Travailler à Ankara

Travailler à Ankara
Shutterstock.com
Actualisé 2020-05-27 09:41

Ankara, capitale politique de la Turquie et seconde ville du pays en termes de taille, représentait 8,93 % du Produit Intérieur Brut (PIB) national en 2019. Des infrastructures modernes et une proximité aux décideurs du pays rendent la ville très attrayante aux yeux des investisseurs et entreprises étrangers. En conséquence, Ankara est une terre d’opportunités pour les expatriés en recherche d'emploi.

L'économie locale

Ankara est avant tout reconnue comme étant un centre de pouvoir, abritant le siège du gouvernement turc et ses nombreux satellites (ministères et services administration, organisations publiques et gouvernementales), ainsi que des institutions internationales comme le Fonds monétaire international, les Nations Unies, ou encore, la Banque mondiale pour en citer quelques-unes.

À première vue, vous remarquerez qu'il est courant de trouver toutes sortes de plats internationaux dans les restaurants diversifiés d'Ankara. En outre, la ville propose les meilleures versions des aliments ethniques locaux. Comme de nombreux diplomates étrangers et leurs familles vivent ici, la riche culture culinaire est naturelle.

En plus d'être le centre de la bureaucratie, Ankara est également célèbre pour son grand nombre d'universités, de salles de spectacle, de musées et de vie nocturne. La riche culture est visible dans tous les aspects de la ville.

La ville est également un important centre commercial et industriel. La zone industrielle d'OSTIM, l'une des plus grandes du pays avec plus de 500 000 salariés, regroupe les unités de production d'entreprises opérant dans des secteurs stratégiques tels que la défense, l'aérospatiale et l'industrie pharmaceutique.

Le quartier d'affaires de Sogutozu abrite les sièges de nombreuses firmes internationales employant des milliers de travailleurs du secteur tertiaire.

Située au cœur de l'Anatolie agricole, Ankara est également très active dans l'industrie agroalimentaire. Les produits typiques de la région comprennent la laine angora, le miel et le vin (avec des appellations reconnues telles que Kavaklidere ou Cankaya) et sont largement destinés à l'export.

Anıtkabir est sans doute la partie la plus importante et la plus spéciale d'Ankara. Le mausolée a été construit entre les années 1944 et 1953 pour le fondateur de la Turquie, Ataturk. Chaque année, des millions de citoyens turcs viennent visiter le lieu de repos de Mustafa Kemal Ataturk lors des célébrations nationales.

Trouver un emploi à Ankara

La concentration d'institutions officielles devrait permettre aux expatriés avec une expérience dans les relations internationales, les organisations gouvernementales ou non-gouvernementales ou le lobbying, de trouver un emploi à Ankara en un claquement de doigts. Les ambassades et consulats étrangers regroupés à Ankara représentent également un gisement d'opportunités pour les expatriés désirant travailler dans les services administratifs.

Par ailleurs, pour les candidats ayant une bonne maîtrise de plusieurs langues étrangères, des secteurs tels que les médias ou les arts se montrent généralement avides d'approches internationales.

C'est également le cas des start-ups innovantes. Les expatriés désireux de poursuivre une carrière dans le domaine des nouvelles technologies gagneraient à regarder du côté des start-ups locales, notamment présentes dans les incubateurs ou espaces de travail collaboratifs. Comme Ankara abrite certaines des meilleures universités techniques du pays, il y a toujours de bonnes chances pour un programmeur ou un développeur talentueux de décrocher un emploi intéressant dans de nouvelles startups.

L'industrie du tourisme a, par ailleurs, toujours besoin de main d'œuvre étrangère. Des profils avec une bonne maîtrise de langues étrangères, et de l'anglais en particulier, sont toujours très prisés au sein du service client d'un hôtel ou d'un établissement de loisirs. Comme de nombreux diplomates étrangers visitent constamment la ville, les hôtels 5 étoiles sont toujours à la recherche de personnel parlant couramment l'anglais, l'espagnol et d'autres langues.

Vous pourrez autrement, très probablement, travailler dans votre langue natale dans la filiale locale d'une entreprise basée dans votre pays d'origine.

Les expatriés désireux de capitaliser sur leurs compétences en langues étrangères peuvent décrocher des postes d'enseignant ou de conférencier dans l'une des nombreuses écoles internationales de la ville, ou de professeur particulier dans des familles.

Liens utiles :

Expat.com - Emploi à Ankara
Kariyer www.kariyer.net
Eleman www.eleman.net
Glassdoor www.glassdoor.com
Iagora www.iagora.com
LinkedIn www.linkedin.com
Turkey Talent www.turkeytalent.com

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.