Close

Enseigner au Canada

J'ai une question, je suis professeur des écoles et je me demandais quelles démarches faire pour pouvoir exercer le même métier au Canada.
Je sais que je dois faire une demande d'équivalence pour mon diplôme mais ensuite, est-ce difficile de trouver un poste dans ce domaine ?
Merci pour vos réponses !

gabijeanne :

J'ai une question, je suis professeur des écoles et je me demandais quelles démarches faire pour pouvoir exercer le même métier au Canada.
Je sais que je dois faire une demande d'équivalence pour mon diplôme mais ensuite, est-ce difficile de trouver un poste dans ce domaine ?
Merci pour vos réponses !

Bonjour,

Avez vous effectué la simulation sur le site du BIQ ?

Comme vous l'avez mentionné...
http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … index.html

Vous devez vous adresser au MELS...
http://www.mels.gouv.qc.ca/

Tout y est notifié...
http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interi … orisa.html
http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/pub … nada_f.pdf

et enfin ...
http://www.formulaire.gouv.qc.ca/cgi/af … 88&table=0

Vous devriez trouver facilement des posts en rapport avec vos recherches sur le forum. Beaucoup d'enseignants sont candidats, mais curieusement peu sont finalement retenus, ou en tous cas poursuivent la procédure.
Vous devriez télécharger de guide l'expat sur le forum, il vous apportera assurement.

bonnes recherches et à bientôt.

Merci beaucoup pour tous ces sites bien utiles !
Nous avons passé fait la simulation sur le site du BIQ et il est positif.
Pour nous, le plus gros soucis reste l'argent. Il faut justifier de quelle somme au juste ? Le minimum indiqué c'est-à-dire 4965 dollars canadien ? A quel moment de la procédure faut-il justifier que nous avons cette somme sur notre compte en banque ? Est-ce que nous devons avoir cette somme au moment de l'envoi de la demande de certificat de sélection ?
Encore une question : à combien s'élèvent les frais pour la visite médicale ?
Et une dernière question pour la route : savez-vous s'il existe des réunions d'information pour l'immigration à Toulouse ? J'ai cherché mais sans succés.

Et vous, où en êtes-vous de vos démarches ?

gabijeanne :

Merci beaucoup pour tous ces sites bien utiles !
Nous avons passé fait la simulation sur le site du BIQ et il est positif
.
Pour nous, le plus gros soucis reste l'argent. Il faut justifier de quelle somme au juste ?Le minimum indiqué c'est-à-dire 4965 dollars canadien ?
http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … cs/D21.pdf

A quel moment de la procédure faut-il justifier que nous avons cette somme sur notre compte en banque ?
Lors du dépot de la DCSQ
http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … ments.html
.
Est-ce que nous devons avoir cette somme au moment de l'envoi de la demande de certificat de sélection ?
Vous devrez être n mesure de presenter un justificatif d'autonomie financiere à l'agent en poste au Québec le jour de la validation des visas

Encore une question : à combien s'élèvent les frais pour la visite médicale ?
Les frais varient d'un médecin à l'autre, mais ils sont importants!!
http://www.cic.gc.ca/francais/informati … /index.asp

Un lien utile..
http://www.canadainternational.gc.ca/fr … =46&menu=L


Et une dernière question pour la route : savez-vous s'il existe des réunions d'information pour l'immigration à Toulouse ?
Visiblement, rien de prévu ces temps-ci..
http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … /index.php
Je vous conseille un voyage de prospection, plutôt qu'une réunion de présentation qui ne sera dispensée en ayant un but attractif....
Vous trouverez bien des infos sur le site du BIQ et à travers le net.

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … tiles.html

J'ai cherché mais sans succés.

Et vous, où en êtes-vous de vos démarches ?

Pour nous, c'est simple, nous avons été refusés pour non reconnaissance de diplômes. Depuis nous avons résolu ce soucis et avons déposer une seconde DCSQ après plus d'une année de procédure...
Il faut en vouloir !!!!!!!!

Voili, voilou......Et n'hésitez pas.
Francknathalie05.
http://rueduquebec.over-blog.com/

Merci beaucoup pour tous ces précieux renseignements, c'est très gentil de prendre le temps de nous répondre aussi vite !
Je reviens aux informations que vous nous avez données. Dans notre cas, nous n'avons pas, pour l'instant, la somme indiquée sur le Contrat relatif à la capacité d'autonomie financière, ce qui veut dire, si j'ai bien compris, que nous ne pouvons pas encore lancer notre DCSQ, c'est bien ça ?
Avant de lancer le DCSQ, est-ce qu'il vaut mieux faire la demande d'équivalence de diplômes et la joindre au dossier ou alors ça peut attendre ?

Comme vous dites, il faut être motivés, ce parcours paraît semé d'embûches !
Bon courage à vous !

gabijeanne :

Merci beaucoup pour tous ces précieux renseignements, c'est très gentil de prendre le temps de nous répondre aussi vite !

Je reviens aux informations que vous nous avez données.

Dans notre cas, nous n'avons pas, pour l'instant, la somme indiquée sur le Contrat relatif à la capacité d'autonomie financière, ce qui veut dire, si j'ai bien compris, que nous ne pouvons pas encore lancer notre DCSQ, c'est bien ça ?

Vous pouvez "lancer" votre procédure, mais êtes vous assurés d'avoir ce minimum dans les délais impartis( 14 à 18 mois actuellement), là est la question??

Avant de lancer le DCSQ, est-ce qu'il vaut mieux faire la demande d'équivalence de diplômes et la joindre au dossier ou alors ça peut attendre ?
Si votre but est d'enseigner au Québec, dans la mesure où vous serez soumis au MELS, je vous conseille fortement de faire votre demande d'équivalence avant...
D’ailleurs comme toutes les démarches liées au domaine de l’enseignement. Cela pourrait peut être vous éviter une désillusion, à savoir serez vous autorisé à enseigner. Néanmoins, vous pouvez déposer votre DCSQ avant d'obtenir votre évaluation comparative qui n'est d’ailleurs pas une équivalence, attention!!


Comme vous dites, il faut être motivés, ce parcours paraît semé d'embûches !
Bon courage à vous !

Bien sur qu'il être motivés, qu'il faut savoir de quoi l'on parle et même vivre déjà un peu là-bas, voilà l'utilité d'un voyage. C'est une immigration choisie et sélectionnée, mieux vaut le savoir.


Je rajouterais pour ma part:
Si vous n'avez pas les ressources nécessaires pour effectuer sereinement toutes les démarches d'immigration, en comptant le prix des billets et les frais d'installation au total, je commencerais à votre place par faire des économies.

Bien sur ce n'est que mon avis............

gabijeanne :

Merci beaucoup pour tous ces précieux renseignements, c'est très gentil de prendre le temps de nous répondre aussi vite !
Je reviens aux informations que vous nous avez données. Dans notre cas, nous n'avons pas, pour l'instant, la somme indiquée sur le Contrat relatif à la capacité d'autonomie financière, ce qui veut dire, si j'ai bien compris, que nous ne pouvons pas encore lancer notre DCSQ, c'est bien ça ?
Avant de lancer le DCSQ, est-ce qu'il vaut mieux faire la demande d'équivalence de diplômes et la joindre au dossier ou alors ça peut attendre ?

Comme vous dites, il faut être motivés, ce parcours paraît semé d'embûches !
Bon courage à vous !

Bonjour

Je vous conseillerais de faire votre demande d'équivalence de diplômes sans tarder, car la procédure dure au moins 8 mois... elle ne coûte pas trop cher, 106 $.

Ensuite, vous pouvez demander au MELS une première analyse de votre dossier quant à vos chances d'obtenir le permis d'enseigner, et cela même si votre procédure d'immigration n'est pas engagée. Il faut compter 60 jours ouvrables pour obtenir une réponse.

Cela vous permettra de savoir si vous pourrez ou non enseigner au primaire dans les établissements québécois.

Attention toutefois ! le permis d'enseigner vous autorise à enseigner mais ne garantit aucunement un emploi. Il faudra plutôt s'attendre à faire de la suppléance pendant quelque temps, voire quelques années (on est alors payé à la suppléance, pas de salaire fixe comme nos ZIL) avant de décrocher un poste permanent.

Pour un enseignant français, il y a aussi la possibilité de postuler auprès des établissements français, par le biais de l'AEFE, mais les places sont très difficiles à obtenir !

Bonne chance !

(et moi je croise les doigts pour mon dossier en cours d'analyse...)

Bonjour,
Merci beaucoup pour votre réponse ! Je suis contente de trouver quelqu'un qui effectue les mêmes démarches que moi.
J'ai moi aussi envoyé une demande d'étude comparative de mes diplômes, j'attends une réponse avant de pouvoir envoyer le dossier au MELS. En ce qui concerne le MELS, le dossier à constituer est très lourd je trouve et je ne vois comment arriver à tout rassembler notamment les stages effectués à l'IUFM, avez-vous réussi à vous procurer le dossier IUFM ?
Ils demandent également les intitulés exacts des années de deug et licence avec le nombre d'heures effectuées dans chaque matière : avez-vous réussi à les obtenir ?
Est-ce que vous avez fait une demande d'immigration en parallèle ?
Pour nous, le dossier de demande d'immigration permanente est quasiment bouclé.Il nous tarde que la procédure soit lancée !
Merci encore pour vos réponses.
Bon courage à vous !

Re-bonjour !

Pour le dossier du MELS : j'ai mis plusieurs mois à obtenir auprès de mon IUFM la paperasse demandée... notamment une preuve que j'avais bien fait la PE1, car ils n'avaient rien gardé... et moi non plus ! Comme je ne suis plus dans la ville de mon IUFM, traiter tout cela par courriel et téléphone a été très fastidieux !
Par contre, j'avais toujours mes rapports de stage de seconde année (et rapport du mémoire) et l'IUFM aussi.
J'ai finalement réussi à obtenir un descriptif assez complet de la formation offerte "à mon époque" en PE1 et PE2, avec les volumes horaires dévolus à chaque matière, et le volume horaire des stages de pratique accompagnée et stages filés. Ne pas oublier de demander de remplir l'annexe concernant la langue d'enseignement...
J'ai envoyé tout cela au MELS, ainsi que mon descriptif de carrière imprimé directement sur IProf et toutes les annexes demandées.

Pour les contenus de formation de fac, je m'étais également rapprochée de chaque université et j'ai à chaque fois demandé les descriptifs de formation correspondants ainsi que les relevés de notes qui me manquaient.

Nous attendons le retour d'analyse de la demande de permis d'enseigner pour lancer (ou non) la procédure d'immigration. Nous sommes encore (un peu) indécis car nous sommes installés dans une région où il fait bon vivre... Toutefois, nous réunissons d'ores et déjà tous les documents exigés, les déboires avec l'IUFM et les facs nous ayant déjà fait perdre énormément de temps et d'énergie !:rolleyes:

Je propose qu'on se tienne mutuellement au courant de l'avancée de nos démarches... :)

à +

gabijeanne :

Merci beaucoup pour tous ces sites bien utiles !
Nous avons passé fait la simulation sur le site du BIQ et il est positif.
Pour nous, le plus gros soucis reste l'argent. Il faut justifier de quelle somme au juste ? Le minimum indiqué c'est-à-dire 4965 dollars canadien ? A quel moment de la procédure faut-il justifier que nous avons cette somme sur notre compte en banque ? Est-ce que nous devons avoir cette somme au moment de l'envoi de la demande de certificat de sélection ?
Encore une question : à combien s'élèvent les frais pour la visite médicale ?
Et une dernière question pour la route : savez-vous s'il existe des réunions d'information pour l'immigration à Toulouse ? J'ai cherché mais sans succés.

Et vous, où en êtes-vous de vos démarches ?

justement, il y en a une le 23 mai.
La suite sur mon site Internet en page d'accueil.

Merci Tarbais pour la date mais nous avons finalement assisté à une réunion d'information à Toulouse fin avril. Nous avons trouvé que c'était très intéressant et surtout agréable de pouvoir parler avec une québécoise qui a répondu a pas mal de nos interrogations.

Merci beaucoup Nathdestella pour toutes ces informations !!! Je vais donc me lancer dans ces formalités pour monter le dossier du MELS en espérant obtenir comme toi tous les documents nécessaires.
Je me doute que ce doit être bien difficile parce que dans mon cas, l'IUFM n'était pas en possession de mon dossier mais j'ai réussi à l'obtenir par mon inspection académique.Seul hic, ils n'ont pas voulu copier conforme les documents ni la mairie étant donné que l'IA ne m'a pas laissé prendre l'original du dossier, je n'ai que les copies. J'espère que ça ira quand même.
Pour nous, en revanche, nous lançons la procédure d'immigration permanente en même temps, nous sommes très motivés même si nous vivons nous aussi une région très agréable. Nous souhaitons vivre une nouvelle expérience avec nos enfants. Ce n'est pas une décision facile à prendre surtout avec des enfants en bas âge mais ce projet a bien mûri et on se lance !
En ce qui concerne la demande d'étude comparative des diplômes, avez-vous reçu une réponse ?
Je veux bien que nous restions en contact pour suivre l'évolution de nos demandes respectives.
Merci encore !

Gabijeane, je vais te répondre dans l'ordre chronologique de mes évènements, ce sera plus facile pour moi !

J'ai envoyé l'évaluation comparative des études effectuées hors Québec en avril 2010 et j'ai reçu une réponse en novembre. Pour chacun des diplômes universitaires obtenus,  sont donnés :
- le repère scolaire québécois (exemple: études universitaires de premier cycle complétées pour un DEUG)
- le domaine de formation
- remarques éventuelles.

Pour la formation de PE, j'obtiens:
repère scolaire québécois : formation ou qualification professionnelle
domaine de formation : sciences de l'éducation

Comme l'évaluation comparative n'a pris en compte qu'une seule année (la PE2), je me suis rendue compte que je n'avais aucun justificatif officiel pour la PE1. Or, il faut faire valider le maximum de contenu de formation "enseignement" auprès du MELS (justification des fameuses 450 heures de psychopédagogie).

C'est ainsi que j'ai fait le siège (par courriel et par téléphone)  de l'IUFM pour obtenir ce fameux justificatif. J'ai fini par l'avoir, par courriel,  accompagné des relevés de notes et rapports de stage en pièces jointes. C'est cela que j'ai adressé au MELS. Donc, pour moi non plus, aucun original et donc rien certifié conforme. On verra si ça passe... Je me dis que le MELS peut toujours joindre le référent de l'IUFM pour vérifier l’authenticité des docs... Peut-être peux-tu faire une note expliquant ta situation et donner les coordonnées d'une personne à l'IA qui pourrait corroborer ?

Tu dis que vous lancez la procédure d'immigration. Avez-vous déjà envoyé votre DCSQ ? Qu'as-tu obtenu comme certificat de travail de la part de l'IA ?

De notre côté, nous avons trois enfants, 6, 12 et 15 ans. Les tropiques leur plaisent mais ils seraient partants pour 6 mois de neige !

à bientôt !

Merci Nathstella pour tous ces renseignements qui m'aident beaucoup ! C'est bien ce que je me disais, ce dossier à monter pour le MELS est très difficile. Je vais me lancer dans ce parcours du combattant mais j'attends d'abord la réponse pour l'étude comparative des diplômes. Je vais quand même commencer à contacter mon IUFM et mon IA, en espérant que j'obtiendrai quelque chose.

En ce qui concerne notre DCSQ, nous l'avons envoyé aujourd'hui, le temps de rassembler tous les documents demandés. Pour l'attestation d'employeur, je suis allée à l'IA à la division du personnel et je leur ai demandé sans préciser la raison et il n'y a eu aucun problème.

Nos enfants sont encore petits, 4 ans et 15 mois donc on ne leur en parle pas pour l'instant. C'est bien que tes enfants soient motivés pour tenter une expérience mais je comprends que la vie sous les tropiques te fasse hésiter. Tu vas donc attendre la réponse du MELS avant de lancer la procédure d'immigration ?

à bientôt !

De rien Gabijeanne ! c'est vrai que le dossier du MELS n'est pas évident, car l'enjeu est déterminant et il faut veiller à mettre le maximum de chances de son côté. Tu ne peux pas l'envoyer sans l'évaluation comparative des études et il faut que celle-ci te donne une équivalence d'un bacc québécois de trois années (pas forcément en éducation). Quand as-tu envoyé ta demande ?

Nous attendons en effet la réponse du MELS avant de lancer la procédure; celle-ci devrait nous parvenir bientôt, ma demande ayant été expédiée fin février. Nous ne demanderons les attestations de travail de nos employeurs qu'au dernier moment. Mon conjoint est en train de récupérer les attestations de travail de ses précédents emplois, il n'en manque plus qu'une. Ensuite, il restera la corvée des certifications conformes à la mairie...

Je vous souhaite bonne chance pour le CSQ et surtout patience ! les délais semblent de plus en plus longs, c'est fou ! Qaudn nous avons commencé à réfléchir sérieusement à ce projet d'immigration, il fallait compter 1 an de procédure, pas plus... et maintenant, c'est presque le double....:o

oui, on en est entre 15 et 18 mois !

Bonjour Nathstella !
Je trouve agréable de pouvoir discuter avec toi et échanger nos parcours, ça fait du bien ! En fait, personne dans notre entourage n'est encore au courant de nos démarches, on préfère attendre d'obtenir une réponse avant de leur annoncer. On appréhende pas mal leur réaction. Et pour toi, la famille est informée ?
Je te propose d'aller voir notre blog où on explique notre projet : http://jiraidormiramontreal.blogspot.com
Pour l'étude comparative des diplômes, je l'ai envoyée fin mars mais je sais que c'est long avant d'obtenir une réponse.
On savait aussi en entreprenant les démarches que ce serait très long avant de pouvoir immigrer mais nous ne sommes pas pressés et cela nous laisse du temps pour économiser parce que c'est une démarche très onéreuse !
Bonne continuation, on se tient au courant !

Allo Gabijeanne !

Je partage ton sentiment, c'est en effet formidable de pouvoir discuter avec des personnes qui partagent des projets similaires ! Je vais d'ailleurs pouvoir partager une super nouvelle avec toi : j'ai reçu hier le courrier du MELS annonçant mon admissibilité au permis d'enseigner ! :D
Donc, tu vois, c'est possible et j'espère bien que tu m'annonceras la même chose très vite. ;)

De notre côté, nous vivons déjà à 10 000  km de notre famille depuis presque 8 ans, ils en ont pris leur parti... C'est certain que ce n'est pas toujours facile... Quand nous avons annoncé notre départ pour La Réunion, la famille nous disait : "super ! et vous revenez quand ? au bout d'un an ? deux ans ?" Beaucoup de difficultés à admettre que ça pouvait être bien plus long et pourquoi pas définitif... Sinon, nos proches connaissent notre envie de retourner vivre au Québec (nous y avons vécu un an en 2008/2009) et nos hésitations, mais ne comprennent pas tout aux fastidieuses démarches. On en parle comme ça de temps en temps en passant. Quitter le nouveau cercle d'amis qu'on s'est construit ici fait d'ailleurs partie des côtés négatifs de l'expatriation...

Pour ce qui est du côté financier de l'aventure, je suis bien d'accord avec toi; il faut économiser autant que possible car, outre les frais liés à la procédure, il faut avoir un beau bas de laine pour les premiers mois... et ça file vite !

Je te remercie pour la visite de ton blog, très sympa, surtout le bandeau !:D (je vais essayer de t'envoyer par MP l'adresse de notre ex-blog...Il est en accès restreint car beaucoup de photos personnelles) Et hop ! un autre blog "Québec" dans mes favoris !

Bon dimanche...

De la Réunion au Québec = de + 30 degrés à - 30 degrés.
60 degrés de différence !

Voici une excellente nouvelle ! Je suis très contente pour toi, c'est génial !:D J'espère moi aussi pouvoir t'annoncer une bonne nouvelle. J'ai encore quelques petites questions par rapport à ça. Quel a été ton cursus universitaire ? J'ai cru comprendre que tu avais fait des études en sciences de l'éduc non ? Je m'inquiète un peu quant aux 450 heures de psychopédagogie car je n'ai pas du tout un parcours en psycho. J'ai une licence de Lettres Modernes et je n'ai pas fait de PE1, j'ai passé le concours en candidat libre. Je ne sais pas du tout comment justifier ces heures. Ensuite, si ce n'est pas trop indiscret, de quel IA dépendais-tu à l'époque ? Tu as demandé tous les documents nécessaires en leur téléphonant ou en leur écrivant ? Ils n'ont pas fait de complications pour te les donner ?

Merci à toi aussi de m'avoir permis de visiter ton blog. Il est très sympa ! Cette année au Québec a été riche pour vous j'ai l'impression. J'ai vu que tu avais enseigné là-bas, qu'as-tu pensé du système d'éducation ? Tu n'étais pas trop perdue ?
Tes enfants et ton mari se sont bien habitués aussi ? Je trouve votre histoire passionnante et ça me motive encore plus !

A plus tard...

tarbais :

De la Réunion au Québec = de + 30 degrés à - 30 degrés.
60 degrés de différence !

Excellent résumé ! :P

Merci Gabijeanne...

J'avoue qu'au début du processus, je ne croyais que très peu à mes chances de décrocher ce fameux permis; j'étais persuadée que notre formation IUFM serait jugée insuffisante. Et mon cursus universitaire est plutôt éloigné des sciences de l'éduc ! J'ai un DESS en Analyse du travail, rien à voir avec l'enseignement ! Toutefois, comme au cours de mon DEUG MASS, j'avais suivi des unités de psycho de l'enfant, j'ai récupéré le programme de formation et je l'ai joint à mon dossier. Je ne saurais dire si ça a compté ou non...

Pour te rassurer, je peux te dire que je connais deux personnes qui ont décroché le permis, avec des cursus universitaires autres que sciences de l'éducation. Fais un petit tour sur ce fil de discussion : http://forums-enseignants-du-primaire.c … ge__st__30 et là :
http://forums-enseignants-du-primaire.c … e__st__490

Sinon, je dépendais de l'IA Aix Marseille, j'ai fait l'IUFM de Marseille Canebière. J'ai d'abord envoyé des mails, puis téléphoné à de nombreuses reprises pour obtenir tout ce que je voulais. Fouiller dans les archives ne faisaient pas trop partie de leurs priorités ! J'ai bien regretté de ne pas avoir profité des mes vacances en métropole pour faire le siège du service scolarité ! De ton côté, peut-être obtiendras-tu plus facilement satisfaction si tu y vas en personne, quitte à prendre rendez-vous ?

Notre année québécoise a été vraiment très riche et si nous étions contents de rentrer chez nous et retrouver nos proches, notre quotidien et tout et tout, nous étions aussi très malheureux de ce que nous laissions de l'autre côté du monde... Dès nos premières semaines à Montréal, nos filles avaient envie de rester "pour toujours". Mon mari s'y est beaucoup plu aussi. Il a également la chance de pouvoir y travailler désormais puisque toutes les formalités ont déjà été faites. Les perspectives professionnelles sont d'ailleurs meilleures pour lui là-bas qu'ici, et le salaire aussi. Et pour ton conjoint à toi, pense-t-il trouver facilement un emploi ?

Enseigner dans une école québécoise a été très enrichissant et je peux dire que ma pratique pédagogique a évolué depuis. Toutefois, tout n'est pas transférable, car l'éducation n'est pas la même non plus. De plus, le public était très différent de celui que j'ai ici. J'ai eu beaucoup de chance, car j'avais une collègue de niveau qui m'a énormément aidée et avec laquelle j'ai beaucoup appris, discuté...  Il est évident qu'il faut s'adapter, qu'il y a eu des tas de moments de mutuelle incompréhension entre mes élèves et moi... "Madame, il a une gomme..." et alors ? " Mais dans l'ensemble, c'était plutôt marrant  et ça a créé une belle complicité !

Bon, voilà encore un gros pavé... On dirait bien que je deviens intarissable dès qu'on évoque la Belle Province...

C'est vrai que ce n'est pas toujours simple.
Une enseignante en français avec une expérience de 15 années en France s'est vue refuser le permis d'enseigner au Québec car il manquait des modules dans son cursus scolaire.

Merci beaucoup Nathstella pour les liens, ça m'aide et ça me donne de l'espoir ! Je ne connaissais pas du tout ce forum enseignants.

Pour les documents à récupérer auprès des administrations, j'ai fait l'IUFM à Châteauroux donc il faudra que j'insiste par téléphone. Par contre pour l'université, c'était à Toulouse donc j'irai carrément.

Mon mari ne sait pas encore quelles perpectives il aura une fois sur place et c'est un peu ce qui nous stresse. Il a été animateur dans un CLAE puis surveillant d'internat dans un collège et lycée donc il a une grande expérience dans l'éducation lui aussi. Je pense qu'il devrait trouver.
Nous avons un couple d'amis installés à Montréal depuis presque 5 ans et ils seront là pour nous guider et ça c'est très rassurant pour nous.
Pour moi, obtenir le permis d'enseigner me rassurerait mais sais-tu ensuite comment il faut procéder pour trouver une école qui accepte de t'engager ? Je sais que ça ne se passe pas du tout comme chez nous. J'ai cru comprendre que c'était à nous de démarcher directement les établissements. Comment avais-tu trouvé ton école lors de votre année là-bas ?

à bientôt...:)

Merci beaucoup Nathstella pour les liens, ça m'aide et ça me donne de l'espoir ! Je ne connaissais pas du tout ce forum enseignants

.

Moi aussi, ça m'aide beaucoup ! Il y a également d'autres sites et forums liés à l'immigration au Canada qui peuvent se révéler bien utiles : immigrer.com, cymico immigration, rogimmo, destination québec; sans parler de tous les blogs qui sont très riches d'enseignement !

La réponse du MELS que j'ai reçue n'est qu'un avis d'admissibilité conditionnelle : il faudra que j'obtienne la résidence permanente ET que je réussisse le test de français du MELS pour avoir l'autorisation d'enseigner. Cet avis est valide deux ans, il est donc possible que je sois amenée à devoir présenter une nouvelle demande si les démarches d'immigration n'ont pas abouti avant avril 2013...
Ensuite, il faudra en effet démarcher les commissions scolaires pour décrocher un emploi. Il y a deux commissions scolaires à Montréal : la CSDM et la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.
http://www.csdm.qc.ca/TravaillerCSDM/Of … ibles.aspx
http://www.csmb.qc.ca/fr-CA/chercheurs- … mploi.aspx
Il faut s'attendre à faire de la suppléance, peut-être même à la journée ou à l'heure ! La suppléance est assez bien rémunérée, mais quand tu ne travailles pas, tu ne gagnes rien ! y compris pendant les congés scolaires... rien à voir avec les brigades et zil chez nous.
Une fois employée par la commission scolaire, tu peux être inscrite sur leur liste de priorité en vue de décrocher un poste permanent... mais c'est long, voire même très long ! (ça se compte en années)
http://www.forum.immigrer.com/topic/986 … ge__st__50

J’imagine que tu sais déjà que l'autorisation d'enseigner n'est valide que 5 ans et qu'il y aura des cours à suivre, un stage probatoire, avant d'obtenir le brevet d'enseignement (permanent celui-là).

Si j'ai pu travailler dans une école publique québécoise, c'était dans un cadre bien particulier; j'ai participé au programme d'échange de poste.
http://www.forum.immigrer.com/topic/986 … ge__st__50

Je trouve moi aussi très rassurant d'avoir déjà des amis sur place, notamment quand on a des enfants.

Bonne pêche aux documents !

J'ai vu que tu avais enseigné là-bas, qu'as-tu pensé du système d'éducation ?

Je tiens à attirer ton attention sur un "détail" qui n'est pas sans importance.

Les conditions de travail sont différentes et en particulier le calendrier scolaire :
- 180 jours de classe pour les élèves,
- 200 jours de travail pour les enseignants (contre 140 en moyenne en France).

Dans la pratique, cela signifie semaine de 5 jours (souvent de 8h à 15 h, avec une pause de 1h15 environ pour le dîner et deux récrés de 20 minutes), deux semaines de vacances à Noël, une semaine en mars, et quelques jours à Pâques + quelques fériés.

L'enseignement des arts (visuels, musique, art dramatique), du sport et de l'anglais est assuré par des enseignants spécialistes. Pendant ces périodes de 50 minutes où tes élèves ne sont pas avec toi, tu as du temps pour faire tes planifications, corrections et travailler avec tes collègues de niveau.

Tu peux pas savoir comme je suis contente de faire ta connaissance ! Je te remercie vraiment pour toutes ces infos que tu partages avec moi, j'apprends plein de choses !
Même si je sais que ce ne sera pas simple d'obtenir un poste au Canada, je vais tenter ma chance, on verra bien. Je reviens encore aux 450 heures en psychopédagogie, crois-tu qu'il soit possible de passer un diplôme en France pour pouvoir les justifier ?
Aujourd'hui, j'ai vu que pour l'étude comparative des diplômes, la somme a été retirée sur notre compte. Est-ce que tu crois que cela veut dire que mon dossier est en cours de traitement ?

Tout ce que tu m'expliques sur les conditions de travail, même si elles sont très différentes de chez nous, me paraissent intéressantes notamment certains cours assurés par des enseignants spécialisés et qui permettent un travail en équipe. Leur système scolaire me paraît également plus adapté au rythme de l'enfant. Je crois que nous avons beaucoup à apprendre en France de ce système.
J'ai regardé aussi pour un échange de poste mais cela ne correspond pas à ce que nous recherchons car j'ai lu qu'il fallait obligatoirement revenir au bout d'une année. Ceci dit, c'est un programme très intéressant !

Merci Nethstella pour ton message sur notre blog, j'espère bien que ça se fera ! ;) Bonne chance à vous aussi !!!

Tu peux pas savoir comme je suis contente de faire ta connaissance ! Je te remercie vraiment pour toutes ces infos que tu partages avec moi, j'apprends plein de choses !

Merci, mais, tu sais, je peux en dire tout autant !

Pour les 450 heures en psychopédagogie, j'avais moi aussi envisagé de compléter ma formation si ça ne passait pas pour le permis d'enseigner. Cela fait longtemps que j'ai envie de faire une spécialité FLE, ça aurait pu être une bonne occasion ! sinon, il y a la possibilité de s'inscrire en Master Sciences de l'éduc, à distance avec je ne sais plus quelle université. Les frais universitaires m'ont pas mal refroidie par contre. As-tu fait des stages de formation continue ? Si oui, tu peux toujours essayer de joindre les attestations avec ton dossier ?

Si les frais de l'étude comparative ont été retirés, cela signifie que ton dossier est enregistré. Tu devrais recevoir sous peu un reçu. J'ai reçu le résultat de l'évaluation plusieurs mois plus tard.

Pour l'échange de poste, il est possible de renouveler une année, mais pas plus. C'est ce que nous avions prévu initialement, deux ans à Montréal, et finalement, ça ne s'est pas fait.

Même si je sais que ce ne sera pas simple d'obtenir un poste au Canada, je vais tenter ma chance, on verra bien

Je crois moi aussi qu'il faut forcer la chance quand on veut vraiment très fort quelque chose ! De plus, nous avons la possibilité de nous mettre en dispo et non démissionner, cela constitue tout de même une bouée de sauvetage précieuse au cas où.

Il y a également deux écoles françaises à Montréal, où nous pouvons postuler. Mais il semblerait qu'y décrocher un poste relève du miracle...

Une bonne nouvelle pour tous les postulants ! :P:P:P

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/act … orizon.php

Merci beaucoup Nathdestella ! Quelle bonne nouvelle, ça donne de l'espoir !!!
Pour le permis d'enseigner, je vais faire une demande au MELS sans ces fameuses 450 heures en psychopédagogie et je verrai bien...
A bientôt !

gabijeanne :

Merci beaucoup Nathdestella ! Quelle bonne nouvelle, ça donne de l'espoir !!!
Pour le permis d'enseigner, je vais faire une demande au MELS sans ces fameuses 450 heures en psychopédagogie et je verrai bien...
A bientôt !

Très bonne idée.
Au moins vous serez fixé.

Gabijeanne, es-tu réussi à obtenir ce que tu voulais de ton IUFM ?

Une fois ta demande envoyée au MELS, tu seras vite fixée. Au pire (que je ne te souhaite surtout pas), le processus d'immigration est suffisamment long pour te permettre d'entreprendre un Master et de représenter une demande ensuite...

De notre côté, nous rédigeons notre DCSQ, et nous attendons nos derniers certificats de travail. Nos vacances de mai auront été bien occupées avec toute cette paperasse ! Avec la reprise demain, je vais avoir moins de temps pour m'occuper de tout ça.

Nathdestella¨ :

Je crois moi aussi qu'il faut forcer la chance quand on veut vraiment très fort quelque chose !

J'aime beaucoup cette citation.
Elle est tellement vraie.
A tous ceux qui me disent souvent « tu as de la chance d'être au Canada » Je réponds : « Ce n'est pas de la chance, je l'ai voulu et j'ai eu la volonté et la tenacité de le résliser »
Ce n'est pas la même chose...

Merci Tarbais !
Moi aussi, j'aime beaucoup ta réponse à ceux qui croient à la chance sans jamais oser la provoquer ! :one

Merci beaucoup Tarbais pour ton conseil !
Je verrai bien si ça marche (j'espère en tout cas...)

Nathdestella, je n'ai pas encore fait les démarches auprès de mon IUFM, il faut que je m'en occupe avant les grandes vacances ! On a eu pas mal de choses à régler et je n'ai pas eu le temps de m'en occuper.

Je suis contente d'apprendre que vous vous lancez dans la procédure d'immigration, c'est super ! En effet le dossier est long à établir, ça nous a pris plus d'un mois avant de tout rassembler et faire certifier conforme. Une fois envoyé, on se sent plus léger (le porte-feuille aussi d'ailleurs !)
Mais on a bien compris que ça n'était que le début parce que j'ai jeté un coup d'oeil au dossier fédéral et c'est pas mal aussi...
Mais bon, quand on est motivés, rien ne nous arrête !

Bon courage dans tes démarches ! On se tient au courant

Oui, c'est décidé, on lance la procédure ! les formulaires sont presque remplis, et il nous manque encore deux attestations et nous pourrons tout envoyer. On espère que ce sera bouclé avant l'anniv de mon mari, histoire de ne pas perdre 2 points (il aura 41 ans fin juin). On souhaite que ce soit lui le requérant principal, au cas où l'un d'entre nous partirait en reconnaissance avant le reste de la famille.

à +

Nathdestella :

Oui, c'est décidé, on lance la procédure ! les formulaires sont presque remplis, et il nous manque encore deux attestations et nous pourrons tout envoyer. On espère que ce sera bouclé avant l'anniv de mon mari, histoire de ne pas perdre 2 points (il aura 41 ans fin juin). On souhaite que ce soit lui le requérant principal, au cas où l'un d'entre nous partirait en reconnaissance avant le reste de la famille.

à +

Bonne idée ça.
Les points sont très précieux.

tarbais :
Nathdestella :

Oui, c'est décidé, on lance la procédure ! les formulaires sont presque remplis, et il nous manque encore deux attestations et nous pourrons tout envoyer. On espère que ce sera bouclé avant l'anniv de mon mari, histoire de ne pas perdre 2 points (il aura 41 ans fin juin). On souhaite que ce soit lui le requérant principal, au cas où l'un d'entre nous partirait en reconnaissance avant le reste de la famille.

à +

Bonne idée ça.
Les points sont très précieux.

En plus, on a des "exigences" !! on souhaite Monsieur en requérant principal (bien que j'obtiendrais plus de points) et on espère éviter l'entrevue à Paris. Par téléphone, par contre, ça ne nous dérange pas du tout.

Hello Gabijeanne !

Quelles nouvelles ?

Je me demandais si tu avais eu des difficultés à obtenir auprès de l'IA ton attestation de travail ? Cela a pris beaucoup de temps pour toi ?
Pour moi, je commence à être furax, car malgré mes relances, je n'ai toujours rien (j'ai demandé mon attestation le 12 mai). Il semblerait que cela fait au moins deux fois qu'ils procèdent à une nouvelle rédaction du document, tellement ils ne sont pas habitués à en faire, et à chaque fois, la signature du chef de service prend des plombes ! GRRRR

à part ça, dossier prêt à expédier !

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Montréal

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Montréal.

Déménagement à Montréal

Conseils pour préparer votre déménagement à Montréal

Offres bancaires pour nouveaux arrivants

Conseils pour bien choisir votre banque au Canada

Assurance voyage Montréal

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Montréal