Ouvrir un compte en banque en Israël

billets de banque
Shutterstock.com
Actualisé 2023-08-19 00:14

Découvrez comment ouvrir un compte en banque en Israël et les modes de paiement courants dans ce pays moderne et digitalisé.

Les démarches pour ouvrir un compte en banque en Israël et les comptes eux-mêmes dépendent du statut de la personne. Cependant, il est bon de savoir que même les non-résidents peuvent ouvrir un compte en Israël. Toutefois le numéro d'identification fiscale de leur pays d'origine leur sera demandé, cela pour prévenir les évasions fiscales.

Les banques en Israël

En Israël, les cinq plus grandes banques, Hapoalim, Leumi, Discount, Mizrahi et First International Bank contrôlent plus de 80 % des activités bancaires. En 2022, Israël comptait 10 banques commerciales réparties en 1 510 succursales entre les 82 villes du pays (le territoire d'Israël est, pour comparaison, 25 fois plus petit que celui de la France).

Le système bancaire est contrôlé par la Banque d'Israël, organisme indépendant. Les banques étrangères présentes sur le territoire ne sont pas autorisées à y effectuer des opérations bancaires.

Des banques digitales existent aussi, comme Pepper, ou One Zero. Les deux ne sont accessibles qu'aux résidents d'Israël dont le siège fiscal est en Israël et qui ne sont pas américains.  Pepper pose une condition supplémentaire, à savoir qu'il faut déjà être client d'une autre banque israélienne. Pour ces deux banques, les formalités sont simples et rapides. Même si sur leur site, ces deux banques précisent que l'ouverture d'un compte reste à la discrétion de la banque elle-même, il suffit normalement de présenter une pièce d'identité et de répondre à quelques questions, soit par vidéo soit par écrit.

Quelles sont les procédures d'ouverture de compte en Israël ?

Les procédures d'ouverture de compte dans les établissements bancaires plus anciens et classiques diffèrent. Les cinq grandes banques israéliennes offrent la possibilité de faire les démarches via leur application ou par téléphone. Pour ceux qui préfèrent le faire avec un conseiller dans une de leurs succursales devront prendre rendez-vous, ce qui est possible sur leur site ou par téléphone. Pour les citoyens étrangers résidents, toutes ces méthodes sont accessibles, mais des documents supplémentaires leur seront demandés, comme leur visa, leur passeport et leurs coordonnées fiscales dans le pays d'origine.

Pour ouvrir un compte en banque privé, un résident étranger devra présenter :

  • son passeport ;
  • une deuxième pièce d'identité ;
  • le visa ou le téoudat olé (carnet attestant du statut de nouvel immigrant) ;
  • le numéro de sécurité sociale (pour les américains) ou le numéro fiscal ;
  • de l'argent liquide à déposer sur le nouveau compte.

Pour ouvrir un compte commercial, le résident étranger devra présenter :

Pour que le compte soit au nom de l'entreprise et non au nom de son propriétaire, celui-ci devra présenter l'un des documents suivants, qui attestera du nom de l'entreprise :

  • son certificat de revendeur agréé ;
  • une attestation d'un CPA ou d'un avocat que le client exerce ses activités sous le nom de l'entreprise ;
  • un certificat de licence commerciale au nom de l'entreprise, délivré par l'autorité locale.

Il est aussi possible d'ouvrir un compte en devises étrangères. Chaque banque a sa propre politique en termes de contrats et d'offres particulières. C'est pourquoi le plus indiqué est de se renseigner auprès de locaux ou directement auprès des banques elles-mêmes.

En Israël chaque opération entraîne des frais bancaires, même le retrait de liquide au guichet automatique de sa propre banque. Les banques les plus économiques à ce niveau sont les nouvelles banques digitales qui proposent pourtant des services clientèle disponibles 24/6.

Les modes de paiement en Israël

Israël dispose d'une excellente couverture internet et est très à la pointe en matière de digitalisation. C'est pourquoi il est possible de payer pratiquement partout par carte bancaire ou de crédit ou par téléphone. Il existe aussi des applications de paiement digitales très utilisées entre les personnes et même de clients à prestataires de service. Les deux applications les plus utilisées sont Bit et Paybox. Pour joindre ce mode de paiement, il suffit d'inscrire son numéro de téléphone, ses coordonnées bancaires et un numéro de carte. Une fois l'inscription terminée, il est possible d'exécuter des virements ou paiements simplement en identifiant le destinataire par son numéro de téléphone. Un nouveau système est à l'étude qui permettra de payer directement de téléphone à téléphone sans passer par une application de paiement. Il devrait être mis en place prochainement.

Enfin, certains supermarchés, comme Rami Levy et Shufersal, des associations professionnelles, compagnies d'assurances et autres entreprises proposent, à leurs clients ou membres, des contrats de cartes de crédit présentant chacun des avantages différents.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.