Close

Pourquoi je veux me barer de la France

Bonjour,

Je m'appelle Simon et voici pourquoi je veux m’en aller de la France:

Le travail : Marre d’être pris pour un con. Les employeurs doivent comprendre que pour garder des travailleurs, il faut se comporter correctement avec eux. Une parole est une parole. Lorsque l’on dit quelque chose, on s’y tient. Sinon on ne dit rien. On m’a menti une multitude de fois pour me garder dans les rangs en me promettant la lune. Des augmentations, une amélioration de mes conditions de travail, des commissions sur résultats (j’en rigole encore). Rien de tout cela n’a été fait ou presque. Plus ca va et pire c’est.

C’est un constat alarmant : On ne se sent plus à l’aise dans les entreprises françaises. L’ambiance ultra hiérarchisée avec nos supérieurs. Qui n’a jamais eu affaire à ce supérieur débile autoritaire incompétent ? Dans la même entreprise en 2 ans, j’ai vu 4 n+1 se faire virer sans qu’on ne m’améliore réellement mes conditions de vie professionnelle.

Aujourd’hui, j’ai démissionné. Ca a été presque une surprise pour eux. Ha bon ? Démissionner ? Pourquoi ? Vous n’êtes pas bien ici ?

Espèce de gros c.., bien sûr que je ne suis pas bien. Vous ne me respectez pas en tant qu’homme. 45 h / semaine payé 35 ? C’est normal ? Le harcèlement tous les jours pour des broutilles c’est normal ? Les demandes de dernières minute toutes les semaines c’est normal ? Payer pour les erreurs des autres c’est normal ? Venir me faire ch... sur des détails en plein service c’est normal ? Me demander des comptes sur mes commandes c’est normal ? Me tenir responsable du Chiffre d’affaire tous les soirs c’est normal ? Me demander constamment des tâches que je ne devrais pas faire c’est normal ? Où est ma fiche de poste ? Où s’arrêtent mes responsabilités ? De quoi ne suis-je pas responsable ?  Pourquoi je me tape plus de mails négatifs à traiter que le service après vente des jeunesses hitlériennes ?

J’ai le cœur qui se serre lorsque je vois votre nom s’afficher sur mon portable quand vous m’appelez. Vous êtes une source d’angoisse et de dégoût. Vous me donnez  envie de vomir. Physiquement. Allez vous faire f..., je ne vous dois rien.

Les impôts : En 1 an, je paye 1700 euros d’impôts alors que je débute dans le monde du travail. J’ai bossé un an à galérer à finir le mois avec quelque chose à manger, à demander de l’argent à mes proches, à me défoncer à la tâche, et pour me remercier de mon dur labeur, la France me demande de lui offrir gracieusement 1700 euros. Je travaille pour payer mes impôts. Je retombe à 0 à la fin du mois. Je n’ai aucune marge de rentabilité sur ma personne. Sensation d’être le maillon inutile d’une machine cassée. C’est super. Pays de m...

L’ambiance parisienne : Vous les parisiens, allez vous faire ..... Vous êtes de mauvaise humeur, illogique, prétentieux, complètement renfermés sur vous-même. J’exagère ? Allez dans le métro à n’importe quelle heure de la journée et regardez les visages autour de vous. Complètement fermés. Complètement fatigués et giflés par la vie. Des regards de gens qui subissent. Le pire c’est que cela déteint sur moi. Je deviens pareil. Et cela m’angoisse de plus en plus. J’ai un cœur. Et je supporte de moins en moins la misère qui m’entoure. La violence qui m’entoure. Qui est ce type qui pousse les gens quand les autres ne vont pas assez vite pour lui ? Et le soir ? Les seuls éclats de rires sont ceux des bourrés du métro ? On dirait que ces gens ont attendu le samedi soir pour commencer à vivre et à compenser leur débilité par leur capacité à crier des absurdités. Ce sont ces mêmes personnes qui baissent les yeux lorsque quelqu’un fait une incivilité en public. Je les trouve cons. Pas méchants, pas très dangereux, juste cons. Débiles, abrutis, idiots. A écouter des conversations de merde sur la dernière bourde de je ne sais quelle émission de télé réalité, on devient cons et prétentieux.


Aujourd’hui’ je m’en vais voir si l’herbe est plus verte ailleurs. J’ai besoin d’espace, de liberté, de sérénité. D’avoir un rapport plus sain avec mon travail, avoir du temps pour faire du sport, découvrir réellement mon environnement, faire de vraies rencontres. Pas celles imposées. Avoir un rapport avec la nature. Un rapport avec mon corps. Un rapport avec ce que je mange, ce que je bois. Je veux être libre de mes mouvements. Libre d’essayer quelque chose de nouveau sans que personne ne puisse me dire que ce n’est pas pour moi.

Voila. J'essaye de ne pas être ingrat ou de peindre les choses en noir, mais le constat que je fait est assez négatif, j'ai beau me rassurer en me disant qu'il y a la sécurité sociale, la gastronomie, une certaine qualité de vie... mais rien n'y fait, j'ai l'impression d'être étranger dans mon propre pays.

Dites moi ce que vous en pensez, vos avis m'intéressent.

A très vite,

Simon

tu faisait quoi avant quelle étais ton salaire ? jean  Luc ;)

Je ne peux pas trop en parler car je suis encore chez eux. Je gagne 2100 euros actuellement en sachant que j'ai négocié durant 2 ans. C'est cadre en restauration.

Bonjour Simon !

Je comprends le sentiment de frustration, mais s'expatrier, c'est aussi se poser beaucoup de questions :

1) Aller où ? Pourquoi ? Europe  (Où ?)? USA ? Canada ? Autre ?

2) Quelle la réalité sociale et de l'emploi  (et donc la question pratique sur la quasi garantie de trouver rapidement un emploi sur place)? À réalité j'oppose la pub institutionnelle ou faite par les proches qui présentent l'Ailleurs comme forcément mieux.

3) Les diplômes et l'expérience obtenus en France seront-ils reconnus dans le futur Ailleurs ?

4) Immigrer ça coute combien (argent, énergie, éventuellement psychologiquement dans le cas de l'attente d'un visa) et donc ça rapportera combien ?

Immiger signe aussi faire des démarches administratives en France et dans l'Ailleurs d'accueil.

5) Partir pour toujours ou pour une période déterminée ?

Si vous avez toutes les réponses à ces questions, alors bonne continuation dans votre projet !  :)

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international