Close

Violaine à Belfast : « C'est sympa de voir que la ville s'améliore petit à petit »

Interview
Publié l'année dernière
Aventurière dans l'âme, Violaine est originaire de la région Champagne-Ardenne. Elle s'est installée à Belfast en janvier 2014 après avoir séjourné en Chine, au Canada et dans plusieurs pays d'Europe dans le cadre de ses études.
VioVadrouille

VioVadrouille

D'où viens-tu, Violaine, et que fais-tu actuellement ?

J'ai 26 ans et je suis expatriée française basée à Belfast, en Irlande du Nord. Je suis originaire de la région Champagne-Ardenne, en France, où vit ma famille actuellement. Je suis en fait expatriée depuis 7 ans et j'ai eu la chance de vivre dans de nombreux pays comme la Chine, le Canada, l'Islande, l'Italie, l'Estonie, entre autres, grâce à mes études notamment, et une pointe d'envie d'aventures aussi (et surtout).
Avant d'arriver en Irlande du Nord, je terminais mon Master à l'université de Tartu en Estonie. Je travaille désormais comme consultante marketing et stratégies digitales pour une société locale d'e-commerce à Belfast. Je suis aussi blogueuse voyage à mes heures perdues (enfin surtout mon temps libre en fait). Je suis une véritable passionnée de voyage et de photographie !

Pourquoi as-tu choisi de t'expatrier en Irlande du Nord ?

Je n'ai pas vraiment choisi de m'expatrier en Irlande du Nord. Cela s'est fait tout seul. À la sortie de l'université, j'ai commencé à chercher un emploi. Ne sachant pas encore trop quoi faire, j'ai postulé pour plusieurs offres en Europe, mais pas en France. En une semaine, j'obtenais trois entretiens par téléphones et un job qui commençait le lundi suivant à Belfast pour une société américaine dans le domaine de la vente hôtelière! Je n'ai pas réfléchi longtemps.
Ma valise n'était pas encore défaite de ma dernière expatriation. Alors j'ai sauté sur l'occasion. Pour avoir vécu une année à Dublin et à Cork auparavant, le terrain m'était familier même si je ne connaissais pas vraiment Belfast.

Comment s'est passée ton installation ?

Très bien ! Beaucoup de compagnies locales en Irlande et en Irlande du Nord offre des « relocation packages », c'est-à-dire qu'ils paient l'hôtel et les transports pour une semaine, le temps de trouver de quoi s'installer sur place. A mon arrivée, j'avais une semaine de payée à l'hôtel et un taxi pour m'emmener au travail. Cela m'a laissé du temps pour trouver une camarade dans la même situation et on a décidé de se mettre en colocation. En une semaine, nous avions un appartement sympa en plein centre-ville et on est même devenues amies !
Le reste se fait tout seul. On prend rapidement ses marques, ses repères. Belfast n'est pas une capitale immense. Tout se fait à pied en réalité, mais le système des bus est bien organisé (même s'ils sont toujours en retard) pour se rendre au travail.

Qu'est-ce qui t'a attirée vers Belfast ?

L'inconnu peut-être. J'ai toujours eu ce côté aventurier. Il faut dire que Belfast n'est pas encore une destination répandue pour les vacances. Mais je pense que ce sont surtout ses opportunités qui m'ont fait de l'œil. Il y a beaucoup d'offres d'emplois en Irlande du Nord qui est en pleine expansion, que ce soit sur le plan économique, touristique ou bien encore culturel.

Depuis combien de temps t'y es-tu installée ?

Je suis arrivée à Belfast le 2 janvier 2014, donc un peu plus de deux ans maintenant. Le temps passe d'autant plus vite lorsque l'on est expatrié(e) je trouve. J'ai, depuis mon arrivée, changé d'emploi et d'appartement aussi. Et puis, j'ai rencontré quelqu'un. Ma vie a pris une nouvelle tournure si l'on peut dire.

Quelles étaient les procédures à suivre pour qu'une citoyenne française s'expatrie en Irlande du Nord?

Absolument aucune. Étant donné que l'Irlande du Nord fait partie du Royaume-Uni, qui lui fait partie de l'Union Européenne, la carte d'identité suffit. Bon, bien sûr, il y a d'autres démarches à faire lorsque l'on décide de s'expatrier, mais cela dépend de la durée. Si vous décidez de partir pour 6 mois, nul besoin de passer par toute cette paperasse en France.
Je considère que cela peut être utile et nécessaire à partir d'une année et plus personnellement. Il est préférable de couper son abonnement de téléphone pour en prendre un local, moins couteux et plus pratique, d'envisager de changer de sécurité sociale si l'on pense s'expatrier pour plus d'un an ou pour une durée indéterminée. La Caisse des Français à l'étranger est une bonne option par exemple.

As-tu éprouvé des difficultés à franchir ces étapes ?

Absolument pas. Avec un peu d'organisation et de patience, tout se met en place rapidement. Ce n'est pas bien sorcier dans le fond. Et puis, il faut savoir se renseigner aux bons endroits et auprès des bonnes personnes. Mais avec Internet aujourd'hui, c'est simple comme bonjour.

Quelles sont les particularités du marché de l'emploi de Belfast ? Est-il difficile pour un expatrié d'y être embauché ?

Non, comme je le disais au départ, le marché de l'emploi à Belfast grandit pour de nombreux horizons et il y a beaucoup d'offres. Et le fait de parler deux langues (ou plus) aide beaucoup. C'est un plus. Pour ceux qui souhaitent s'expatrier pour améliorer leur niveau d'anglais, vous trouverez facilement des emplois dans des call-centers qui sont, certes pas le job de vos rêves je m'en doute, mais une bonne porte d'entrée selon moi. Ils permettent de s'installer tranquillement, de rencontrer beaucoup d'étrangers, de pratiquer l'anglais et de plus, ce n'est pas trop mal payé. C'est un bon début avant de se lancer pour d'autres emplois pour lesquels le niveau d'anglais requis est plus élevé.
Il faut cependant faire attention aux call-centers : il faut savoir bien choisir. Pour en avoir essayé deux ici et en connaitre bien trois, je peux vous dire que certains sont beaucoup moins humains que d'autres. Il est important de trouver une compagnie qui est respectueuse envers ses employés et malheureusement, comme partout ailleurs, ce n'est pas toujours le cas.

As-tu eu des difficultés d'adaptation à ton nouvel environnement ?

Non, aucune. J'ai vite rencontré beaucoup de gens dans la même situation que moi à mon arrivée. Il n'y a pas de choc culturel en Irlande du Nord lorsque l'on vient de France. L'adaptation se fait plutôt bien et rapidement. Cela dépend également de la personne, du caractère, de la personnalité. Je conçois que certains peuvent avoir le mal du pays ou ne pas se sentir à l'aise si c'est la première fois qu'ils partent. Mais cela ne doit pas être un frein à l'idée de s'expatrier. Tout est bon à prendre dans la vie. Ce ne sera qu'un plus à vos expériences, pas un échec. On apprend toujours de ses voyages, surtout sur soi.

Qu'est-ce qui t'as le plus surpris à ton arrivée à Belfast ?

L'accent ! Ah ! Ce n'est pas de la rigolade ici, ils ne plaisantent pas ! Un accent à moitié écossais et irlandais, un mélange avec une pointe du nord... Je vous avoue qu'encore aujourd'hui après deux ans et des poussières en Irlande du Nord, je ne comprends pas toujours tout le monde. Mais on s'y fait, je vous rassure.

As-tu eu des difficultés à rechercher un logement ? Quels sont les types de logements qui y sont disponibles et accessibles aux expatriés ?

Non, aucune difficulté. Les logements accessibles aux expatriés n'existent pas. Ce sont simplement des logements comme pour les locaux. On surfe sur Le Bon Coin local, ici Gumtree, et on demande à faire des visites. Je recommande fortement de visiter le logement avant de le louer : les photos sont malheureusement souvent trompeuses ici. Cependant, ce n'est pas compliqué de trouver quelque chose de bien, souvent en colocation car c'est un mode de vie très répandu ici de partager sa maison. Pour commencer, c'est l'idéal. Puis, c'est sympa de ne pas se retrouver seul à son arrivée. Pour ma part, je suis passée par une agence pour trouver mon premier appartement. Les frais n'étaient pas élevés. C'était une bonne garantie pour moi.

Que penses-tu du mode de vie des Irlandais ?

Qu'ils boivent probablement un peu trop, mais qu'ils savent définitivement faire la fête !

Une idée reçue qui s'est avérée fausse ?

Pas vraiment. Les idées reçues, les clichés type : les irlandais boivent beaucoup, ils sont presque tous roux, les filles portent des jupes super courtes, ou bien encore il pleut tout le temps se sont tous avérés vrais, bien entendu. Mais on ne m'avait pas donné d'autre idée que je ne connaissais pas déjà.

A quoi ressemble ton quotidien à Belfast ?

Oh, j'ai ma petite routine comme tout le monde. Être expatriée, ça ne change pas le fait que l'on a tous nos petites habitudes. Je travaille du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30. Je prends le bus tous les matins et tous les soirs car c'est plus pratique, moins cher aussi qu'une voiture et j'évite le trafic. Je consacre mon temps libre en soirées ou week-ends à mes loisirs.

Que fais-tu pendant ton temps libre ? Quels sont les loisirs accessibles aux expatriés ?

Je profite de mes soirées pour travailler sur mon blog. J'écris également des articles pour d'autres supports web. Autant dire que j'ai toujours quelque chose sur le feu. Je prends également des cours de langues à l'université (portugais), une fois par semaine, certains trimestres. Je profite de mes week-ends pour visiter l'Irlande du Nord ou quand bien même l'Irlande lorsque j'ai des longs week-ends. J'ai des journées bien remplies ! C'est bien d'être occupé(e).
Il y a plusieurs clubs à Belfast pour les expatriés qui organisent régulièrement des sorties ou des soirées. Il y a aussi MeetUp sur lequel on peut s'inscrire selon nos loisirs et rencontrer des gens avec des passions partagées.

Qu'est-ce qui te plait le plus à Belfast ?

J'aime l'authenticité de la ville, son architecture, ses cafés. Belfast est une petite capitale, on peut tout faire à pieds mais il y a beaucoup à faire. J'apprécie ce côté-là aussi. Puis, c'est une ville qui grandit. Tous les ans, il y a des nouveautés. En 2015, c'était les vélos en ville disponibles pour tout le monde et à prix très attractif. C'est sympa de voir que la ville s'améliore petit à petit. Belfast est en plein essor. C'est intéressant à voir de l'intérieur. C'est aussi une très belle ville et très active sur le plan culturel.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à la France, ton pays d'origine ?

Le fromage ! Bon, je ne peux pas vraiment me plaindre car on en trouve ici aussi, mais il est beaucoup plus cher. Il y a certains ingrédients de notre bonne cuisine française qui me manquent, mais j'ai appris à m'en passer et à en profiter davantage lorsque je rentre en France pour voir ma famille et mes amis. Je rentre au moins deux fois par an en France, depuis Belfast. Paris n'est qu'à 1h45 de vol et les billets sont souvent à prix bas avec les compagnies « low cost ».

Tes spécialités culinaires locales préférées ?

L'Ulster Fry ! Le petit déjeuner nord-irlandais est génial. Saucisses, bacon, potato bread, les haricots à la sauce tomate, pancakes, œufs... Bref, de quoi bien commencer sa journée ! Mais pas trop souvent non plus hein, sinon bonjour le cholestérol !

Quel est ton avis sur le coût de la vie à Belfast ?

Il est un peu plus élevé qu'en France (les salaires aussi), mais l'Irlande du Nord reste le pays le moins cher du Royaume-Uni. Je trouve que c'est un juste milieu. On s'habitue très vite à la Livre Sterling et on est content quand on rentre en France.

Qu'est-ce qui t'as motivé à écrire ton blog « Vio' Vadrouille » ? Comment est-ce que cela aide ?

Je voyage depuis longtemps maintenant et je voulais avoir mon espace à moi : un espace sur lequel je pourrai partager mes histoires, mes bonnes trouvailles et mes photos avec mes amis et ma famille. J'ai lancé « Vio' Vadrouille » à mon arrivée à Belfast en janvier 2014. Puis, j'ai reçu quelques commentaires, questions de personnes intéressées par Belfast. J'ai continué le blog et voilà ! Aujourd'hui, il tourne de mieux en mieux chaque jour.
J'essaie de publier au moins un article par semaine. Le fait de vivre à l'étranger me motive à partager mon expérience, et finalement cela me donne encore plus envie de voyager et de partager mes photos et bonnes adresses avec mes lecteurs d'aujourd'hui.

Des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient s'expatrier en Irlande du Nord ?

Foncez ! Faites la valise et hop ! Il faut se lancer dans la vie, ne pas attendre que les choses se passent. Il faut tenter l'aventure. Comme je le disais, tout est bon à prendre dans la vie. Pour ceux et celles qui ont en tête le fameux refrain « oui mais avec des enfants, ce n'est pas facile », je vais vous dire la même chose : c'est tout à fait faisable. Les enfants apprennent des langues vivantes à une vitesse incroyable et pour eux aussi, ce sera une excellente expérience de vie. Ils apprendront beaucoup et s'adapteront bien plus vite que vous ne le pensez (et je parle en connaissance de cause pour avoir plusieurs amis venu s'installer ici avec des enfants) ! Il y a de très bonnes écoles en Irlande/Irlande du Nord.

Tes projets d'avenir ?

Oui ! J'ai toujours des projets en cours. C'est ce qui me garde éveillée, motivée. Je suis en train de travailler sur un projet de start-up avec une amie ici à Belfast. On aimerait lancer notre société prochainement. Je travaille également sur un projet de webzine avec deux copines en France : un magazine en ligne dédié à l'outdoor au féminin nommé « Un Trek Une Fille » qui sera en ligne fin mars 2016. Puis, investir dans une maison également avec mon partenaire, avoir un chez soi, une adresse fixe, enfin !

4 Commentaires
wotan31
wotan31
l'année dernière

Surprenant, je n'aurais jamais pensé à l'Ulster. Des call centers humains? Bonne chance à toi

Répondre
Niky 42
Niky 42
l'année dernière

Ton histoire est pationnante. J'aime l'aventure et ceux qui ont le goût du risque. j'avoue que je suis fière de ton parcours. Chapeau Violaine!!!

Répondre
felicesylvyso
felicesylvyso
l'année dernière

bien violaine, j'ai beaucoup aimé, ceci dit, s'il m'arrive de vouloir faire du tourisme, pourras tu m'accueillir!!!

Répondre
ijdah
ijdah
l'année dernière

bravo!!!!!!!et bonne chance,tu es superbe pour une fille!!!!!!mille fois bravo,bonne chance pour tes projets. elhadj d'algerie

Répondre
Partagez votre expérience d'expatrié !

Si vous souhaitez participer aux interviews, contactez-nous.

Participer

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international