Nous autres...

Bonjour à toutes et tous,

Je vous écris de mon Sud natal par une belle journée de janvier.

Nous autres, Français, avons assez mauvaise presse; c'est justifé ou pas ?
On râle, on peste et on n'est jamais content de ce qu'on a ! c'est tout à fait .....vrai !

Je ne fais pas exception à la règle.

Ceci étant dit, l'envie de changement me démange. L'Amérique du Nord m'attire depuis longtemps et le Canada a besoin de main d'oeuvre (?).

J'ai lu ici et là les expériences d'Européens (surtout Français) ayant immigrés au Québec, au Canada :  c'est très instructif.

Certains forums semblent être de vrai plan marketing pour promouvoir le Canada.

Expat.com me semble plus propice à l'échange et à la critique.

Mes questions :

- Le Québec/ Le Canada a t-il vraiment besoin de Français et a t-il du travail à proposer ?

- N'y a t-il pas (déja?) trop de Français au Québec ?

- Quels sont les traits caractéritiques des Québécois / Canadiens : heureux, égoiste, solidaire...


Merci.

Bonjour clavie.

Bienvenue sur Expat.com! :)

J’espère que vous serez aider très prochainement.

Merci,
Aurélie

Pas grand monde par ici !!!!

Ils sont tous partis au Québec.


C'est peut être la solution au chômage en France : envoyer le plus de Francais au Canada. lol

Ben si on est là. J'ai vu ton message, mais bon, pas grand chose à y répondre. C'est tellement stéréotypé :

- Le Québec/ Le Canada a t-il vraiment besoin de Français et a t-il du travail à proposer ?
R - Oui, il y a du travail au Canada/Québec, mais pas plus pour des Français que n'importe qui d'autre.

- N'y a t-il pas (déja?) trop de Français au Québec ?
R - Euh je sais vraiment pas quoi répondre à cette question tellement je la trouve  .....

- Quels sont les traits caractéritiques des Québécois / Canadiens : heureux, égoiste, solidaire...

Ben on dirait que tu parles d'animaux exotiques. Ils sont comme n'importe quelle population à travers le monde. Il faut de tout pour faire un monde.

Enfin, tout ça, ce n'est que mon avis perso.

Il y a toutes sortes de Français et toutes sortes de Canadiens/Québécois. Difficile d'établir un portrait type.

Ensaimada a écrit:

Il y a toutes sortes de Français et toutes sortes de Canadiens/Québécois. Difficile d'établir un portrait type.

Tout à fait d'accord...

Je me suis mal exprimé.


C'est pas un portrait type que je demandais, c'était plus dans le style, on dit : les allemands sont des bosseurs et ils ont de la rigueur. Les marocains sont accueillants,...

Après, on peut toujours polémiquer sur le fait que c'est vrai ou pas.

Tout autre chose, y a beaucoup de Québécois qui s'expatrient ?

Quand j'étais (plus) jeune, je conduisais des voitures de Québécois jusqu'en Floride ou leurs propriétaires avaient une résidence. C'est que passé un certain age, le climat doit être plus difficile à supporter.

Ce n'est pas une expatriation. Beaucoup de Québécois, à la retraite, vont en Floride (mais j'en connais qui optent maintenant pour le Costa Rica, Panama...)pour échapper aux rigueurs de l'hiver.

L'hiver, c'est chouette avec les grosses tempêtes, mais lorsqu'il  pleut, que ça devient de la glace, que ça fond de nouveau et que c'est de la gadoue, c'est assez moche. Et quand cela fait 40, 50 ans que l'on vit ces hivers, c'est moins bucolique, disons... ;)

L'expatriation comme telle de Québécois, il doit y en avoir, mais je ne connais pas les chiffres. Mais là, on parle de gens qui sont mutés par leur entreprise, obtiennent un contrat dans un autre pays. En ce sens, il doit bien y en avoir, car j'en ai dans ma famille qui ont fait ainsi la France, la Finlande et la Californie. L'Inde s'offrait à eux, mais ils n'ont pas voulu...

Quant aux traits des Québécois, bien franchement, j'en suis une et je ne saurais pas quoi vous répondre. Autant il y en a qui sont intelligents, cultivés, aiment discuter, autant il y a des cons et des morons *LOL*

Ensaimada a écrit:

Quant aux traits des Québécois, bien franchement, j'en suis une et je ne saurais pas quoi vous répondre. Autant il y en a qui sont intelligents, cultivés, aiment discuter, autant il y a des cons et des morons *LOL*

ben nous on t'aime bien Ensaimada !!

francknathalie05 a écrit:
Ensaimada a écrit:

Quant aux traits des Québécois, bien franchement, j'en suis une et je ne saurais pas quoi vous répondre. Autant il y en a qui sont intelligents, cultivés, aiment discuter, autant il y a des cons et des morons *LOL*

ben nous on t'aime bien Ensaimada !!

Faites-moi rougir :)

Ensaimada, puisque vous êtes une "locale", vous allez pouvoir me renseigner.

A votre avis, que propose le Québec qu'il n'y a pas (plus) en France ?

Si on peut comprendre que des personnes quittent leur pays pour le Québec à cause de la guerre, de la pauvreté, de la maltraitance ...on peut se poser la question pour les Européens.

Merci

Bonjour, êtes vous venue au Québec ...

Non parce que , si vous voulez vous faire une idée, on pourrait commencer par cela.

Attention au fait du manque de MO au canada, il ne faut pas oublier que le canada ouvre sa porte à plus de 250 000 immigrants annuellement...

Certes on y travaille vite et bien et c'est notre cas mais beaucoup y laisse des plumes...

Je suis déja allé au Québec, en touriste.

Je logeais ici et là chez l'habitant. C'était une très bonne expérience et surtout une totale immersion.

Aujourd'hui je suis père de famille, de fait les choses sont un peu plus compliquées pour s'expatrier.

L'expérience d'autres familles peut surement nous servir à concrétiser ou pas notre projet. L'éducation et la santé sont 2 postes importants.

Le climat est aussi une source d'interrogation. Aujourd'hui, il fait +19°C chez nous, à Montréal j'ai vu qu'il annoncait -12°C. Sur le moral, c'est un sacré choc !

clavie a écrit:

Ensaimada, puisque vous êtes une "locale", vous allez pouvoir me renseigner.

A votre avis, que propose le Québec qu'il n'y a pas (plus) en France ?

Si on peut comprendre que des personnes quittent leur pays pour le Québec à cause de la guerre, de la pauvreté, de la maltraitance ...on peut se poser la question pour les Européens.

Merci

Bonjour Clavie !

Bon, je suis une locale, mais j'ai eu l'occasion d'aller souvent en France, en Europe en général, et j'ai plusieurs amies en France, dont une amie d'enfance ;) Sans cela, je n'aurais pas pu vous répondre.

Je serais toutefois tentée de vous poser la question autrement : « Que recherchez-vous au Québec que vous n'avez pas ou plus en France ? Quelles sont les raisons qui motivent votre décision d'émigrer ? »

- Nos grands espaces ? Les distances sont très grandes au Québec et ces vastes espaces ne sont pas facilement accessibles.

- J'ai vu des paysages à couper le souffle en France; de ce côté, je trouve, personnellement, que vous n'avez rien à nous envier. Qu'il s'agisse du Périgord, de la Bretagne, du Lot, de la Provence, des Alpes, des Pyrénées... c'est magnifique. En plus, l'architecture des maisons change d'une région à l'autre alors qu'ici, ce n'est pas le cas.

- Notre système de santé est un gros point noir, le plus mal foutu du Canada selon une étude que j'ai lue hier.

- Le calme : si vous vivez dans une région où vous avez peur de mettre le pied dehors le soir, eh bien vous ne trouverez pas cela ici (sauf certains coins bien particuliers de Montréal, et encore; il s'agit souvent de règlements de comptes entre gangs de rue, dans la mafia, les motards ou des drames familiaux).

Finalement, c'est quand vous vivrez ici que vous découvrirez les plus et les moins, car tout cela dépend de chacun, de son style de vie, de son mode vie, de ses attentes, etc.

Voilà :)

clavie a écrit:

Je suis déja allé au Québec, en touriste.

Je logeais ici et là chez l'habitant. C'était une très bonne expérience et surtout une totale immersion.

Aujourd'hui je suis père de famille, de fait les choses sont un peu plus compliquées pour s'expatrier.

L'expérience d'autres familles peut surement nous servir à concrétiser ou pas notre projet. L'éducation et la santé sont 2 postes importants.

Le climat est aussi une source d'interrogation. Aujourd'hui, il fait +19°C chez nous, à Montréal j'ai vu qu'il annoncait -12°C. Sur le moral, c'est un sacré choc !

Oui, c'est sûr que ce peut être un choc. Nous sommes passés en peu de jours de -18C à + 8C ! Et je sais qu'à Marseille, en ce moment, le temps est vraiment très doux. Nos hivers ne sont plus ce qu'ils étaient, mais en général, de novembre à fin mars, c'est l'hiver, avec temps froid, redoux, pluie ou neige, verglas... Et avril et un mois de surprise : il peut faire très beau et on peut se taper une belle tempête de neige. Nos printemps, depuis quelques années, sont un peu « poussifs »... ils tardent à s'installer...

Bonjour tout le monde,

De mon côté, ça ne fait que 4 mois que je suis arrivée au Québec (j'habitais en France) mais je suis contente d'être ici, malgré les hauts et les bas.
Mon objectif en venant ici, était d'avoir une expérience à l'étranger, de découvrir autre chose que la France, mais pas du tout de "fuir" le pays.

Je pense effectivement qu'en France, on nous vend le Canada comme un eldorado et qu'on a tendance à avoir la tête dans les nuages en arrivant. On nous avait pourtant prévenus dans quelques magazines que ça ne serait pas facile mais on est tellement content d'obtenir son visa, qu'on n'y pense plus.
Donc, oui, c'est super d'être ici mais en même temps, les débuts sont plutôt difficiles!!
Mon mari a heureusement trouvé du travail assez rapidement car il est cuisinier mais de mon côté, c'est beaucoup plus difficile. Je cherche un poste en événementiel et il y a tout autant de concurrence qu'en France. Mais bon, je ne désespère pas. En attendant, je fais des formations, des stages non rémunérés, du réseautage...et peut-être que je me chercherais aussi un boulot "alimentaire", histoire qu'on ait un peu plus de moyens.
On avait entendu que la vie était beaucoup moins chère ici mais ce n'est pas tellement le cas: internet, téléphones fixe et cellulaire sont hors de prix, la nourriture en partie aussi (sauf si on achète en "spécial"). Par contre, les loyers sont moins chers (en tout cas, comparés à Paris).

Je me suis fait pas mal d'amis de tous les pays grâce à mes différentes activités mais je connais également quelques Québécois que je trouve très sympas. J'aimerais bien en connaître davantage mais je pense que ça viendra avec le temps, notamment quand j'aurais trouvé du travail.

En ce qui concerne les administrations, tout est super bien organisé et les gens qui se sont occupés de nous, ont toujours été très accueillants et aidants.
Cependant, c'est vrai qu'au niveau du système de santé, c'est assez différent...Pour l'instant, nous n'avons pas été trop malades et avons pu aller aux centres "sans rdv" (pour lesquels nous avions quand même rdv) mais je redoute la fois où il faudrait aller aux urgences pour un cas grave. On verra...

Ah oui, et pour l'hiver, si on est bien équipé, je trouve qu'il n'y a pas de problème, même à -37°C avec le facteur vent, comme la semaine dernière. La ville est aussi bien organisée pour faire face aux tempêtes de neige et autres aléas climatiques et beaucoup de trajets peuvent se faire à l'intérieur.
D'autre part, on n'est pas non plus mal vus si on arrive en entretien d'embauche avec des bottes de neige et non de jolies chaussures (qui à priori ne seraient plus jolies à ce moment-là, à cause du sel, de la boue, etc...).

Bref, tout ça pour dire, que si le Canada, plus particulièrement le Québec, vous intéresse, il ne faut pas venir pour fuir la France mais plutôt parce que vous avez envie de découvrir ce beau pays. Heureusement d'un certain côté que les démarches d'immigration prennent un certain temps (pour moi, ça a pris quasiment 2ans), car je trouve que ça permet de vraiment réfléchir à son projet et de voir si on est vraiment motivés et prêts à tout quitter pour cette nouvelle expérience.

Voilà ce que je peux dire pour l'instant de ma courte expérience québécoise. =)


PS: j'oubliais (et j'arrêterais vraiment là mon roman): nous avons eu la chance de trouver rapidement une place en garderie pour notre fils car peu de places sont disponibles, même en garderie privée. Ça nous coûte quand même 45$/jour (car justement garderie privée) mais heureusement, nous avons droit à une bonne aide financière de la part du gouvernement.

Marttta a écrit:

Bonjour tout le monde,

De mon côté, ça ne fait que 4 mois que je suis arrivée au Québec (j'habitais en France) mais je suis contente d'être ici, malgré les hauts et les bas.
Mon objectif en venant ici, était d'avoir une expérience à l'étranger, de découvrir autre chose que la France, mais pas du tout de "fuir" le pays.

Je pense effectivement qu'en France, on nous vend le Canada comme un eldorado et qu'on a tendance à avoir la tête dans les nuages en arrivant. On nous avait pourtant prévenus dans quelques magazines que ça ne serait pas facile mais on est tellement content d'obtenir son visa, qu'on n'y pense plus.
Donc, oui, c'est super d'être ici mais en même temps, les débuts sont plutôt difficiles!!
Mon mari a heureusement trouvé du travail assez rapidement car il est cuisinier mais de mon côté, c'est beaucoup plus difficile. Je cherche un poste en événementiel et il y a tout autant de concurrence qu'en France. Mais bon, je ne désespère pas. En attendant, je fais des formations, des stages non rémunérés, du réseautage...et peut-être que je me chercherais aussi un boulot "alimentaire", histoire qu'on ait un peu plus de moyens.
On avait entendu que la vie était beaucoup moins chère ici mais ce n'est pas tellement le cas: internet, téléphones fixe et cellulaire sont hors de prix, la nourriture en partie aussi (sauf si on achète en "spécial"). Par contre, les loyers sont moins chers (en tout cas, comparés à Paris).

Je me suis fait pas mal d'amis de tous les pays grâce à mes différentes activités mais je connais également quelques Québécois que je trouve très sympas. J'aimerais bien en connaître davantage mais je pense que ça viendra avec le temps, notamment quand j'aurais trouvé du travail.

En ce qui concerne les administrations, tout est super bien organisé et les gens qui se sont occupés de nous, ont toujours été très accueillants et aidants.
Cependant, c'est vrai qu'au niveau du système de santé, c'est assez différent...Pour l'instant, nous n'avons pas été trop malades et avons pu aller aux centres "sans rdv" (pour lesquels nous avions quand même rdv) mais je redoute la fois où il faudrait aller aux urgences pour un cas grave. On verra...

Ah oui, et pour l'hiver, si on est bien équipé, je trouve qu'il n'y a pas de problème, même à -37°C avec le facteur vent, comme la semaine dernière. La ville est aussi bien organisée pour faire face aux tempêtes de neige et autres aléas climatiques et beaucoup de trajets peuvent se faire à l'intérieur.
D'autre part, on n'est pas non plus mal vus si on arrive en entretien d'embauche avec des bottes de neige et non de jolies chaussures (qui à priori ne seraient plus jolies à ce moment-là, à cause du sel, de la boue, etc...).

Bref, tout ça pour dire, que si le Canada, plus particulièrement le Québec, vous intéresse, il ne faut pas venir pour fuir la France mais plutôt parce que vous avez envie de découvrir ce beau pays. Heureusement d'un certain côté que les démarches d'immigration prennent un certain temps (pour moi, ça a pris quasiment 2ans), car je trouve que ça permet de vraiment réfléchir à son projet et de voir si on est vraiment motivés et prêts à tout quitter pour cette nouvelle expérience.

Voilà ce que je peux dire pour l'instant de ma courte expérience québécoise. =)


PS: j'oubliais (et j'arrêterais vraiment là mon roman): nous avons eu la chance de trouver rapidement une place en garderie pour notre fils car peu de places sont disponibles, même en garderie privée. Ça nous coûte quand même 45$/jour (car justement garderie privée) mais heureusement, nous avons droit à une bonne aide financière de la part du gouvernement.

Bonjour Marttta !

Voilà ce que j'appelle un bilan qui semble bien coller à ce que vous avez vécu et ce que vous vivez. J'aime beaucoup lorsque vous dites être venus pour découvrir et non pour fuir. Je crois que c'est la meilleure attitude à adopter.

Si on vient pour découvrir et que certaines choses nous déplaisent, ou que l'on ne se plaît pas du tout dans son nouveau pays d'adoption, pour toutes sortes de raisons, on peut retourner en France. Mais si on a émigré pour fuir et que l'expérience ne nous plaît pas, le retour peut être bien pénible s'il faut l'envisager.

Je vous souhaite bonne chance dans la recherche d'un travail à la hauteur de vos compétences et de vos aspirations. Ne perdez pas espoir :)

Merci pour le retour, je vous rejoint sur bien des points.

Merci Marttta pour votre témoignage.

Qu'avez vous ou que pensez vous trouvé de plus au Québec/Canada que vous n'aviez pas en France ?

Vous habitiez en région Parisienne ou en Province ?

Le Canada est un des pays qui nous interessent mais ce n'est en aucun cas une fixation.

Nous sommes en phase de recueil de renseignements.

Merci Ensaimada pour vos encouragements!:)

Comme vous dites, quand on arrive pour découvrir et qu'on se rend compte que ça nous plaît pas, on peut toujours repartir! ça met moins la pression que si on vient dans le but de fuir.

En réponse à Clavie:
je trouve qu'il ne faut pas trop comparer le Québec ou le Canada à la France. Comme je le disais avant, je suis ici pour découvrir et non pour comparer. Le système est différent avec ses avantages et ses inconvénients mais je pense que si on commence à tout comparer, on n'en finit pas.

J'ai habité quelques années à Paris mais également ailleurs: Lille, Tours, Mulhouse, Marseille.

Bon courage dans vos recherches, j'espère que vous trouverez l'endroit idéal pour vous.:)

Marttta a écrit:

Merci Ensaimada pour vos encouragements!:)

Comme vous dites, quand on arrive pour découvrir et qu'on se rend compte que ça nous plaît pas, on peut toujours repartir! ça met moins la pression que si on vient dans le but de fuir.

En réponse à Clavie:
je trouve qu'il ne faut pas trop comparer le Québec ou le Canada à la France. Comme je le disais avant, je suis ici pour découvrir et non pour comparer. Le système est différent avec ses avantages et ses inconvénients mais je pense que si on commence à tout comparer, on n'en finit pas.

J'ai habité quelques années à Paris mais également ailleurs: Lille, Tours, Mulhouse, Marseille.

Bon courage dans vos recherches, j'espère que vous trouverez l'endroit idéal pour vous.:)

Excellent ! ;)

Effectivement, mon approche n'est pas la bonne, il ne faut pas comparer, il faut connaitre comment la société Québécoise aborde les sujets de la santé, de l'éducation, de l'emploi ... et comment elle a décidé de les traiter. Après que cela nous convienne ou pas est une autre histoire, on est d'accord.

En tout cas, je suis surpris de la teneur et de la tournure des discussions que j'ai pu lire sur les forums traitant de l'imigration au Québec : entre les pro et les anti Québec, c'est la guerre !

Je n'aurai jamais imaginé qu'un tel sujet provoquerait autant de débats. J'ose à peine imaginer les réactions des Québécois lorsqu'ils tombent sur ces sites.

J'ai consulté le site de l'institut de la statistique au Québec pour avoir des infos sur l'emploi et le chômage. Les chiffres sont présentées par région administrative : les disparités des taux de chômage sont assez importantes d'une région à l'autre. Montréal 10% et Chaudières Appalaches 4.6%.

Faut il en conclure qu'il vaut mieux s'orienter dans les régions avec un taux de chomage bas ?

La maîtrise de l'anglais n'est elle pas indispensable pour accéder à des postes qualifiés ?

Tout autre chose, que pensez-vous de ces sites pour appréhender le Québec/Canada: ledevoir.com et lapresse.ca ?


Merci.

clavie a écrit:

Effectivement, mon approche n'est pas la bonne, il ne faut pas comparer, il faut connaitre comment la société Québécoise aborde les sujets de la santé, de l'éducation, de l'emploi ... et comment elle a décidé de les traiter. Après que cela nous convienne ou pas est une autre histoire, on est d'accord.

**** Tout à fait; l'important est de bien vous renseigner sur le Québec, ses politiques sociales, son économie, sa culture, etc. Comme beaucoup le disent, le Québec n'est pas un coin de France en Amérique, loin de là.

En tout cas, je suis surpris de la teneur et de la tournure des discussions que j'ai pu lire sur les forums traitant de l'imigration au Québec : entre les pro et les anti Québec, c'est la guerre !

**** Certains ont connu des échecs (leur faute ? la malchance ? une mauvaise période ? une mauvaise préparation ?); certains ne vivent pas le rêve qu'ils avaient imaginé et sont déçus, amers, d'autres constatent que le Québec ne leur convient pas et préfèrent retourner en France, en considérant toutefois qu'ils ont vécu une expérience qui leur sera profitable. Mais d'autres réussissent très bien aussi.

Je n'aurai jamais imaginé qu'un tel sujet provoquerait autant de débats. J'ose à peine imaginer les réactions des Québécois lorsqu'ils tombent sur ces sites.

*** Oui, il y a des sites où les propos sont assez virulents. Je dois avouer, en toute honnêteté, que ce sont souvent des Français qui m'ont permis de voir d'un autre oeil ou d'un nouvel oeil des choses au Québec que je ne remarquais même plus, et sur certains point, ils n'ont pas tort ;)

J'ai consulté le site de l'institut de la statistique au Québec pour avoir des infos sur l'emploi et le chômage. Les chiffres sont présentées par région administrative : les disparités des taux de chômage sont assez importantes d'une région à l'autre. Montréal 10% et Chaudières Appalaches 4.6%.

**** Taux de chômage de 10% à Montréal, d'environ 5% à Québec, de 4.6% dans Chaudières-Appalaches. Pourtant, les chances sont très bonnes de trouver du travail à Montréal car il y a forcément plus de possibilités. Il faut savoir aussi qu'un taux de chômage bas peut parfois signifier une absence de croissance...

Faut il en conclure qu'il vaut mieux s'orienter dans les régions avec un taux de chomage bas ?

**** C'est souvent un coup de dés...

La maîtrise de l'anglais n'est elle pas indispensable pour accéder à des postes qualifiés ?

**** Tout dépend du poste convoité et de l'endroit où vous voulez vivre. Si vous vous installez à Montréal, selon le type d'emploi, l'anglais sera essentiel. Même dans certaines régions (Gatineau-Hull, Estrie), c'est un atout considérable. Il ne faut pas oublier que nous faisons affaire avec le reste du Canada et les États-Unis, sans compter nombre de pays asiatiques... et les communications se font à 90% en anglais.

Tout autre chose, que pensez-vous de ces sites pour appréhender le Québec/Canada: ledevoir.com et lapresse.ca ?

**** Ce sont deux quotidiens. Nuance entre les deux : Le Devoir est un journal complètement indépendant, n'appartient à aucun groupe de presse. Toutefois, le contenu complet n'est accessible qu'aux abonnés. Ce sont deux sites d'information générale. Vous pouvez aussi consulter www.lesaffaires.com, de même que le site de Radio-Canada.


Merci.

Nouvelle discussion