immigrer et travailler au quebec

hello,
je suis préparatrice en pharmacie et je recherche toutes informations utiles sur le déroulement d une demande d immigration au Quebec, la possibilité d exercer au Quebec.
Et tout échange sur la vie au quotidien au Quebec avec des enfants scolarisés.
merci a tous

Bonjour caillouNC,

J'ai déplacé votre post sur le forum Québec.

Je vous suggère de parcourir les différentes discussions sur le forum Québec et de télécharger le guide PDF. Vous y trouverez pas mal d'infos.

caillouNC :

hello,
je suis préparatrice en pharmacie et je recherche toutes informations utiles sur le déroulement d une demande d immigration au Quebec, la possibilité d exercer au Quebec.
Et tout échange sur la vie au quotidien au Quebec avec des enfants scolarisés.
merci a tous

Bonjour caillouNC,

Pour vivre et travailler au Québec, il faut suivre la procédure d'immigration afin d'obtenir un visa de RP. Certainement que la meilleure procédure est celle des travailleurs qualifiés. Tu trouveras toutes les explications sur le site du Bureau d'Immigration du Québec : http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca

Au Québec, les préparatrices en pharmacie s'appellent des  assistants (es) technique en pharmacie. Je te conseille de consulter le site de l'AQATP (L'Association québécoise des assistant(e)s-techniques en pharmacie) http://www.aqatp.ca Certainement que tu seras obligé de reprendre une formation pour exercer. Eux sauront t'informer.

Bienvenue :)

merci pour les réponses, mais je visionne le forum depuis un moment et ne trouve rien de plus.
pour ce qui est de l association des assistants techniciens, ell me renvoie sur le site du gouvernement, hors je n y trouve pas ma réponse.
au jour d aujourd hui j ai même contacter des écoles du Quebec mais n ai reçu aucune réponse, de même pour une grosse structure de pharmacie.
je n arrive pas a savoir s il y aurait une équivalence a mon diplôme ou s il me serrait possible d exercer en arrivant.
c est un peu décontenançant.
quelqu’un serrait il du métier? qui aurait peut être réussi son immigration?
je vais parcourir le PDF.
merci

caillouNC :

merci pour les réponses, mais je visionne le forum depuis un moment et ne trouve rien de plus.
pour ce qui est de l association des assistants techniciens, ell me renvoie sur le site du gouvernement, hors je n y trouve pas ma réponse.
au jour d aujourd hui j ai même contacter des écoles du Quebec mais n ai reçu aucune réponse, de même pour une grosse structure de pharmacie.
je n arrive pas a savoir s il y aurait une équivalence a mon diplôme ou s il me serrait possible d exercer en arrivant.
c est un peu décontenançant.
quelqu’un serrait il du métier? qui aurait peut être réussi son immigration?
je vais parcourir le PDF.
merci

Il y a un très bon bouquin qui explique tout sur l'immigration au Québec. Je l'ai dévoré avant de partir et ca a répondu à toutes mes questions et pourrait répondre aux tiennes.

Étant donné que je ne touche pas de commission, je te laisse chercher le livre aux bons endroits.

Bonjour,
Je ne connais pas ta profession mais sache qu'ici beaucoup de profession sous protéger par des ordres professionnelles et si tu n'as pas le bon diplome ou la bonne équivalence tu ne pourras pas travailler en arrivant. Tu pourrais peut être appeller dans une pharmacie, les marques sont :
Jean Coutu
Brunet
Uniprix

Dans ces trois pharmacies tu trouveras sans doute quelqu'un pour te répondre, ce sont des chaines de pharmacie comme Mac Do.

Regardes dans les pages jaunes à pharmacie et appelles au hasard mais insistes car la première personne ne sera peut être pas informée ou ne voudra pas te répondre pour ne pas d'induire en erreur.

Aurais tu la possibilité de venir faire un voyage de prospection avant?

Pour immigrer au Québec, ou au Canada en général, il te faut une carte de résidence permanente, cela représente au alentour de 12 à 18 mois de procédure administrative et quelques dollars biensur!!!!

Je suis désolée mais je ne connais pas de préparatrice en pharmacie, et dans les écoles as tu téléphoné?

Bonne chance
Emilie76210

Bonjour et merci d avoir accepté d échanger,
en fait je suis déjà allé sur le site de jean coutu et pris contact une personne responsable des embauches, mais elle ne sait pas et me donne pas plus de renseignements.
Mon diplôme n a pas d équivalence mais je suis prête a suivre une formation d ajustement, par contre les écoles ne semblent pas non plus friandes a donner des informations.
L ordre de ce secteur et l association des assistants techniciens en pharmacie ne me donnent pas non plus de réponse quand a savoir si ce domaine est réservé.
il est donc difficile de se faire une idée réelle des possibilités, c est pourquoi je parcoure les blogs cherchant de l aide car chez moi il n  existe aucune représentation Québécoise et je n ai pour outil que le net!
peut être devrais-je envisager une autre filière, je cherche ma solution car si la démarche demande du temps, mon age joue contre moi, il me faut faire vite!
le père de mon fils vivant aux Antilles, il est prévu pour lui de poursuivre ses études au Quebec mais il n est actuellement qu en 5eme, alors  je me demande s il me serrait possible qu il suive des maintenant sa scolarité au Quebec et que je puisse obtenir un VISA de parent accompagnant, avec peut être un VISA de travailleur temporaire dans n importe quel domaine pour commencer?
Si des expériences similaires ou des réponses vous viennent, n hésitez pas, j ai grand besoin d aide rapide.
merci

caillouNC

caillouNC :

peut être devrais-je envisager une autre filière, je cherche ma solution car si la démarche demande du temps, mon age joue contre moi, il me faut faire vite!
le père de mon fils vivant aux Antilles, il est prévu pour lui de poursuivre ses études au Quebec mais il n est actuellement qu en 5eme, alors  je me demande s il me serrait possible qu il suive des maintenant sa scolarité au Quebec et que je puisse obtenir un VISA de parent accompagnant, avec peut être un VISA de travailleur temporaire dans n importe quel domaine pour commencer?
Si des expériences similaires ou des réponses vous viennent, n hésitez pas, j ai grand besoin d aide rapide.
merci

caillouNC

Si tu parles d'âge, il n'est plus temps d'envisager une formation dans une autre filière. Pour ton fils, je ne comprends pas pourquoi le fait que sont père vive aux Antilles implique forcément que le fils poursuive ses études au Québec. En tout cas, mineur, il ne pourrait pas vivre seul ici. Et tu n'obtiendrais pas un visa de parent accompagnant puisque cela n'existe pas. Un visa de travailleur temporaire? Il faudrait que tu aies une offre d'emploi ferme à distance. Et ce cas est assez rare.
Bref, comme l'a dit Franco-canadien, il vaut mieux faire un dossier d'immigration classique. Et tu ne peux pas faire vite, cela prendra au minimum 2 ans. ta demande est néanmoins considérée dès lors qu'il l'ont reçue et si tu l'envoies maintenant, elle sera considérée comme une autre:
Sinon, ton code de profession appartient à celle=là :
http://www5.rhdcc.gc.ca/CNP/Francais/CN … &val1=3414

Sinon, je crois bien que ton diplome fait partie de la listes des domaines de formation privilégiés ici:

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … mation.pdf

Et si tu as besoin de te remettre à niveau, tu as les cours auxquels s'inscrire qui sont ici:

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … mation.pdf

Assistante en pharmacie

caillouNC :

je n arrive pas a savoir s il y aurait une équivalence a mon diplôme ou s il me serrait possible d exercer en arrivant.

le mieux est alors de demander une évaluation comparative d'études directement au ministère de l'Immigration du Québec (MICC). Ça coûte 109$ mais tu seras fixée.

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … index.html

Tu peux aussi essayer de contacter le service d'information de l'immigration sur les métiers réglementés: http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … index.html

Vérifie aussi si ta profession ne se trouve pas dans l'entente France-Québec de reconnaissance mutuelle des acquis professionnels:
http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … index.html

Bon courage.

Attention que l'évaluation comparative d'études n'apporte aucune indication d'équivalence avec un diplôme québecois ni aucune indication sur sa valeur au Québec. Ça donne juste une correspondance par rapport au système scolaire québécois. Par exemple : DEC+1 an d'étude.

Sur le site de l'AQATP, on trouve des réponses : http://www.aqatp.ca/aqatp/index_f.aspx?DetailId=1738

- Un diplôme d'un autre pays est-il équivalent et reconnu au Québec? (i.e. préparateur en pharmacie en France)

Le ministère de l'éducation ne reconnaît pas le diplôme. Par contre, certaines écoles de formation professionnelle utilisent la reconnaissance des acquis.

Il manque quelque chose à la fin, genre... Par contre, certaines écoles de formation professionnelle utilisent la reconnaissance des acquis « pour pouvoir reprendre des études et obtenir un diplôme québécois »
En bref, vous n'êtes pas au bout de vos peines !

tarbais :

- Un diplôme d'un autre pays est-il équivalent et reconnu au Québec? (i.e. préparateur en pharmacie en France)

Le ministère de l'éducation ne reconnaît pas le diplôme. Par contre, certaines écoles de formation professionnelle utilisent la reconnaissance des acquis.

Il manque quelque chose à la fin, genre... Par contre, certaines écoles de formation professionnelle utilisent la reconnaissance des acquis « pour pouvoir reprendre des études et obtenir un diplôme québécois »
En bref, vous n'êtes pas au bout de vos peines !

???

La réponse compléte est sur le site de l'AQATP : http://www.aqatp.ca/aqatp/index_f.aspx?DetailId=1738

Oki et tout d abord merci a tous de votre aide.

désolée si ce message arrive en double ou même triple mais je rencontre quelques difficultés a répondre sur le forum.

Alors MB Member+, pourrais tu m orienter sur l endroit exacte de la réponse sur le lien que tu m as partagé car j ai eu beau l explorer dans tous les sens, je n ai pas trouver de développement sur la question!

Sinon je leur ai refait un mail(car j avais déjà essayé d avoir des infos par leur biais) en espérant avoir une réponse précise cette fois, et j ai également contacté une école au hasard puisqu elles ne sont pas désignée (là aussi j avais déjà exploité l idée mais n ais obtenu aucune réponse de leur part).

bref je ne lache pas la voie et je continu d explorer.

toujours désespérément en recherche je pense commencer la longue démarche administrative qui s avère vraiment tumultueuse.
j ai pu constater que beaucoup d aide et de partage était offert aux immigrants, alors je me dis qu il existe peut être une sorte d association se proposant a l aide aux futurs immigrants! ça serait vraiment bien pratique pour affiner, guider, et éviter les pertes de temps dans ce long processus.

En connaîtriez-vous une?
Sinon merci de me faire bénéficier de votre expérience.

Bonne journée a vous

caillouNC

Il n'y a pas spécifiquement d'association d'aide à l'immigration. Il y a des livres d'aide, ça oui. Mais l'immigration est une entreprise individuelle. Il faut que tu te mettes en tête que le dossier à constituer n'est que la partie émergée de l'iceberg. Le reste ensuite est beaucoup plus difficile, psychologiquement et moralement parlant. Ceux qui réussissent ont tous un point commun, un moral d'enfer. Ils ont cru comme fer à leur réussite.

hello,
Alors pour le vouloir, sure mais la démarche des îles parait quasi impossible: TEF en France
            ILEST en Australie
            consultation médicale en Australie
            entrevue s il y a a Hong Kong
pour vrai je devrais prendre un tour du monde!

Alors y en aurait il qui serrait venu des iles pour me faire partager leur expérience?

Merci du réconfort.

caillouNC

Hum... il va falloir que quelqu'un des îles se manifeste ou que quelqu'un qui connaît bien le système vienne faire son tour. J'avoue que votre parcours n'est pas facile du tout !

en tous cas MERCI a toi ensaimada d être toujours présente sur toutes les discussions, ça fait plaisir^^

CaillouNC

Cherrybee :

Il n'y a pas spécifiquement d'association d'aide à l'immigration. Il y a des livres d'aide, ça oui. Mais l'immigration est une entreprise individuelle. Il faut que tu te mettes en tête que le dossier à constituer n'est que la partie émergée de l'iceberg. Le reste ensuite est beaucoup plus difficile, psychologiquement et moralement parlant. Ceux qui réussissent ont tous un point commun, un moral d'enfer. Ils ont cru comme fer à leur réussite.

Parfaitement d'accord !

Chaque expérience est unique. Pour certain, ça se passe facilement. Pour d'autres, c'est difficile. Il y a beaucoup qui se font de fausses idées et l'arrivée est un vrai choc.

Trop de gens pensent que le Canada, c'est l'Eldorado.
Ici comme partout, il faut beaucoup travailler pour y arriver.
Mais quand on travaille fort, la réussite est au bout du chemin.

On ne peut pas généraliser. Chaque expérience est unique. Certains auront plus de facilité que d'autres.

Franco-canadien :

On ne peut pas généraliser. Chaque expérience est unique. Certains auront plus de facilité que d'autres.

Tout le monde avait compris.

bein c est pas ce qui va vraiment m aider et même si chaque expérience est unique, une seul dossier (classique) n existe et très peu qui le font partager,  dommage.
L aide vient plus généreusement des Québécois eux même je dirai et je les remercie chaleureusement.

Donc a ce jour j avance a petit pas, je regroupe tous mes documents de la 1ere partie, certains comme "la preuve d être a jour de mes cotisations sociales" me pose encore souci puisque je ne sais ou exactement la demander, les copies conformes ne sont pas aussi évidentes a obtenir non plus.

Mais les pièces se mettent en place et je m acharne a relier les manquantes.

Je me demande s il faut rechercher un emploie des maintenant, la question est posée dans le dossier mais cela me semble difficile en pratique puisqu on ne peut travailler sans visa!
Je vais tout de même aller proposer mon CV, ça serra le meilleur moyen de me faire une idée!

caillouNC

Les services à Nouméa ne semblent pas particulièrement développés. Tout est dispersé. N'ayant pas émigré, comme vous le savez, je ne peux pas vraiment aider pour tout ce qui a trait aux procédures.

Je me risque : si vous avez un document, vous pouvez peut-être le faire certifier par un notaire (d'autres membres du forum confirmeront ou infirmeront si cela peut se faire).

Pour les CV, c'est complexe. Postuler d'aussi loin risque de ne pas donner de résultats. Pourtant, votre métier risque de devenir pas mal en demande ici, car bientôt (j'espère), le mandat et les tâches des pharmaciens seront élargis. Bien sûr, le Collège des médecins a son mot à dire car il veut protéger ses membres. Mais il y a tellement d'actes que les pharmaciens peuvent faire eux-mêmes.

Donc, il y a fort à parier que les techniciens en pharmacie seront en demande, de plus en plus.

Pour ce qui est d'envoyer un CV depuis l'étranger, il semble que ce soit très difficile. Il faut que l'employeur éventuel prouve qu'il ne peut trouver personne ici pour faire le travail.

Cette profession, en outre, comme vous le savez, est régie par un Ordre et comme les médicaments n'ont pas tous le même nom ici qu'en France, il faudrait forcément des cours d'appoint.

Mais rien n'est impossible ! ;)

caillouNC :

...Je vais tout de même aller proposer mon CV, ça serra le meilleur moyen de me faire une idée!...
caillouNC

Souvent, les emplois sont pour un engagement immédiat.
Pas simple, à distance.

tarbais :
caillouNC :

...Je vais tout de même aller proposer mon CV, ça serra le meilleur moyen de me faire une idée!...
caillouNC

Souvent, les emplois sont pour un engagement immédiat.
Pas simple, à distance.

Oui, il y a cela aussi; l'employeur ne peut se permettre d'attendre des mois pour avoir enfin son employé.

Et bien oui, pas facile de prendre le bon chemin,
le dossier nous demande si nous avons une proposition d embauche (ce qui favoriserait le dossier) mais les employeurs ont en effet un besoin immédiat et un acces aux étrangers que tres limité!

Cela dit j ai grand espoir de trouver une place d aide (tout du moins) assistant technique des mon arrivé en recherchant des lors que j aurai reçu mon visa!
encore loin tout ça.
Qu en est il pour le logement?
Est ce que quelqu un peut me dire s il est possible de trouver un logement des son arrivée?
Merci aux participants^^

Ce n'est pas trop compliqué, mais il faut tenir compte du fait que vous avez un enfant et qu'il devra aller à l'école. En même temps, il est parfois difficile de savoir où l'on va s'installer si on ne connaît pas le marché de l'emploi.

Voue me parliez de Lanaudière, où vous connaissez des gens. C'est une région qui se développe, avec de grands centres, comme Joliette, et tous les services dont vous avez besoin.

Pour vous donner une idée des prix, vous pouvez jeter un oeil sur :

www.kijiji.com

Il faut aussi songer si vous voulez une auto ou non en arrivant. Selon l'endroit où vous vous installerez, l'auto deviendra vite indispensable. En région, les transports en commun ne sont pas tellement développés. L'auto est une nécessité.

oki et merci ensaimada,

tout ce joue sur ce fait de devoir tout raccorder, travail/école/logement/auto!
Pour le logement, comment s y prendre en arrivant puisqu il faudra très vite peut être le revoir en fonction  du travail autour de quoi tout va s organiser?
Merci pour le lien^^

C'est un peu le problème. Il est peut-être préférable au début de prendre un petit logement meublé (si vous êtes seule avec votre fils, peut-être qu'un logement d'une chambre serait suffisant au départ).

Par la suite, quand serez mieux fixée quant au travail, vous pourrez mieux voir où vous voulez vous installer pour de bon. Pour le changement d'école, ne vous en faites pas trop. J'étais une enfant extrêmement timide et, en 4e année (donc 10 ans), j'en étais rendue à ma 4e école primaire ! En plus, j'arrivais souvent quand l'école était commencé. Mon père démémageait souvent à cause du travail, alors ... Cela ne m'a pas perturbée.

Et si je vous disais qu'en 4e année, en arrivant en octobre, la seule fille de la classe qui m'a vraiment accueillie et avec qui je suis devenue amie est une française ! Eh oui ! A l'adolescence, elle est repartie en France avec sa famille, mais nous sommes toujours demeurées en contact, nous nous sommes revues deux fois et maintenant, ce sont ses enfants qui viennent nous visiter maintenant *LOL*.

beau partage ensaimada, merci
Je en m en fais pas trop pour l école,mon fils est prêt et pour ce départ.
Pour le logement je me demande si les meublés s épargnent d un bail d un an et s il est facile d en trouver un sans aucune référence professionnelle a donner, t s il est possible de le prévoir d ici des lorsqu on reçoit notre visa!
histoire de savoir ou se poser en arrivant.

Je pense, encore une fois, qu'à distance, c'est difficile. Je ne sais pas suffisamment comment ça fonctionne pour vous donner une réponse juste.

Mais vous pourriez aussi louer par le biais d'une entreprise (comme Homelidays). Les tarifs sont plus élevés, mais vous êtes alors considérée comme une touriste. Au moins, pour une semaine ou deux, selon votre budget, ça pourrait dépanner.

C'est le long week-end de Pâques et beaucoup de gens sont en congé et partis passer quelques jours ailleurs, en famille ou avec la famille. Peut-être que demain, un membre qui connait plus ce domaine pourra vous répondre mieux que moi ;)

Un meublé est idéal car il laisse le temps de chercher son vrai chez soi et on peut facilement réserver depuis l'étranger. Mais ça a un coût.
Les logements classiques sont plus difficiles à obtenir depuis l'étranger et il faut visiter avant de s'engager sinon gare aux surprises.

Oui, justement, un meublé serait l'idéal. Mais peut-elle en dénicher un depuis l'étranger pour savoir où poser ses valises lorsqu'elle arrivera ici ? Va-t-on lui demander 56 papiers ? C'est cet aspect qui me préoccupe.

Il est évident qu'un petit meublé reviendra moins cher qu'une location par Homelidays ou une autre compagnie de ce genre.

Ensaimada :

Oui, justement, un meublé serait l'idéal. Mais peut-elle en dénicher un depuis l'étranger pour savoir où poser ses valises lorsqu'elle arrivera ici ? Va-t-on lui demander 56 papiers ? C'est cet aspect qui me préoccupe.

Il est évident qu'un petit meublé reviendra moins cher qu'une location par Homelidays ou une autre compagnie de ce genre

Un meublé est plus facile à obtenir car les propriétaires savent que c'est pour louer temporairement et qu'il n'y a pas les exigeances d'un bail. Ils ne demandent pas de garantie mais un dépôt est souvent exigé au moment de la réservation. Si tu regardes http://www.studiomeublemontreal.com par exemple, il y a même une page pour nouvel immigrant.

caillouNC :

Pour le logement je me demande si les meublés s épargnent d un bail d un an et s il est facile d en trouver un sans aucune référence professionnelle a donner, t s il est possible de le prévoir d ici des lorsqu on reçoit notre visa!
histoire de savoir ou se poser en arrivant.

La location d’un logement n’est pas soumise au fait que ce logement soit vide ou meublé, mais plutôt à la règle de la location de longue ou courte durée. Simplement, c’est le contenu du bail qui déterminera les particularités de ce logement. C’est la raison pour laquelle il faut être très attentif à la rédaction du bail à proprement parler.
Les règles du logement au Québec et les relations entre les propriétaires et les locataires d'un logement (sauf en ce qui concerne l'hébergement de courte durée de type hôtelier, en pension de famille ou en Bed & Breakfast) sont régies par un bail de la Régie du logement du Québec. L’hébergement de courte durée non régi par un bail est assimilé à un contrat hôtelier et, de ce fait, est beaucoup plus onéreux qu’une location « longue durée ».
Le bail est un contrat de location conclu entre un propriétaire et un locataire afin de définir leurs engagements respectifs concernant un logement.
Le formulaire de bail de la Régie du logement est obligatoire, depuis le 1er septembre 1996. Il doit être utilisé pour tout nouveau bail de logement, qu'il s'agisse d'une chambre, d'un appartement, d'un appartement en copropriété divise (condominium), d'une maison, etc.
Les formulaires de baux sont en vente dans les bureaux de la Régie ainsi que dans les librairies du Québec.
La grande majorité des Montréalais signent des baux d'un an du 1er juillet au 30 juin, et déménagent s'il y a lieu tous en même temps le 1er juillet. Comme les locataires ont jusqu'au 1er mars pour signifier au propriétaire leur intention de quitter le logement, la grande majorité des appartements disponibles à la location sont annoncés entre janvier et mars. Par contre, des baux de plus courte durée ou qui couvrent des périodes autres que celle traditionnelle du 1er juillet au 30 juin sont possibles également.
Contrairement aux lois en vigueur dans nombre de pays, le locataire n'est pas tenu de payer une caution de 3 mois de loyer pour louer un appartement; il doit cependant payer le premier mois de loyer à la signature du bail. Beaucoup de personnes au Québec vivent en colocation pour partager les frais de logement, d'électricité et autres.
Il est possible d'inscrire deux ou même plusieurs locataires à la même adresse sur un bail ce qui implique que tous partagent les responsabilités légales reliées à la location du logement. Si votre nom ne figure pas sur le bail d'un logement dont vous partagez les frais, ceci vous libère de certaines responsabilités, mais en contrepartie cela ne vous offre aucune protection si le titulaire du bail désire vous expulser sans préavis. Néanmoins, beaucoup d'étudiants choisissent la cohabitation pour réduire leurs frais d'habitation.
Bref, soyez vigilants et lisez attentivement les règles qui régissent le bail parce que celles-ci peuvent différer énormément de celles de votre pays d'origine.
Vous trouverez plus d'informations sur le bail sur le site officiel de la Régie du logement du Québec.

Montréal affiche un taux d'inoccupation de logement de moins de 1%. Et qui dit rareté d'appartements à louer, dit flambée des prix. Malgré cette situation, le coût des loyers demeure l'un des plus bas d'Amérique du Nord. Le coût mensuel du loyer varie d'un endroit à l'autre, selon le quartier, l'âge du bâtiment et les conditions inscrites au bail (meublé, semi-meublé ou non, chauffage inclus, etc.) En général, les appartements ne sont pas meublés, mais bon nombre d'entre eux sont équipés d'un réfrigérateur et d'une cuisinière et le loyer comprend quelque fois le chauffage, l'électricité et l'eau chaude. Si l'électricité n'est pas incluse dans le loyer, vous devrez couvrir le coût de ces services. Les loyers typiques pour des appartements non meublés (chauffés ou non-chauffés) dans la région montréalaise sont:
•    Chambre simple : 250 $ à 350 $ par mois (la cuisine et/ou la salle de bain sont partagées avec d'autres locataires)
•    1 1/2 ou 2 1/2 (une ou deux pièces, incluant cuisine et salle de bain) : 300 $ à 350 $ par mois
•    3 1/2 (trois pièces, incluant cuisine et salle de bain) : 400 $ à 500 $
•    4 1/2 (quatre pièces): 500 $ à 800 $ (incluant cuisine et salle de bain)
•    5 1/2 et plus (cinq pièces et plus, incluant cuisine et salle de bain) : 700 $ et plus
Ces coûts sont pour les appartements hors des zones du centre-ville, du Plateau Mont-Royal, d'Outremont et des quartiers plus recherchés. Dans ces zones, les coûts peuvent varier du simple au double par mois.
Il existe bien entendu des agences de location d'appartements ou de studios meublés mais le recours à ces agences peut s'avérer plus coûteux.
Le moyen le plus utilisé par les Montréalais pour se trouver un appartement est de consulter les sections "à louer" et "à partager" des petites annonces des quotidiens, hebdomadaires et sites web ou encore de circuler dans les quartiers de leur choix et de repérer les affiches "A louer" que le propriétaire place souvent à l'entrée de l'immeuble. Notez que ce dernier cas est plus rare en dehors des périodes de janvier à mars parce que les baux sont généralement signés pour une période d'un an du 1er juillet au 31 juin.
Questions à poser au propriétaire ou au colocataire d'un logement lors de votre téléphone ou de votre visite de l'appartement:
•    La cuisinière et le réfrigérateur sont-ils inclus?
•    Combien coûte le loyer mensuel?
•    L'appartement est à louer à partir de quel mois?
•    Le chauffage et l'électricité sont-ils inclus? Si non, combien paye mensuellement le locataire actuel* pour son compte d'électricité?
•    L'appartement est-il situé près des services de transports en commun?
•    Trouve-t-on une pharmacie, une épicerie, une grande surface, un dépanneur à proximité?
* Vous pouvez vous enquérir de la facture mensuelle de consommation d'électricité de n'importe quelle adresse québécoise en téléphonant directement à Hydro Québec.
Liens vers des sites de petites annonces
•    Kijiji
•    LesPAC
•    Cherchetrouve
•    LogisQuébec
•    Montréal Plus
•    Tout Montréal
Une autre façon de préparer votre arrivée, si vous en êtes au début de votre dossier, c’est de prendre le temps de multiplier vos recherches et interventions sur divers forums de discussion québécois afin de vous créer un réseau local.
On vous invitera peut-être à intégrer un réseau privé déjà constitué. Souvent, des personnes installées dans la place vous proposeront des adresses ou des bons plans de location et risquent même de vous proposer d’aller visiter pour vous les locaux et les alentours et de jouer l’intermédiaire entre le propriétaire et vous. Bien entendu, un contrat de bail classique nécessite des renseignements personnels à fournir, et des garanties de type contrat de travail ou autre. Mais comme vous vous en doutez, la plupart des travailleurs qualifiés sont arrivés sans contrat de travail et ont trouvé à se loger. Ces réseaux vous expliqueront comment être souple et vous donneront des exemples de leur propre expérience personnelle.

Et bien merci pour ces réponses et un grand merci pour toutes les infos de cherrybee, j ai de quoi bûcher ^^^

En effet je me dis que bien d autres sont arrivés par cette voie et qu il y a assurément un "réseau", me reste a fouiner et trouver des expériences similaires.

Je vais déjà aller prendre des notes sur les différents liens que vous m avez envoyé.

Merci

Absolument. En fait ces réseaux d'entraide sont une forme naturelle et logique pour transférer à autrui ce que l'on a reçu nous même à notre arrivée en terme d'aide psychologique ou autre, en espérant que cela se perpétue le plus longtemps possible. En fait, on se souvient tous de notre état d'esprit au moment où, après des années de procédures et d'espoir, on pose le pied dans cet endroit si longtemps attendu, après le stress et la fatigue du voyage, de la séparation de la famille et des amis, du sentiment d'isolement, d'inconnu etc.
Bienvenue!

Nouvelle discussion