Close

financement achat bien immobilier à HCMV

Bonjour !

Nous désirons avec mon épouse ( vietnamienne) acheter un bien immobilier à HCMVille.
Suis je, en tant qu'expatrié autorisé à rapatrier des fonds de France vers le Viet Nam, et comment s'y prendre le plus légalement possible, pour faire cette acquisition (d'une valeur d'environ 200.000 Euros).
Je précise que je suis retraité et que la transaction se ferait au nom de mon épouse.
Merci de vos conseils.

Bonjour Pedro,

Pour ce genre de question rapproches toi du consulat de France, ainsi tu seras toujours dans les clous et surtout ils vont attirer ton attention sur les erreurs que tu ne dois pas commettre. Au consulat il y a un notaire qui connais très bien ce genre de questionnement.
Bon courage et bonne nuit.

Merci ! Je vais me mettre en rapport avec ce service

Bonjour pedro44,

Si vous pouvez nous faire un bref résumé une fois que vous aurez vos réponses ça serait  très sympas :top:

Bien cordialement.

pedro44 :

cette acquisition (d'une valeur d'environ 200.000 Euros).
Je précise que je suis retraité et que la transaction se ferait au nom de mon épouse.

C'est une blague?

😁

pedro44 :

Bonjour !

Nous désirons avec mon épouse ( vietnamienne) acheter un bien immobilier à HCMVille.
Suis je, en tant qu'expatrié autorisé à rapatrier des fonds de France vers le Viet Nam, et comment s'y prendre le plus légalement possible, pour faire cette acquisition (d'une valeur d'environ 200.000 Euros).
Je précise que je suis retraité et que la transaction se ferait au nom de mon épouse.
Merci de vos conseils.

Bonjour

Wow ! quel joli cadeau que voila que vous allez faire à votre épouse ...

Sachez qu'une fois le bien au nom de votre épouse, vous ne représenterez aux yeux de la "loi", que le trésorier payeur et rien de plus et n'aurez aucun droit sur le bien, il faut bien que vous le sachiez avant toute chose

Je pense et c'est bien, comme vous le conseille un intervenant, c'est d'aller vous renseigner au consulat éventuellement auprès du conseil juridique , ou dans un cabinet d'avocat francophone (car il en existe ici), afin que vous soyez bien informé des avantages et SURTOUT des inconvénients d'une telle transaction

Il y a une autre possibilité et ça l'homme de loi que vous irez consulter vous le dira certainement, c'est que depuis quelques temps (2 ou 3 ans), vous pouvez acheter à votre nom un bien immobilier au VN, sous certaines conditions bien entendu , pour une durée (bail) de 50 ou 90ans, car le sol ne vous appartiendra jamais , dans des zones réservées aux étrangers, c'est à dire à partir d'un prix de 15Millions vnd le M2, donc pour vous ça ne devrait pas poser de problème, vue le montant de  votre investissement ... les prix en dessous étant réservés uniquement aux viêtnamiens ...

Bonne Chance dans vos démarches et longue continuation pour la suite

<< Qui va piano, va sano, qui va sano va lontano >>    ;)

Alors étant passé par là , tu vas chez le notaire et Bien sur il faut tout stipuler sur papier (pour toi si tu lis pas le Vietnamien, il te faudra une traduction certifié) .
Il faudra stipuler d'où viennent les fonds La destination et Bien sur avec les papiers de mariage ect...
si jamais il arrive un truc , tu peux hériter de la maison ou appartement  et si tu as des enfants avec ton epouse aussi .
Ça c'est les loies  Vietnamiennes de nos jours .
comme le dit notre ami Paul le notaire du consulat pourra te conseiller et mieux te détailler tout .
Bien à toi
Eric

Merci pour tous ces renseignements.
Je viens d"écrire au service notarial du Consulat.
A mon avis, le problème réside surtout au niveau de la Banque française: est elle autorisée - sans en informer les services fiscaux ? - à faire un  virement à l'étranger d'un tel montant. J'ai bien sûr, écrit à ma banque, mais en France, en ce moment on est en vacances, et pas pressé de toutes façons de répondre surtout lorsqu'il s'agit de "sortir" de l'argent !!!
Le Viet Nam n'est pas la Suisse mais c'est à ce niveau que je perçois le problème.
La banque vietnamienne ne peut qu'accepter la transaction..
Vous tiens au courant.

Si tu déclares à ta banque le pourquoi du comment ils te font le virement , perso j'ai jamais eu de PB pour ça .
Si tu as une personne qui s'occupe bien de ton compte (un  Bon  conseiller il te fera le virement en deux temps trois mouvements !!)
Bien à toi
Eric

la partie de volley ball ne fait que commencer.
le service notarial du consulat me fait dire qu'ils ne sont pas compétents dans les démarches locales et m'invite à me mettre en rapport avec ma banque vietnamienne pour les modalités du transfert..
La partie continue..
Je vous tiens au courant

seul problème ..conseiller en vacances..pas de réponse pour l'instant du coté de ma banque en France..

Bonjour,
J'avais acheté l'année dernière un terrain pour faire une maison à Hoi An et j'avais fait des virements de ma banque en France à ma banque à Hoi An sans problème et pour motif: achat terrain et construction.

Merci de vos réponses.
Ma banque à Paris reste étonnamment silencieuse à mes atermoiements et interrogations.
Je suis en Métropole le semaine prochaine. Je pense qu'une petite visite s'impose auprès d'un conseiller. Je vous tiens au courant.

Je suis à la BNP à Paris, il faut aller voir une banque qui a les correspondants au VN , il y a aussi la SHBC  les petites banques ne savent pas et ils passent par une autre banque et çà nous coutera plus cher.
Les banques disent que çà prend 4 jours mais il faut compter au moins 10 jours.
D'ailleurs ils ont des formulaires de virement internationaux, donc c'est fréquent quand meme

Bonne chance

To Nguyet Hanh :

Bonjour,
J'avais acheté l'année dernière un terrain pour faire une maison à Hoi An et j'avais fait des virements de ma banque en France à ma banque à Hoi An sans problème et pour motif: achat terrain et construction.

Bonjour

En effet comme vous l'indiquez, il semble facile de faire des virements depuis une banque française vers une banque au Viet Nam, au motif d'achat immobilier ...

Mais une question m'interpelle et sans aucun doute vous pourriez m'apporter une réponse ;

Êtes-vous Français, viêt kieu, ou de nationalité vietnamienne , ou avez-vous acheté votre terrain à votre propre nom ou sur celui d'un prête nom ? 

En fait c'est plusieurs questions en une

Car comme il est indiqué dans la loi en vigueur au VN si je ne me trompe,  aucun étranger ne peut acheter de terrain (sol) ..

Il serait également intéressant pour notre intervenant et pour la communauté actuelle et future qui lira ce post , quelles ont été vos démarches et auprès de quel homme de loi, vous êtes-vous rapproché pour réaliser cette opération ? (notaire, avocat, traducteur.....)

Merci beaucoup par avance pour vos réponses , ça aidera j'en suis persuadé beaucoup de personnes qui sont dans interrogation

"chaque expérience vécue dans un pays qui n'est pas le notre, peut être d'une grande importance pour tout étrangers, voulant se développer dans le pays"

Oui, j'ai 2 passports,  Français et repris le Vietnamien voici 3 ans pour objectif: acheter un terrain pour y construire pour ma retraite au VN.
J'ai acheté par un avocat-notaire  à mon propre nom à Hoi An à 2 millions le M2 à 4 km de la vieille ville en mars 2016.

Nota bene : pour ceux qui ne savent pas, le régime légal de mariage vietnamien est un régime de communauté universelle (il existe des biens propres, ceux sont ceux reçus par donation ou succession pendant le mariage - le caractère de bien propre étant bien précisé dans l'acte). Donc si pogba  est marié sans contrat au Viet-Nam, il s'agit de son régime matrimonial. Ce qui explique l'expression populaire, ce qui est à moi est à moi et ce qui est à toi est à moi. En clair, l'argent de pogba en France appartient aussi à son épouse ! Autre chose, un étranger ne peut aujourd'hui être propriétaire d'une maison (ou d'un terrain), un appartement oui (et il a fallu trèèèèèèès longtemps pour que cela soit possible). Il y a toutefois un meli-melo certain au Viet-Nam au niveau de la propriété des biens au sein du couple, comme si seule l'épouse avait voix au chapitre (en fait les notaires, les tribunaux et les banques vietnamiens sont très réticents à ce que l'étranger possède quoi que ce soi dans leur pays, sauf s'il y travaille et possède une carte de résidence permanent) . Par contre en France, aucun problème, communauté universelle.

Je conseille à pogba d'acheter un appartement, pas une maison. Il pourra légalement en être le demi propriétaire (si on applique l'interprétation de la loi matrimoniale) ou plein propriétaire, si le notaire ne connaît pas les lois de son pays (ha ha). Il y a des cabinets d'avocats français dans ce pays et il vaut mieux en consulter un quand on s'apprête à transférer 200.000€ qui ne pourront pas faire demi tour.

En cas de divorce, le Viêt Nam ne connaissant en matière de mariage que le régime de la communauté vous obtiendriez non pas la moitié de l'appartement mais la moitié de sa valeur, à condition que votre épouse soit d'accord pour vendre

En effet, c'est peu estetique de montrer un mur
Au milieu de l'appartement pour le séparer en deux.

vous obtiendriez non pas la moitié de l'appartement mais la moitié de sa valeur

Quelle est la différence ?

Bonjour,

En fait vous faites bien de parler de çà parce que vous êtes le plus proche de la vérité :

- vous ou votre conjoint vietnamien ne pouvez seul vendre le bien
- il y a 15 ans je voulais que ma femme puisse décider seule de vendre la maison et bien le notaire m'a dit que cela n'était pas possible que si j'autorisais ma femme à vendre ET qu'en plus je devais accepté (!) que l'argent de la vente lui appartienne totalement.

Franchement j'espère que cela a changé comme façon de raisonner dans ce pays parce que l'impression que l'on a est que TOUT est fait pour que l'argent reste / devienne vietnamien, non seulement en cas de divorce mais aussi en cas de succession.  Et non seulement au Viêt-Nam mais aussi en France à cause de l'interprétation française de la loi matrimoniale vietnamienne.

Des pistes pour tout prévoir :
- un contrat de mariage, qui peut être signé à tout moment, serait une bonne protection pour préciser ce qui DOIT se passer en cas de divorce ou de succession
-  des libéralités (croisées) entre époux dans le contrat ou à part sans contrat
- la rédaction de testaments devant notaire (au consulat, actes préparés par un notaire français + ensuite validés par un notariat vietnamien) me semble aussi une bonne protection.

Si vous avez la preuve que les choses vont dans le bon sens, merci dans faire part. Par exemple que l'argent d'une vente soit effectivement partagé à moitié (restant propre au sens de la loi vietnamienne avec effectivement une clause le précisant bien dans l'acte de "propriété" de cet argent). Pourra-t-il alors être transféré sur un compte vietnamien à votre nom et/ou dans la foulée en France, etc. Gros comme une maison qu'il faille encore l'avis du conjoint ET les preuves que vous avez payé la moitié ou plus ET que vous quittez définitivement le pays Et etc.

J'espère n'avoir pas été trop confus.

Bonjour Philippe,
Très intéressant, vous avez raison de repréciser tous ces détails.
Car dans le feu de l'amour, et quand tout va bien, ça va.
Mais, quand ça va plus ?

Question : il y a bien un notaire Francais à l'ambassade, et au consulat de HCM.
je ne sais pas si ce notaire pourrait (moyennant €) conseiller nos amis Francais ici qui désirent se marier puis investir dans n'importe quel domaine ?
À creuser, car il est plus prudent de tout préparer en amont !

Juste une idée !

Bonjour pvinxa,
Je ne crois pas que la fonction consulaire du notariat du consulat ou de l'ambassade soit de faire du conseil en investissement mais en tout cas le consulat ne se gêne pas pour dissuader semble-t-il (cas vécu par deux amis) le monsieur de 60 ans d'épouser une jeunette de 25 ans, surtout si elle ne parle pas le français. Et au Viêt-Nam, la loi matrimonaile légale sur le territoire français est la séparation de biens, pas la communauté aux acquêts (histoire sans doute de rééquilibrer les chances en cas de... séparation). Comme indiqué sur le site, tout acte notarial |comme par exemples un achat ou une vente immobilière, le règlement d'une succession, l'enregistrement d'un contrat de mariage, d'un testament ou d'une libéralité entre époux,] est possible s'il a été dûment préparé en France par un notaire et envoyé par "mel" (sic) au service notarial du consulat avant le rendez-vous prévu.

Bonjour,

Cela signifierait donc que le rôle du notaire du consulat général ne soit là que pour conférer le caractère authentique aux actes. Ce qui est envoyé par "mel" n'est pas encore un acte puisqu'il n'est pas signé par les parties et pas authentifié.

Autre conséquence, il n'aurait pas vocation à éclairer le consentement au regard du droit vietnamien. Par contre, il demeure un notaire et serait en capacité d'apporter sa connaissance du droit français ou des questions à se poser si c'est prévu dans sa mission et/ou s'il le souhaite.

Bien à vous.

Philippe

Et pour authentifier une page où s'y trouve une signature c'est 100€.

Pour vendre mon terrain en France, mon notaire me demande de faire authentifier l'acte par le notaire d'ici.
4 pages = 400€
En dehors de la chaleur du Vietnam, à cette annonce j'ai versé des sueurs.

Bonjour,
Pour information, le mot "mel" est le mot officiel défini par les caciques de l'Académie française " qui, bien entendu, ne pouvaient pas trouver un mot plus parlant comme le mot "courriel", beaucoup plus utilisé d'ailleurs, créé par nos cousins Canadien.
Le mot "mel" n'est utilisé que par les administrations.

Michel

Mel= message électronique.

Vu comme ça, il y a donc tout de même une logique mais ça n'a pas empêché que ce mot ne "parle" pas aux français qui ne l'on jamais adopté pour garder soit e-mail soit courriel.

En clair pvinhxa, à partir de 6 ou 7 pages, çà vaut le coup d'aller signer en France.

Sinon on peut se faire représenter.

Philippe.

Tu me fais rire.
Mais c'est tellement vrai.
Au delà de 7 c'est un billet d'avion !

Ca fait cher le coup de tampon.
Je me souviens, il y a quelques années j'avais payé 73€ pour authentifier une page et en plus la personne s'était trompé de tampon. Le document m'a été refusé par les autorités vietnamiennes, j'ai dû retourner au consulat mais ils ne pouvait pas refaire le document, ils ont donc mis un autre coup de tampon sur une photocopie. Ça été tout un pataquès car la personne n'a pas su faire correctement son travail la première fois.

A les vietnamiens et leurs amours des tampons rouges.  Comme dans le film Brazil.

Modéré par Julien le mois dernier
Raison : pas de pub merci
Je vous invite à lire la charte du forum

On vit sur place Mlle Khang.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Vietnam

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Vietnam.

Déménagement au Vietnam

Conseils pour préparer votre déménagement au Vietnam

Assurance voyage Vietnam

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Vietnam