Quels documenst pour être travailleur indépendant à Hong Kong?

Bonjour,
j' ai plusieurs questions en rapport avec le fait de travailler sans patron à Hong Kong. Sachant que le visa travail s'obtient en ayant un job chez un employeur, ce qui ne coïncide pas avec du freelance.

Donc, dans le cadre légal:
Question 1: puis-je faire du télétravail( graphisme) vers la France ou bien d' autres pays, pendant mes vacances à Hong Kong?

Question 2: afin de renflouer mes caisses durant mon séjour, puis-je donner des cours particuliers? Dessin, Français...( j' ai vu pas mal de propositions de soutien scolaire sur ce forum, avec quel statut est-ce légal/ faisable?)

Question 3: puis-je proposer des portraits dessinés ainsi que des illustrations diverses dans la rue?

Existe-t-il un moyen de pratiquer ces activités légalement lorsqu'on est étranger? Si oui, pouvez-vous me dire comment?
Si je pratique ces activités illégalement, y-a-t-il de gros risques, ou au contraire est-ce toléré de se débrouiller à HK?

Merci, à bientôt!

Bonjour Isigaël

Isigael a écrit:

Donc, dans le cadre légal:
Question 1: puis-je faire du télétravail( graphisme) vers la France ou bien d' autres pays, pendant mes vacances à Hong Kong?

Même si tu as une raison sociale en France c'est un peu difficile. Ce qui compte juridiquement c'est l'endroit où la prestation est effectuée, or pour du graphisme j'ai du mal à croire qu'on puisse considérer l'adresse de ton client comme le lieu où a lieu la prestation, vu que tu livres un produit fini. Pour exemple je rends moi aussi des services professionnels à des français installés en France, et légalement mon activité est considérée comme étant effectuée à Hong Kong.

Isigael a écrit:

Question 2: afin de renflouer mes caisses durant mon séjour, puis-je donner des cours particuliers? Dessin, Français...( j' ai vu pas mal de propositions de soutien scolaire sur ce forum, avec quel statut est-ce légal/ faisable?)

Tu peux mais il te faudra un visa de travail hongkongais pour ça. Je doute très fort qu'une école accepte de t'embaucher sans visa.

Isigael a écrit:

Question 3: puis-je proposer des portraits dessinés ainsi que des illustrations diverses dans la rue?

Difficile à mon avis. Je vois les vendeurs de marrons chauds et autres petits vendeurs sur le trottoir se faire très régulièrement contrôler. La criminalité étant plutôt faible ici, les flics ont du temps pour s'occuper des petits vendeurs...

Isigael a écrit:

Existe-t-il un moyen de pratiquer ces activités légalement lorsqu'on est étranger? Si oui, pouvez-vous me dire comment?  Si je pratique ces activités illégalement, y-a-t-il de gros risques, ou au contraire est-ce toléré de se débrouiller à HK?

La moitié de l'Asie du Sud-Est veut venir ici pour profiter des services publics, les autorités ne sont pas très compatissantes avec les illégaux. Tu risques fort l'injonction de quitter le territoire sous 24h.

Le working holiday visa est ton ami: il te permettra d'accepter des petits jobs du jour au lendemain sans contrainte ni pour toi ni pour ton employeur.

Bonjour,
merci pour ces précisions.

Pour la question du visa working holidays, c'est râpé pour moi, je suis trop vieux.

Par contre pour les cours de français et dessin, ce serait pour des cours particuliers, pas dans une école. Mais bon, je sens bien que c'est illégal en fait.

Je confirme sur le fait qu'il vous faudra un visa même pour des petits boulots.
Il ne vous reste que le visa "quality migrant" pour les diplômés, ou celui d'investisseur pour les indépendants (mais il faut avoir les reins solides financièrement, et pouvoir le démontrer)...

hum, tout n'est pas si simple dans ce monde...

Quelqu'un m' a parlé du fait qu'il est très simple de créer une société sur place, même sans visa; ce qui est intéressant.
Si la société trouve sa clientèle hors HK, pas besoin de visa de travail ni d'impôts à payer selon ma source. C'est déja ça!

> Quelqu'un m' a parlé du fait qu'il est très simple de créer une société sur place, même sans visa; ce qui est intéressant.
C'est exact.

> Si la société trouve sa clientèle hors HK, pas besoin de visa de travail ni d'impôts à payer selon ma source. C'est déja ça!
Au détail près que dans ces conditions, vous n'aurez pas non plus le droit de travailler à HK et encore moins de vous payer. Si la société vous verse de l'argent vous redevenez de facto travailleur local, ou investisseur local si vous vous payez des dividendes plutôt qu'un salaire. Dans les deux cas il vous faudra un visa pour rester légalement sur le territoire, et vous paierez des impôts.

Nouvelle discussion