Vivre en république dominicaine

Guineo Verde :
Tsn41 :

Bonjour,

Effectivement je suis d’accord avec votre analyse moi ce que j’ai du mal à saisir c’est pourquoi la plupart des expats passe leur temps à dire non vous faites erreur ce n’est pas bon et blablabla si c’est le cas comme je le dis pourquoi vous êtes tous encore là-bas si c’est si compliqué et si cher ????

Ce que je ne comprends pas , moi, c'est que vous n'ayez pas encore compris. On vous a donné tous les renseignements utiles. Mais vous revenez sans cesse comme si vous n'aviez rien lu.

- 1 - Pierre Rep Dom"lisez le forum" - Aucun retour de votre part
- 2 - eme conseil ( le mien )  - Faites le total de votre budget mensuel pour survivre -- Aucun retour de votre part
-  3 - HIRAM - La saison touristique ne dure pas 12 mois + la vie est dure --  Retour de votre part : incrédulité ( Pourquoi vivez-vous là-bas alors ?)
- 4 - alaindeco - Il faut être rentier ( pas revenus du travail) min 2500 US$ depuis 5 ans ou investir 200.000US$ -- Pas de retour de votre part
- 5 - Pierre Rep Dom : dirigez vous vers le consulat Dom. pour formalités + il faut 200.000 US$ -- Toujours pas de réponse
- 6 - HIRAM - A encore la patience de vous raconter sa vie : il vous décrit la dure réalité -- Vous répondez que ça permettra à vos enfants de s'ouvrir à une autre culture
- 7 - alaindeco -  Vu que vous n'avez pas réagi  alaindeco répète : "il faut générer ( si vous obteniez la résidence) 15 à 20.000 € par an -- toujours le silence ...

- 8 - HIRAM : "En général ce sont toujours les mêmes questions et en général ceux qui ont demandé des conseils ne veulent que lire la confirmation de leurs propres fantaisies." - (C'est exactement ce que vous faites)  -- vous lui répondez qu'il est très sévère

- 9 - et j'en passe ...


Tsn41 :

Ce qui m’intersse C’est le récit de ceux qui ont monté un commerce une activité comment ont ils fait les demarches le  début aujourd’hui ... avoir un retour d’experiencd Professionnels à son compte positif ou négatif .


Donc ...

vous  n'avez toujours remarqué que la majorité des expats qui vivent ici sont des pensionnés,
que les quelques rentiers n'ont pas envie de parler de leur situation financière sur le forum,
que les quelques investisseurs ont autre chose à faire que passer des heures sur le forum.
Pour terminer, les quelques petits indépendants qui ont reussi à s'installer à une autre époque, visiblement, n'ont pas envie d'aider leurs semblables. ( On a dit et redit ici qu'il faut autant se méfier des expats, compatriotes ou pas, que des dominicains.)

Vous n'avez pas lu ou voulu lire ce qui est écrit.


-11 - Vous revenez encore avec de l'incrédulité . "C’est comme si ont disait à des étrangers qu’ils veulent venir en France attention ...."


Vu que vous avez des enfants, leur avenir devrait être une préoccupation, alors :

SI VOUS OBTENIEZ LA RESIDENCE
SI VOUS POUVIEZ CLAQUER 200.000 US$
SI VOUS AVIEZ UNE MAISON PAYEE  EN FRANCE ET QUI VOUS ATTEND EN CAS DE PROBLEME
SI VOUS AVIEZ ENCORE 500.000 € EN PLUS, EN RÉSERVE EN CAS DE CRASH
SI VOUS AVIEZ UNE BONNE EXPÉRIENCE DU PAYS

On vous dirait peut-être autre chose ...

Justement ce n’est pas parcque je n’ai pas répondu que je me fiche de ce que vous me dites je prend note et prend les bons conseils croyez moi vous ne connaissez pas mon apport et mes ressources donc ne croyez pas que je ne sais pa de quoi vous parler l’argenf Que j’ai me permet de vivre avec mon foyer en rd sa n’est pas le souci en couvrant les dépenses nécessaire école course logement... et oui j’ai ma maison en France entièrement payé donc de ce côté pas de souci non plus et oui l’avenir De mes enfants et ma principale preocupation mes  parents ont eux même monter leur business à l’ettanger Sauf que eux maintenant vivent en France et leur business continue de tourner moi je veux faire le contraire créer mon business à l’étranger et vivre à l’etranger

Alors un conseil. placez votre argent et vivez de vos placements en RD. Il y a un proverbe qui dit:
Savez vous comment partir de RD avec un million?
Et bien en venant avec deux millions.

C'est un peu exagéré mais pas tant que cela.

Le problème de votre projet en loisirs nautiques, il y en a 50 qui se créent en rd chaque année et presque autant qui disparaissent. Ceux qui résistent sont des célibataires qui arrivent difficilement en vivre, mais comme ils se contentent de peu, ils tiennent. Ils n'ont pas de famille à nourrir.
Sur punta Cana, tout est verrouillé par les hôtels all inclu, et quand ils passent des contrats avec des indépendants, leurs commissions sont tellement élevées qu'il ne reste que les miettes pour l'exploitant.
Et vers Punta Cana, les loyers sont aussi chers qu'en france dans beaucoup de régions. Très loin des tarifs hôteliers.

Si vous dites je viens pour passer 6 mois par an et profiter de la vie, on vous dira tout va bien (ou presque). Obtenez votre visa résidence et prenez votre temps pour vous installer.
En france les prix immos sont les memes que vous soyez français, américain ou libanais.
En rd, quand on vous voit arriver avec une tete de gringo, les prix sont x2. Et quand vous cherchez un bien a acheter, les biens sur punta cana ou las ternes sont au prix gringo.
Raison pour laquelle j'ai fini par faire construire ( par des dominicains) pour payer un prix correct.

Ceux qui se sont plantés, ceux qui sont repartis ne viennent jamais plus sur ce forum raconter leurs déboires ou vraiment très rarement . On le regrette. On a le mauvais rôle, on semble casser les rêves, pourtant  on raconte juste ce qu'on a vu ; les gens qui créent des cagnottes pour tenter de rapatrier des compatriotes malades qui n'ont plus les moyens de se soigner ici , une maman qui n'a plus de quoi nourrir ses 3 enfants car le gentil mari arrivé avec elle l'a abandonnée pour une gamine locale ( les couples qui explosent ici, c'est pas exceptionnel) les touristes dont les passeports ont été confisqués par la police jusqu’à ce qu'ils payent et cher alors que le motard qui leur était rentré dedans était en tort,sans assurance et sans permis. Le commerçant français qui se voit un jour accusé de proxénétisme par un concurrent dominicain jaloux et passe des semaines en prison …..
Vous nous dites c'est partout pareil ;  déjà je pense qu'en France vous avez la sécu, le 15, le 18, le samu , même si ce n'est pas performant cela existe, Ici parfois l'ambulance (quand il y en a une) ne démarre pas faute de carburant ou parce qu'on ne sait pas où est le type qui a les clefs ( vécu!)
La corruption:  certainement que les migrants se font arrêter pour délit de sale gueule en France, mais il est quand même rare que le flic soit de mèche avec votre avocat et le juge pour vous faire cracher un maximum de pognon. Vous accuser de faux délits, mettre de la drogue dans votre poche.
Bien sur des maris infidèles il y en a dans le monde entier mais avoir toute la journée un essaim de filles en mini-moulantes qui vous font du rentre dedans ouvertement, car sur votre front est inscrit €  il faut être assez solide pour résister à la tentation du petit coup de canif dans le contrat.
Bien sur vous ne vivrez peut être aucune aventure malheureuse, vraiment on vous le souhaite, mais ce serait exceptionnel. Quand on est dans son pays on connaît les règles du jeu, on connaît les codes. En cas de coup dur on sait comment réagir, on a la famille, les amis.  Ici il faut s’adapter, si nous les expats qui témoignons semblons vous mettre en garde, c’est parce qu’on a tous vécu des choses plus ou moins désagréables. si nous sommes encore là , après des années, c’est parce qu’on a appris peu à peu comment décoder, en qui avoir confiance. et que nous avons  trouvé l'equilibre entre ce que nous aimions ici et ce que nous étions capables d'endurer pour rester dans le pays. Certains ont trouvé que les inconvénients de la vie dom prenaient le dessus sur la douceur de vivre Chacun sa capacité d'adaptation.
Ce qui inquiète un peu dans votre démarche c’est l’image que vous vous faites du pays , vous dites par exemple je veux que mes enfants découvre une autre culture, MAIS QUELLE CULTURE ? Les gamins que l’on croise tous les matins se bourrent de paquets de chips et de boissons gazeuses, c’est ça la plupart du temps leur petit déj, bien sur ils jetteront papier et bouteille dans la rue, parce que tout le monde fait cela (oui le coté très crasseux du pays on ne la voit pas dans les hôtels tout inclus) ils savent très bien se moucher dans les doigts,  conduisent des motos des 8 ans ( souvent sur la roue arrière) et ont tous un portable sur lequel très tôt il regarde du porno, nous avons le plus grand taux d’adolescente mère de famille des pays latinos.  Au niveau record nous sommes aussi très bien placé niveau homicide 24 fois plus qu‘en France et féminicide.
Vous dites je me sens parfaitement à l'aise ici , nous vous repondons tout le monde se sent parfaitement à l'aise en vacances ici.
Vous pouvez monter votre société dans les règles, être très enthousiastes, très travailleurs, n’avoir aucun souci d’argent, vous n’aurez aucune carte en mains tant que vous n’aurez pas compris comment fonctionne ce pays,  tant que vous ne maîtriserez pas parfaitement la langue et c’est seulement les mois passés ici  qui vous permetteront de voir si la vie dominicaine vous convient

En effet j’ai déjà lu ce proverbe sur le forum maïs vois penser qu’il faut que je place en rd?

Merci Alain deco et Tinadecastillo pour ce retour

Bonjour Tsn41,
Je précise tout de suite que je vis en France.Comme vous je suis allée en République Dominicaine. La première fois en tout inclus pendant une semaine. Comme vous en arrivant à l’aéroport je me suis sentie chez moi. Je me disais que c’était un signe, d’autant que j’en avais marre de la grisaille française et que, bien que née en France, ma langue maternelle est l’espagnol. L’hôtel était somptueux (je n’en demandais pas tant), et mon ami et moi sortions tous les jours avec le même taxi qui nous emmenait dans des lieux très agréables où nous rencontrions des dominicains très gentils. C’était décidé, nous allions nous installer en République Dominicaine et développer une résidence de bungalows. Pour confirmer cette impression de rêve éveillé nous sommes retournés pendant quinze jours en prenant un vol sec et en cherchant sur place de quoi nous loger, aidés par un dominicain qui habite enFrance et faisait le voyage avec nous. Nous avons loué une voiture. Il faut savoir que les domicains sont très croyants. Leur slogan favori est « si dios  quiere «  donc ils accrochent des chapelets aux rétroviseurs intérieurs de leurs voitures et s’en remettent à Dieu. Ils n’ont pas la priorité ? Pas grave ils klaxonnent et ils passent. Je n’ai pas osé conduire dans ce pays. Lorsque nous arrivions à un feu rouge nous recevions systématiquement une grosse éponge mouillée sur le pare-brise. Au début ça surprend, à la fin ça agace. Ils vous nettoient le pare-brise de gré ou de force. Quand nous n’avons plus rien donné ils sont devenus menaçants. Idem sur le parking du supermarché oú nous étions cernés par une nuée d’enfants qui voulaient de l’argent. Nous en donnions à chaque fois, craignant pour la voiture. Pour beaucoup vous êtes blancs donc vous êtes riches donc il faut distribuer votre argent.
Mon ami et notre ami dominicain se sont fait arrêter en voiture par un policier qui cherchait ce qu’il allait pouvoir trouver pour « verbaliser « . Notre ami dominicain a réussi à les sortir d’affaire. Nous avons subi une autre tentative de racket de la part d’un policier qui nous a suivis sur une terrasse de restaurant et qui voulait de l’argent pour mettre de l’essence dans sa voiture. J’ai fais semblant de ne pas comprendre l’espagnol, il est parti. Nous avons rencontré un italien qui logeait chez des amis compatriotes. Il était venu avec une grosse somme pour investir dans une affaire. Il avait tout perdu et n’avait même plus les moyens de payer un billet d’avion pour rentrer en Italie. Après ces quinze jours je n’avais qu’une hâte c’était de rentrer en France. Je me doute que vous êtes déçue par les avis négatifs des expats mais soyée persuadée qu’ils ne veulent que votre bien. C’est vrai que certains d’entre eux restent en République Dominicaine mais je pense qu’ils sont vraiment de bonne constitution !

Pour ces petits désagréments, il faut être ferme des le départ , ne pas les laisser commencer ou leur laisser croire qu'ils ont une chance d'obtenir quelque chose. Donner quand vous en avez envie. Parcequ'ils vous ont aidé, pour faire garder votre voiture (se dire que c'est quand même moins cher qu'un parcmètre).
Pour la conduite, ça ne me gene pas trop, mais faire hyper attention et éviter la nuit au maximum. Ne pas s'étonner qu'ils vous fassent demi-tour devant vous en pleine ligne droite, ou roulent à l'envers tous feux éteints.
Et des que vous devez investir, faire des travaux, embaucher une personne, montrer que vous êtes bien au courant des prix et des procédures, ne pas hésiter à dire non.
Un jour, un marchand de légumes sur le bord de la route m'a rempli tout un sac en me disant c'est presque cadeau. A la fin il me demande 1500 pesos. Je lui ai dit ça va pas non, puis le prix est descendu à 1000 puis 500 puis 300 quand j'étais dans la voiture. Je lui ai dit non, tu m as pris pour un idiot, je n'achète pas.

Bonjour et merci pour votre récit en effet votre expérience est vraiment triste je suis désolé pour vous que vous soyez revenu aussi rapidement en effet pour me rendre compte de cette vie la il faut se rendre sur place seul sans enfants qu’entre adulte et ensuite voir si l’on reviens en France ou si l’on reste sur place je tiens compte de votre histoire je vous remercie

Bonjour.  C est vrai qu'en lisant vos commentaires,je ne suis plus très rassuré pour vivre en RD.  Moi qui est peur de tout ,qui se méfie aussi de tout .nous travaillons énormément avec mon mari et je ne voudrais pas me trompé de destination car je voudrais dans 4 ans maximum vendre mes biens et vivre de mes rentes. A qui peux  t on faire confiance ?en sachant que mes enfants auront 18 et 13 ans .

Nouvelle discussion