Mutation Polynésie 2015, frais de déménagement

Bonjour,
Avant de se lancer je voulais être sure de bien avoir droit aux frais de déménagements et vols…
Après 8ans dans les DOM (martinique), une année de disponibilité pour suivi de conjoint (métropole), j'ai eu ma mutation dans l'académie de mon conjoint à la rentrée 2014. Je n'ai pas droit cette année aux frais de déménagement depuis la martinique. J'aurai donc droit à ces frais si j'obtiens une mutation en Polynésie ? car pas de frais payé depuis plus de 5ans…
Merci d'avance de nous confirmer votre avis et expérience
A bientôt en Polynésie, j'espère !

Ce n'est pas une question de frais payés ou pas. Ce sont les 5 dernières années soit en DOM, soit en Métropole (soit à l'étranger).
Renseigne-toi quand même auprès des syndicats, mais je ne pense pas que tu aies droit à la réquisition.

Je pense aussi que ce sera compliqué pour obtenir ces remboursements, en effet le critère réside dans ces 5 années successives en métropole ou en DOM au jour de la demande. Néanmoins renseigne toi auprès des syndicats, cela ne coute rien!

Bonjour,

Maeva2015 :

Avant de se lancer je voulais être sure de bien avoir droit aux frais de déménagements et vols…

Je trouve un peu dommage de conditionner la demande de mutation en Polynésie au fait d'avoir droit ou pas au remboursement du déménagement. Je comprends bien qu'on s'en préoccupe, mais de là à renoncer à une éventuelle affectation ici, ça me parait en décalage avec la qualité de l'expérience que cette mutation propose. Ça se justifie d'autant moins qu'une prime d'éloignement est versée environ 2 mois après l'arrivée sur le territoire et couvre généralement l'intégralité des frais engagés pour le déménagement.

jl987 :

Bonjour,

Maeva2015 :

Avant de se lancer je voulais être sure de bien avoir droit aux frais de déménagements et vols…

Je trouve un peu dommage de conditionner la demande de mutation en Polynésie au fait d'avoir droit ou pas au remboursement du déménagement. Je comprends bien qu'on s'en préoccupe, mais de là à renoncer à une éventuelle affectation ici, ça me parait en décalage avec la qualité de l'expérience que cette mutation propose. Ça se justifie d'autant moins qu'une prime d'éloignement est versée environ 2 mois après l'arrivée sur le territoire et couvre généralement l'intégralité des frais engagés pour le déménagement.

Bonjour,

l'IFCR, ça comprend aussi la prise en charge des billets d'avion. Imagine une famille de 4 personnes (2 adultes / 2 enfants) qui vient d'acheter un bien en métropole, qui a un crédit, et pas d'argent en réserve de côté. pas d'IFCR = payer 4 billets d'avion + le déménagement (on va dire 5 metres cubes), et voilà déjà la famille qui doit faire un crédit qui va couvrir bien plus de la moitié de la prime d'éloignement rien que pour venir. Sans compter les frais réels de l'installation (acheter une voiture qui coûte en général plus cher que le véhicule qu'on avait en métropole), payer la caution, etc...
Bref, il y a des gens pour qui ça ne pose pas de problèmes de venir sans IFCR, pour d'autres, et selon la situation personnelle et financière de chacun, cela pose problème dans le budget.
Et personne n'a à juger la manière dont chacun gère son budget.
Moi je trouve plutôt sain, quand on envisage de partir au bout du monde, de s'assurer qu'on aura les conditions nécessaires pour réaliser son projet de vie, plutôt que de se lancer la fleur au fusil et de tomber dans de vraies galères qu'on n'est pas sûr de vouloir ou savoir assumer.
Pour certains, oui, l'IFCR conditionne la demande de mutation. Eh bien ils laissent leur place, et si vraiment ils ont la motivation de venir, ils attendront d'être éligibles à l'IFCR.

crailoen :

Imagine une famille de 4 personnes (2 adultes / 2 enfants)

Je ne veux pas polémiquer, je donne juste mon point de vue à la lumière des expériences vécues dans mon entourage, y compris des familles de 4 personnes ayant supporté l'intégralité des frais de changement de résidence, même en provenance de La Réunion. Et rétrospectivement, ils n'ont pas eu à le regretter sur le plan financier, ils le disent eux-même.

Je veux rassurer cette famille en l'informant que la première tranche de l'indemnité d'éloignement est versée rapidement et qu'elle couvre les frais, même pour une famille de 4. Il y a aussi la possibilité de demander une avance sur salaire au rectorat d'origine.

Je dis juste que c'est dommage de se priver de l'expérience d'un séjour en Polynésie si c'est uniquement à cause du non remboursement de l'aller. Car sauf erreur de ma part, dans le sens du retour, c'est pris en charge à 100%. Alors qu'à l'aller, au mieux c'est 80% de la prime, et donc au moins 20% des billets d'avion à payer dans tous les cas.

Pour une famille avec des enfants ( 4 pour nous) et un conjoint en disponibilité ( sans revenu), cela change :  Plus de 10 000€ de budget seulement pour le voyage...
Certains refusent leur affectation car ils apprennent qu'ils n'auront pas droit à ces frais ( selon ce blog). L'expérience de ceux sur place peut permettre de mettre au clair les conditions et chacun peut ainsi prévoir le budget et ainsi postuler ou non en fonction de ses possibilités. Merci à tous

jlg987

Quand tu as droit à l'IFCR, tu n'as pas à avancer les 20% du billet d'avion : ils sont déduits de ta prime quand tu la touches en décembre / janvier.
Entre n'avoir à se préoccuper de rien concernant les billets, et devoir les acheter intégralement à l'avance, il y a quand même une différence de budget, qui s'accroît plus la famille est nombreuse.
Bien sûr qu'on vit tout à fait correctement une fois la prime d'éloignement versée. Maintenant il y a peut-être des collègues qui n'ont pas d'argent de côté pour acheter ces billets d'avion : on peut juste les prévenir quand même, après à chacun de faire ses choix.

Maeva2015 :

Pour une famille avec des enfants ( 4 pour nous) et un conjoint en disponibilité ( sans revenu), cela change :  Plus de 10 000€ de budget seulement pour le voyage...

Je connais un couple avec 2 enfants, un seul salaire. Ils en sont à leur 2° séjour en PF. Pour les deux affectations, ils ont payé l'intégralité des frais de changement de résidence depuis La Réunion, y compris leurs billets d'avion. Et pour la 2° affectation, malgré cela ils n'ont pas hésité une seule seconde, et en connaissance de cause.

Maeva2015 :

Certains refusent leur affectation car ils apprennent qu'ils n'auront pas droit à ces frais ( selon ce blog).

Si je comprends bien, ils ont refusé parce qu'on ne leur a pas payé le billet d'avion à l'aller ? Le motif de la trésorerie insuffisante semble un peu léger puisque l'indemnité de changement de résidence est versée longtemps après l'arrivée sur place (plus de 6 mois après je crois), alors qu'on s'est refait une santé financière entre-temps. La question de la disponibilité des fonds pour les premiers mois peut être réglée dès lors qu'on est motivé et ne semble pas être un obstacle insurmontable dans la mesure où la prime d'éloignement vient rapidement et qu'une avance sur salaire est facilement accordée.

Ceux qui refusent l'affectation juste parce qu'on ne leur paie pas le billet d'avion à l'aller ne sont tout simplement pas très motivés pour venir. Car même pour un contrat de 2 ans, la question budgétaire est lissée.

jl987 :
Maeva2015 :

Pour une famille avec des enfants ( 4 pour nous) et un conjoint en disponibilité ( sans revenu), cela change :  Plus de 10 000€ de budget seulement pour le voyage...

Je connais un couple avec 2 enfants, un seul salaire. Ils en sont à leur 2° séjour en PF. Pour les deux affectations, ils ont payé l'intégralité des frais de changement de résidence depuis La Réunion, y compris leurs billets d'avion. Et pour la 2° affectation, malgré cela ils n'ont pas hésité une seule seconde, et en connaissance de cause.

Maeva2015 :

Certains refusent leur affectation car ils apprennent qu'ils n'auront pas droit à ces frais ( selon ce blog).

Si je comprends bien, ils ont refusé parce qu'on ne leur a pas payé le billet d'avion à l'aller ? Le motif de la trésorerie insuffisante semble un peu léger puisque l'indemnité de changement de résidence est versée longtemps après l'arrivée sur place (plus de 6 mois après je crois), alors qu'on s'est refait une santé financière entre-temps. La question de la disponibilité des fonds pour les premiers mois peut être réglée dès lors qu'on est motivé et ne semble pas être un obstacle insurmontable dans la mesure où la prime d'éloignement vient rapidement et qu'une avance sur salaire est facilement accordée.

Ceux qui refusent l'affectation juste parce qu'on ne leur paie pas le billet d'avion à l'aller ne sont tout simplement pas très motivés pour venir. Car même pour un contrat de 2 ans, la question budgétaire est lissée.

Et à part ça tu n'es pas dans le jugement...
Je suis désolée mais l'installation, c'est environ 10 000 euros à avancer (remboursement après), et les billets d'avion à payer ça peut être aussi jusqu'à 10 000 euros pour certaines familles.
Tu peux quand même comprendre qu'il y a des gens qui n'ont pas 20 000 euros à avancer non et qui ne veulent pas ou ne peuvent pas faire de crédit pour ça ?
Je me répète, quand tu as droit à l'IFCR tu n'as rien à avancer au niveau des billets d'avion, même si tu en paies 20%, ils sont déduits de la prime que tu touches a posteriori.
N'oublie pas qu'à La Réunion il y a quand même une indexation du salaire, certes moins importante qu'ici, mais le salaire est 40% supérieur à la Métropole.

crailoen :

Tu peux quand même comprendre qu'il y a des gens qui n'ont pas 20 000 euros à avancer non et qui ne veulent pas ou ne peuvent pas faire de crédit pour ça ?

Oui, je comprends bien. En fait, la question posée est celle de la disponibilité de fonds autour du départ, disons 20.000EUR comme tu dis. 10.000 avant pour les billets, et 10.000 ensuite pour l'installation. Ce que je ne comprends pas trop, c'est que cela puisse être un frein à un projet où d'une part on a la garantie d'avoir ensuite des revenus suffisamment confortables pour compenser ces frais de changement de résidence, et d'autres part on peut vivre une expérience enthousiasmante. Car à la base, personne n'est obligé de venir. Si on vient, c'est qu'on en a envie.

De solutions existent : l'avance sur salaire, ou encore différer le départ du conjoint et des enfants pour qu'ils voyagent en basse saison ou lorsque le budget sera disponible fin septembre. C'est pas la mer à boire et je crois que beaucoup de familles non fonctionnaires ne manquent pas d'imagination pour une installation en PF dans des conditions bien plus aléatoires.

Tout à fait d'accord avec JL987.
Franchement quand on veut on peut.
C'est sur cela à un coût, mais c'est vite amorti quand on est professeur, militaire, personnel de santé ou fonctionnaire.
Si c'est un rêve de venir en Polynésie, il ne faut surtout pas hésiter surtout quand la personne à un travail à l'arriver.
Bonne journée

A la rentrée 2014, tu as eu une nouvelle académie hors DOM après une année de dispo. Tu as donc un an d'ancienneté. Tu seras prise en charge quand tu auras fait 5 années en métropole ou dans le DOM où tu es actuellement.

Nouvelle discussion
received zero-sized searchd response