg) et je suis actuellement installé en Algérie, mais malgré des années d'attente je n'ai pas pu obtenir une équivalence de mon Diplôme, alors je n'ai pas pu m'inscrire aux concours pour a ouvrir droit au Doctorat et j'ai été contraint d'abandonné de rêve

Sans démagogie ni cynisme, je confirme qu'obtenir une équivalence ni en aucun cas une mince affaire.

Nouvelle discussion