voyager en Nouvelle-Calédonie
Shutterstock.com
Actualisé il y a 2 ans

Pour entrer et séjourner en Nouvelle-Calédonie jusqu'à 90 jours, vous devez avoir un passeport en cours de validité, mais les ressortissants de certains pays ont également besoin d'un visa. Pour un séjour de plus de trois mois, seuls les ressortissants de l'Union européenne sont exemptés de visa.

Formalités pour un court séjour en Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie est une collectivité d'outre-mer (COM) rattachée à la République française, mais elle présente toutefois des dispositions particulières concernant l'entrée et la durée du séjour des étrangers. Pour un court séjour (90 jours maximum sur une période de 180 jours), vous n'avez pas besoin de visa lorsque votre passeport provient de l'un des pays de l'UE, de l'EEE, et de Suisse. Vous n'avez pas non plus besoin d'un visa, mais votre passeport doit impérativement être valide 6 mois après la date de votre entrée sur le territoire, dans les cas suivants :

  • Vous êtes un étranger ayant un titre de séjour ou bien un visa de long séjour valide délivré par la France.
  • Vous avez un titre de séjour ou vous êtes titulaire d'un visa de long séjour (de type D) allemand ou d'un pays membre de l'espace Schengen (qui est en cours de validité).
  • Vous avez un passeport INTERPOL.
  • Vous avez un laissez-passer de l'ONU (bleu ou rouge).
  • Vous êtes ressortissant de l'un des pays suivants :

L'Argentine, Andorre, Antigua-et-Barbuda, Monaco, l'Australie, Barbade, les Bahamas, le Brésil, la Bolivie, Brunei Darussalam, la Corée du Sud, le Chili, le Canada, le Costa Rica, la Croatie, les Émirats Arabes Unis, les États-Unis, les États fédérés de Micronésie, le Salvador, le Honduras, le Guatemala, Hong-Kong, le Japon, Israël, Kiribati, Macao, le Mexique, Maurice, la Malaisie, la Macédoine, les îles Marshall, le Monténégro, le Nicaragua, Nauru, Panama, la Nouvelle-Zélande, le Paraguay, Palau, Saint-Christophe, Saint-Marin, Samoa occidentales, les îles Salomon, Singapour, les Seychelles, Tuvalu, le Vatican, le Venezuela, l'Uruguay.

  • Vous provenez de Serbie, de Bosnie-Herzégovine, de Moldavie, d'Albanie, de Macédoine, du Monténégro et vous avez un passeport biométrique.

Formalités pour un long séjour en Nouvelle-Calédonie

Les ressortissants de l'Union européenne n'ont pas besoin de visa pour un séjour de plus de 90 jours. Un titre de séjour doit cependant être demandé une fois sur place en se rendant personnellement au Haut-Commissariat.

La demande de visa doit être effectuée à l'ambassade française ou au consulat le plus proche de votre domicile. Parmi les pièces à présenter, on vous demandera (outre votre passeport en cours de validité) une assurance maladie et hospitalisation valide (avec garantie de rapatriement), des justificatifs de ressources et un justificatif d'hébergement. Pour tout savoir sur les visas, consultez notre article Visas pour la Nouvelle-Calédonie.

Informations générales

La réglementation internationale vous interdit d'importer des stupéfiants, des contrefaçons et des armes en Nouvelle-Calédonie. Il y a également des restrictions en ce qui concerne les denrées alimentaires, les animaux et les végétaux.

Afin de préserver les cheptels d'éventuelles infections, il est illégal d'arriver avec des charcuteries et des fromages. Les produits végétaux comme les plantes, les graines et les fleurs sont également prohibés, sauf si vous avez un certificat phytosanitaire vous y autorisant. Des produits comme le tabac, l'alcool ou les parfums sont soumis à des quotas, vous trouverez les détails sur ce lien.

Aucun vaccin n'est obligatoire sauf si vous provenez d'une région affectée par la fièvre jaune, auquel cas vous devez présenter votre certificat d'immunisation. Des précautions sont par contre recommandées : le vaccin contre l'hépatite A et l'hépatite B, la typhoïde et le DT polio.

Si vous allez en Nouvelle-Calédonie avec un animal domestique, assurez-vous qu'il est tatoué (une puce électronique n'est pas une obligation). Les chiens doivent être vaccinés contre la rage, la parvovirose canine, la maladie du carré, la parainfluenza, l'hépatite de Rubarth et la Bordetella bronchiseptica. Les chats, contre la rage, la chlamydiose, la panleucopénie infectieuse et le coryza.

Un tirage antirabique de moins d'un an et de plus de trois mois est également nécessaire. Votre vétérinaire agréé doit vous fournir un « permis import » et un certificat vétérinaire (qu'il doit compléter dans les 4 jours précédant le transport). Ils doivent être validés par les services de la DDPP (Direction départementale de la protection des populations).

Au cours des 30 jours qui précèdent votre voyage, vous devez procéder au déparasitage interne et externe de l'animal et effectuer certains dépistages pour les chiens : la leptospirose, la brucellose canine, la Babésia gibsoni, l'ehrlichiose canine, la babédiose canine et la leishmaniose. La caisse de transport homologuée IATA doit être scellée par le vétérinaire agréé qui notera le numéro de scellé sur votre certificat vétérinaire. À l'arrivée, votre compagnon devra rester en quarantaine environ 10 jours.

Attention :

Si vous passez par les États-Unis ou un autre pays, assurez-vous d'être en règle et si nécessaire de faire une demande d'ESTA (Système électronique autorisant le voyage) pour transiter aux É.-U.

Liens utiles :

Les services de l'État en Nouvelle-Calédonie
Emporter son animal domestique en Nouvelle-Calédonie
Directions des affaires vétérinaires alimentaires et rurales
La DDPP

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.