Parler anglais ou français au Canada

Bonjour à tous,

On dit souvent que maitriser l'anglais ou le français est indispensable pour bien s'intégrer au Canada. Qu'en pensez-vous ? Partagez votre expérience !

Savez-vous où l'on peut suivre des cours de langue au Canada ?

Est-il facile de communiquer dans une autre langue avec les Canadiens ?

Merci de partager votre expérience.

Christine

Pour réussir professionnellement,  il faut maîtriser l anglais malgré tout ceux comme moi qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu.
Le français est un atout sans plus dans la vaste majorité des entreprises au Canada même à Montréal. Vous trouverez comme moi des emplois en français bien payé à Montréal mais c'est rare dans le reste du Québec.
Alors,  avec un bon alignement des planète vous trouverez  le bon emploi bien payé à votre arrivée au Québec en Français Mais il y a des statistiques qui ne mentent pas; Chercher les.
Alors,  voila le conseil que je donnerai (et beaucoup de mes amis,  connaissances le partage) à tout arrivant francophone au Canada.
Allez vous installer dans une province anglophone. Votre intégration sera légèrement plus difficile la première année que si vous étiez rester au Québec.  Certes, mais vous y gagnerez  pour le restant de votre vie professionnelle.
Personnellement,  je suis allé un an à Edmonton en Alberta à ma 3eme année et j'aurais du y rester au moins 2 ans de plus et j'aurai du le faire à mon arrivée au Canada. Cela a été l'un de mes meilleurs choix mais aussi une de mes plus belles années (vie sociale).
Sur place,  vous serez accompagné pour vous intégrer par au moins un organisme francophone mais surtout les cours d'anglais pour immigrants sont gratuits.
Ces services existent en Ontario,  Saskatchewan,  Alberta et Colombie-Britannique.
Pour info, j'étais fonctionnel en anglais avant d'arriver au Québec
Osez,  si vous n'êtes pas bilingue,  osez.  Vous serez récompensé au quintuple.
Amicalement
Alex

Bonjour,

Je suis le coordinateur à l'accueil des immigrants temporaires (PVT, étudiants, visiteurs, permis ouverts et fermés) à l'Île-du-Prince-Édouard, dans l'est du Canada. L'île, c'est 5660 km2 dont 45% de terres agricoles, 146 300 habitants dont 5% ont le français comme langue maternelle. L'hiver y est long, mais doux, le printemps tardif et l'été est ensoleillé marqué par des vents sud-ouest.

Concernant l'emploi, la main-d'oeuvre recherchée est principalement dans le secteur du tourisme, de l'hôtellerie, de l'agriculture, de la technologie de l'information et de l'aérospatiale. Il est nécessaire que vous puissiez parler et maîtriser l'anglais pour la plupart des emplois (il est possible de participer à des cours de remise à niveau en cours du soir). Ayez en main votre CV traduit dans les deux langues et pour le reste postulez dès que l'occasion se présente, faites-vous connaitre et laisser faire le bouche-à-oreille et le réseautage, une très bonne façon de trouver du travail à l'Î-P-É.


Sur notre province, on dénombre 5000 francophones et 12 000 anglophones bilingues. Les Acadiens de l'île sont un peuple fier, accueillant et chaleureux. Il n'y a rien de mieux qu'un "party de cuisine" acadien pour vous faire découvrir la musique, la nourriture et la culture des gens d'ici!


L'Î-P-É comprend 6 régions acadiennes. Chaque région a son propre centre scolaire communautaire francophone, lequel comprend une école, un centre communautaire, une bibliothèque et un centre de la petite enfance.


Il existe des associations d'aide et d'établissement pour les nouveaux arrivants. La CIF (Coopérative d'Intégration Francophone) et le RDÉE (Réseau de Développement Économique et d'Employabilité) vous accueilleront et vous apporteront du soutien dans votre intégration et dans votre recherche d'emploi. À votre arrivée, venez-vous présenter aux associations, il y aura toujours quelqu'un pour vous prêter moins forte!


Bon voyage à tous!

Yoan

Je ne peux que confirmer ce que dit Alexandrea514, même si vous ne parlez pas bien anglais le Canada anglophone a beaucoup à offrir aux francophones. Ce sont ces régions qui ont vraiment besoin de francophones.

Bonjour,
Complètement d'accord avec Alexandre : si vous n'êtes pas bilingue, osez partir au Canada anglophone, ce que je n'ai pas osé faire. Ça va être difficile, mais au niveau linguistique c'est la meilleure chose à faire.
Les cours d'anglais sur Montréal ne sont vraiment pas géniaux, même à l'université.
Même au sein de la fonction publique québécoise, il faut un minimum d'anglais lorsque vous êtes en contact avec le public.
On peut constater que la plupart des montréalais sont bilingues totalement ou bilingues fonctionnels. Il y a donc une sacré concurrence.
On peut toujours s'en sortir avec un anglais moyen, mais au bout d'un moment, si on veut évaluer, l'anglais est indispensable.
Dans les provinces anglophones, il semble que les bilingues soient très recherchés, notamment dans les régions où il y a une communauté francophone.
Bon courage

Bonjour,

Premièrement je vais me présenter, mon nom est Fernanda Senia et je suis conseillère aux entreprise ou SOIT.

Le mandat du SOIT est d’offrir des services d’intégration en emploi pour les personnes immigrantes résidant actuellement dans la région de Québec, avec un statut de résident permanent ou de citoyenneté canadienne, ou encore possédant un permis de travail.

Voilà la réponse, cette réponse s'applique seulement si vous êtes au Québec. Si bien l'anglais est un atout, vous devez parler français. L'unique ville ou vous pouvez parler anglais seulement et trouver un travail c'est à Montréal.

Il est bien évident qu il faut parler les deux langues sans pour cela mettre de côté sa langue première qui est le français. On échange beaucoup avec les USA et d autres provinces du Canada donc oui l anglais est important.
Parler un bon francais également pour se dém.arquer.

Ben moi je vis à montreal... depuis 15 ans et je n'ai jamais eut besoin de parler anglais... l'anglais est nécessaire peut être pour certain, dire pour tous c'est faux! Peut on trouver de bons emplois sans? Au Québec ? Oui! Cela dépend du domaine, avec qui on travaille...

Bonjour !
Notre expérience est assez récente puisque nous sommes arrivés il y a tout juste 3 mois au Canada (Nouveau Brunswick)

Mais je peux déjà dire qu'ici les meilleurs postes sont bilingues en règle général.
Je pense qu'un minimum d'anglais est un atout dans cette province, sachant que de nombreuses associations sont présentes pour organiser des cours d'anglais totalement gratuits.

Il existe des secteurs ou le français est recommandé comme par exemple l'Université, le district francophone...mais dans la vie quotidienne l'anglais est très utile :-)

C'est aussi pour cela que cette belle province est si intéressante, une opportunité d'apprendre l'anglais pour toute la famille !!

Bonjour
On peut apprendre les langues au formation des adultes
Moi. Je parle que le français et je me suis intégrées au Québec

En habitant en Colombie-Britannique, il a fallu que j'améliore mon anglais sévèrement! :)
La transition n'est pas vraiment facile mais il faut admettre que la pluspart des anglophones sont vraiment très tolérants par rapport aux personnes de différentes origines et ne parlant que modérément la langue. L'apprentissage est constant est très honnêtement je ne sais pas vraiment quand on peut se considérer comme bilingue. J'apprends tous les jours de nouveaux mots et de nouvelles expressions et quoiqu'on dise on ne se transforme pas en anglophone du jour au lendemain.
Je m'étais préparé pendant deux ans à Montreal à ne regarder que des émissions et séries anglophones sans sous-titres, j'avais aussi acheté Roseta Stone qui m'a pas mal aidé, plus le même background que tous les francophones Européens c-à-d quelques cours donnés en secondaire par un prof francophone.
Je n'ai jamais pris de cours en BC et ai appris sur le tas en commençant évidemment par des petits boulots pas trop exigeants linguistiquement...Maintenant je n'ai plus de problème à m'exprimer comme je l'entend et à comprendre, mais je connais mes limites et ai franchement encore beaucoup à apprendre.
Beaucoup de francophones arrivent chez les anglais et pensent qu'ils savent déjà parler la langue pour se rendre compte ensuite qu'ils doivent tout revoir depuis le début.  Plusieurs barrières pour expliquer ça: le language utilisé, les expressions, le slang, les différents accents, la rapidité d'expression,  plus le fait que nous autres francophones avons un ENORME accent qui nous rend des fois difficilement compréhensibles.
Il y a aussi une différences entre les Québecois et les Européens, les Québecois sont souvent bien meilleurs en Anglais que nous et leur culture plus proche également, ils auront généralement plus facile à se fondre dans la masse.
Bref, il faut arriver là bas avec modestie et être ouvert aux critiques, chercher à s'améliorer. J'ai vu tellement de Français vexés quand ils ne comprenaient rien, essayer d'argumenter catastrophiquement et remettant la faute sur l'autre que des fois s'en est un peu pathétique. Mais si on est cool, les gens le seront et très honnêtement ne vous jugerons que très rarement.

Je suis arrivé en Ontario (à London) il y a 10ans. Je parlais bien anglais et mes collègues m'ont aidé à arrondir les derniers angles. Je dois dire que pour mes premiers emplois (dans la recherche) l'anglais était la seule langue indispensable, puis quand je me suis reconverti dans l'éducation, le français m'a ouvert bien des portes. Et je sais aussi que beaucoup de nos élèves du système scolaire francophone sont recrutés rapidement grâce à leur capacité à parler français.

Cela dépend du domaine de travail et de l'endroit où vous vivez. Dans les regions du Quebec, vous pouvez être unilingue et vivre correctement. Mais Dans les grandes villes c'est différents, je vis depuis 10 ans au Canada, j'ai habité à Ottawa, Toronto et Montréal et je travaille dans dans la finance (secteur bancaire). Je peux vous dire que l'anglais est indispensable...

Au Québec il y a + de 15 ans de cela, à ma première job.

1ére étape mon Français :  :D   je me suis fait dire que j'écrivais trop Français, que mes chiffres étaient mal fait, mes rapports trop longs ( Département de la santé mentale sur la main courante 69 patients),donc il y a rien à raconter, il se passe rien.

2éme étape corriger le tire Je me suis donc mise au Quèbecois , à faire mes chiffres (comme du monde). J'ai raccourci mes rapports avec un R.A.S. comme tout le monde ici et c'est à ce moment là aussi que j'ai découvert le mot PATENTE    :/   qui un jour voulait dire aiguille et qui le lendemain voulait dire brocheuse   :dumbom:  oui oui il y a de quoi se frapper la tête.

3éme étape mon Anglais : Utilisé rarement, sauf (si visite de l'extérieur) :joking: La grande classe quoi !!!!!!!!!  Il était  très  fonctionnel mais pas assez technique, j'ai donc révisé  par la force des choses.  J'ai pas mal appris sur le tas. Là grosse découverte  apprendre le CHIAC (mélange de Québecois et d'Anglais), c'est pas contagieux mais  à la longue ça passe.  :sick

Dernièrement, je me croyais au top top depuis ces longues années. :gloria  ben NON dis donc !!!!!! il manquait quelque chose à mon parcourt MA SIGNATURE.  :o  J'ai reçu un fax me demandant de changer ma signature par une signature en lettres moulées. :huh: .   Encore quelqu'un qui  a été interrompu pendant sa sieste  et qui se cherche du boulot. :sleep .

Là là ça va faire  :mad: , j'ai simplement répondu à cette personne qui si elles avait des signatures à me soumettre, je prendrais le temps de les étudier, depuis plus de son plus d'image. :rolleyes:.  Pas de bruit elle doit dormir encore.
*(Qui aurait cru qu'en immigrant icitte j'aurai été quadrilingue)*. :lol:

Morale de cette histoire, c'est en forgeant qu'on devient forgeron et  c'est en apprenant que l'on devient  plus ou moins c**.

Un fax... ? J'adore. Ca frise le romantisme.

Sinon, en ce qui concerne Montréal, à être unilingue, mieux vaut l'être en français.

oui alors que nous sommes à  grand max 300m l'une de l'autre :D

lucanne :

oui alors que nous sommes à  grand max 300m l'une de l'autre :D

Ah. Faut dire qu'au Canada le papier est presque moins cher que la bande passante.

Bonjour,

L'Anglais n'est pas une obligation au Québec, mais elle l'ai dans le reste du Canada. Pour immigrer au Québec un Anglais de base est demandé. Pour ce qui est de travailler au Québec uniquement en Français, ce n'est pas un problème, mais le salaire est généralement inférieur pour les unilingues. Dans certaines profession, comme l'informatique l'Anglais est fortement conseillé.
Je suis francophone et je parles peu A, voir mal en Anglais, je suis informaticien et je vis ici depuis 15 ans. J'ai réussi à évoluer professionnellement au Québec, mais avec l'Anglais cela aurait été plus facile.

Bonne journée

Mais est-ce vrai pour tous les emplois ? D'ailleurs, quel est votre métier ?
Et il faut savoir que les francophones ne sont pas "bien vus" voire "les bienvenus" dans toutes les provinces à majorité anglophone. Je parle surtout pour ceux qui ne se débrouille pas suffisamment en anglais pour tenir une conversation.

[at]Florever:
Il y a tellement de gens d'origine différentes qui ont du mal avec l'anglais pour tenir une conversation dans les provinces anglophones, surtout quand ils viennent d'arriver. De quelle province parlez-vous? Globalement je n'ai pas l'impression que les francophones ne soient pas biens vus.

Je l'ai ressenti moi-même en Alberta et j'ai vu ensuite le documentaire de Jean Dulon "La voix de la prairie - La francophonie au Canada"

Je n'irais pas jusque là, il faut quand même avouer qu'il y a pas mal d'aprioris de la part des Anglophones surtout vis-à-vis des Québecois et de leur tendance à toujours s'affirmer Québecois et non Canadiens et aussi de leurs exigences de Français partout. Moi on me demande souvent si je viens de Montreal à cause de mon accent, et clairement je suis content de dire que je suis Belge en connaissant cette animosité...
Maintenant soyons honnêtes, les gens ne vous cracherons jamais dans la face qu'ils n'aiment pas les Québecois et resteront polis, mais il y a cette tendance sous-jacente quand même qui est plus due à des problèmes politiques qu'à la langue elle-même je pense.

Bonsoir ! Effectivement je ne parle que français. Je ne parle pas anglais pour le moment . J'aimerai étudier l'anglais au Canada .serait il possible de trouver une école pour ca ?

bonjour tres heureux de  repondre a votre aimable message
a propos des langues que je parle au cours de parcours scolaire ma formation entierement en francais et la deuxieme lange que je parle et l anglais et la troisieme et quatrieme langue arabe berbere mes langues maternelle je vous remercier entierement des  grands pas dont que vous m avez fait pour s intergrer dans le melieur prefere depuis mes premiers parcours scolaire c est le canada et merci cordialement

Nouvelle discussion