Actualisé il y a 3 semaines

Au cours des dernières décennies, la Corée du Sud est devenue une puissance économique mondiale à part entière grâce à ses nombreuses innovations techniques et technologiques, ses activités dynamiques, ses industries, l’automobile et l’électronique, entre autres. Le pays est relativement bien passé à travers les mailles de la crise économique. En effet, il possède aujourd’hui l'un des taux de chômage les plus bas des pays de l'OCDE, soit 3,68 % de la population active totale au moment de la rédaction de cet article.

Les autorités sud-coréennes ont maintenant tendance à limiter le nombre de travailleurs étrangers sur son territoire. Toutefois, ceux possédant les compétences et un savoir-faire spéciaux dont le pays a besoin sont les bienvenus. De plus, certains secteurs tels que le tourisme, l’éducation, l’industrie et les services continuent à offrir des opportunités professionnelles.

Lois du travail en Corée du Sud

La durée légale du travail est fixée à 8 heures par jour et 44 heures par semaine. Des autorisations spécifiques permettent de dépasser ces limites dans certains domaines tels que la finance, les services, etc.

Les employés coréens bénéficient de 10 jours de congés payés par an. Des jours de congé supplémentaires sont parfois accordés en fonction de l'ancienneté au sein de l’entreprise. Les salariés ne peuvent toutefois pas dépasser un maximum de 20 jours de congé et l’excédent est versé sous forme de prime.

Le salaire minimum en Corée du Sud a été officiellement fixé à 3 770 wons de l’heure et à 30 160 won par jour. Le salaire brut moyen en Corée du Sud est d'environ 3 551 wons (environ 2 800 dollars).

Contrat de travail en Corée du Sud

Le contrat de travail en Corée du Sud est une partie cruciale, mentionnant le salaire, la durée du travail, le statut du salarié, le type de contrat (CDD, CDI,), etc.

Les contrats de travail sont considérés comme des documents juridiques valables, dont les conditions sont à respecter à la lettre. Néanmoins, les employeurs coréens sont ouverts à la négociation. Notez qu’en Corée du Sud l’accord verbal est aussi important que le contrat écrit.

 Lien utile :

Ministère du travail et de l'emploi de Corée du Sud

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.