Shutterstock.com
Actualisé la semaine dernière

Avec plus d'un milliard de locuteurs, le chinois est la langue la plus parlée au monde, mais surtout en Chine continentale, à Hong Kong, Macao, Taiwan et Singapour, soit plus de 16 % de la population mondiale. En pratique, cependant, il existe des langues chinoises.

La Chine est le 4e plus grand pays du monde avec de nombreuses frontières naturelles sur son territoire : rivières, lacs et chaînes de montagnes divisant le pays en une multitude de régions. Au fil du temps, chacune de ces régions a développé sa propre culture, ses coutumes, sa cuisine et surtout sa langue. Ainsi, il existe plusieurs dialectes chinois, les plus importants étant le Wu, le Hunanese, le Jiangxinese, le Hakka, le Yue (y compris le cantonais-taishanais), le Ping, le Shaojiang et le Min. Plusieurs versions du chinois peuvent même être parlées dans la même province et, en raison de la migration active entre les villes, on peut entendre une variété de dialectes dans pratiquement toutes les villes de Chine.

 Bon à savoir

Si les nombreuses langues chinoises ne sont pas radicalement différentes, les locuteurs natifs ont eux-mêmes parfois du mal à se comprendre parfaitement.

Le Chinois standard (Putonghua) et le cantonais

Le putonghua est la langue officielle en Chine, que l’on appelle à l’étranger le mandarin. Basé sur le dialecte du nord de la Chine, il est parlé dans toute la Chine, y compris Hong Kong et Macao. Le putonghua est enseigné dans les écoles et les universités du pays, c’est la langue utilisée dans les médias et celle que vous apprendrez si vous décidiez d’étudier le chinois à l’université ou en suivant de cours.

La plupart des Chinois parlent le putonghua en plus de leur langue locale. Cependant, on estime que 30 % de la population chinoise ne parle pas le chinois traditionnel, en particulier dans les zones rurales. Cela étant dit, vous n’aurez aucun problème à vous communiquer en Chine avec seulement les bases de Putonghua. Bien qu'il comporte du vocabulaire supplémentaire, différentes prononciations et structures grammaticales en fonction de la région, le Putonghua reste la base linguistique.

Le cantonais est le deuxième « dialecte » le plus parlé dans le pays après le putonghua, avec 70 millions de locuteurs, dont la majorité des Chinois expatriés. Il est répandu dans les régions méridionales de la Chine, en particulier la province du Guangdong et dans les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao. Le cantonais est généralement considéré comme plus difficile que le chinois standard. Si vous avez l’intention de passer la majeure partie de votre temps dans le sud de la Chine, privilégiez le cantonais au putonghua.

Étudier le chinois

Le chinois n'est pas une langue facile à apprendre. Premièrement, il possède un système d'écriture qui compte plus de 80 000 caractères, aussi, l’étude de cette langue peut paraître assez intimidante. Le chinois standard requiert la connaissance de 3 500 caractères, cependant, vous pouvez vous en sortir avec les 1 000 caractères les plus fréquemment utilisés.

L'orthographe actuellement utilisée en Chine continentale et à Singapour est appelée chinois simplifié, à la suite de la réforme de 1949. Hong Kong et Taïwan utilisent une forme d'orthographe encore plus complexe : le chinois traditionnel.

Le chinois est une langue tonale, ainsi, la signification d’un mot dépend non seulement de la prononciation, mais également du ton utilisé. Le putonghua compte quatre tons contre sept en cantonais. La maîtrise des sons constitue une grande partie de l’étude du chinois, car utiliser un mauvais ton peut conduire à une mauvaise communication.

D'autre part, la plupart des apprenants trouvent la grammaire chinoise facile. Les structures de phrase sont simples et directes, sans conjugaison, inflexion ou accord sujet-verbe.

Il est conseillé de commencer vos études de chinois avant de vous expatrier afin d'avoir au moins une compréhension de base de la langue avant votre arrivée. Autrement, vous disposez de nombreuses possibilités pour apprendre le chinois une fois sur place. Si vous voulez prendre les choses au sérieux, suivez un cours de chinois au sein d’une université. La plupart des universités des grandes villes proposent aux expatriés d’apprendre le chinois, à temps plein ou à temps partiel. Les programmes à temps comprennent généralement le visa et le dortoir !

Si vous venez en Chine pour travailler, votre entreprise peut vous proposer de suivre un cours de chinois après les heures de bureau. Autrement, il existe des centres d’apprentissage dans la plupart des villes, avec de grandes chaînes comme Mandarin House ou de plus petites institutions locales. Pour encore plus de flexibilité, vous pouvez engager un tuteur : consultez les petites annonces sur les sites Web locaux, postez une annonce ou inscrivez-vous à un cours particulier au centre d'apprentissage linguistique. Enfin, il y a l’échange linguistique : de nombreux Chinois reçoivent des cours d’anglais en dispensant des cours de chinois en échange.

 Bon à savoir

Vous êtes plutôt autodidacte ? Il existe une variété de cours en ligne et d'applications pour s’initier au chinois. Essayez FluentU, Pleco, etc.

 Liens utiles :

Expat.com – Forum Chine
Université de langue et de la culture de Pékin
Université de Shenzhen
Université de Shanghai
Pleco
FluentU

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.